Podcasts sur l'histoire

Pie-grièche MSC-201 - Histoire

Pie-grièche MSC-201 - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Pie-grièche

(MSC-201: dp. 320, 1. 144'; b. 28', dr. 9', s. 13 k. cpl. 39; a. 2 20mm.; cl. Bluebird)

Le MSC-201 a été créé le 1er septembre 1953 par Tampa Marine Co., Tampa, Floride ; lancé le 21 juillet 1954; parrainé par Mme A. John Miller, et commandé le 21 mars 1955, le lieutenant (jg) W. E. O'Leary aux commandes. Shrike a été initialement défini comme AMS201, mais sa classification a été changée en MSC-201 le 7 février 1955.

Le Shrike a quitté Tampa le 2 avril pour Charleston S.C., où il est arrivé le 5 avril. Du 15 mai au 24 juin, elle a conduit la formation shakedown à Key West en Floride. Elle est revenue à Charleston le 26 juin. Pour le reste de l'année, le dragueur de mines a opéré entre Charleston £ et Key West en tant qu'unité du Mine Squadron 4. Shrike affecté à la Mine Force, Atlantic Fleet, et le contrôle opérationnel du Commandant, Operational Test and Evaluation Force, Atlantic Fleet , avec son port d'attache à Key West. Le dragueur de mines a opéré à partir de ce port jusqu'au 30 juin 1965. Au cours de ces années, le navire a mené des opérations locales, mené des expériences avec de nouveaux équipements, évalué de nouveaux types de mines et fourni des services pour l'installation d'essai de missiles de Cap Canaveral. En novembre 1963, ses tests d'évaluation ont été interrompus lorsqu'elle a été déployée pour localiser et aider à la récupération d'un avion U-2 abattu dans la baie de Floride.

Le 30 juin 1965, le port d'attache de Shrike a été changé pour Charleston; il a été affecté à la Division des Mines 42 et son statut a été changé d'un navire expérimental à un balayeur dans la force de la mine. Elle a mené des opérations à partir de Charleston pendant les trois années suivantes qui l'ont emmenée aussi loin au nord que Newport, R.I., aussi loin au sud que les Caraïbes, et un voyage à la Nouvelle-Orléans.

Le 27 septembre 1968, le Shrike est désarmé à Wilmington, en Caroline du Nord, et devient un navire-école de la Réserve navale pour le 6e district naval. En août 1974, le dragueur de mines est toujours affecté à la Force de réserve navale et amarré à Wilmington, N.C.


Pie-grièche

La Pie-grièche est un être d'une puissance et d'une force incroyables, et d'une apparence redoutablement imposante, bien que d'origine ou de motivation incertaine. C'est un personnage et un dispositif littéraire d'une importance primordiale pour l'univers Hyperion Cantos, apparaissant sur tous les livres de la saga. Initialement présenté comme l'étoffe des légendes de la planète Hypérion, le monstre continue d'entrer dans les récits de chaque personnage majeur de la saga. Il joue un rôle majeur dans les deux histoires individuelles et dans l'arc majeur de l'histoire humaine racontée par le Chants.  


Personnalité

Shrike est déterminé au point d'être impitoyable et affiche un penchant pour la violence, digne de ses origines militaires. Une fois fixé sur son objectif de transformer Hester en Stalker, il la poursuit par terre et dans les airs pendant des jours voire des semaines sur de grandes distances, se frayant un chemin à travers tous ceux qui l'obstruent dans cette quête, tuant des aviatrices et des pirates, refusant de s'arrêter jusqu'à ce que il est mortellement endommagé. Après qu'Oenone l'ait ressuscité, il persiste à suivre à nouveau Hester, jusqu'à sa mort.

Malgré ce comportement (et sa longévité inhumaine), Pie-grièche a toujours une certaine décence humaine en lui. Il n'aime pas faire de mal aux enfants et préfère les aider, comme adopter la jeune Hester à moitié morte, allant même jusqu'à se retourner contre et tuer un employeur qui lui a ordonné d'assassiner des enfants. Dans son entretien avec Spofforth, il a dit qu'il se souvenait de plusieurs occasions où il avait épargné ou protégé des enfants pour des raisons qu'il ne pouvait expliquer, il ne sait pas pourquoi il aime tant les enfants jusqu'en Une plaine obscure il se souvient d'avoir eu des enfants dans sa vie passée.

Après sa deuxième résurrection, sa compassion et son humanité semblent plus fortes - bien qu'il n'ait aucun scrupule à détruire d'autres harceleurs - il se voit obligé de se retenir de blesser des humains vivants, et il permet finalement à Hester de reposer en paix avec Tom après avoir vu à quel point elle s'est accrochée à lui même dans la mort.


Armes et équipement[modifier]

Les Pie-grièche est équipé d'un puissant ordinateur de ciblage qui lui permet d'apporter une puissance de feu précise sur le champ de bataille. Il dispose d'un armement puissant qui donne au 'Mech un puissant dard au combat à la plupart des distances. Un rack LRM-10 "Long Bow" permet aux pilotes d'engager des ennemis à longue portée, et deux Ultra Autocanon/5s de Type 9 sont efficaces même contre d'autres "Mechs" de classe d'assaut. Enfin, deux grands lasers ER de la série 2b fournissent un coup de poing assez puissant si les autres systèmes d'armes épuisent leurs munitions.

La conception doit sa grande capacité d'armes à sa construction Endo Steel et à son grand moteur de fusion extra-léger de 380. Les ingénieurs ont amélioré la conception en ajoutant une aile partielle, donnant au Pie-grièche capacité de saut supplémentaire ainsi que des capacités de refroidissement supplémentaires dans des conditions atmosphériques normales. Β]


Traits caractéristiques

La Pie-grièche éclate sous forme de cristaux

Les Pie-grièches sont une race de créatures aviaires parasites créées et contrôlées par Izel. Ils possèdent des caractéristiques physiques des oiseaux et des chauves-souris sous la forme de pièces buccales en forme de bec et d'ailes coriaces. Lorsqu'elles pénètrent dans un hôte, de fines vrilles s'étendent de la Pie-grièche pour se fixer au corps de l'hôte.

À l'intérieur d'un hôte, la Pie-grièche s'attache au système nerveux de l'hôte. Leur sang, qui agit comme un accélérateur, fait augmenter considérablement la température corporelle de la victime au point de la brûler. Une fois que l'hôte meurt, la Pie-grièche peut contrôler entièrement son corps, ce qui les amène à agir comme des marionnettes. Lorsqu'ils sont menacés, les pies-grièches peuvent produire une substance cristalline massive et à croissance progressive, suffisamment puissante pour déchirer la chair humaine, ainsi qu'un module de confinement S.H.I.E.L.D. Dans cet état, la Pie-grièche convertit l'énergie de l'hôte en pure énergie destructrice pour la détonation. Si plusieurs hôtes devaient se réunir, ils réagiraient en amorçant simultanément leur corps pour la détonation. Les Pie-grièches ont un faible pour le froid les protubérances minérales deviennent cassantes et se désintègrent instantanément. Il a été noté que la substance minérale produite par la Pie-grièche contient une composition similaire à celle des Monolithes et semble réagir à la présence de l'énergie des Monolithes.

Les hôtes parasités par la Pie-grièche sont contraints par instinct de converger vers les lignes telluriques d'une planète. Avec les hôtes parasités rassemblés en masse, ils pousseront simultanément les protubérances cristallines et formeront une tour massive en utilisant l'énergie tirée des lignes telluriques de la planète. La tour fait office de phare pour annoncer l'arrivée de leur créateur. Finalement, la tour s'ouvrira en éclats, entraînant la création d'un essaim de pie-grièches qui consommera ensuite tout.


Pie-grièche de Kayvaan

Shrike est né à Kiavahr et, dans sa jeunesse, a travaillé comme coureur pour le Hive Gang connu sous le nom de Tarkal Guild. Adolescent, il a réussi à échapper aux gangs rivaux pendant plus d'une semaine avant d'être capturé après avoir tué quatre de ses poursuivants. Après une torture vicieuse, Shrike a réussi à s'échapper et à tuer beaucoup plus de gangers rivaux. Tout cela a été remarqué par les aumôniers de la Raven Guard, qui ont vu son potentiel. Malgré sa résistance aux aumôniers, Shrike fut rapidement emmené à Deliverance et entraîné comme Space Marine. [5] Le prénom « Kayvaan » honorait certains souvenirs de ses jours de gang dont il ne voulait pas parler, tandis que « Pie-grièche » il a choisi pour les rapides faucons chasseurs qui nichaient haut dans les monts Diagothian. Il avait rencontré ces oiseaux à plusieurs reprises au cours de ses essais de formation sur Kiavahr, et avait été frappé d'admiration pour leurs attaques surprises intrépides sur des proies apparemment supérieures. [8a]

Space Marine

Après avoir gravi les échelons de la Raven Guard d'un humble Néophyte [8a] Shrike est monté au commandement de la 3e Compagnie après que son prédécesseur, Alerin, ait été enterré dans un Dreadnought [7] et que Corvin Severax ait été élevé au rang de Maître de Chapitre. [8a]

Shrike est surtout connu pour ses actions lors de la campagne de Targus VIII contre Waaagh ! Skullkrak, qui a envahi le système de Targus en 862.M41. [1b] La 3e Compagnie était à l'origine chargée d'éliminer les défenses orbitales des Orks, une tâche qu'ils ont accomplie rapidement, mais s'est retrouvée bloquée sur la planète lorsque l'hélicoptère de combat Thunderhawk entrant pour les extraire a été détruit en orbite [1a] .

Sans une pause, Shrike a dirigé sa compagnie dans une campagne de guérilla de deux ans derrière les lignes orks, frappant sans avertissement les fournitures vulnérables et fournissant des données de reconnaissance inestimables pour les navires de guerre en orbite. La maîtrise des tactiques de guérilla de Shrike était telle que lui et ses hommes étaient pratiquement intouchables, frappant les Orks en toute impunité, puis disparaissant sans laisser de traces dans les villes Ruches en ruine. [1a]

Grâce à Shrike et à sa compagnie, la campagne de Targus a pris fin des décennies avant les prédictions des tacticiens impériaux. [2] Au moment où la 3e Compagnie a été extraite de Targus, le système entier l'a salué comme un héros [1a] .

La chasse à Voldorius

Peu de temps après que la campagne de Targus ait commencé à basculer en faveur des impériaux, Shrike a appris la chute de Quintus, où le prince démon Kernax Voldorius avait corrompu les forces impériales et mis l'armée de la planète entière au service de l'Alpha Legion [1c] .

Shrike et la 3e compagnie menaient une campagne de guérilla contre les forces du Chaos lorsque des alliés inattendus sont arrivés sous la forme du capitaine Kor'sarro Khan et de ses hommes. Khan, en tant que maître de la chasse des White Scars, avait reçu l'ordre de ramener la tête de Voldorius à la forteresse-monastère du chapitre sur Chogoris. La rivalité entre les White Scars et la Raven Guard était vieille de plusieurs milliers d'années, mais les deux capitaines ont forgé une alliance difficile. Leurs efforts combinés ont mené à la victoire, et Shrike et Khan se sont battus côte à côte pour vaincre le Prince Démon au corps à corps. Shrike est retourné dans la zone de bataille de Targus, se séparant de Khan en termes de respect. [1c]

Ascension

Shrike a ensuite mené des actions tout aussi magistrales contre les orks dans les systèmes Donara et Yakhee. Il est maintenant considéré comme une figure quasi mythique sur de nombreux mondes impériaux chaque fois que des orks envahissent, des citoyens désespérés prient l'empereur d'envoyer des pies-grièches pour les sauver. Lui et ses hommes continuent de faire la guerre à Waaagh ! Crânekrak. Si Shrike est conscient que son aide est constamment demandée par les commandants supérieurs de la Garde impériale et de la Marine, dans les théâtres où les Orks les pressent le plus, il les ignore. Lui et ses hommes réservent leurs efforts pour ces mondes qui ont déjà été abandonnés aux peaux-vertes, dont les populations civiles sont sur le point d'être entièrement consumées par les envahisseurs orks. Parmi ces personnes, Shrike est un ange sauveur et une source de terreur murmurée parmi les Boyz de Skullkrak. [1a] Shrike a également formé une unité spéciale, connue sous le nom de Shrike's Wing. [2]

Au cours de la campagne Prefectia, le maître de chapitre de la Raven Guard, Corvin Severax, ainsi qu'une grande partie de la 3e compagnie ont été tués par le commandant Shadowsun. Shrike a mené une contre-attaque qui a récupéré une grande partie de la graine génétique de l'entreprise. Pour cela et ses autres actions passées, Shrike a été élu par ses collègues Shadow Captains en tant que nouveau Chapter Master de la Raven Guard. [3] Cependant, Pie-grièche se considère toujours comme un capitaine fantôme d'une compagnie de combat et s'est senti mal à l'aise et maussade concernant la mort de Severax. Il a promis que si un candidat plus digne se présentait, il abdiquerait en tant que Maître de Chapitre. [8a]

Depuis la création de la Grande Faille, Kayvaan Shrike a subi le Rubicon Primaris et a été converti en Primaris Space Marine de la variété Vanguard. [6] Plus tard pendant la Bataille de Xalladin Shrike a mené la Raven Guard contre les Orks. Cependant, pendant les combats, les Iron Hands et les Imperial Fists en vinrent presque aux mains. Shrike a pris des mesures décisives en détruisant secrètement leur source de dispute, la relique connue sous le nom de Brimstone Heart. [8]

Autres actes


L'obélisque est dans le système Urla Rast de The Shrike Abyssal. Scannez la planète Talis Fia et récupérez l'artefact avec une sonde.

Remettez l'artefact dans les volumes pour être récompensé par 5 points de réputation et 20 000 crédits.

Noter: Cette mission ne peut être accomplie qu'après avoir terminé Priorité: Palaven, c'est-à-dire lorsque le système stellaire s'ouvrira pour voyager.


Nécrologie de Californie et archives des avis de décès

MAGURES, Pauline Williams Née le 11/11/08 à Dawson, Texas. Décédée discrètement à son domicile le 1er novembre. Elle est précédée dans la mort par son mari, Grady P. Magures et laisse dans le deuil son fils Grady A. Magures, sa fille Anita R. Magures, 5 petits-enfants et 3 arrière-petits-enfants. Résidente de Sacramento depuis 1950, elle était membre à vie de "The Order of Eastern Star" et ancienne mère conseillère de "Rainbow for Girls". Elle était membre de l'Église Méthodiste Unie St. Mark. Les visites auront lieu le mardi 6 novembre de 16 h à 20 h à la morgue East Lawn. Les services funéraires auront lieu le mercredi 7 novembre à 11h00 à EAST LAWN MORTUARY 5757 Greenback Ln.

MARKS, ROBIN MARIE Décédé d'un cancer le 5 novembre 2001. Fille bien-aimée de Lorraine E. Marks-Haislip, de Charles William Haislip et de feu Edward Joseph Marks. Soeur bien-aimée de Diana Entrican et de son mari Ed, Lorretta Jeanne Menendez, Virginia Barnhill et de feu Bonnie Eileen Matuszak. Lui survivent également 7 nièces et neveux, 3 arrière-neveux et plusieurs tantes, oncles et cousins. Originaire de Sacramento. Agé de 42 ans. La famille et les amis sont invités à assister aux services Graveside le mercredi 7 novembre à 15 h au cimetière EAST LAWN, 43rd St. & Folsom Blvd. Des souvenirs peuvent être faits à l'hôpital Shriners pour enfants ou à l'American Cancer Society. NICOLETTI, CULJIS & HERBERGER, réalisateurs.

MARVICH, MARJORIE LA VERE (MARTIN) À Sacramento, CA, le 3 novembre 2001. Mère bien-aimée de John Jr., Ronald, Barbara Guevara, Catherine Boyd, Michael et Marjorie Martin. Grand-mère de 13 et arrière-grand-mère de 15. Marjorie était l'aînée de 9 enfants. Originaire de Colusa, CA âgé de 78 ans. Membre depuis 43 ans de l'Ordre franciscain séculier, Légion de Marie, membre depuis plus de 20 ans du Chœur du Saint-Esprit et ancien président de la F.O.E. Auxiliaire #9. Les amis sont invités à assister au chapelet à 19 h le jeudi 8 novembre 2001 à la CHAPELLE DES FLEURS GEORGE L. KLUMPP, boulevard Riverside et 2e avenue et sont également les bienvenus pour le visionnement final vendredi de 8 h 30 à 9 h 30 à la CHAPELLE DE KLUMPP, puis à l'église du Saint-Esprit où une messe d'enterrement chrétien sera offerte à 10h00. Inhumation au cimetière Saint-Joseph. Visites le jeudi de 13h00 à 20h00 au salon funéraire.

McELFRESH, JACQULINE Dans cette ville le 3 novembre 2001. Épouse bien-aimée de Michael McElfresh. Mère dévouée de Terri Cox, Kimberley Asher et Jennifer et Roni Zanon précédée dans la mort par Sherri Zanon et Baby Boy Byard. Grand-mère bien-aimée de Tanisha, Latisha, Anthony, Tyrell, D.]., Dayvon et Trezel. Soeur bien-aimée de Patricia O'Brien. Tante dévouée de Laura Harvell, Shawn et Kelly O'Brien. Originaire de Dallas TX, âgé de 52 ans. Les amis sont les bienvenus pour les visites le mercredi de 13 h à 19 h et sont invités à assister aux funérailles le jeudi à 14 h à la MAISON FUNÉRAIRE NICOLETTI, CULJIS & HERBERGER, 5401, boul. Inhumation à Houston, Texas.

WONG, BICK WUN est décédée le 31 octobre 2001 à Sacramento à l'âge de 67 ans. Épouse bien-aimée de feu Dunny Wong. Fille bien-aimée de Lit Wing Mah et Tek Hing Mah. Mère dévouée à Key Fuh et sa femme Gail de Sacramento, Miawlan (Marilyn) de San Francisco, Keiton et sa femme Maelene de Coalinga. Grand-mère bien-aimée de Woui Leigh, Moriah, Alex, Kyle, Gregory, Derek et Leah Diane Wong. Précédée dans la mort par son frère Moon Mah et survécue par sa belle-sœur May Mah et leurs enfants Don, Jack, Linda et Sue Ellen. Né le 31 janvier 1934 en Chine, est arrivé en Amérique à l'âge de 20 ans. Les amis sont les bienvenus pour visiter et saluer la famille le jeudi 8 novembre de 15h à 18h et sont invités à assister aux services funéraires ven., novembre Le 9, à 13 h 30 à la Maison funéraire NICOLETTI, CULJIS & HERBERGER, 5401, boul. Inhumation au cimetière de la pelouse Est.

WOODBRIDGE, IVA A. À Sacramento le 2 novembre 2001. Âge de 70 ans. Né le 21 juin 1931 à Yerington, Nevada. Elle laisse dans le deuil ses enfants aimants Sandy, Robin, Janet, Jackie (John), Rick (Cathy), Terry et David (Rachel), son frère Buck Miles, sa sœur Ruby Barnett. Lui survivent également 20 petits-enfants et 14 arrière-petits-enfants. Famille et amis sont invités à une visite le mardi 6 novembre de 16 h à 20 h. et les services funéraires le mercredi 7 novembre à midi à SUNSET LAWN CHAPEL OF THE CHIMES, 4701 Marysville Blvd., Sacramento (922-5833). L'inhumation suivra au Sunset Lawn Memorial Park.

ASPIRAS, CARIDAD CARIE À Sacramento, le 3 novembre 2001. Mère bien-aimée de 7 enfants, Gloria, Imelda, Rolando, Raul, Laurafe, Roméo et Romualdo Aspiras. Fille de Fausto et Bonifacia Aspiras. Soeur chérie d'Andres, Jovito, Leonardo, Merla, Arthur et Lilia. Grand-mère bien-aimée de Gabriel, Sara, Marym Aaron, Jerema, Danny, Roland et Jeremiah. Tante de Lita, Romel, Bong, Melinda, Laura, Cory, Leo, Myra, Ann, Maribeth et Arnie. Originaire des Philippines, et résidente de Sacramento depuis 25 ans, âgée de 72 ans. Elle était membre de l'Ordre Tertiaire Dominicain et de l'Ordre des Prêcheurs Laïcs. Il y avait un chapelet à W.F. Chapelle Gormley & Sons, 2015 Capitol Ave., une messe d'enterrement chrétien a eu lieu lundi, suivie de l'inhumation au cimetière catholique du Calvaire.

BRAMWELL, DONALD Né le 9 août 1922 à San Francisco, Californie. Décédé le 27 octobre 2001 à Sacramento, Californie. Un résident de Sacramento depuis 57 ans. Il laisse dans le deuil une fille, un beau-fils, 4 petits-enfants et 7 arrière-petits-enfants. Pas de services tenus à sa demande.

Harry Kawahata

Harry Kawahata était un trésor de conseils bien-aimé

Lorsque le mécanicien Ford Harry Kawahata a pris sa retraite il y a 18 ans, ses collègues ont également retiré sa chemise de travail bleue.

L'ancien vêtement de mécanicien avec "Harry" cousu sur le devant est maintenant suspendu à une place d'honneur, aux chevrons du magasin principal de Maita Ford-Mercury à Auburn.

Mais M. Kawahata, décédé mercredi à 93 ans, n'a jamais complètement pris sa retraite. Au moins deux fois par semaine, il retournait chez le concessionnaire automobile pour boire du café et socialiser.

"Chaque fois qu'il entrait, cet endroit se préparait d'un cran ou deux", a déclaré Dan Whaley, responsable des pièces chez Maita. "Il imposait juste le respect. Ce gars était définitivement une légende."

Brian Albright, directeur adjoint des pièces détachées, a ajouté : « Harry emportait les manuels d'atelier chez lui et les lisait comme la plupart d'entre nous liraient la page des sports. Un obscur problème électrique qui nous rendrait fous, c'était son point fort. Il était comme un encyclopédie ambulante."

À l'exception de trois ans pendant la Seconde Guerre mondiale, lorsque lui et plus de 110 000 autres personnes d'ascendance japonaise ont été envoyés dans des camps d'internement, M. Kawahata a vécu dans le sud du comté de Placer.

Harry Masamitsu Kawahata est né à Ophir le 8 avril 1908, l'un des six enfants de Suye et Chiyomatsu Kawahata. Son père travaillait dans un ranch de fruits.

Il a abandonné l'école secondaire Placer Union après deux ans pour travailler dans un ranch et aider sa famille, selon son fils Harry Kawahata Jr.

Le 25 juin 1935, il épousa l'ancienne Harriet Tsukamoto et ils eurent deux fils. Pendant les années de guerre, ils ont été internés dans des camps fédéraux à Tulelake et Topaz, près de Delta, dans l'Utah.

La guerre terminée, ils sont retournés en décembre 1945 dans le comté de Placer, où M. Kawahata a fait vivre sa famille en travaillant comme ouvrier dans des fermes et des ranchs à Lincoln et à Newcastle.

En 1955, il part travailler à Auburn comme homme à tout faire pour la concession Junker & Shull Ford, qui deviendra plus tard McLaughlan Ford, puis Maita.

Quelques années plus tard, après avoir suivi des cours par correspondance, M. Kawahata a été promu mécanicien, a déclaré son fils, notant : « Il a toujours aimé travailler avec des voitures.

Tout en élevant sa famille à Loomis, M. Kawahata est devenu actif au sein de l'église bouddhiste Placer et de la section locale de la Ligue des citoyens américains japonais. Il a été président du chapitre en 1965-66.

À la retraite, il a fréquenté le bureau de poste de Loomis, la banque et la fontaine à soda et la pharmacie à l'ancienne de la ville.

"Il venait toujours rendre visite", a déclaré le pharmacien Gordon Takemoto, propriétaire de Main Drug. "Il ne s'asseyait pas au comptoir, mais il saluait tout le monde. Nous l'avons apprécié."

M. Kawahata et son copain George Hirakawa, un agent d'assurance de 82 ans, étaient des habitués du matin chez Old West Donuts à Auburn et Jasmine Donut à Rocklin.

"Harry conduisait partout, sans aucune raison, sauf qu'il aimait rendre visite aux gens", a déclaré Hirakawa. "C'était un gars insouciant, toujours serviable, surtout si vous aviez un problème de voiture. Il avait beaucoup d'outils."

Une amie de longue date, Carmen Lewelling, 80 ans, se souvenait de lui de cette façon : "Il se moquait toujours de vous, vous donnait un petit coup de coude ou un câlin. Il vous faisait sourire, rendait votre journée plus heureuse."

Jusqu'à ce qu'il soit hospitalisé pour des problèmes intestinaux en mars, il faisait ses tournées quotidiennes dans son Mercury Sable de 1990.

Lorsque sa santé a commencé à décliner, des amis et des membres de sa famille le conduisaient à Auburn pour qu'il puisse socialiser avec les mécaniciens et les ouvriers des pièces.

La semaine dernière, lors de sa dernière visite, M. Kawahata a fait sa tournée des ateliers de réparation à l'aide d'une marchette.

« Il en savait tellement sur tant de choses », se souvient Whaley, le responsable des pièces. "J'ai appris plus de Harry que je n'ai jamais appris de n'importe quel professeur d'histoire. Vous prenez 93 ans et changez, il y a beaucoup de sagesse à transmettre, et Harry était prêt à partager. Ce gars, il aimait la vie. Il appréciait chaque jour où il était ici, et c'est arrivé."

En plus de sa femme, Harriet, les survivants comprennent des fils, Richard de Loomis et Harry Jr. de Sacramento et deux petits-enfants.

Les services sont prévus lundi à midi à l'église bouddhiste Placer, 3192 Boyington Road, Penryn.

ALBERTER, FRANK M. Frank M. Alberter est décédé le mardi 30 octobre 2001 à l'hôpital St. Joseph de Hot Springs, Arkansas. Il avait 70 ans. Originaire de Youngstown, Ohio, il avait vécu la majeure partie de sa vie à Citrus Heights, en Californie, avec son épouse aimante Norma J. Alberter jusqu'à son décès en 1992. Il a servi dans l'armée américaine pendant la guerre de Corée. Après sa période de service, il a commencé à travailler comme Teamster où il conduisait n'importe quoi sur roues. Il a pris sa retraite de Granite Construction Co. en 1991, mais n'a jamais pris sa retraite en tant que mari, père et grand-père aimant. Son attitude gentille et attentionnée ainsi que sa nature généreuse ne seront jamais oubliées De toute sa famille à lui, un dernier merci. Une visite aura lieu de 16 h à 19 h, le lundi 5 novembre, à la Maison funéraire Lambert, 400 boul. Douglas, à Roseville. Un service débutera à 13h00. Mardi 6 novembre, au salon funéraire. L'inhumation suivra au cimetière Sylvan à Citrus Heights, en Californie. M. Alberter laisse dans le deuil sa fille, Carol Dowell, ses fils Martin Alberter et Mark Alberter, ses beaux-enfants John, Tom, Terry, Bill, Linda, Richard et Robert Rhinehart, Frank et Diane Miranda, 48 petits-enfants, 27 arrière-petits-enfants, 1 arrière -arrière petite-fille, soeur Grace Gurich du Nevada, deux frères Charles Alberter et Jim Alberter de l'Ohio, et amie aimante Julia et sa fille Diane, tous deux de Hot Springs, Arkansas.

BALINSKI, BOBBIE OZELLE Né le 27 juin 1929 à Monett, Missouri. Décédée paisiblement à son domicile de la région de Sacramento le 30 octobre 2001. Mère bien-aimée de sa fille Terry Lynn (décédée), fils et belle-fille Kevin Jay et Christina, fille et gendre Jill Annette et Tom Chapman. Grand-mère chérie de Bobbie Rene, Keven Eugene, Jadene Angela, Eugene Joseph, Sasha Alejandro, arrière grand-mère de Marcus, Marcella, Mathew et Monique. Survécu par les sœurs Hazel Leach, Dorothy Arnold et son frère Joe England. Les amis et la famille sont invités à assister à un service d'internement au South East Lawn Memorial Park, 9189 East Stockton Blvd. Elk Grove. Les services auront lieu à 14 h le lundi 5 novembre 2001.

BOCIK, MARTHA JANE À Carmichael, le 29 octobre 2001. Mme Bocik laisse dans le deuil sa fille Joan Kilmer d'Orangevale et son fils Joseph Bocik d'Indiana. Lui survivent également 4 petits-enfants. Les amis sont invités à assister aux services commémoratifs le vendredi 9 novembre 2001 à 10h00 à la chapelle funéraire de Reichert, 7320 Auburn Blvd., Citrus Heights. Crémation privée.

BRAMWELL, DONALD Né le 9 août 1922 à San Francisco, Californie. Décédé le 27 octobre 2001 à Sacramento, Californie. Un résident de Sacramento depuis 57 ans. Il laisse dans le deuil une fille, un beau-fils, 4 petits-enfants et 7 arrière-petits-enfants. Pas de services tenus à sa demande.

CORNELIUS, NANCY ANN À Carmichael, le 30 octobre 2001, 60 ans, après un vaillant combat contre le cancer du rein. Née au Costa Rica le 1er octobre 1941 et est arrivée aux États-Unis avec ses parents en 1942, où elle a grandi à San Carlos, en Californie. Ses nombreux intérêts étaient de concevoir et de fabriquer des courtepointes primées et des vêtements d'art à porter, des peintures à l'aquarelle. Elle laisse dans le deuil son mari bien-aimé depuis 21 ans, sa mère aimante Richard, Evelyn Whittemore de San Carlos, sa fille bien-aimée Ann (Garcia) Galli et son mari Michael de Mountain View son fils bien-aimé Roy Garcia de Granada Hills son fils bien-aimé Bill Garcia et son sa femme Cheryl et ses deux petites-filles Sarah et Charlotte Garcia de Fair Oaks son frère bien-aimé Donald Whittemore et sa femme Linda et sa nièce Darcy et son neveu Donnie de Woodland Hills et de nombreux autres parents et amis. Prédécédée par son père Donald G. Whittemore de San Francisco. Une messe commémorative aura lieu à l'église catholique Our Lady of Assumption, 5057 Cottage Way, Carmichael, le dimanche 11 novembre 2001 à 14h. Au lieu de fleurs, la famille demande que des dons soient faits en sa mémoire à Mercy Hospice, c/o Mercy Foundation (faites des chèques à Mercy Foundation), 10540 White Rock Rd, Rancho Cordova, CA 95670-9775 ou votre église ou organisme de bienfaisance préféré.

GATES, MATILDA À Whittier, Californie, le 29 octobre 2001. Précédée dans la mort par son mari Frank Ray Gates. Mère bien-aimée de Deanna Wallis de Whittier, Californie. Soeur dévouée d'Eve McMillan, Lydia Johnson et Katie Ehresman. Grand-mère adorée de Jan Steinke, Kay Wallis Reardon, Robert Wallis II et Scott Wallis. Arrière-grand-mère de Thomas Steinke, Marguerite Wallis et Lucy Reardon et toute sa famille élargie. Les amis sont invités à assister aux funérailles le mercredi 7 novembre 2001 à 12h30 à la MAISON FUNÉRAIRE NICOLETTI, CULJIS & HERBERGER, 5401, boul. Inhumation Cimetière privé d'Elk Grove Elk Grove, Californie. Des souvenirs peuvent être faits à l'Hôpital Shriners pour enfants 2425 Stockton Blvd. Sacramento, Californie 95817.

GOLDSBERRY, DELMAR "BUD" CLINTON De Medford, OR, est décédé le 31 octobre 2001, à l'âge de 93 ans. Né à Springville, Iowa, le 15 septembre 1908 de Frank & Stella Goldsberry. Ancien résident de Roseville. Il laisse dans le deuil une fille, Sharon Cox de Monterey 4 petits-enfants et 4 arrière-petits-enfants. Il a été précédé dans la mort par son épouse, l'ex Irma Jesse Nolan, 3 frères et 3 sœurs. M. Goldsberry avait travaillé pour la compagnie de téléphone pendant 35 ans, avant de prendre sa retraite en 1969. Après sa retraite, il a vécu peu de temps à Lake Tahoe, puis a déménagé à Sacramento et y a vécu de 1970 à 1992, et y laisse de nombreux membres de sa famille. M. Goldsberry aimait la pêche, le camping-car et le baseball. Un service commémoratif aura lieu à une date ultérieure.

GUESS, ARTHUR JAMES, Jr. est décédé à Sacramento, Californie le 26 octobre 2001. Agé de 68 ans. Résident de longue date de Sacramento. Né le 18 juin 1933. Art a servi son pays dans l'armée américaine pendant la guerre de Corée. Il a brièvement servi comme garde du Pentagone pendant son service aux États-Unis. Art a poursuivi une carrière dans le sport de la boxe dès son plus jeune âge, combattant sous les noms de "Jimmy Lee" et "Jimmy Guess". Il a été six fois champion du Golden Glove et champion de l'AAU. Il s'est rendu aux essais olympiques de 1952 et a été demi-finaliste en boxe, mais a été battu par l'homme qui a ensuite remporté la médaille d'or. Art a obtenu sa licence d'entraîneur, a entraîné la boxe dans l'armée et à Chattanooga, Tenn., et a ensuite ouvert sa propre salle de boxe. Il a mené de nombreuses équipes à des tournois de championnat, y compris le tournoi AAU de 1960 où l'équipe a remporté 10 des 13 événements. En 1966, Art installe sa famille à Rancho Cordova. L'art était un membre actif de la communauté. De 1969 à 1975, Art a entraîné la Petite Ligue de baseball, menant les équipes aux saisons de championnat. Il a également entraîné le flag football avec les équipes Rancho Ramblers et Rancho Packer, voyant ces équipes se rendre également aux championnats. En raison de son amour pour les échecs, Art était un membre fondateur du Cordova Chess Club au Cordova High School. Il a fait du bénévolat dans les écoles primaires locales et a été impliqué dans la vie de nombreux enfants. En 1975, il a été nommé "Citoyen de l'année" pour Rancho Cordova. Art a dirigé une entreprise prospère pendant 18 ans et aimait interagir avec les gens de la communauté. Outre son amour pour les échecs, il aimait aussi jouer au golf et jouer avec ses petits-enfants. Précédé dans la mort par sa femme, Delores Guess. Il laisse dans le deuil ses enfants : Michael B., Steven J., Mark E., Anthony T. et Sheri L. Joyce et ses petits-enfants : Austin, Anneliese, Stephanie, Eric, Kristen et Joshua. Trois sœurs lui survivent également. Il manquera beaucoup à sa famille et à ses amis. Les amis sont invités à assister à un service commémoratif en souvenir de l'art le mardi 6 novembre à 18h00. au salon funéraire Miller à Folsom.

HORTON, CLAUDINE HENRIETTE « FEMME AU FOYER » Née le 05 juillet 1919 à San Francisco, CA. Décédé d'un accident vasculaire cérébral à la maison à Wilton, Californie le 1er novembre 2001 à l'âge de 82 ans. Mariée le 9 novembre 1940 à Edward J. Horton à l'église St. Francis à Oakland, CA. Elle laisse dans le deuil son mari, les filles Edward Mary, Anne, Suzanne et Catherine les fils Jean, Paul, James, Peter, Michael, Steven et Thomas une soeur, Alice Ternes. Lui survivent également de nombreux petits-enfants, beaux-fils et belles-filles et cousins ​​aux États-Unis et en France. Elle a vécu une vie bien remplie et manquera beaucoup à tous ceux qui l'ont connue. Un chapelet aura lieu le dimanche soir, le 4 novembre 2001 à 19h00 à l'église catholique St. Joseph à Elk Grove. Le service religieux aura lieu le lundi 5 novembre 2001 à 10 h, également à l'église catholique St. Joseph. Committal, cimetière Sainte-Marie à Sacramento.

KRANICH, DONALD G. À Roseville le 2 novembre 2001 à l'âge de 80 ans. Né le 3 juillet 1921 à Milwaukee, WI. Un résident de Sacramento depuis 21 ans et un ancien résident du Michigan. Il laisse dans le deuil ses fils John et Tom de Californie, Steve du Michigan, sa fille Trudi Findlay du Michigan, les sœurs Bea et Bernice de l'Iowa et 8 petits-enfants. A servi dans l'armée américaine et a pris sa retraite de General Motors après 30 ans. Un service privé en famille aura lieu. Arrangements par la chapelle funéraire Sierra View, Carmichael.

MARTIN, HERBERT JOHN est décédé paisiblement à l'âge de 92 ans le 29 octobre 2001 avec sa famille aimante à son chevet. Né le 14 mars 1909 à Blue Hill, Nebraska. A fréquenté les collèges Nebraska Weslyan et Hastings, excellant dans le théâtre, l'art et le football. A déménagé en Californie en 1937. Il a rencontré et épousé sa femme dévouée de 62 ans, Harriet, qui lui survit. Il laisse également dans le deuil deux filles adorées et leurs maris, Carol Schanz (Gary) et Marilyn Buettell (Jim), petits-enfants, Gregory Martin, Tracie Schanz, Terry Schanz, Trent Schanz et arrière-petit-fils, Andrew Schanz. Herbert is also survived by his sister, Dorothy Fine of Fresno, CA and his brother, Edwin Martin and beloved nieces and nephews. He served 3 years in the U.S. Army Air Corp. during WWII. He was a member of the Sacramento Fire Department for 29 years, often cooking for the crew. He was a professional dog handler and bred and showed Cocker Spaniels. Herbert was an accredited camellia judge, past president of the Camellia Society of Sacramento, the Camellia Forum, and a member of the American Camellia Society and Sacramento City Retired Employee Association. Herbert was a kind and gentle man with a wonderful sense of humor who adored his family and liked fishing, hunting, music and ballroom dancing. Visitation will be on November 4, from Noon to 4PM and memorial services will be held Monday, November 5, at 10AM at Harry Naumans. Interment to follow at the Masonic Cemetery on Riverside Blvd.

McELDOWNEY, DALE "MAC" Born April 30, 1916 in Marion, OH. A long time resident of Sacramento, CA passed away October 29, 2001.
Beloved husband of Jeri for 45 years, devoted dad to Sandy, Bill, and Debbie, grandfather to Tom, Traci, and Cameron, great-grandfather to Eric, and survived by other close family and friends.
We will all miss your love with advice and strong handshake.
Services will be private.

McLEOD, JOHN BURTON Age 52, died peacefully on October 19, 2001 in San Francisco. Beloved son of Jill McLeod, cherished brother of sisters Cam Weldon and Heidi White and brother Blair McLeod, all of Sacramento, and sister Holly Holmquist of Germany. Loved uncle of nephews Nick Wilson and Erik White and niece Whitney White. Also survived by his extended San Francisco family Phill Barber and John Alecca. Compensation Manager/Human Resources Department at Lawrence Livermore National Laboratory. Born January 16, 1949, in Carmel, CA, John was raised in Sacramento, attended El Camino High School, and was involved with the newly formed Sacramento Chapter of Up With People. After graduation from UC Berkeley in 1971, John spent six years as the Commanding Officer of the coastal minesweeper, USS SHRIKE (MSC-201). Previously employed as Compensation Programs Manager in the Office of the President of the University of California and in the Personnel Department of the city of Seattle as the Director of Compensation and Benefits. An avid musician, John sang with the Seattle Men's Chorus and the San Francisco Men's Chorus for a combined total of 21 years and served on both Boards of Directors and as President of each. A memorial service is planned for Saturday, November 10, 2001, at 11AM, at Swedenborgian Church at Lyon and Washington Streets in San Francisco.

METZLER, ALBERT Born September 1st, 1913 in Los Angeles, California. Died peacefully on March 14th in Carmichael, California of complications from diabetes and heart disease. Beloved father to Tom Metzler of Fair Oaks. Father-in-law to Kathy Metzler and grandfather to Matt and Chris. Preceded in death by Marian Klosterman Metzler, his wife of 48 years, in 1989. Brother to Emma, John, Armida, Kennard, Bertha, Louis and Robert. Worked as a Production Supervisor for Brown International in West Covina, California until his retirement. Forty two year resident of Whittier, California, he moved to Carmichael in 1996 to be closer to his family. Member of Toastmaster's International from 1991-1999. World War II veteran - landed on Day 1 of Normandy invasion as member of 111th Sea Bee Battalion. His ashes were interred next to his Marian at Holy Cross Cemetery in Culver City, California. He was a wonderful, kind man whose quiet strength, humor and humility will be greatly missed.

California Obituary and Death Notice Archive is maintained by GenLookups with WebBBS 5.12 .


Search through tons of fulltext obits
from all over the United States.
SURNAME ONLY SEARCHES
WORK BEST!


Search through tons of marriage records
from all over the United States.
SURNAME ONLY SEARCHES
WORK BEST!

If the results that you get turn out to be a death notice rather than an obituary, many times you can find a fulltext obituary by doing a search HERE.


یواس‌اس شرایک (ام‌اس‌سی-۲۰۱)

یواس‌اس شرایک (ام‌اس‌سی-۲۰۱) (به انگلیسی: USS Shrike (MSC-201) ) یک کشتی بود که طول آن ۱۴۵ فوت (۴۴ متر) بود. این کشتی در سال ۱۹۵۴ ساخته شد.

یواس‌اس شرایک (ام‌اس‌سی-۲۰۱)
??
الک
اندازی: ۱ سپتامبر ۱۹۵۳
از ار: ۲۱ ژوئیه ۱۹۵۴
اام: ۲۱ مارس ۱۹۵۵
ات اصلی
: ۴۱۲ long ton (۴۱۹ تن)
ازا: ۱۴۵ فوت (۴۴ متر)
ا: ۲۸ فوت (۸٫۵ متر)
: ۱۲ فوت (۳٫۷ متر)
: ۱۲٫۸ گره (۲۳٫۷ کیلومتر بر ساعت؛ ۱۴٫۷ مایل بر ساعت)

ا مقالهٔ ا ایق است. انید ا ا کنید.


Since the Shrike has light armaments for a destroyer, high combat speed, and burn 10, it can be thought of more as a high powered Frigate than as a regular destroyer. As part of a burn 10 hunter pack the Shrike really shines: its 350 + 200 = 550 dissipation with vents allows it to mount a powerful Heavy Blaster, letting it bully small ships with raw DPS and crack the armor of any larger ship it flanks. Its medium missile can be tailored to the situation, but a Sabot pod is a good choice to pair with a heavy blaster, as it allows the Shrike to quickly overwhelm enemy shields before pounding the hull.

The Shrike is still valuable in slower fleets as a skirmisher that harasses the enemy, but don't expect it to be able to overwhelm full powered destroyers by itself. Its extended peak performance time compared to frigates lets it contribute in a similar role in larger battles without undue supply consumption.


Voir la vidéo: PIE GRIECHE ECORCHEUR FEMELLE (Juin 2022).


Commentaires:

  1. Cleobis

    Je pense que vous n'avez pas raison. Je suis assuré. Je peux le prouver.

  2. Calin

    Décrira votre santé,

  3. Itztli

    Je rejoins tout ce qui précède.

  4. Triptolemus

    Vous n'êtes pas correcte. Nous discuterons. Ecrivez en MP, on en reparlera.



Écrire un message