Podcasts sur l'histoire

Evan Fairbanks le 11 septembre

Evan Fairbanks le 11 septembre



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Un pilote de la CIA présente la preuve qu'aucun avion n'a heurté des tours le 11 septembre

L'ancien pilote d'avion de la CIA et commercial John Lear affirme que les tours jumelles n'ont pas été achetées au sol par des avions qui les ont percutées le 11 septembre, et maintenant des informations détaillées ont été publiées en ligne corroborant son récit.

De l'avis d'expert de Lear, l'affirmation officielle selon laquelle deux avions se sont écrasés contre les tours est en réalité « physiquement impossible ».

Petit-fils du fondateur de Learjet, Bill Lear, John Lear est un capitaine de ligne à la retraite et ancien pilote de la CIA qui a piloté plus de 100 types d'avions différents au cours de 40 ans de vol actif. Il détient plus de certificats d'aviateur de la FAA que tout autre pilote certifié par la FAA et a effectué des missions secrètes de la CIA en Asie, en Afrique, en Europe de l'Est et au Moyen-Orient.

Fondamentalement, vous ne voulez pas vous disputer avec John Lear à propos du vol et des avions. Il est aussi proche que possible de l'intelligence américaine et de l'aristocratie aérospatiale.

LA PREUVE QU'AUCUN VRAI AVION N'A ÉTÉ UTILISÉ LE 11/9

Nous sommes censés croire que les deux avions étaient entièrement à l'intérieur des tours, sans aucune pièce apparente. Un Boeing 767 mesure 156 pieds de large et 159 pieds de long. La distance entre : le périmètre extérieur de la tour nord au point de contact présumé par le vol AA 11 et : les 47 poutres centrales massives intérieures qui sont entretoisées est de 60 pieds. La distance entre : la surface extérieure de la tour sud au point de contact présumé par le vol UA 175, et : la structure centrale de ce bâtiment était de 37 pieds. La différence de longueur par rapport à la tour nord en ce qui concerne la longueur du plan et une longueur de bâtiment mesurée en termes de distance à la structure centrale est d'environ 99 pieds. La longueur différentielle de la tour sud est d'environ 122 pieds. Un 767 mesure 159 pieds de long, donc la majeure partie de l'avion doit être à l'extérieur de la tour dans les deux cas, car il n'y a tout simplement pas de place pour que toute la longueur de l'avion puisse s'effondrer. Pourquoi n'avons-nous pas vu 99 pieds du vol AA 11 sortir de la tour nord ou se briser, s'effondrer et/ou s'effondrer au sol en dessous ? Pourquoi n'avons-nous pas vu 122 pieds du vol UA 175 dépasser de la tour sud ou s'effondrer et/ou s'effondrer sur la place du WTC en dessous ?

Il n'y a aucun avion ou épave d'avion à voir dans le trou de l'une ou l'autre tour dans aucune vidéo ou photo.

Bien sûr, selon la théorie de Lear, il n'y a pas d'avions à voir dans les trous de l'une ou l'autre des tours ou dans la rue en dessous car il n'y avait pas de vrais avions.

Nous nous attendrions à une forte décélération alors que l'avion s'effondre pour tenir dans les 60 pieds d'espace (tour nord, vol 11) et 35 pieds d'espace (tour sud, vol 175) du périmètre au noyau central en acier. Au lieu de cela, dans les vidéos, les deux avions entrent dans les tours entièrement avec un mouvement uniforme.

Un Boeing 767 mesure 156 pieds de large. La largeur du trou dans la tour sud était de 106 pieds de large et la largeur du trou dans la tour nord était de 125 pieds de large. 50 pieds du Boeing 767 qui aurait heurté la tour sud ne peuvent pas entrer dans la taille du trou qui se trouve dans la tour nord… un trou qui aurait été créé par un Boeing 767 d'une envergure de 156 pieds. Les 31 pieds du Boeing 767 qui aurait heurté la tour nord ne peuvent pas rentrer dans la taille du trou qui se trouve dans la tour nord… un trou qui aurait été créé par un Boeing 767 d'une envergure de 156 pieds. Certaines personnes peuvent dire que les ailes des Boeings se sont simplement repliées lorsque la partie en aluminium des ailes est entrée en contact avec les colonnes extérieures en acier. Cependant, nous pouvons voir que ce n'est pas ce qui se passe dans les vidéos. Même si les ailes en aluminium ne se replieraient pas proprement, elles seraient arrachées.

La troisième loi du mouvement d'Isaac Newton : "Pour chaque action, il y a une réaction égale et opposée. " La physique du lycée affirme que la force qu'un avion exerce sur un bâtiment est la même que la force qu'un bâtiment exerce sur un avion. Appliquons la troisième loi de Newton au vol 175. Dans l'histoire du 11 septembre, le vol 175 frappe la tour sud à 450 km/h. Imaginez maintenant que la tour sud s'est déplacée à 450 km/h. et a heurté un vol 175 à l'arrêt. Nous ne nous attendrions pas à ce que le vol 175 ne soit pas endommagé. Nous ne nous attendrions pas à ce qu'il disparaisse simplement dans la tour sud. Toute vidéo montrant un avion en aluminium avec un cône de nez en fibre de verre glissant à travers un bâtiment en acier et en béton viole les lois du mouvement de Newton.

Le diagramme ci-dessus montre que le vol 175 croisait huit (8) étages constitués de fermes en acier reliées à une extrémité aux colonnes centrales et aux colonnes de support externes à l'autre, où chaque étage était recouvert de 4 à 8 pouces de béton. , représentant un acre de béton chacun et posant une énorme résistance horizontale à la pénétration de tout avion dans le bâtiment.

Dans les vidéos d'impact, notamment les vidéos Hezarkhani, Luc Courchesne, Spiegel TV et Evan Fairbanks, nous voyons ce qu'on nous dit est un avion qui traverse de manière caricaturale la face en acier de la tour comme un fantôme. Lorsque l'avion présumé entre en contact avec la tour, il n'y a pas de flexion, de flambage ou de rupture de l'avion. Pas d'ailes qui se brisent ou d'autres parties de l'avion qui se brisent. C'est impossible. C'est de la physique des dessins animés. Il fond dans le côté de la tour comme un couteau dans du beurre. Un avion de ligne est un tube creux en aluminium et en plastique qui est très vulnérable aux impacts d'oiseaux en vol. L'"avion" dont on nous dit qu'il s'agit du vol 175 est représenté comme étant à la fois à moitié dans la tour sud et encore complètement intact, une paire de bâtiments fabriqués avec 200 000 tonnes d'acier chacun. Lorsque la pointe du fuselage de l'avion heurte l'extérieur en acier de la tour sud, le fuselage devrait se briser. Cela provoquerait la rupture des ailes.

D'après les trous laissés dans les deux tours après "l'impact", nous sommes censés croire que les ailes ont coupé net à travers les poutres en acier de 14 pouces, mais c'est tout simplement impossible. Les ailes fragiles en aluminium, pour la plupart creuses, ne couperaient pas toutes les colonnes en acier de 14 pouces des tours du WTC et ne laisseraient pas un trou de style Wylie Coyote. Une aile d'avion peut être coupée en deux par un poteau téléphonique en bois :

Les ailes d'avion en aluminium ne couperont pas l'acier de 14 pouces, peu importe la vitesse et le poids. Non seulement il est impossible que les ailes aient coupé les colonnes d'acier mais il est absolument impossible que les extrémités fragiles des ailes aient également coupé les colonnes d'acier.

Les ailes se briseraient immédiatement au contact et l'avion exploserait. Il n'entrerait pas dans la tour puis n'exploserait pas. L'avion serait simplement détruit en morceaux par les colonnes en acier de 14 pouces et les fermes de plancher en acier et en béton avant qu'il ne se rapproche de l'intérieur de la tour.

La première loi du mouvement de Newton : "Un corps reste au repos ou en mouvement avec une vitesse constante à moins qu'une force extérieure n'agisse dessus.» L'avion n'a pas ralenti au contact de la tour. Comment l'avion peut-il voler à la même vitesse à travers la face en acier/béton de la tour que dans les airs ? C'est impossible. Le « plan » viole également la première loi de Newton.

IL N'Y A PAS DE PIÈCES D'AVION VÉRIFIÉES

À part un ou deux accessoires placés là comme un peu de pneu et un peu de moteur… des pièces qui ne correspondaient même pas à un Boeing 767 et comme le risible morceau de moteur sur la pelouse du Pentagone, il n'y avait pas de véritables pièces d'avion ou débris à vu et aucune boîte noire n'a jamais été trouvée à Ground Zero. En réalité, si un avion avait heurté la tour, il se serait écrasé comme une voiture heurtant un mur et ses ailes se seraient brisées et la majorité de l'avion serait tombée dans la rue en contrebas. La rue en contrebas aurait été jonchée de débris d'avion et des restes carbonisés des passagers, mais ce n'était pas parce qu'il n'y avait pas d'avion.

AUCUN RAPPORT D'ACCIDENT OFFICIEL

Le règlement 121 de la FAA exige une enquête approfondie sur tous les accidents de vols commerciaux réguliers, mais il n'y a pas de rapports d'accident officiels sur les 4 incidents car il n'y avait pas d'avions.

“L'AVION TOMBERAIT LITTÉRALEMENT DU CIEL”

Des pilotes commerciaux et militaires expérimentés ont déclaré que la vitesse et les manœuvres des avions qui ont heurté le World Trade Center sont impossibles à avoir. Ils déclarent qu'ils ne pouvaient pas reproduire eux-mêmes les vols présumés. Le matin du 11 septembre, deux pilotes expérimentés utilisant des simulateurs de vol n'ont pas pu frapper des tours à 500 mph en six tentatives. En réalité, une mouche 767 ne peut pas voler aussi vite au niveau de la mer. Les pilotes de 9/11 Truth déclarent que la vitesse et les manœuvres brusques auraient entraîné la rupture de l'avion à cause de la contrainte sur le châssis de l'avion en raison de la vitesse et de la pression atmosphérique. Il serait extrêmement difficile pour le pilote de toucher la tour même si les ailes ne se brisaient pas à cause du stress.

Le capitaine Russ Wittenberg est un ancien pilote de chasse de l'US Air Force avec plus de 100 missions de combat. Pilote professionnel à la retraite. A volé pour Pan Am et United Airlines pendant 35 ans. Avions pilotés : Boeing 707, 720, 727, 737, 747, 757, 767 et 777. Plus de 30 000 heures de vol au total. Le capitaine Russ Wittenberg est une personne unique en ce sens qu'il avait déjà piloté les deux véritables avions de United Airlines, le vol 93 et ​​le vol 175.

Voici ce qu'il a à dire :

Interview vidéo 9/11 Ripple Effect 8/07 :

"J'ai piloté les deux avions impliqués dans le 11 septembre, le Fight numéro 175 et le vol 93, le 757 qui se serait écrasé à Shanksville et le vol 175 est l'avion qui aurait heurté la tour sud.

Je ne crois pas qu'il soit possible, comme je l'ai dit, pour un terroriste, un soi-disant terroriste, de s'entraîner sur un [Cessna] 172, puis de sauter dans le cockpit d'un cockpit de classe 757-767, et de naviguer verticalement dans l'avion, latéral naviguer dans l'avion et piloter l'avion à des vitesses dépassant sa vitesse limite de conception de bien plus de 100 nœuds, effectuer des virages à grande vitesse à grande inclinaison, dépassant - en tirant probablement 5, 6, 7 G.

Et l'avion tomberait littéralement du ciel. Je ne pouvais pas le faire et je suis absolument certain qu'ils ne pouvaient pas le faire.

« L'histoire du gouvernement qu'ils nous ont racontée à propos du 11 septembre est totalement B.S. clair et simple. … Wittenberg a fait valoir de manière convaincante qu'il n'y avait absolument aucune possibilité que le vol 77 ait pu «descendre de 7 000 pieds en deux minutes, tout en effectuant un virage incliné à 280 degrés avant de s'écraser contre le mur du premier étage du Pentagone sans toucher la pelouse.»…

"J'ai piloté les deux avions impliqués dans le 11 septembre, le Fight numéro 175 et le vol 93, le 757 qui se serait écrasé à Shanksville et le vol 175 est l'avion qui aurait heurté la tour sud.

Je ne crois pas qu'il soit possible, comme je l'ai dit, pour un terroriste, un soi-disant terroriste, de s'entraîner sur un [Cessna] 172, puis de sauter dans le cockpit d'un cockpit de classe 757-767, et de naviguer verticalement dans l'avion, latéral naviguer dans l'avion et piloter l'avion à des vitesses dépassant sa vitesse limite de conception de bien plus de 100 nœuds, effectuer des virages à grande vitesse à grande inclinaison, dépassant - en tirant probablement 5, 6, 7 G. Et l'avion tomberait littéralement du ciel. Je ne pouvais pas le faire et je suis absolument certain qu'ils ne pouvaient pas le faire.

"Pour un gars, sauter dans le cockpit et voler comme un as est impossible - il n'y a pas une chance sur mille", a déclaré Wittenberg, rappelant que lorsqu'il est passé du Boeing 727 aux caractéristiques informatisées hautement sophistiquées des 737 à travers les 767, il lui a fallu un temps considérable pour se sentir à l'aise de voler.

"L'avion n'aurait pas pu voler à ces vitesses qu'ils ont dit qu'il faisait sans entrer dans ce qu'ils appellent un décrochage à grande vitesse.

L'avion n'ira pas aussi vite si vous commencez à effectuer ces manœuvres à G élevé à ces angles d'inclinaison. … S'attendre à ce que ce prétendu avion effectue ces manœuvres avec un total amateur aux commandes est tout simplement ridicule…

C'est un avion d'environ 100 tonnes. Et un avion qui pèse 100 tonnes tout assemblé aura toujours 100 tonnes de déchets et de pièces démontées après avoir heurté un bâtiment.

Il n'y a pas eu d'épave d'un 757 au Pentagone. … Le véhicule qui a heurté le Pentagone n'était pas le vol 77. Nous pensons, comme vous l'avez peut-être déjà entendu, qu'il s'agissait d'un missile de croisière.

LES AVIONS ONT UNE APPARENCE CGI

Dans toutes les images, les avions présumés frappant les tours jumelles ne semblent clairement pas réels. Les avions ont une apparence générée par ordinateur. Dans les différentes séquences, nous voyons les avions changer de forme et de couleur, des ailes manquantes, sans traits et flous. Le pilote John Lear a fait l'observation que l'avion n'a pas de lumière stroboscopique. L'avion ne projette pas non plus d'ombre.

AUCUN ENREGISTREMENT DES VOLS AU DÉCOLLAGE

Selon les statistiques de BTS, les 11 et 77 n'ont officiellement jamais décollé le 11 septembre. Les données méticuleuses conservées sur chaque décollage d'avion de ligne dans chaque aéroport du pays n'ont également montré aucun temps de piste écoulé, temps de décollage et temps de roulage, sans parler de plusieurs autres catégories laissées en blanc le 11 septembre concernant les deux vols.

Bien que les vols 11 et 77 aient méticuleusement enregistré les données ci-dessus le 9/10, elles étaient étrangement absentes le 11 septembre, même lorsque tous les autres avions qui ont pris ce jour-là avaient été enregistrés et enregistrés par le BTS. Le vol qui a été étiqueté vol 11 par le contrôle du trafic aérien était à 10 miles de Manhattan à 8h46. Si les vols AA 11 et AA 77 n'ont jamais existé, alors il n'y a que deux avions, pas quatre, à prendre en compte. Les enquêteurs qui ont vérifié les numéros de queue des avions partis sous les noms UA 93 et ​​UA 175 le 11 septembre (à savoir N591UA et N612UA respectivement) pensent que ces avions sont toujours en service. Si tel est le cas, et si AA 11 et AA 77 n'ont jamais existé, alors le nombre de Boeing 757 et 767 détruits le 11 septembre n'était pas de quatre, comme le soutient le gouvernement américain, mais plutôt de zéro.

L'UA 175, numéro d'avion N612UA et l'UA 93, numéro d'avion N591UA, étaient « toujours enregistrés et valides plus de 4 ans après [leur] destruction présumée.

Pilots For 9/11 Truth a confirmé que United 175 avait reçu un message au moins vingt minutes après son écrasement présumé sur le World Trade Center. Cela prouve que le vol n'a jamais percuté le Centre mais a plutôt volé pendant un certain temps ce jour-là, un point avancé dans le livre « Planes Without Passengers : The Faked Hijackings of 9/11 ».

La plupart des gens de la communauté 9/11 Truth acceptent qu'aucun avion n'ait été utilisé au Pentagone et à Shanksville, les preuves montrent qu'aucun avion réel n'a été utilisé pour les tours non plus.

En conclusion, nous pouvons être certains à 100% que les avions n'étaient pas réels. En plus de défier les lois de la physique avec une dynamique de crash impossible, les avions n'ont même pas l'air réels. La question est : les avions sont-ils des composites numériques (CGI) insérés dans de la vidéo réelle ou s'agit-il d'une image projetée en 3D utilisant une technologie de pointe inconnue du public ? L'analyse des données radar 3D de Richard D Hall a confirmé que la trajectoire des «avions» dans toutes les vidéos correspond aux données radar. Si une falsification vidéo était utilisée, c'est-à-dire que les avions étaient des composites numériques, la question peut être posée de savoir pourquoi se donneraient-ils la peine de s'assurer que toutes les vidéos « avions » correspondent aux données radar mais font un si mauvais travail de rendu des avions qui ressemble à un CGI de mauvaise qualité, pourquoi l'aile disparaît-elle momentanément dans six vidéos différentes ? Il s'agit d'une image fixe de la vidéo Hezarkhani montrant un avion composite numérique sur le dessus et le « avion » original de la vidéo Hezarkhani en dessous : http://imageshack.com/a/img198/7545/n16q.jpg L'avion composite numérique ressemble plus réaliste. Voici une vidéo montrant à quel point il est facile de créer un avion composite numérique et de l'insérer dans une vraie vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=Rml2TL5N8ds Voici un autre exemple d'un avion composite numérique inséré dans l'Evan Vidéo Fairbanks : http://imageshack.com/a/img834/7263/qsm.gif Pourquoi créeraient-ils des avions CGI de si mauvaise qualité qui semblent différents dans différentes vidéos ? Si les avions étaient un composite numérique, ils devraient avoir la même apparence dans chaque vidéo. Sur la base de l'analyse des données radar de Richard D Hall (http://www.youtube.com/watch?v=b5DgFcpsxes), le témoignage du témoin et le fait que l'aile gauche disparaisse dans 4 vidéos et l'aile droite dans 2 vidéos, les preuves indiquent le plan étant une projection 3D. Richard D Hall pense qu'il peut y avoir eu un objet solide, probablement un petit missile au centre de "l'illusion", avec une image d'un Boeing 767 projetée autour de lui.

TECHNOLOGIE AVANCÉE DES HOLOGRAMMES ?

Le projecteur holographique affiche une image visuelle tridimensionnelle à un emplacement souhaité, retiré du générateur d'affichage. Le projecteur peut être utilisé pour les opérations psychologiques et la gestion stratégique de la perception. Il est également utile pour la tromperie optique et la dissimulation, fournissant une distraction momentanée lors de l'engagement d'un adversaire peu sophistiqué.

Cette technologie a été rapportée dans les médias avant le 11 septembre concernant les opérations psychologiques militaires (OPSPSY).

"Quand voir et entendre n'est pas croire"

Quelques citations notables (c'est nous qui soulignons) :

Selon un physicien militaire chargé d'étudier l'idée de l'hologramme, la faisabilité avait été établie de projeter de grands objets tridimensionnels qui semblaient flotter dans les airs.


Une étude universitaire révèle que l'incendie n'a pas causé l'effondrement de la 3e tour le 11 septembre

FAIRBANKS, Alaska, 4 septembre 2019 /PRNewswire/ -- La chute du World Trade Center Building 7 (WTC 7) de 47 étages à New York tard dans l'après-midi du 11 septembre 2001 n'était pas le résultat d'incendies , selon un projet de rapport publié hier par des chercheurs de l'Université d'Alaska Fairbanks (UAF) à la suite d'une étude de modélisation informatique de quatre ans financée par Architects & Engineers for 9/11 Truth.

Les conclusions de l'équipe de l'UAF contredisent celles du National Institute of Standards and Technology (NIST), une agence du département américain du Commerce, qui a conclu dans un rapport de 2008 que le WTC 7 était le premier grand bâtiment à s'effondrer principalement à cause d'un incendie. L'effondrement du WTC 7 a longtemps fait l'objet de controverses, les critiques du compte du gouvernement affirmant qu'il avait été abattu lors d'une démolition contrôlée.

Le professeur de génie civil de l'UAF, Leroy Hulsey, était le chercheur principal de l'étude. Feng Xiao, maintenant professeur agrégé à l'Université des sciences et technologies de Nanjing, et Zhili Quan, maintenant ingénieur en ponts pour le ministère des Transports de Caroline du Sud, étaient assistants de recherche et co-auteurs.

"Notre étude a révélé que les incendies du WTC 7 n'auraient pas pu provoquer l'effondrement enregistré sur vidéo", a déclaré le professeur Hulsey. "Nous avons simulé tous les scénarios plausibles, et nous avons constaté que la série de défaillances qui, selon le NIST, a déclenché un effondrement progressif de l'ensemble de la structure n'aurait pas pu se produire. La seule chose qui aurait pu faire tomber cette structure de la manière observée le 11 septembre est la défaillance quasi simultanée de chaque colonne du bâtiment au-dessous du 17e étage.

L'étude de l'UAF a été financée par Architects & Engineers for 9/11 Truth (AE911Truth), une organisation à but non lucratif représentant plus de 3 000 architectes et ingénieurs qui ont signé la pétition de l'organisation appelant le Congrès à ouvrir une nouvelle enquête sur la destruction des trois World Trade Center. tours le 11 septembre.

La publication de l'ébauche du rapport débute une période de deux mois au cours de laquelle le public est invité à soumettre des commentaires. Le rapport final sera publié plus tard cette année. L'équipe de recherche prévoit de rendre publiques d'ici la fin septembre toutes les données utilisées et générées au cours de l'étude, une décision qui contraste avec la rétention des données de modélisation clés par le NIST au motif que leur publication "pourrait compromettre la sécurité publique".


(Travalanche)

Une chose qui m'a toujours fasciné est la façon dont les événements historiques majeurs ont des millions d'ondulations et de répercussions plus petites sur la vie des individus. Voici un exemple. L'implication des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale a poussé mon grand-père à s'enrôler dans la marine. Il était stationné à Quonset, Rhode Island et la famille est restée après la guerre. Et c'est ainsi que mon père a rencontré ma mère. Une équation étrange mais horrible est inévitable : pas d'Adolf Hitler, pas de Trav S.D.

J'étais l'un de ces millions d'épaves dans les mois qui ont suivi le 11 septembre, semblait-il. J'ai travaillé à la New-York Historical Society. Le 13 septembre, la décision controversée a été prise de collecter les artefacts de la catastrophe pendant qu'ils seraient encore disponibles et de faire un effort pour interpréter les événements pour le public. Il y a eu un bouleversement dans l'institution, de nombreux employés ont démissionné en signe de protestation, et lorsque le barattage s'est arrêté, j'ai soudainement été directeur des relations publiques. Les années suivantes (2002-2004) ont vu une série de dizaines d'expositions, de conférences, de panels et d'autres initiatives liées au 11 septembre. Mon travail consistait à les promouvoir. (Certains des principaux responsables de l'initiative travaillent maintenant au nouveau musée Ground Zero).

Un jour, au début de ce processus, j'ai appris que nous allions rencontrer ce photographe qui s'était rendu au World Trade Center le 11 septembre et avait pris certaines des vidéos les plus étonnantes de l'événement. L'aspect le plus étonnant pour moi, cependant, était que le photographe s'est avéré être mon ami Evan Fairbanks.

J'ai rencontré Evan grâce à mes amis producteurs de Surf Reality. Il a généreusement pris de nombreuses photos publicitaires incroyables pour nous, dont celle-ci :

(Personnes sur la photo : Scott Stiffler, Judith George, Loren Kidd, David Jeness, moi, Gilda Konrad. Prise en 1998).

Et ce, pour ma production de Maison des déchets au Centre des Arts HERE en 2000 :

D'ailleurs, cela a été pris dans l'ancien magasin de pianos. En 1999, Evan avait même mis en scène une de mes pièces à Surf Reality. (Il a également pris la photo de Robert Pinnock manger des grenouilles dans mon livre Pas d'applaudissements)

Mais nous ne nous étions pas vus depuis de nombreux mois à la fin de 2001, donc ce fut un choc et une secousse quand il est revenu dans ma vie de cette nouvelle manière. À présent, j'ai totalement intériorisé son histoire, je l'ai entendu la raconter (et regardé sa vidéo) tellement de fois, alors j'espère que cela ne le dérange pas si je la raconte ici de mémoire. Il existe certainement de nombreux témoignages d'Evan disant lui-même en ligne « tant de clips qu'il est difficile d'en choisir un avec lequel établir un lien. En tout cas, Evan avait un concert vidéo à Trinity Church ce matin-là. Il tournait autour du pont piétonnier lorsqu'il a entendu le bruit, puis (comme lui et tous les bons photographes ont l'habitude de le faire) s'est dirigé vers l'action. J'ai une copie des images brutes originales sans audio (l'original a été perdu dans un doublage précipité). Pendant les 45 prochaines minutes environ, vous êtes avec Evan en temps compressé/réel alors qu'il s'approche de la base des tours, tire sur des débris qui tombent, capture des images d'un groupe de pompiers effrayés se dirigeant vers les tours, est témoin du deuxième avion heurter le sud Tour directement en dessous, s'enfuit au coin de la rue, est attrapé par des flics, est enterré pendant un certain temps À L'INTÉRIEUR du World Trade Center par les flics de l'Autorité portuaire et le FBI, sort du centre escorté par un flic, voit la tour sud tomber de l'autre côté de la rue , et plonge sous un SUV avant que l'image ne soit engloutie dans l'obscurité.

Je ne sais pas si la vidéo complète est disponible pour la consommation publique n'importe où, mais certaines sections le sont certainement. Voici qu'Evan vous en parle sur History Channel :


Les apparences

Saison 1
"Pilote" "Lâcher" "Plus proche parent" "Le pire jour de tous les temps" "Point d'origine"
"Brise-cœur" "Pleine Lune (AF effrayant)" "Karma est une garce" "Piégé" "Un tout nouveau vous"
Saison deux
"Sous pression" "7.1" "L'aide ne vient pas" "Bloqué" "Des gens horribles" "Dosé"
"Hanté" "Buck, en fait" "La poule commence*" "Joyeux Ex-Mas" "Nouveaux commencements" "La cheminée commence"
"Se battre ou s'enfuire" "Cassé" "Océan 9-1-1" "Bobby recommence" "Attention à ce que vous souhaitez pour" "Cette vie que nous choisissons"

Noter:
* désigne uniquement l'apparence des images d'archives.


Visages des victimes du New Jersey du 11 septembre

Le 11 septembre 2001, près de 3 000 Américains ont perdu la vie dans le pire attentat terroriste de l'histoire de notre pays. Plus de 700 de ces victimes venaient du New Jersey. La plupart ont péri au World Trade Center. D'autres étaient à bord d'avions détournés. Au moins deux travaillaient au Pentagone.

Avec cette semaine anniversaire, NJ Advance Media présente à nouveau un hommage en photos à 704 victimes connues pour avoir vécu ou grandi dans le Garden State.

La photo ci-dessus montre l'un des cinq rochers de granit du Veterans Memorial Park à Highlands, N.J. avec vue sur les toits de la ville de New York. Sur les rochers sont inscrits les noms de toutes les victimes des attentats terroristes.

Première rangée, de gauche à droite : Paul A. Acquaviva, 29 ans, de Glen Rock Donald L. Adams, 28 ans, de Chatham Lee Adler, 48 ans, de Springfield Daniel Afflitto, 32 ans, de Manalapan Deuxième rangée, de gauche à droite : Alok Agarwal, 37 ans, de Jersey City Jeremiah Ahern, 74 ans, de Cliffside Park Andrew Alameno, 37 ans, de Westfield Gary Albero, 39 ans, Emerson Troisième rangée, de gauche à droite : Edward Allegretto, 51 ans, de Colonia Christopher Edward Allingham, 36 ans, de River Edge Cesar A. Alviar, 60 ans, de Bloomfield Tariq Amanullah, 40 ans, de Metuchen Quatrième rangée, de gauche à droite : Kermit Anderson, 57 ans, de Green Brook Siew-Nya Ang, 37 ans, d'East Brunswick Lorraine D. Antigua, 32 ans, de Middletown Peter Paul Apollo, 26 ans, de Hoboken

Première rangée, de gauche à droite : Michael G. Arczynski, 45 ans, de Little Silver Jack C. Aron, 52 ans, de Bergenfield Richard Avery Aronow, 48 ans, de Mahwah Michael A. Asciak, 47 ans, de Ridgefield Deuxième rangée, de gauche à droite : Louis Aversano, 58 ans, de Manalapan Arlene T. Babakitis, 47 ans, de Secaucus Eustace (Rudy) Bacchus, Metuchen Brett T. Bailey, 28 ans, de Bricktown Troisième rangée, de gauche à droite : Michael S. Baksh, 36 ans, d'Englewood Paul V Barbaro, 35 ans, de Holmdel Ivan Kyrillos Fairbanks Barbosa, 30 ans, de Jersey City Colleen Ann Barkow, 26 ans, de East Windsor Quatrième rangée, de gauche à droite : Evan J. Baron, 38 ans, de Bridgewater Renee Barrett-Arjune, 41 ans, de Irvington Port Authority Policier Maurice V. Barry, 49 ans, de Rutherford Alysia Basmajian, 23 ans, de Bayonne

Première rangée, de gauche à droite : W. David Bauer, 45 ans, de Rumson Marlyn C. Bautista, 46 ans, d'Iselin Lorraine G. Bay, 58 ans, de East Windsor Todd Beamer, 32 ans, de Cranbury Deuxième rangée, de gauche à droite : Paul F. Beatini, 40 ans, de Park Ridge Jane S. Beatty, 53 ans, de Belford Manette Marie Beckles, 43 ans, de Rahway Maria Behr, 41 ans, de Milford Troisième rangée, de gauche à droite : Debbie S. Bellows, 30 ans, d'East Windsor Margaret L. Benson, 52 ans, de Rockaway Steven Howard Berger, 45 ans, de Manalapan Daniel D. Bergstein, 38 ans, de Teaneck Quatrième rangée, de gauche à droite : Donna Bernaerts-Kearns, 44 ans, de Hoboken Joseph J. Berry, 55 ans, de Saddle River William Reed Bethke, 36 ans, de Hamilton Timothy D. Betterly, 42 ans, de Little Silver

Première rangée, de gauche à droite : Anil T. Bharvaney, 41 ans, de East Windsor Bella Bhukhan, 24 ans, de Union Susan L. Blair, 35 ans, de East Brunswick Richard M. Blood Jr., 38 ans, de Ridgewood Deuxième rangée, de gauche à à droite : John Paul Bocchi, 38 ans, de New Vernon Nicholas A. Bogdan, 34 ans, de Browns Mills Lawrence Boisseau, 36 ans, de Freehold Vincent M. Boland. Jr., 25 ans, de Ringwood Troisième rangée, de gauche à droite : Alan Bondarenko, 53 ans, de Flemington Sean Booker, 35 ans, d'Irvington Sherry Ann Bordeaux, 38 ans, de Jersey City Krystine C. Bordenabe, 33 ans, de Old Bridge Quatrième rangée, De gauche à droite : Martin Boryczewski, 29 ans, de Parsippany Thomas H. Bowden, 36 ans, de Wyckoff Alfred Braca, 54 ans, de Middletown David Brian Brady, 41 ans, de Summit

Aperçu de 'State of Reflection' - un documentaire commémoratif du 11 septembre

State of Reflection: New Jersey 10 Years After 9/11 -- Pour le 10e anniversaire des attentats terroristes du 11 septembre, The Star-Ledger a examiné comment la tragédie a changé le paysage physique et émotionnel de l'État frère de New York, New York Jersey, et exploré les nombreuses façons dont les habitants du New Jersey honorent les perdus. Regardez le documentaire complet, lauréat de 2 New York Emmy Awards.

Première rangée, de gauche à droite : Nicholas W. Brandemarti, 21 ans, de Mantoue Lydia Bravo, 50 ans, de Dunellen Ronald Breitweiser, 39 ans, de Middletown Gary L. Bright, 36 ans, d'Union City Deuxième rangée, de gauche à droite : Mark Francis Broderick , 40 ans, de Old Bridge Mark Bruce, 40 ans, de Summit Dennis Buckley, 38 ans, de Chatham Patrick J. Buhse, 36 ans, de Lincroft Troisième rangée, de gauche à droite : John E. Bulaga Jr., de Paterson Keith James Burns, 39 ans , d'East Rutherford Cecile M. Caguicla, 54 ans, de Boonton Scott W. Cahill, 30 ans, de West Caldwell Quatrième rangée, de gauche à droite : Thomas J. Cahill, 36 ans, de Franklin Lakes Edward Calderon, 44 ans, de Jersey City Dominick E Calia, 40 ans, de l'officier de police de l'autorité portuaire de Manalapan Liam Callahan, 44 ans, de Rockaway

Première rangée, de gauche à droite : Luigi (Gino) Calvi, 34 ans, d'East Rutherford David Otey Campbell, 51 ans, de Basking Ridge John A. Candela, 42 ans, de Glen Ridge Stephen J. Cangialosi, 40 ans, de Middletown Deuxième rangée, à gauche à droite : David G. Carlone, 46 ans, de Randolph Mark Stephen Carney, 41 ans, de Rahway John F. Casazza, 38 ans, de Colts Neck William Joseph Cashman, 57 ans, de West New York Troisième rangée, de gauche à droite : William Otto Caspar , 57 ans, d'Eatontown Alejandro Castano, 35 ans, d'Englewood Arcelia Castillo, 49 ans, d'Elizabeth Jason D. Cayne, 32 ans, de Marlboro Quatrième rangée, de gauche à droite : Ana M. Centeno, 38 ans, de Bayonne Jeffrey M Chairnoff, 35 ans, de West Windsor Swarna Chalasani, 33 ans, de Jersey City Mark L. Charette, 38 ans, de Millburn

Première rangée, de gauche à droite : Douglas MacMillan Cherry, 38 ans, de Maplewood Swede Joseph Chevalier, 26 ans, de Locust Dorothy J. Chiarchiaro, 61 ans, de Glenwood Wing Wai (Eddie) Ching, 29 ans, de Union Deuxième rangée, de gauche à droite : Catherine E. Chirls, 47 ans, de Princeton Kyung Hee (Casey) Cho, 30 ans, de Clifton Kirsten L. Christophe, 39 ans, de Maplewood Steven Paul Chucknick, 44 ans, de Cliffwood Beach Troisième rangée, de gauche à droite : Port Authority Police Lt. Robert Dominick Cirri, 39 ans, de Nutley Juan Pablo Alvarez Cisneros, 24 ans, de Weehawken Gregory Alan Clark, 40 ans, de Teaneck Thomas R. Clark, 37 ans, de Summit Quatrième rangée, de gauche à droite : Patricia A. Cody, 46 ans, de Brigantine Kevin Sanford Cohen, 28 ans, de Edison Christopher M. Colasanti, 33 ans, de Hoboken Michael Paris Colbert, 39 ans, de West New York

Première rangée, de gauche à droite : Keith E. Coleman, 34 ans, de Warren Robert J. Coll Jr., 35 ans, de Glen Ridge Michael L. Collins, 38 ans, de Montclair Linda M. Colon, 46 ans, de Perrineville Deuxième rangée, à gauche à droite : Albert Conde, 62 ans, d'Englishtown Cynthia L. Connolly, 40 ans, de Metuchen John E. Connolly Jr., 46 ans, d'Allenwood James Lee Connor, 38 ans, de Summit Troisième rangée, de gauche à droite : Dennis M. Cook, 33 ans, de Colts Neck John A. Cooper, 40 ans, de Bayonne Gerard J. Coppola, 46 ans, de New Providence Danny A. Correa-Gutierrez, 25 ans, de Fairview Quatrième rangée, de gauche à droite : Dolores Marie Costa, 53 ans, de Middletown Charles G. Costello Jr., 46 ans, de Old Bridge Michael S. Costello, 27 ans, de Hoboken Christopher S. Cramer, 34 ans, de Manahawkin

Première rangée, de gauche à droite : Denise Crant, 46 ans, de Hackensack James L. Crawford Jr., 33 ans, de Madison Kevin R. Crotty, 43 ans, de Summit John Crowe, 57 ans, de Rutherford Deuxième rangée, de gauche à droite : John Robert Cruz, 32 ans, de Jersey City Grace Alegre Cua, 40 ans, de Glen Rock Richard J. Cudina, 46 ans, de Glen Gardner Brian T. Cummins, 38 ans, de Manasquan Troisième rangée, de gauche à droite : Michael J. Cunningham, 39 ans, de Princeton Junction Patricia Cushing, 69 ans, de Bayonne Gavin Cushny, 47 ans, de Hoboken Caleb Arron Dack, 39 ans, de Montclair Quatrième rangée, de gauche à droite : Carlos S. DaCosta, 41 ans, d'Elizabeth Brian P. Dale, 43 ans, de Warren Thomas A. Damaskinos, 33 ans, de Matawan Jack L. Dɺmbrosi, 45 ans, de Woodcliff Lake

Première rangée, de gauche à droite : Elizabeth Ann Darling, 28 ans, de Newark Michael Allen Davidson, 27 ans, de Westfield Jayceryll M. de Chavez, 24 ans, de Carteret James V. DeBlase, 45 ans, de Manalapan Deuxième rangée, de gauche à droite : Donald A. Delapenha, 37 ans, d'Allendale Andrea DellaBella, 59 ans, de Jersey City Colleen Ann Deloughery, 41 ans, de Bayonne Joseph DeLuca, 52 ans, de Ledgewood Troisième rangée, de gauche à droite : Francis X. Deming, 47 ans, de Franklin Lakes Kevin Dennis , 43 ans, de Peapack Jean C. DePalma, 42 ans, de Terre-Neuve Michael DeRienzo, 37 ans, de Hoboken Quatrième rangée, de gauche à droite : Jemal Legesse DeSantis, 28 ans, de Jersey City Christian L. DeSimone, 23 ans, de Ringwood Edward DeSimone, 36 ans , de Atlantic Highlands Michael Jude D&# x27Esposito, 32 ans, de Morganville

Première rangée, de gauche à droite : Robert P. Devitt, 36 ans, de Plainsboro Michael Diaz-Piedra, 49 ans, de Washington Twp. (Bergen) Lawrence Patrick Dickinson, 35 ans, de Morganville Michael David Diehl, 48 ans, de Brick Deuxième rangée, de gauche à droite : Vincent F. DiFazio, 43 ans, de Hampton Stephen P. Dimino, 48 ans, de Basking Ridge Christopher Dincuff, 31 ans de Jersey City Anthony DiOnisio, 38 ans, de Glen Rock Troisième rangée, de gauche à droite : Douglas Frank DiStefano, 24 ans, de Hoboken Ramzi A. Doany, 35 ans, de Bayonne Brendan Dolan, 37 ans, de Glen Rock Neil Dollard, 28 ans, de Hoboken Quatrième rangée, de gauche à droite : Stephen Dorf, 39 ans, de New Milford Frank Joseph Doyle, 39 ans, d'Englewood Patrick Joseph Driscoll, 70 ans, de Point Pleasant Beach Luke A. Dudek, 50 ans, de Livingston

Première rangée, de gauche à droite : Antoinette Duger, 44 ans, de Belleville Patrick S. Dunn, 39 ans, de Woodbridge Richard A. Dunstan, 54 ans, de New Providence Dean P. Eberling, 44 ans, de Cranford Deuxième rangée, de gauche à droite : Margaret Ruth Echtermann, 33 ans, de Hoboken Paul Robert Eckna, 28 ans, de West New York Lisa Egan, 31 ans, de Cliffside Park Michael Egan, 51 ans, de Middletown Troisième rangée, de gauche à droite : Samantha Egan, 24 ans, de Jersey City, sœur de Lisa Egan John Ernst Eichler, 69 ans, de Cedar Grove Daphne F. Elder, 36 ans, de Newark Albert Alfy William Elmarry, 30 ans, de North Brunswick Quatrième rangée, de gauche à droite : Edgar H. Emery Jr., 45 ans, de Clifton William J Erwin, 30 ans, de Verona Fanny M. Espinoza, 29 ans, de Teaneck Barbara G. Etzold, 43 ans, de Jersey City

Première rangée, de gauche à droite : Eric Brian Evans, 31 ans, de Weehawken Meredith Emily June Ewart, 29 ans, de Hoboken Patricia M. Fagan, 55 ans, de Toms River William F. Fallon Jr., 53 ans, de Rocky Hill Deuxième rangée, à gauche à droite : Nancy Carole Farley, 45 ans, de Jersey City John W. Farrell, 41 ans, de Basking Ridge Syed Abdul Fatha, 54 ans, de Newark Christopher Faughnan, 37 ans, de South Orange Troisième rangée, de gauche à droite : Ronald C. Fazio, 57, de Closter Peter Adam Feidelberg, 34 ans, de Hoboken Firefighter Alan D. Feinberg, 48 ans, de Marlboro Edward P. Felt, 41 ans, de Matawan Quatrième rangée, de gauche à droite : George Ferguson, 54 ans, de Teaneck Judy H. Santillan Fernandez , 27 ans, de Parlin, cousin de la victime Maria Theresa Santillan Anne Marie Sallerin Ferreira, 29 ans, de Jersey City David Francis Ferrugio, 46 ​​ans, de Middletown

Première rangée, de gauche à droite : Louis V. Fersini Jr., 28 ans, de Basking Ridge Jennifer Louise Fialko, 29 ans, de Teaneck Michael Bradley Finnegan, 37 ans, de Basking Ridge Timothy J. Finnerty, 33 ans, de Glen Rock Deuxième rangée, à gauche à droite : Stephen J. Fiorelli, 43 ans, d'Aberdeen John Roger Fisher, 46 ans, de Bayonne Thomas J. Fisher, 36 ans, d'Union Salvatore A. Fiumefreddo, 45 ans, de Manalapan Troisième rangée, de gauche à droite : Steven Mark Fogel, 40 ans , de Westfield Jane C. Folger, 73 ans, de Bayonne Chih Min Foo, 40 ans, de HolmdelChristopher Hugh Forsythe, 44 ans, de Basking Ridge Quatrième rangée, de gauche à droite : Noel J. Foster, 40 ans, de Bridgewater Jeffrey L. Fox, 40 ans , de Cranbury Gary J. Frank, 35 ans, de South Amboy Colleen Laura Fraser, 51 ans, d'Elizabeth

Première rangée, de gauche à droite : Lillian I. Frederick, 46 ans, de l'agent de police de l'autorité portuaire de Teaneck Gregg J. Froehner, 46 ans, de Chester Paul James Furmato, 37 ans, de Colts Neck Pamela Gaff, 51 ans, de Robinsville Deuxième rangée, de gauche à droite : Daniel James Gallagher, 23 ans, de Red Bank Vincenzo Gallucci, 36 ans, du canton de Monroe Harvey J. Gardner III, 35 ans, de Lakewood Jeffrey B. Gardner, 36 ans, de Hoboken Troisième rangée, de gauche à droite : Boyd A. Gatton, 38 ans, de Jersey City Steven Gregory Genovese, 37 ans, de Basking Ridge Alayne F. Gentul, 44 ans, de Mountain Lakes Joseph M. Giaccone, 43 ans, de Monroe Quatrième rangée, de gauche à droite : Debra L. Gibbon, 43 ans, de Hackettstown Andrew Clive Gilbert, 39 ans, de Califon Timothy Paul Gilbert, 35 ans, du Liban Paul Stuart Gilbey, 39 ans, de Chatham

Première rangée, de gauche à droite : Donna Marie Giordano, 44 ​​ans, de Parlin Salvatore Gitto, 44 ​​ans, de Manalapan Thomas I. Glasser, 40 ans, de Summit Harry Glenn, 38 ans, de Piscataway Deuxième rangée, de gauche à droite : Barry H. Glick, 55 ans, de Wayne Jeremy Glick, 31 ans, de Hewitt Michael Gogliormella, 43 ans, de New Providence Brian Fredric Goldberg, 26 ans, de l'Union Troisième rangée, de gauche à droite : Steven Goldstein, 35 ans, de Princeton Rosa J. Gonzalez, 32 ans, de Jersey City Port Authority Agent de police Thomas E. Gorman, 41 ans, de Middlesex Michael Edward Gould, 29 ans, de Hoboken Quatrième rangée, de gauche à droite : Christopher Michael Grady, 39 ans, de Cranford Christopher Stewart Gray, 32 ans, de Weehawken John Michael Grazioso, 41 ans , de Middletown, frère de Timothy George Grazioso Timothy George Grazioso, 42 ans, de Clifton, frère de John Michael Grazioso

Première rangée, de gauche à droite : Wanda Anita Green, 49 ans, de Linden Gayle R. Greene, 51 ans, de Montville Eileen Marsha Greenstein, 52 ans, de Morris Plains Donald H. Gregory, 62 ans, de Ramsey Deuxième rangée, de gauche à droite : Pedro Grehan, 35 ans, de Hoboken John M. Griffin, 38 ans, de Waldwick Joan D.Griffith, 39 ans, de Willingboro Kenneth Grouzalis, 56 ans, de Lyndhurst Troisième rangée, de gauche à droite : Liming Gu, 34 ans, de Piscataway Douglas B. Gurian, 38 ans, de Tenafly Philip T. Guza, 54 ans, de Sea Bright Robert John Halligan, 59, de Basking Ridge Quatrième rangée, de gauche à droite : Frederic Kim Han, 45 ans, de Marlboro Kevin James Hannaford, 32 ans, de Basking Ridge Firefighter Dana Hannon, 29 ans, anciennement de Wyckoff Timothy John Hargrave, 38 ans, de Readington

Première rangée, de gauche à droite : Stewart D. Harris, 52 ans, de Marlboro John Clinton Hartz, 64 ans, de Basking Ridge Emeric J. Harvey, 56 ans, de Montclair Leonard William Hatton Jr., 45 ans, de Ridgefield Park Deuxième rangée, de gauche à droite : Scott Hazelcorn, 29 ans, de Hoboken JoAnn L. Heltibridle, 46 ans, de Springfield Mark F. Hemschoot, 45 ans, de Red Bank Brian Hennessey, 35 ans, de Ringoes Troisième rangée, de gauche à droite : Robert Allan Hepburn, 39 ans, de Union Robert Wayne Hobson III, 36 ans, de New Providence Patrick Aloysius Hoey, 53 ans, de Middletown Frederick J. Hoffman, 53 ans, de Freehold Quatrième rangée, de gauche à droite : Michele L. Hoffmann, 27 ans, de Freehold, fille de Frederick Hoffman Joseph F Holland III, 32 ans, de Glen Rock LeRoy Wilton Homer Jr., 36 ans, de Marlton Matthew D. Horning, 26 ans, de Hoboken

Première rangée, de gauche à droite : Uhuru G. Houston, 32 ans, agent de police de l'Autorité portuaire d'Englewood, agent de police Stephen Huczko Jr., 44 ans, de Bethléem Robert T. "Bobby" Hughes Jr., 23 ans, de Sayreville Thomas F. Hughes, 46, de Spring Lake Heights Deuxième rangée, de gauche à droite : Timothy Robert Hughes, 43 ans, de Madison Susan Huie, 43 ans, de Fair Lawn Kathleen Hunt-Casey, 43 ans, de Middletown Joseph Anthony Ianelli, 28 ans, de Hoboken Troisième rangée, à gauche à droite : Zuhtu Ibis, 25 ans, de Clifton Port Authority Police Inspector Anthony P. Infante Jr., 47 ans, de Chatham Christopher N. Ingrassia, 28 ans, de Watchung Paul Innella, 33 ans, d'East Brunswick Quatrième rangée, de gauche à droite : Virginie Jablonski, 49 ans, de Matawan Jason Kyle Jacobs, 32 ans, de Mendham Gricelda E. James, 44 ans, de Willingboro Alan K. Jensen, 49 ans, de Wyckoff

Première rangée, de gauche à droite : Prem N. Jerath, 57 ans, d'Edison Hweidar Jian, 42 ans, de East Brunswick Donald T. Jones II, 39 ans, de Livingston Stephen Joseph, 39 ans, de Franklin Park Deuxième rangée, de gauche à droite : Shashikiran Lakshmikantha Kadaba, 26 ans, de Hackensack Shari Kandell, 27 ans, de Wyckoff Howard Lee Kane, 40 ans, de Hazlet Jennifer Lynn Kane, 26 ans, de Fair Lawn Troisième rangée, de gauche à droite : Joon Koo Kang, 34 ans, de Riverdale Sheldon R. Kanter , 53 ans, d'Edison Deborah H. Kaplan, 45 ans, de Paramus Alvin Peter Kappelmann Jr., 57 ans, de Green Brook Quatrième rangée, de gauche à droite : Charles Karczewski, 34 ans, de l'Union Port Authority Police Sgt. Robert Kaulfers, 49 ans, de Kenilworth Hideya Kawauchi, 36 ans, de Fort Lee Edward T. Keane, 66 ans, de West Caldwell

Première rangée, de gauche à droite : Leo Russell Keene III, 34 ans, de Westfield Joseph J. Keller, 31 ans, de Park Ridge Thomas Michael Kelly, 41 ans, de Wyckoff Robert C. Kennedy, 55 ans, de Toms River Deuxième rangée, de gauche à droite : John Keohane, 41 ans, de Jersey City Howard L. Kestenbaum, 56 ans, de Montclair Rajesh Khandelwal, 33 ans, de South Plainfield SeiLai Khoo, 38 ans, de Jersey City Troisième rangée, de gauche à droite : Andrew Jay-Hoon Kim, 26 ans, de Leonia Andrew Marshall King, 42 ans, de Princeton Lucille T. King, 59 ans, de Ridgewood Peter A. Klein, 35 ans, de Weehawken Quatrième rangée, de gauche à droite : Alan D. Kleinberg, 39 ans, de East Brunswick Thomas Patrick Knox, 31 ans de Hoboken Rebecca Lee Koborie, 48 ans, de Guttenberg Bon Seok Koo, 32 ans, de River Edge

Première rangée, de gauche à droite : Dorota Kopiczko, 26 ans, de Nutley Angela R. Kyte, 49 ans, de Boonton Andrew La Corte, 61 ans, de Jersey City Ganesh Ladkat, 27 ans, de Somerset Deuxième rangée, de gauche à droite : James P. Ladley , 41 ans, de Colts Neck Michael Patrick LaForte, 39 ans, de Holmdel Neil K. Lai, 59 ans, de East Windsor Vincent A. Laieta, 31 ans d'Edison Troisième rangée, de gauche à droite : Franco Lalama, 45 ans, de Nutley Chow Kwan Lam , 48 ans, de Maywood Brendan M. Lang, 30 ans, de Red Bank, neveu de Rosanne P. Lang Rosanne P. Lang, 42 ans, de Middletown, tante de Brendan M. Lang Quatrième rangée, de gauche à droite : Ruth Sheila Lapin, 53 ans , de East Windsor Robin Larkey, 48 ans, de Chatham John Adam Larson, 37 ans, de Colonia Nicholas C. Lassman, 28 ans, de Cliffside Park

Première rangée, de gauche à droite : Paul Laszczynski, agent de police de l'Autorité portuaire, 49 ans, de Paramus Anna A. Laverty, 52 ans, de Middletown Steven Lawn, 28 ans, de West Windsor Robert A. Lawrence Jr., 41 ans, de Summit Deuxième rangée, à gauche à droite : Leon Lebor, 51 ans, de Jersey City Kenneth Charles Ledee, 38 ans, de Monmouth David S. Lee, 37 ans, de West Orange Myoung Woo Lee, 41 ans, de Lyndhurst Troisième rangée, de gauche à droite : officier de police de l'Autorité portuaire David Prudencio LeMagne, 27 ans, de North Bergen Port Authority Agent de police John J. Lennon Jr, 44 ans, de Howell Jorge Luis Leon Sr., 43 ans, de Union City Robert M. Levine, 66 ans, d'Edgewater Quatrième rangée, de gauche à droite : Margaret Susan Lewis, 49 ans, d'Elizabeth Orasri Liangthanasarn, 26 ans, de Bayonne Steven B. Lillianthal, 38 ans, de Millburn Craig Damian Lilore, 30 ans, de Lyndhurst

Première rangée, de gauche à droite : Wei Rong Lin, 31 ans, de Jersey City Thomas V. Linehan Jr., 39 ans, de Montville Alan Linton Jr., 26 ans, de Jersey City Kenneth P. Lira, 28 ans, de Paterson Deuxième rangée, à gauche à droite : Ming-Hao Liu, 41 ans, de Livingston Jerome Robert Lohez, 30 ans, de Jersey City Manuel L. Lopez, 54 ans, de Jersey City Stuart Seid Louis, 43 ans, d'East Brunswick Troisième rangée, de gauche à droite : le pompier Joseph Lovero , 60 ans, de Jersey City Edward H. Luckett II, 40 ans, de Fair Haven Christopher Lunder, 34 ans, de l'agent de police de Wall Port Authority James F. Lynch, 47 ans, de Woodbridge Quatrième rangée, de gauche à droite : Robert H. Lynch, 44 ans , de Cranford Sean Patrick Lynch, 36 ans, de Morristown Richard B. Madden, 35 ans, de Westfield Simon Maddison, 40 ans, de Florham Park

Première rangée, de gauche à droite : Ronald E. Magnuson, 57 ans, de Park Ridge Daniel L. Maher, 50 ans, de Hamilton Alfred R. Maler, 39 ans, de Convent Station Gregory James Malone, 42 ans, de Hoboken Deuxième rangée, de gauche à droite : Christian Maltby, 37 ans, de Chatham Joseph Mangano, 53 ans, de Jackson Hilda Marcin, 79 ans, de Budd Lake Jose J. Marrero, 32 ans, de Old Bridge Troisième rangée, de gauche à droite : James Martello, 41 ans, de Rumson William J. Martin Jr., 35 ans, de Rockaway Brian E. Martineau, 37 ans, d'Edison Waleska Martinez, 38 ans, de Jersey City Quatrième rangée, de gauche à droite : Philip W. Mastrandrea Jr., 42 ans, de Chatham Charles William Mathers, 61 ans, de Sea Girt William A. Mathesen, 40 ans, de Morristown Robert D. Mattson, 54 ans, de Green Pond

Première rangée, de gauche à droite : Tyrone May, 44 ans, de Rahway Robert J. Mayo, 46 ​​ans, de Morganville Kaaria Mbaya, 39 ans, d'Edison James J. McAlary Jr., 42 ans, de Spring Lake Heights Deuxième rangée, de gauche à droite : Colin Richard McArthur, 52 ans, de Howell Michael J. McCabe, 42 ans, du pompier de Rumson Thomas McCann, 46 ans, de Manalapan Tonyell McDay, 25 ans, de Colonia Troisième rangée, de gauche à droite : Matthew T. McDermott, 34 ans, de Basking Ridge Joseph P. McDonald, 43 ans, de Livingston Michael McDonnell, 33 ans, de Red Bank Daniel F. McGinley, 40 ans, de Ridgewood Quatrième rangée, de gauche à droite : Thomas H. McGinnis, 41 ans, d'Oakland Scott Martin McGovern, 35 ans, de Wyckoff Patrick J. McGuire, 40 ans, de Madison Keith McHeffey, 31 ans, de Monmouth Beach

Première rangée, de gauche à droite : George Patrick McLaughlin Jr., 36 ans, de Hoboken Gavin McMahon, 35 ans, de Bayonne Edmund M. McNally, 41 ans, de Fair Haven Damian Meehan, 32 ans, de Glen Rock Deuxième rangée, de gauche à droite : Lizette Mendoza, 33 ans, de North Bergen David Robert Meyer, 57 ans, de Glen Rock William Edward Micciulli, 30 ans, de Matawan Martin Paul Michelstein, 57 ans, de Morristown Troisième rangée, de gauche à droite : Peter T. Milano, 43 ans, de Middletown Gregory Milanowycz , 25 ans, de Cranford Michael Matthew Miller, 39 ans, d'Englewood Robert Alan Miller, 46 ans, de Matawan Quatrième rangée, de gauche à droite : Robert C. Miller Jr., 55 ans, de Hasbrouck Heights Louis Joseph Minervino, 54 ans, de Middletown Domenick Mircovich , 40 ans, de Closter Rajesh A. Mirpuri, 30 ans, d'Englewood Cliffs

Première rangée, de gauche à droite : Justin J. Molisani Jr., 42 ans, du canton de Middletown John Gerard Monahan, 47 ans, de Wanamassa Craig D. Montano, 38 ans, de Glen Ridge Steven P. Morello, 52 ans, de Bayonne Deuxième rangée, à gauche à droite : Richard Morgan, 63 ans, de Glen Rock Seth A. Morris, 35 ans, de Kinnelon Ferdinand V. Morrone, 63 ans, de Lakewood Marco Motroni Sr., 57 ans, de Fort Lee Troisième rangée, de gauche à droite : Peter C. Moutos , 44 ans, de Chatham Michael Joseph Mullin, 27 ans, de Hoboken James Donald Munhall, 45 ans, de Ridgewood Robert M. Murach, 45 ans, de Montclair Quatrième rangée, de gauche à droite : Marc A. Murolo, 28 ans, de Maywood Edward C. Murphy , 42 ans, de Clifton James Thomas Murphy, 35 ans, de Middletown Navy Lieutenant Cmdr. Patrick Jude Murphy, 38 ans, de Berkeley Heights

Première rangée, de gauche à droite : Patrick Sean Murphy, 36 ans, de Millburn John Joseph Murray, 52 ans, de Colts Neck John Joseph Murray, 32 ans, de Hoboken Susan D. Murray, 54 ans, de Summit Deuxième rangée, de gauche à droite : Alexander JR Napier, 38 ans, du canton de Morris Frank Joseph Naples III, 29 ans, de Cliffside Park Catherine A. Nardella, 40 ans, de Bloomfield Narender Nath, 33 ans, de Colonia Troisième rangée, de gauche à droite : l'agent de police de l'autorité portuaire Joseph M. Navas, 44 ans , de Paramus Francis J. Nazario, 28 ans, de Jersey City Pete Negron, 34 ans, de l'agent de police de l'autorité portuaire de Bergenfield James Nelson, 40 ans, de Clark Quatrième rangée, de gauche à droite : Christopher Newton-Carter, 51 ans, de Middletown Nancy Yuen Ngo , 36 ans, de Harrington Park Martin Niederer, 23 ans, de Hoboken Alfonse J. Niedermeyer III, 40 ans, de Manasquan

Première rangée, de gauche à droite : Paul R. Nimbley, 42 ans, de Middletown Katherine Marie Noack, 29 ans, de Hoboken Daniel R. Nolan, 44 ans, de Hopatcong Brian Novotny, 33 ans, de Hoboken Deuxième rangée, de gauche à droite : Michael P. O&# x27Brien, 42 ans, de Cedar Knolls Keith K. O&# x27Connor, 28 ans, de Hoboken James Andrew O&# x27Grady, 32 ans, de Harrington Park Edward K. Oliver, 31 ans, de Jackson Troisième rangée, de gauche à droite : Ronald Orsini, 59, de Hillsdale Masaru Ose, de Fort Lee Robert W. O&# x27Shea, 47 ans, de Wall Todd Joseph Ouida, 25 ans, de River Edge Quatrième rangée, de gauche à droite : Deepa K. Pakkala, 31 ans, de Stewartsville Dominique Pandolfo, 27 ans , de Hoboken Vinod K. Parakat, 34 ans, de Sayreville Nitin Ramesh Parandkar, 28 ans, de Woodbridge

Première rangée, de gauche à droite : Philip L. Parker, 53 ans, de Skillman Robert Emmett Parks Jr., 47 ans, de Middletown Hasmukhrai Chuckulal Parmar, 48 ans, de Warren Suzanne H. Passaro, 38 ans, d'East Brunswick Deuxième rangée, de gauche à droite : Manish K. Patel, 29 ans, d'Edison Steven B. Paterson, 40 ans, de Ridgewood Todd D. Pelino, 34 ans, de Fair Haven Angel Ramon Pena, 45 ans, de River Vale Troisième rangée, de gauche à droite : Jon A. Perconti Jr ., 32 ans, de Brick Alejo Perez, 66 ans, de Union City Angel Perez Jr., 43 ans, de Jersey City Nancy E. Perez, 36 ans, de Secaucus Quatrième rangée, de gauche à droite : Donald Arthur Peterson, 66 ans, de Spring Lake, époux de Jean Hoadley Peterson Jean Hoadley Peterson, 55 ans, de Spring Lake, épouse de Donald Arthur Peterson Kaleen E. Pezzuti, 28 ans, de Fair Haven Tu-Anh Pham, 42 ans, de Princeton

Première rangée, de gauche à droite : Ludwig John Picarro, 44 ​​ans, de Basking Ridge Matthew Picerno, 44 ​​ans, de Holmdel Joseph O. Pick, 40 ans, de Hoboken Bernard T. Pietronico, 39 ans, de Matawan Deuxième rangée, de gauche à droite : Nicholas P Pietrunti, 38 ans, de Belford Joseph Piskadlo, 48 ans, de North Arlington Joseph Plumitallo, 45 ans, de Manalapan John M. Pocher, 36 ans, de Middletown Troisième rangée, de gauche à droite : Thomas H. Polhemus, 39 ans, de Morris Plains Susan M Pollio, 45 ans, du canton de Long Beach James Edward Potorti, 52 ans, de Princeton Daphne Pouletsos, 47 ans, de Westwood Quatrième rangée, de gauche à droite : Stephen E. Poulos, 45 ans, de Basking Ridge Gregory M. Preziose, 34 ans, de Holmdel David Lee Pruim, 53 ans, de Upper Montclair Edward F. Pullis, 34 ans, de Hazlet

Première rangée, de gauche à droite : Edward R. Pykon, 33 ans, de Princeton Ehtesham U. Raja, 28 ans, de Clifton Harry Ramos, 45 ans, de Newark A. Todd Rancke, 42 ans, de Summit Deuxième rangée, de gauche à droite : Srinivasa Shreyas Ranganath, 26 ans, de Hackensack Anne Rose T. Ransom, 45 ans, de Edgewater Roger Mark Rasweiler, 53 ans, de Flemington David Alan James Rathkey, 47 ans, de Mountain Lakes Troisième rangée, de gauche à droite : William Ralph Raub, 38 ans, de Saddle River Michele Reed, 26 ans, de Ringoes Judith A. Reese, 56 ans, de Kearny Thomas M. Regan, 43 ans, de Cranford Quatrième rangée, de gauche à droite : Gregg Reidy, 26 ans, de Holmdel Thomas Barnes Reinig, 48 ans, de Bernardsville Frank B. Reisman, 41 ans, de Princeton Richard Rescorla, 62 ans, de Morristown

Première rangée, de gauche à droite : officier de police de l'Autorité portuaire Bruce A. Reynolds, 41 ans, de Columbia John Frederick Rhodes, 57 ans, de Howell Francis S. Riccardelli, 40 ans, de Westwood Venesha O. Richards, 26 ans, de North Brunswick Deuxième rangée, De gauche à droite : Isaias Rivera, 51 ans, de Perth Amboy Paul Rizza, 34 ans, de Park Ridge Stephen Louis Roach, 36 ans, de Verona Joseph Roberto, 37 ans, de Midland Park Troisième rangée, de gauche à droite : Leo A. Roberts, 44 ans, de Wayne Donald Walter Robertson Jr., 35 ans, de Rumson Jeffrey Robinson, 38 ans, de Monmouth Junction Michell Lee Robotham, 32 ans, de Kearny Quatrième rangée, de gauche à droite : Antonio Augusto Tome Rocha, 34 ans, de East Hanover John M. Rodak, 39 ans, de Mantoue Carmen Milagros Rodriguez, 46 ans, de Freehold Marsha A. Rodriguez, 41 ans, de West Paterson

Première rangée, de gauche à droite : l'officier de police de l'Autorité portuaire Richard Rodriguez, 31 ans, de Cliffwood Scott Rohner, 22 ans, de Hoboken Elvin Santiago Romero, 34 ans, de Matawan James A. Romito, 51 ans, de Westwood Deuxième rangée, de gauche à droite : Aida Rosario, 42 ans, de Jersey City Wendy Alice Rosario Wakeford, 40 ans, de Freehold Linda Rosenbaum, 41 ans, de Little Falls Sheryl Lynn Rosenbaum, 33 ans, de Warren Troisième rangée, de gauche à droite : Lloyd D. Rosenberg, 31 ans, de Morganville Mark Louis Rosenberg, 26 ans, de Teaneck Joshua M. Rosenblum, 28 ans, de Hoboken Richard David Rosenthal, 50 ans, de Fair Lawn Quatrième rangée, de gauche à droite : Daniel Rosetti, 32 ans, de Bloomfield Norman Rossinow, 39 ans, de Cedar Grove Mark Rothenberg, 52 ans , de Scotch Plains Nicholas Rowe, 29 ans, de Hoboken

Première rangée, de gauche à droite : Ronald J. Ruben, 36 ans, de Hoboken Steven Harris Russin, 32 ans, de Mendham Wayne Alan Russo, 37 ans, de Union John J. Ryan, 45 ans, de West Windsor Deuxième rangée, de gauche à droite : Joseph Sacerdote, 48 ans, de Freehold John Patrick Salamone, 37 ans, de North Caldwell John Salvatore Salerno Jr., 31 ans, de Westfield Richard L. Salinardi Jr., 32 ans, de Hoboken Troisième rangée, de gauche à droite : James Kenneth Samuel Jr., 29 ans , de Hoboken Michael V. San Phillip, 55 ans, de Ridgewood James Sands Jr., 39 ans, de Bricktown Maria Theresa Santillan, 27 ans, de Morris Plains, cousin de Judy H. Santillan Fernandez Quatrième rangée, de gauche à droite : Kalyan K. Sarkar , 53 ans, de Westwood Deepika Kumar Sattaluri, 33 ans, d'Edison Scott M. Schertzer, 28 ans, d'Edison Steven Francis Schlag, 41 ans, de Franklin Lakes

Première rangée, de gauche à droite : Robert R. Talhami, 40 ans, de Shrewsbury Michael Anthony Tanner, 44 ans, de Secaucus Dennis Gerard Taormina Jr., 36 ans, de Montville Kenneth Joseph Tarantino, 39 ans, de Bayonne Deuxième rangée, de gauche à droite : Ronald Tartaro, 39 ans, de Bridgewater Yeshavant Moreshwar Tembe, 59 ans, de Piscataway Anthony Tempesta, 38 ans, d'Elizabeth Lesley Anne Thomas-O&# x27Keefe, 40 ans, de Hoboken Troisième rangée, de gauche à droite : Clive Thompson, 43 ans, de Summit Perry Anthony Thompson , 36 ans, de Mount Laurel Sal Tieri Jr., 40 ans, de Shrewsbury Mary Ellen Tiesi, 38 ans, de Jersey City Quatrième rangée, de gauche à droite : William R. Tieste, 54 ans, de Basking Ridge Port Authority Police Officer Kenneth F. Tietjen, 31, de Matawan Jennifer M. Tino, 29 ans, de Livingston John J. Tobin, 47 ans, de Kenilworth

Première rangée, de gauche à droite : Jon S. Schlissel, 51 ans, de Jersey City Ian Schneider, 45 ans, de Short Hills John T. Schroeder, 31 ans, de Hoboken Susan Lee Kennedy Schuler, 55 ans, d'Allentown Deuxième rangée, de gauche à droite : Raphael Scorca, 61 ans, de Beachwood Matthew Carmen Sellitto, 23 ans, de Morristown Stacey Sennas-McGowan, 38 ans, de Basking Ridge Frankie Serrano, 23 ans, d'Elizabeth Troisième rangée, de gauche à droite : Karen Lynn Seymour, 40 ans, de Millington Jayesh Shah, 38, d'Edgewater Khalid M. Shahid, 25 ans, d'Union Barbara A. Shaw, 57 ans, de Morris Township Quatrième rangée, de gauche à droite : Hagay Shefi, 34 ans, de Tenafly Mark Shulman, 47 ans, de Old Bridge See-Wong Shum, 44, de Westfield Craig A. Silverstein, 41, de Wyckoff

Première rangée, de gauche à droite : Bruce Edward Simmons, 41 ans, de Ridgewood Kenneth Alan Simon, 34 ans, de Secaucus Michael John Simon, 40 ans, de Harrington Park John P. Skala, 31 ans, de Clifton Deuxième rangée, de gauche à droite : Francis J Skidmore Jr., 58 ans, de Mendham Toyena Corliss Skinner, 27 ans, de Kingston Karl Trumbull Smith, 44 ans, de Little Silver Leonard J. Snyder Jr., 35 ans, de Cranford Troisième rangée, de gauche à droite : Astrid Elizabeth Sohan, 32 ans, de Freehold Michael C. Sorresse, 34 ans, de Morris Plains Fabian Soto, 31 ans, de Harrison Timothy P. Soulas, 35 ans, de Basking Ridge Quatrième rangée, de gauche à droite : Robert Andrew Spencer, 35 ans, de Red Bank Frank J. Spinelli, 44, de Short Hills Richard James Stadelberger, 55 ans, de Middletown Eric A. Stahlman, 43 ans, de Holmdel.

Première rangée, de gauche à droite : Anthony M. Starita, 35 ans, de Westfield Craig William Staub, 30 ans, de Basking Ridge Alexander Robbins Steinman, 32 ans, de Hoboken Thomas S. Strada, 41 ans, de Chatham Deuxième rangée, de gauche à droite : James J. Straine Jr., 36 ans, d'Oceanport Edward W. Straub, 48 ans, du canton de Morris George Strauch Jr., 53 ans, d'Avon-by-the-Sea Edward T. Strauss, 44 ans, d'Edison Troisième rangée, de gauche à droite : Steven F. Strobert, 33 ans, de Ridgewood David S. Suarez, 24 ans, de Princeton Yoichi Sugiyama, 34 ans, de Fort Lee Thomas Sullivan, 38 ans, de Kearney Quatrième rangée, de gauche à droite : Kenneth J. Swenson, 40 ans, de Chatham Thomas F. Swift, 30 ans, de Jersey City Gina Sztejnberg, 52 ans, de Ridgewood Keiji Takahashi, 42 ans, de Tenafly

Première rangée, de gauche à droite : Richard J. Todisco, 61 ans, de Wyckoff Christopher M. Traina, 25 ans, de Bricktown Glenn J. Travers, 53 ans, de Tenafly Walter P. Travers Jr., 44 ans, de Upper Saddle River Deuxième rangée, De gauche à droite : Lisa L. Trerotola, 36 ans, de Hazlet Francis Joseph Trombino, 68 ans, de Clifton William Tselepis Jr., 33 ans, de New Providence Zhanetta Tsoy, 32 ans, de Jersey City Troisième rangée, de gauche à droite : Michael Patrick Tucker, 40 ans, de Rumson Lance Richard Tumulty, 32 ans, de Bridgewater John G. Ueltzhoeffer, 36 ans, de Roselle Park Michael A. Uliano, 42 ans, d'Aberdeen Quatrième rangée, de gauche à droite : Anil Shivhari Umarkar, 34 ans, de Hackensack Kenneth W. Van Auken, 47 ans, de East Brunswick Daniel M. Van Laere, 46 ans, de Glen Rock Edward Raymond Vanacore, 29 ans, de Jersey City

Première rangée, de gauche à droite : Jon C. Vandevander, 44 ans, de Ridgewood Scott C. Vasel, 32 ans, de Park Ridge Sankara S. Velamuri, 63 ans, d'Avenel Jorge Velazquez, 47 ans, de Passaic Deuxième rangée, de gauche à droite : Anthony M. Ventura, 41 ans, de Middletown Christopher Vialonga, 30 ans, de Demarest Robert A. Vicario, 40 ans, de Weehawken Joseph B.Vilardo, 44 ​​ans, de Stanhope Troisième rangée, de gauche à droite : Melissa Vincent, 28 ans, de Hoboken Gregory Wachtler, 25 ans, de Ramsey Honor Elizabeth Wainio, 27 ans, de Watchung Courtney Wainsworth Walcott, 37 ans, de Hackensack Quatrième rangée, de gauche à droite : Glen J. Wall, 38 ans, de Rumson Peter G. Wallace, 66 ans, de Lincoln Park Roy Michael Wallace, 42 ans, de Wyckoff James Walsh, 37 ans, de Scotch Plains

Première rangée, de gauche à droite : Brian G. Warner, 32 ans, de Morganville Michael H. Waye, 38 ans, de Morganville Nathaniel Webb, 56 ans, de Jersey City Peter M. West, 54 ans, de Pottersville Deuxième rangée, de gauche à droite : Meredith Lynn Whalen, 23 ans, de Hoboken James Patrick White, 34 ans, de Hoboken Michael T. Wholey, 34 ans, de Westwood John C. Willett, 29 ans, de Jersey City Troisième rangée, de gauche à droite : Deborah Lynn Williams, 35 ans, de Hoboken Alan L. Wisniewski, 47 ans, de Howell Frank T. Wisniewski, 54 ans, de Basking Ridge Michael R. Wittenstein, 34 ans, de Hoboken Quatrième rangée, de gauche à droite : Christopher W. Wodenshek, 35 ans, de Ridgewood Siucheung Steve Wong, 34 ans, de Jersey City Brent James Woodall, 31 ans, de Oradell Richard Herron Woodwell, 44 ans, de Ho-Ho-Kus

Jin Lee / Mémorial national du 11 septembre et musée via AP

Les restes d'un natif de Montclair tué le 11 septembre ont été identifiés près de 17 ans après les attentats du WTC

Cette photo de 2015 fournie par le National September 11 Memorial & Museum montre une photo de Scott Michael Johnson dans une exposition au musée de New York. L'exposition comprenait une photo et une rondelle de hockey qui étaient un cadeau de la famille Thomas S. Johnson à la mémoire de leur fils, décédé au World Trade Center lors des attentats du 11 septembre. La dépouille de l'analyste boursier de 26 ans, employée de la banque d'investissement Keefe, Bruyette & Woods au World Trade Center, a été identifiée le 25 juillet 2018, près de 17 ans après les attentats.


NBC4 NY et MSNBC : Walter Perez YouTube

MISE À JOUR 2019 : Merci à M. Koenig pour le conseil selon lequel « selon le livre de Jeff Scarborough L'appareil photo de septembre (2007), Scarborough lui-même était le tireur (pp. 42 et 44)."

Walter Perez de WNBC interviewe une femme qui a évacué la tour nord, ce qui obscurcit la vue. Remarquez l'audio de cette émission en arrière-plan d'une vidéo amateur - Antonio Rosario.

Une version MSNBC provient d'un rare téléchargement VHS sur YouTube.

Un fichier Cumulus brut n'est pas disponible, seuls les fichiers NBC_Broadcast_8-45A (dans le dossier du même nom) et NBC_News Dub de Jim RembergNBC News Dub_clip16A. Cependant, un fichier de haute qualité de la version 25 se trouve dans le dossier 42A0126 - G25D38 à vrt 0:35 (un dossier contenant un clip important et rare de MSNBC de l'effondrement du WTC7 en longueur avec le rapport d'Ashleigh Banfield sur ce qu'elle pensait être "une autre explosion .")


Evan Fairbanks le 11 septembre - HISTOIRE

L'Institut national des normes et de la technologie (NIST) a affirmé dans son rapport final sur l'effondrement du bâtiment 7 du World Trade Center qu'« il n'y avait eu aucun rapport de témoin » d'une explosion lorsque le gratte-ciel de 47 étages est tombé directement dans son empreinte en fin d'après-midi. du 11 septembre 2001.

Cette affirmation, longtemps discréditée par des témoins oculaires faisant état d'une onde de choc traversant le bâtiment et de multiples explosions, a encore été contestée dans un nouveau dossier déposé aujourd'hui par les familles du 11 septembre et les architectes et ingénieurs de 9/11 Truth. La lettre, envoyée au NIST dans le cadre d'un effort continu pour que l'agence fédérale revoie son rapport, fournit les récits de quatre journalistes qui étaient proches des lieux lors de la chute du bâtiment 7.

Plus particulièrement, la journaliste de NY1 Gigi Stone Woods, rapportant à 18h30, a décrit une "explosion forte, incroyablement forte". Une deuxième journaliste de NY1, Annika Pergament, à 17h30, a déclaré: "Vous pouviez sentir le sol gronder." Jeff Rossen de WABC a raconté avoir entendu un "tremblement" à six pâtés de maisons. Et Nouvelles quotidiennes Le journaliste Peter DeMarco a écrit: «[T] il y avait un grondement. La rangée supérieure de fenêtres du bâtiment est sortie. Puis toutes les fenêtres du trente-neuvième étage ont éclaté. Puis le trente-huitième étage. Pop! Pop! Pop! était tout ce que vous avez entendu jusqu'à ce que le bâtiment s'enfonce dans un nuage gris qui monte.

La journaliste de NY1 Annika Pergament à 17h30 : « Je veux dire, c'était un grondement. On pouvait sentir le sol gronder.

La journaliste de NY1 Gigi Stone Woods à 18h30: "Tout d'un coup, une explosion forte, incroyablement forte."

Le journaliste de WABC Jeff Rossen : "Mais quand ce bâtiment s'est effondré, vous avez entendu un autre trembler."

La soumission de ces quatre témoignages oculaires est le dernier dépôt d'une "demande de correction" en attente, initiée en avril de cette année en vertu de la loi sur la qualité des données, qui demande au NIST d'annuler sa conclusion selon laquelle les incendies étaient la cause de l'incendie soudain et total du bâtiment. destruction. La demande initiale identifie huit éléments d'information dans le rapport du NIST qui, selon elle, violent les normes de qualité de l'information du NIST.

Le NIST a émis un premier démenti en août, que AE911Truth a qualifié de « flagrant » et de « moquerie de la loi sur la qualité des données ». Puis, le 28 septembre 2020, AE911Truth et ses collègues demandeurs ont déposé un appel, qui est actuellement examiné par le Dr James K. Olthoff, directeur associé des programmes de laboratoire du NIST.

Après le délai non contraignant de 60 jours accordé au Dr Olthoff pour répondre à l'appel, AE911Truth et ses collègues demandeurs ont proposé de soumettre les preuves supplémentaires de témoins oculaires, qui n'avaient été portées à leur attention qu'après avoir déposé l'appel en septembre. .

L'effondrement du bâtiment 7 à 17h20 le 11 septembre : le penthouse est tombe en premier. La structure entre alors instantanément en chute libre.

En plus des témoignages oculaires des quatre journalistes, le nouveau dossier comprend l'histoire orale du lieutenant Brian Becker du service d'incendie de New York.

L'histoire orale de Becker vise à renforcer l'affirmation faite dans la demande initiale selon laquelle deux hommes qui tentaient d'évacuer le bâtiment 7 plus tôt dans la journée – Michael Hess, l'avocat de la société de New York, et Barry Jennings, directeur adjoint du département des services d'urgence pour la New York City Housing Authority – ont été témoins d'une explosion qui les a piégés dans le bâtiment.

Hess et Jennings sont chacun apparus à la télévision plus tard dans la journée, décrivant ce qu'ils avaient vu comme une explosion, et Jennings a continué à affirmer - jusqu'à sa mort en 2008 - qu'il avait été témoin de plusieurs explosions alors qu'il tentait d'évacuer le bâtiment 7, y compris la première qui a causé le Le palier du 6e étage sur lequel il se tenait pour céder le passage.

L'explication du NIST selon laquelle l'événement dont Hess et Jennings ont été témoins était ne pas une explosion, mais était des dommages causés par les débris de l'effondrement de la tour nord, s'appuie sur l'affirmation intenable de l'agence selon laquelle il a fallu aux deux hommes de 9h59 à 10h28 pour passer du 23e au 6e étage – ce qui signifierait en moyenne une minute et 42 secondes pour descendre un seul étage. La demande fait valoir que puisque Hess et Jennings doivent avoir atteint le 6e étage bien avant 10h28, l'événement dont ils ont été témoins n'a pas pu être causé par l'effondrement de la tour nord à 10h28.

NIST : « Alors que [Hess et Jennings] montaient dans un ascenseur pour descendre, les lumières à l'intérieur du WTC 7 ont clignoté lorsque le WTC 2 s'est effondré [à 9h59]. À ce moment-là, l'ascenseur qu'ils tentaient de prendre ne fonctionnait plus, alors ils ont commencé à descendre l'escalier. Lorsqu'ils sont arrivés au 6e étage, le WTC 1 s'est effondré [à 10h28]. . . et l'escalier rempli de fumée et de débris.

L'histoire orale du lieutenant FDNY Brian Becker démontre que lui et son équipe ont pu facilement descendre 30 étages dans la tour nord après l'effondrement de la tour sud à 9h59, même en "vérifiant les étages par intermittence en descendant". Le récit de Becker prouve ainsi sans aucun doute l'invraisemblance de l'affirmation du NIST selon laquelle il a fallu 29 minutes à Hess et Jennings pour passer du 23e étage au 6e étage du bâtiment 7.

Le nouveau dossier demande au Dr Olthoff d'inclure les preuves supplémentaires dans les révisions que le NIST a été invité à apporter à son rapport, car elles sont directement liées aux affirmations déjà formulées dans la demande originale.

AE911Truth et ses collègues demandeurs attendent maintenant la décision finale du Dr Olthoff, espérant qu'il demandera au personnel responsable du NIST de développer une nouvelle « séquence d'effondrement probable » qui soit cohérente avec les preuves d'explosions. Si le Dr Olthoff refusait d'ordonner les révisions demandées, AE911Truth envisage de porter plainte contre le NIST pour non-conformité avec la loi sur la qualité des données.

Remarque : cet article a été mis à jour le 8 janvier 2021 pour refléter le fait que le journaliste de NY1 qui à 18h30 a décrit une "explosion forte et incroyablement forte" était Gigi Stone Woods et non Annika Pergament. Compte tenu de la mauvaise qualité de la vidéo, la meilleure estimation d'AE911Truth au moment de la soumission de la lettre supplémentaire était qu'Annika Pergament était la journaliste présentée dans le clip de 18h30. Cependant, Mme Woods a personnellement confirmé par e-mail qu'elle était la journaliste du clip de 18h30. AE911Truth a informé le NIST de la correction et a exhorté le NIST à essayer d'interviewer Mme Woods, conformément à la correction demandée dans la section G de la demande. De plus, AE911Truth a ajouté une note de bas de page à la lettre supplémentaire informant les lecteurs de la correction. De plus, à la page 5 de la lettre supplémentaire publiée à l'origine, Church St. était incorrectement écrit Chambers St. Il se lit maintenant Church St.


StillDiggin

Introduction:

Selon cet article du New York Times, Evan Fairbanks est un photographe qui « venait de sortir de l'église Trinity, où il filmait l'archevêque de Galles. » Bien sûr, plus loin dans l'article, il aurait été “préparant le tournage d'un discours de l'archevêque de Galles.”

Je n'ai aucune idée de qui est Evan Fairbanks ou de ce qu'il faisait le 11 septembre. Ce que je sais, c'est que les images qui proviendraient de sa caméra ne sont pas réelles. Je ne le sais pas à cause de toutes ces vidéos que j'ai analysées. Je le sais parce que je comprends les lois de Newton (pour en savoir plus à ce sujet, voir la suite).

Le fait que ces images aient été truquées fait de l'article de Sarah Boxer une œuvre de fiction, comme si nous attendions autre chose d'un membre des médias grand public.

Une analyse:

Avant même de considérer qu'aucun avion n'a heurté les tours, j'ai remis en question la validité de cette capture d'écran :

Tout d'abord, notez qu'il y a DEUX avions dans cette capture d'écran (le deuxième avion est juste au-dessus de l'avant-bras de l'"agent du FBI").

Dans un premier temps, j'ai envisagé deux explications possibles pour ce second plan :

1.) Que le deuxième avion a été ajouté à la séquence APRÈS qu'il ait été montré sur ABC pour nous embrouiller
2.) Que le deuxième plan était en quelque sorte un reflet

Cependant, j'ai récemment passé en revue une cassette VHS que ma sœur m'a donnée, sur laquelle elle avait enregistré les informations du soir du 11 septembre. Après avoir regardé cette cassette, j'ai dû écarter la première possibilité - car je suis relativement confiant (jeu de mots) que ma sœur n'est pas un criminel.

Lorsqu'il ne restait que la deuxième possibilité, j'étais un peu perplexe quant à la façon dont ce qui ressemblait à une camionnette blanche pouvait refléter l'avion sous cet angle.

En y regardant de plus près, j'ai vu quelque chose que je n'avais jamais vu auparavant dans aucune des vidéos Fairbanks que j'avais vues auparavant. Cette découverte m'a fait rejeter ma deuxième possibilité et en créer une troisième.

Analyse : une nouvelle perspective

Sur la deuxième photo ci-dessous, j'ai agrandi le “reflection” et l'ai aligné avec l'“impact” au-dessus.

Je crois que ce que je pensais être une camionnette, est en réalité une sorte de moniteur (sur un léger angle).


Maintenant, regardez cette vidéo, qui zoome sur le dessus du “monitor” pendant l'“impact.” Et ne vous inquiétez pas – je suis sûr que ce n'est qu'une barre chocolatée dans le ’ 8220FBI agent’s” main.

Notez que sur le « moniteur », aucune boule de feu n'émerge de la face est du WTC2. De plus, la "boule de feu de sortie" n'est pas représentative de ce qui se passe en haut de l'écran.

Spéculation:

D'ordinaire, j'aime terminer mes articles par une conclusion. Dans ce cas, je propose plutôt une théorie car il est souvent difficile d'énoncer la cause d'une image impossible avec une certitude absolue.

Ma théorie est que ce que nous voyons sur le “monitor” est une couche d'écran bleu qui est FED à la caméra qui filme l'“impact.” Cela expliquerait l'apparence de l'avion, et il semblerait pour indiquer que l'explosion de la face est était réelle (puisqu'elle n'a pas été ajoutée sur la même couche que l'avion). Une autre possibilité est que cette vidéo a été créée avant le 11 septembre. Je veux dire, est-ce que la fumée qui sort du WTC1 dans la vidéo de Fairbanks ressemble à ça ?

À quelle distance un réglage de caméra doit-il être pour que la fumée noire semble être blanche ?

Encore une fois, cette "théorie du moniteur" est une spéculation. Jusqu'à ce que quelqu'un soit capable de proposer une théorie plus sensée qui explique la présence du second plan, ce sera ma conviction.

Rappelez-vous que toute théorie qui prétend que le deuxième plan est un reflet doit tenir compte de l'absence d'une boule de feu sur la face est, ainsi que d'une boule de feu de sortie beaucoup plus petite.

Ceux d'entre nous qui ont une solide compréhension de la vérité ont été forcés de prouver que toutes ces vidéos contiennent de faux avions/CGI/dessins animés parce qu'apparemment, la plupart des Américains se sont assoupi pendant les cours de physique au lycée.

Maintenant, je me rends compte que je ne peux pas aider tout le monde à comprendre la troisième loi de Newton - mais je peux essayer, en utilisant un exemple.

Imaginez-vous frapper une poutre en acier (évidemment, vous n'allez pas l'endommager). Cette douleur que vous ressentiriez dans votre poing et remontant le long de votre bras est un résultat direct de la troisième loi de Newton : « Pour chaque action, il y a une réaction égale et opposée.

Remarquez comment cette loi n'a pas de clauses de non-responsabilité "en petits caractères", comme ". à moins que cette force ne se déplace à une vitesse très élevée" ou "à moins que cette force ne soit appliquée dans les airs".

Lors de l'application de la troisième loi de Newton à un avion s'écrasant sur des poutres en caisson, ce qu'il faut comprendre, c'est que toute la vitesse et l'élan de l'avion qui semblent impressionner tant de gens, sont appliqués à la surface de l'avion qui serait en contact avec les poutres au point d'impact. Égaux et opposés.

Essentiellement, l'avion se frapperait avec la même force qu'il appliquerait aux poutres en acier.

Si vous ne comprenez pas ce concept, alors je suis désolé - vous devrez suivre toutes les vidéos qui se sont avérées fausses.

Si vous comprenez cela, alors vous êtes pleinement armé de toutes les informations dont vous avez besoin pour répandre la vérité - même si vous n'avez jamais regardé une seule vidéo.


Contenu

Les premiers colons européens étaient des loyalistes britanniques qui ont atteint la région en 1819 dans l'espoir d'obtenir des terres pour le bois d'œuvre. Les différends frontaliers entre les États-Unis et le Royaume-Uni sur la région, cependant, ont rendu impossible pour les pionniers d'obtenir un titre de propriété sur la terre. En réponse, le gouvernement de la colonie britannique voisine du Nouveau-Brunswick (maintenant une province canadienne) a délivré des brevets permettant aux pionniers de vivre sur la terre, mais sans en revendiquer la propriété ni la vendre. En 1825, les arpenteurs voyageant le long de la rivière Aroostook ont ​​noté que vingt familles vivaient le long de celle-ci et ont noté que même si l'agriculture était présente, toutes les familles consacraient la plupart de leur temps à la production de bois. [7]

Le différend frontalier a ralenti le développement de la région, mais le gouvernement du Massachusetts, qui gouvernait le territoire à l'époque, a considéré le territoire comme le leur et a encouragé le développement de colonies dans le nord du Maine en offrant des concessions de terres et des privilèges d'usine dans les années 1820. Le premier Américain à s'installer dans la région était Dennis Fairbanks en 1828 qui a acquis la propriété du terrain en vertu des dispositions mises en place par le Massachusetts et plus tard le Maine, qui a obtenu le statut d'État en 1820. [7]

Nom et constitution Modifier

Connue à l'origine sous le nom de Fairbanks pour son fondateur Dennis Fairbanks, Presque Isle s'est installée en 1828 sur des terres inconnues comme faisant partie de l'Amérique du Nord britannique (Canada) ou des États-Unis. La guerre d'Aroostook a éclaté en 1838 en raison de différends frontaliers entre les deux pays, qui ont été résolus en 1842 par le traité Webster-Ashburton. Le canton a été constitué à partir des plantations F, G et H le 4 avril 1859 sous le nom de Presque Isle, dérivé du terme français pour péninsule (presqu'île), car les cours de la rivière Aroostook et du ruisseau Presque Isle forment une péninsule. En 1864, le cimetière de Fairmount a été créé au sud de Presque Isle pour accueillir les soldats de l'Union revenant de la guerre de Sécession. En 1883, la ville de Maysville est annexée.

Le 1er janvier 1940, Presque Isle a été constituée en ville.

Industrie, agriculture et transports Modifier

L'exploitation forestière et les premières industries Modifier

La première industrie à se former à Presque Isle était l'industrie du bois. Dans les années 1880, l'industrie comprenait deux scieries, un moulin à farine, un moulin à carder la laine, une fabrique de meubles, une fabrique de voitures et une fabrique de ferblanterie.

Agriculture Modifier

Au cours des 30 dernières années du XIXe siècle, l'agriculture est devenue importante et tout le comté est devenu célèbre pour sa production de pommes de terre. Le 9 octobre 1851, la première exposition Northern Maine Fair a ouvert ses portes. Une usine d'amidon a été ouverte en 1874, offrant un marché prêt pour les pommes de terre locales. [8] En 1914, la ferme Aroostook a été achetée comme station d'expérimentation agricole du Maine. [9]

Chemin de fer Modifier

En 1881, le chemin de fer du Nouveau-Brunswick a créé la première connexion ferroviaire à Presque Isle. Le Bangor and Aroostook Railroad est arrivé en 1895.

Aéroport Modifier

Un petit aéroport a été créé en 1931. Il a été agrandi au cours de la décennie et a pris plus tard une importance militaire majeure. La base aérienne de Presque Isle, en opération entre 1941 et 1961, était un point de départ majeur pour les avions de chasse américains pendant la Seconde Guerre mondiale et la guerre de Corée en raison de sa proximité relative avec l'Europe. Lorsque la base a été vendue, une partie est devenue l'aéroport régional du nord du Maine. En juin 2018, l'aéroport régional du nord du Maine a été rebaptisé aéroport international de Presque Isle. [dix]

À partir du 2 juillet 2018, United Airlines a commencé à desservir l'aéroport international de Presque Isle à Presque Isle, dans le Maine, jusqu'à l'aéroport international de Newark Liberty à Newark, dans le New Jersey. [11] Ces vols sont subventionnés par le gouvernement fédéral par le biais du programme Essential Air Service (EAS) et sont exploités par le transporteur United Express, CommutAir. [12]

Collèges et universités Modifier

En 1903, l'école normale d'État d'Aroostook a commencé à offrir un programme de préparation des enseignants de deux ans.En 1968, elle a été rebaptisée Université du Maine à Presque Isle. Le Northern Maine Technical College a été créé en 1961, aujourd'hui Northern Maine Community College. [13] Les premiers étudiants sont entrés au collège en 1963. Aujourd'hui, il accueille environ 2000 étudiants. [13]

Hôpitaux Modifier

Le premier hôpital de Presque Isle a été créé le 8 avril 1912. [14] Quatre médecins étaient affiliés à l'hôpital, dont le double objectif était de servir la communauté et de fournir une école de formation pour les infirmières. [14] Le bâtiment était une structure à charpente blanche, agrandie à partir d'une maison en construction. Le besoin et la demande pour l'hôpital ont augmenté si rapidement qu'en 1921, un nouvel hôpital en briques de trois étages a été inauguré. [14] Cet hôpital a fonctionné pendant près de quatre décennies, lorsqu'il s'est lui aussi révélé insuffisant. Une importante campagne de financement a été lancée à la fin des années 1950. Après un don important de M. et Mme WH Wildes, la fille de feu le sénateur Arthur Gould, l'hôpital Arthur R. Gould Memorial a été construit et ouvert en 1960. [14] L'hôpital s'est agrandi et modernisé au cours des dernières années. ans et en 1981 est devenu une partie du centre médical Aroostook. [14]

Le Double Aigle II Modifier

Le 11 août 1978, le Double Aigle II a été lancé à partir d'un terrain de Presque Isle transportant trois passagers. Il a réalisé la première traversée transatlantique en ballon réussie. En l'honneur du Double Aigle II, la ville organise une célébration annuelle appelée The Crown of Maine Balloon Festival. L'événement populaire comprend des tours en montgolfière, des tours en avion, des concours de photos amateurs et des manèges pour enfants. Parrainé par la Chambre de commerce et d'autres organisations locales, il se tient fin août. Le domaine à partir duquel le Double Aigle II décollé comporte maintenant un ballon modèle commémoratif. [15]

Toutes les villes américaines Modifier

Presque Isle a été nommée All American City en 1966.

Images historiques Modifier

Récolte de pommes de terre en 1909

Hôpital général de Presque Isle milieu des années 1910

Selon le Bureau du recensement des États-Unis, la ville a une superficie totale de 77,60 miles carrés (200,98 km 2 ), dont 75,76 miles carrés (196,22 km 2 ) de terre et 1,84 miles carrés (4,77 km 2 ) d'eau. [17] Presque Isle est drainé par la rivière Aroostook et le ruisseau Presque Isle (aussi appelé ruisseau Prestile).

Presque Isle a un climat continental humide (Köppen : Dfb) caractérisé par de longs hivers froids et des étés courts et chauds.

Données climatiques pour Presque Isle, Maine (normales 1991-2020, extrêmes 1893-présent)
Mois Jan fév Mar avr Peut juin juil août SEP oct nov déc Année
Record élevé °F (°C) 55
(13)
59
(15)
76
(24)
85
(29)
94
(34)
95
(35)
99
(37)
99
(37)
91
(33)
84
(29)
70
(21)
57
(14)
99
(37)
Moyenne élevée °F (°C) 22.3
(−5.4)
25.9
(−3.4)
35.7
(2.1)
49.6
(9.8)
65.2
(18.4)
73.7
(23.2)
78.5
(25.8)
77.3
(25.2)
69.1
(20.6)
54.5
(12.5)
40.0
(4.4)
28.2
(−2.1)
51.7
(10.9)
Moyenne quotidienne °F (°C) 12.8
(−10.7)
15.6
(−9.1)
25.9
(−3.4)
39.5
(4.2)
53.2
(11.8)
62.0
(16.7)
67.4
(19.7)
65.9
(18.8)
58.0
(14.4)
45.4
(7.4)
33.0
(0.6)
20.4
(−6.4)
41.6
(5.3)
Moyenne basse °F (°C) 3.3
(−15.9)
5.3
(−14.8)
16.0
(−8.9)
29.3
(−1.5)
41.3
(5.2)
50.4
(10.2)
56.3
(13.5)
54.5
(12.5)
46.8
(8.2)
36.3
(2.4)
26.0
(−3.3)
12.5
(−10.8)
31.5
(−0.3)
Enregistrement bas °F (°C) −41
(−41)
−37
(−38)
−30
(−34)
−5
(−21)
16
(−9)
25
(−4)
35
(2)
29
(−2)
15
(−9)
8
(−13)
−15
(−26)
−35
(−37)
−41
(−41)
Précipitations moyennes pouces (mm) 2.53
(64)
1.92
(49)
2.35
(60)
2.79
(71)
3.29
(84)
3.81
(97)
3.66
(93)
3.81
(97)
3.51
(89)
4.16
(106)
3.06
(78)
3.16
(80)
38.05
(966)
Chutes de neige moyennes pouces (cm) 21.1
(54)
21.7
(55)
19.0
(48)
6.3
(16)
0.2
(0.51)
0.0
(0.0)
0.0
(0.0)
0.0
(0.0)
0.2
(0.51)
1.2
(3.0)
6.1
(15)
21.7
(55)
97.5
(248)
Jours de précipitations moyennes (≥ 0,01 in) 11.0 8.1 9.7 11.5 12.7 13.0 14.0 11.5 10.3 12.9 11.1 11.2 137.0
Jours de neige moyens (≥ 0,1 po) 9.0 6.7 6.0 2.1 0.2 0.0 0.0 0.0 0.0 0.4 3.1 7.3 34.8
Source : NOAA [18] [19]

La ville de Presque Isle fonctionne sous la forme de gouvernement du conseil-gestionnaire. Le directeur municipal actuel est Martin Puckett.

Population historique
Recensement Pop.
1860723
1870970 34.2%
18801,305 34.5%
18903,046 133.4%
19003,804 24.9%
19105,179 36.1%
19205,581 7.8%
19306,965 24.8%
19407,939 14.0%
19509,954 25.4%
196012,886 29.5%
197011,452 −11.1%
198011,172 −2.4%
199010,550 −5.6%
20009,511 −9.8%
20109,692 1.9%
2019 (est.)9,007 [3] −7.1%
Recensement décennal américain [20]

Recensement de 2010 Modifier

Au recensement de 2010, il y avait 9 692 personnes, 4 201 ménages et 2 413 familles résidant dans la ville. [2] La densité de population était de 127,9 habitants par mile carré (49,4/km 2 ). Il y avait 4 608 logements à une densité moyenne de 60,8 par mile carré (23,5/km 2 ). La composition raciale de la ville était de 94,5% de blancs, 0,6% d'afro-américains, 2,4% d'amérindiens, 0,9% d'asiatiques, 0,2% d'autres races et 1,4% de deux races ou plus. Les hispaniques ou les latinos de toute race représentaient 1,3% de la population.

Il y avait 4 201 ménages, dont 25,7 % avaient des enfants de moins de 18 ans vivant avec eux, 41,1 % étaient des couples mariés vivant ensemble, 12,1 % avaient une femme sans mari présent, 4,2 % avaient un homme sans femme présente, et 42,6 % n'étaient pas des familles. 34,2 % de tous les ménages étaient composés d'individus et 13,3 % avaient une personne vivant seule âgée de 65 ans ou plus. La taille moyenne des ménages était de 2,19 et la taille moyenne des familles était de 2,78.

L'âge médian dans la ville était de 40,2 ans. 19,6 % des résidents avaient moins de 18 ans 12,4 % avaient entre 18 et 24 ans 24,1 % avaient entre 25 et 44 ans 27,8 % avaient entre 45 et 64 ans et 16,2 % avaient 65 ans ou plus. La composition de genre de la ville était de 48,2 % d'hommes et 51,8 % de femmes.

Recensement de 2000 Modifier

Au recensement [21] de 2000, il y avait 9 511 personnes, 3 963 ménages et 2 464 familles résidant dans la ville. La densité de population était de 125,6 personnes par mile carré (48,5/km 2 ). Il y avait 4 405 logements à une densité moyenne de 58,2 par mile carré (22,5/km 2 ). La composition raciale de la ville était de 95,13 % de blancs, 0,36 % d'afro-américains, 2,26 % d'amérindiens, 0,84 % d'asiatiques, 0,03 % d'insulaires du Pacifique, 0,17 % d'autres races et 1,21 % de deux races ou plus. Les hispaniques ou les latinos de toute race représentaient 0,65% de la population.

Il y avait 3 963 ménages, dont 28,1 % avaient des enfants de moins de 18 ans vivant avec eux, 47,8 % étaient des couples mariés vivant ensemble, 11,0 % avaient une femme sans mari présent et 37,8 % n'étaient pas des familles. 31,0 % de tous les ménages étaient composés d'individus et 13,7 % avaient une personne vivant seule âgée de 65 ans ou plus. La taille moyenne des ménages était de 2,25 et la taille moyenne des familles était de 2,82.

Dans la ville, la population était dispersée, avec 21,6 % de moins de 18 ans, 13,1 % de 18 à 24 ans, 27,0 % de 25 à 44 ans, 22,4 % de 45 à 64 ans et 15,9 % qui avaient 65 ans ou plus âgée. L'âge médian était de 37 ans. Pour 100 femmes, il y avait 91,3 hommes. Pour 100 femmes de 18 ans et plus, il y avait 88,2 hommes.

Le revenu médian d'un ménage dans la ville était de 29 325 $ et le revenu médian d'une famille était de 37 090 $. Les hommes avaient un revenu médian de 27 510 $ contre 19 785 $ pour les femmes. Le revenu par habitant pour la ville était de 15 712 $. Environ 9,2 % des familles et 14,5 % de la population vivaient en dessous du seuil de pauvreté, dont 16,1 % des moins de 18 ans et 15,2 % des 65 ans ou plus.

Étant la plus grande ville du comté d'Aroostook, Presque Isle est le centre commercial d'un grand nombre de villes américaines et canadiennes. Le centre commercial Aroostook Centre est devenu un important centre commercial pour les résidents au cours des années 1990. Un centre Super Walmart attire également un grand nombre d'acheteurs. L'agriculture reste l'une des principales industries de Presque Isle et de ses environs, la pomme de terre étant la principale culture. Pendant les mois d'hiver, de nombreuses entreprises locales dépendent de l'industrie de la motoneige, car il existe un réseau de sentiers très apprécié reliant des villes éloignées à Presque Isle. Presque Isle abrite également un important parc industriel près de l'aéroport international de Presque Isle.

Le taux de chômage à Presque Isle est généralement un peu plus élevé que la moyenne du Maine.

Télévision Modifier

Presque Isle abrite l'un des plus petits marchés de la télévision tel que défini par l'étude de marché Nielsen. Il se compose de la chaîne 8 de WAGM-TV (une filiale de CBS/Fox/CW+), de la station sœur WWPI-LD de la chaîne 16 (une filiale de NBC lancée le 7 janvier 2020) et de la chaîne 10 de WMEM-TV (affiliée au Maine Public Broadcasting Network ("Maine Public") et PBS). Bien qu'elle ne fasse pas partie du marché de la télévision de Presque Isle, WVII-TV, la filiale d'ABC de Bangor, dans le Maine, est diffusée à Presque Isle, tout comme la filiale de NBC WLBZ.

Version radio

Plusieurs stations de radio ont des studios situés à Presque Isle, notamment WBPW, WOZI et WQHR, tous détenus par Townsquare Media. La ville abrite également WUPI, la station de radio étudiante de l'Université du Maine Presque Isle qui émet sur 92.1. WMEM 106.1 est la radio du Maine Public pour la région, affiliée à la National Public Radio.

Journal Modifier

Il n'y a pas de quotidiens dans le comté d'Aroostook. Le Star Herald de Presque Isle est publié le mercredi, l'un des nombreux journaux hebdomadaires publiés dans le comté d'Aroostook. D'autres incluent le caribou Aroostook républicain, du Madawaska St. John Valley Times, Le journal de Fort Fairfield et celui de Houlton Temps des pionniers. Les Nouvelles quotidiennes de Bangor a une édition du comté d'Aroostook.


Voir la vidéo: Cameraman caught in aftermath of Twin Towers collapse on 911 (Août 2022).