Podcasts sur l'histoire

Quand la route de la soie a-t-elle été active ?

Quand la route de la soie a-t-elle été active ?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

J'ai cherché mais je n'ai pas trouvé de réponse particulière. Je ne voulais pas du moment où il a été trouvé. Je sais que la route de la soie date de 2 ans avant JC (d'après ce que j'ai lu), mais quand a-t-elle été la plus active ?

Merci !


D'environ 200 avant notre ère à 1453.

"La route de la soie tire son nom du commerce lucratif de la soie chinoise effectué sur toute sa longueur, à partir de la dynastie Han (207 avant notre ère - 220 après JC)." Wikipédia

« La route de la soie a cessé de servir de voie de navigation pour la soie vers 1453 avec la suprématie ottomane à Constantinople. » Wikipédia


La route de la soie a existé d'environ 220 avant JC (l'établissement de la dynastie Han) à 1453 après JC (la chute de Constantinople), mais actif pendant des périodes beaucoup plus courtes, en deux sous-périodes, sous les dynasties Tang et Yuan.

La dynastie Tang (630-760). Ce n'est pas toute la période de la dynastie Tang (618-907), mais seulement son zénith. Au zénith, les Tang ont soit soumis des tribus gênantes à l'ouest (par exemple les Turcs) soit maintenu de bonnes relations avec elles (les Tibétains). Et les Tang étaient intéressés à connecter « l'est » à « l'ouest » de la Chine. En conséquence, les marchandises commerciales ont bénéficié d'un passage relativement sûr de la Chine du Nord moderne, à travers le Turkestan et le Tibet modernes et l'Inde du Nord, jusqu'à la Perse et l'Arabie. Après 760, de plus en plus de la « route de la soie » tomba sous le contrôle de puissances hostiles, jusqu'en 900, la dynastie Tang en contrôla très peu.

La dynastie Yuan (1271-début des années 1360). Kublai Khan a finalement réussi à mettre toute la Chine sous contrôle. Son grand-père, Gengis Khan, avait déjà conquis les possessions turques, perses et ukrainiennes à l'ouest, prolongeant la route de la soie jusqu'à l'Europe de l'Est (par exemple l'Ukraine moderne), qui étaient toutes gouvernées par d'autres membres de la « famille ». Ce contrôle dura jusqu'à la Révolution Ming de 1368.


Actif : du IIe siècle av. Régions chinoises le long de la route : Shaanxi, Gansu, Qinghai, Xinjiang


L'empire Han était enfermé dans une guerre majeure avec le peuple nomade Xiongnu, et la dynastie Han voulait de gros chevaux de guerre de la vallée de Fergana pour que leur cavalerie chevauche pour vaincre leurs ennemis.

La route principale de la soie se ramifie à Dunhuang. Cliquez pour plus de cartes de la Route de la Soie.
  • La principale route de la soie allait de la capitale chinoise à l'Europe en passant par l'Asie centrale,
  • une branche sud traversait les montagnes du Karakorum,
  • une branche nord est allée en Russie, puis à l'ouest, a traversé le Tibet jusqu'en Inde et est allée par les mers vers le Moyen-Orient et l'Europe.

La Route de la Soie : Relier la Chine à la Méditerranée

La Route de la Soie, une série de passages reliant la Chine à la Méditerranée, a complètement changé le monde. Ces routes commerciales ont permis l'avancement de la technologie et de la diversité culturelle comme jamais auparavant. Ces routes reliaient de nombreuses civilisations différentes permettant l'échange de biens et d'idées. Cette variété de nationalités en a fait un « pont culturel entre l'Asie et l'Europe. ” Avant que ces voies ne soient établies, le commerce était presque impossible, en raison des conditions désertiques extrêmes et de la


Contenu

Opérations Modifier

Silk Road a été fondée en février 2011. [19] Le nom « Silk Road » vient d'un réseau historique de routes commerciales commencé pendant la dynastie Han (206 av. Masse continentale afro-eurasienne. [7] Silk Road était exploitée par le pseudonyme "Dread Pirate Roberts" (du nom du personnage fictif de La princesse à marier), qui était connu pour épouser les idéaux libertaires et critiquer la réglementation. [3] [20] Deux autres individus ont été aussi étroitement impliqués dans la croissance et le succès du site, connus sous le nom de Variety Jones et Smedley. [21]

En juin 2011, Gawker a publié un article sur le site [22] qui a conduit à une augmentation de la notoriété et du trafic du site. [9] Le sénateur américain Charles Schumer a demandé aux autorités fédérales chargées de l'application des lois de le fermer, y compris la Drug Enforcement Administration (DEA) et le ministère de la Justice. [23]

En mai 2013, Silk Road a été interrompu pendant une courte période par une attaque DDoS soutenue. [24] Le 23 juin 2013, il a été signalé pour la première fois que la DEA avait saisi 11,02 bitcoins, d'une valeur totale de 814 $, ce que les médias soupçonnaient d'être le résultat d'une piqûre de pot de miel sur la route de la soie. [25] [26] [27] Le FBI a affirmé que la véritable adresse IP du serveur Silk Road a été trouvée via des données divulguées directement du CAPTCHA du site et qu'elle était située à Reykjavík, en Islande. [28] [29]

Henry Farrell, professeur agrégé de sciences politiques et d'affaires internationales à l'Université George Washington, a analysé Silk Road dans un essai pour Aeon en 2015. transactions. Pour maintenir un flux constant de revenus, il a commencé à accroître la surveillance pour garantir de faibles coûts de transaction. Pour ce faire, il a ajouté des mesures visant à garantir la fiabilité avec la mise en œuvre d'un système de paiement séquestre automatisé et d'un système d'examen automatisé. [ citation requise ]

Arrestation et procès de Ross Ulbricht Modifier

En partie à cause des recherches menées en dehors des heures de travail par l'enquêteur criminel de l'IRS, Gary Alford, [31] Ross Ulbricht a été allégué par le FBI comme le fondateur et propriétaire de Silk Road et la personne derrière le pseudonyme « Dread Pirate Roberts » (DPR ). Il a été arrêté le 2 octobre 2013 à San Francisco [14] [32] [33] [34] à 15h15. PDT [35] à Glen Park Library, une succursale de la bibliothèque publique de San Francisco. [35] Ulbricht a été inculpé de blanchiment d'argent, de piratage informatique, de complot pour le trafic de stupéfiants, [35] [36] et d'avoir tenté de faire tuer six personnes. [37] Les procureurs ont allégué qu'Ulbricht a payé 730 000 $ à d'autres pour commettre les meurtres, bien qu'aucun des meurtres ne se soit réellement produit. [37] [38] Ulbricht n'a finalement été poursuivi pour aucune des tentatives de meurtre alléguées. [39]

Le FBI a initialement saisi 26 000 bitcoins sur des comptes sur Silk Road, d'une valeur d'environ 3,6 millions de dollars à l'époque. Un porte-parole du FBI a déclaré que l'agence conserverait les bitcoins jusqu'à la fin du procès d'Ulbricht, après quoi les bitcoins seraient liquidés. [40] En octobre 2013, le FBI a signalé qu'il avait saisi 144 000 bitcoins, d'une valeur de 28,5 millions de dollars, et que les bitcoins appartenaient à Ulbricht. [41] Le 27 juin 2014, le U.S. Marshals Service a vendu 29 657 bitcoins en 10 blocs lors d'une vente aux enchères en ligne, estimée à 18 millions de dollars aux taux actuels et seulement environ un quart des bitcoins saisis. 144 342 autres bitcoins ont été conservés et ont été trouvés sur l'ordinateur d'Ulbricht, soit environ 87 millions de dollars. [42] Tim Draper a acheté les bitcoins aux enchères pour une valeur estimée à 17 millions de dollars, pour les prêter à une start-up bitcoin appelée Vaurum qui travaille dans les économies en développement des marchés émergents. [43]

Le procès d'Ulbricht a débuté le 13 janvier 2015 devant un tribunal fédéral de Manhattan. [44] Au début du procès, Ulbricht a admis avoir fondé le site Internet Silk Road, mais a prétendu avoir transféré le contrôle du site à d'autres personnes peu après l'avoir fondé. [45] Les avocats d'Ulbricht ont soutenu que le Dread Pirate Roberts était en réalité Mark Karpelès et que Karpelès avait créé Ulbricht comme un homme de chute. [46] Cependant, la juge Katherine B. Forrest a statué que toute déclaration spéculative concernant le fait que Karpelès ou quelqu'un d'autre dirigeait Silk Road ne serait pas autorisée et que les déclarations déjà faites seraient rayées du dossier. [47]

Au cours de la deuxième semaine du procès, les procureurs ont présenté des documents et des journaux de discussion de l'ordinateur d'Ulbricht qui, selon eux, montraient comment Ulbricht avait administré le site pendant de nombreux mois, ce qui contredisait l'affirmation de la défense selon laquelle Ulbricht avait renoncé au contrôle de Silk Road. L'avocat d'Ulbricht a suggéré que les documents et les journaux de discussion y avaient été placés via BitTorrent, qui fonctionnait sur l'ordinateur d'Ulbricht au moment de son arrestation. [47]

Le 4 février 2015, le jury a reconnu Ulbricht coupable de sept chefs d'accusation [17], notamment des chefs d'accusation de participation à une entreprise criminelle continue, de trafic de stupéfiants, de blanchiment d'argent et de piratage informatique. Il risquait 30 ans de prison à vie. [1] [2] Le gouvernement a accusé aussi Ulbricht de payer pour les meurtres d'au moins cinq personnes, mais il n'y a aucune preuve que les meurtres ont été réellement effectués et les accusations ne sont jamais devenues des charges formelles contre Ulbricht. [48] ​​[49]

Au cours du procès, le juge Forrest a reçu des menaces de mort. [38] Les utilisateurs d'un site souterrain appelé The Hidden Wiki y ont posté ses informations personnelles, y compris son adresse et son numéro de sécurité sociale. L'avocat d'Ulbricht, Joshua Dratel, a déclaré que lui et son client "condamnaient évidemment et aussi fermement que possible" les publications anonymes contre le juge. "Ils n'ont en aucun cas quoi que ce soit à voir avec Ross Ulbricht ou toute personne associée à lui ou reflètent ses opinions ou celles de toute personne associée à lui", a déclaré Dratel. [50]

Fin mars 2015, une plainte pénale déposée par le tribunal de district des États-Unis pour le district nord de Californie a conduit à l'arrestation de deux anciens agents fédéraux qui avaient travaillé sous couverture dans l'enquête de Baltimore Silk Road sur Ulbricht, l'ancien agent de la Drug Enforcement Administration, Carl Mark. Force IV et l'agent des services secrets Shaun Bridges. [51] [52] Il est allégué que les agents ont conservé les fonds qu'Ulbricht leur a transférés en échange de prétendues informations sur l'enquête. [51] [53] Les agents ont été accusés de fraude électronique et de blanchiment d'argent. [54] Fin novembre 2016, les avocats d'Ulbricht ont porté plainte contre un troisième agent de la DEA, qui, selon eux, aurait divulgué des informations sur l'enquête et falsifié des preuves pour omettre les journaux de discussion montrant des conversations avec lui. [55]

Dans une lettre au juge Forrest avant sa condamnation, Ulbricht a déclaré que ses actions à travers Silk Road ont été commises par l'idéalisme libertaire et que « Silk Road était censé donner aux gens la liberté de faire leurs propres choix » et a admis qu'il avait fait un « terrible erreur" qui a "ruiné sa vie". [56] [57] Le 29 mai 2015, Ulbricht a été condamné à cinq peines à purger simultanément, dont deux de réclusion à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle. [58] Il a également été condamné à confisquer 183 millions de dollars. L'avocat d'Ulbricht, Joshua Dratel, a déclaré qu'il ferait appel de la condamnation et du verdict de culpabilité initial. [48] ​​Le 31 mai 2017, la Cour d'appel des États-Unis pour le deuxième circuit a rejeté l'appel d'Ulbricht et a confirmé le jugement de condamnation et de réclusion à perpétuité, dans un avis écrit rédigé par Gerard E. Lynch, juge de circuit des États-Unis. [59] La Cour suprême a refusé d'examiner l'affaire. [60]

Autres essais Modifier

En février 2013, un trafiquant australien de cocaïne et de MDMA (« ecstasy ») est devenu la première personne à être condamnée pour des crimes directement liés à Silk Road, après que les autorités eurent intercepté des drogues qu'il importait par la poste, fouillé ses locaux et découvert son Silk Road. Alias ​​de route dans un fichier image sur son ordinateur personnel. [61] La police australienne et la DEA ont ciblé les usagers de la Route de la Soie et procédé à des arrestations, bien qu'avec un succès limité pour obtenir des condamnations. [22] [62] [63] En décembre 2013, un homme néo-zélandais a été condamné à deux ans et quatre mois de prison après avoir été reconnu coupable d'avoir importé 15 grammes de méthamphétamine qu'il avait achetées sur Silk Road. [64]

Le trafiquant de drogue néerlandais Cornelis Jan "Maikel" Slomp [65], âgé de 23 ans, a plaidé coupable de vente à grande échelle de drogue sur le site Internet Silk Road, et a été condamné à Chicago à 10 ans de prison le 29 mai 2015 avec son avocat, Paul Petruzzi, présent. [66] [67] Le marchand Steven Sadler a été condamné à cinq ans de prison. Il y a eu plus de 130 autres arrestations liées à Silk Road, bien que certaines de ces arrestations puissent ne pas être directement liées à Silk Road et ne pas être des informations publiques pour des raisons juridiques. [68] [69] [70]

Crises plus tardives Modifier

Le 3 novembre 2020, après des années d'inactivité, les observateurs de la blockchain bitcoin ont détecté que deux transactions totalisant 69 370 bitcoin et bitcoin cash, [71] d'une valeur totale d'environ 1 milliard de dollars au moment du transfert, avaient été effectuées à partir d'une adresse bitcoin associée à la route de la soie. [72] Au moment du transfert, il valait 58 fois sa valeur en 2015. [73] Il a été révélé par la suite que le transfert avait été effectué par le gouvernement des États-Unis dans le cadre d'une action civile en confiscation. [74] Selon un communiqué de presse du bureau du procureur américain du district nord de Californie, le portefeuille de bitcoins appartenait à un « individu X » qui avait initialement acquis les bitcoins en piratant la route de la soie. [75]

En mars 2013, le site comptait 10 000 produits mis en vente par des vendeurs, dont 70 % de médicaments. [22] [76] Les drogues ont été regroupées sous les rubriques stimulants, psychédéliques, prescription, précurseurs, autres, opioïdes, ecstasy, dissociatifs et stéroïdes/PED. [9] [19] [77] [78] De faux permis de conduire ont également été proposés à la vente. [79] Les conditions d'utilisation du site interdisaient la vente de certains articles. Lorsque le marché Silk Road a commencé, le créateur et les administrateurs ont institué des conditions de service qui interdisaient la vente de tout ce qui avait pour but de "nuire ou de frauder". [19] [80] Cela incluait la pornographie juvénile, les cartes de crédit volées, les assassinats et les armes de tout type. [76] [81] Il y avait aussi des biens et services légaux à vendre, tels que des vêtements, de l'art, des livres, des cigarettes, de l'érotisme, des bijoux et des services d'écriture. Un site jumeau, appelé "The Armoury", a vendu des armes (principalement des armes à feu) en 2012, mais a été fermé, en raison d'un manque de demande. [82]

Les acheteurs pouvaient laisser des avis sur les produits des vendeurs sur le site et dans un forum associé, où le crowdsourcing fournissait des informations sur les meilleurs vendeurs et les pires escrocs. [83] La plupart des produits ont été livrés par la poste, le guide du vendeur du site indiquant aux vendeurs comment sceller leurs produits sous vide pour échapper à la détection. [84]

Sur la base des données du 3 février 2012 au 24 juillet 2012, environ 15 millions de dollars de transactions ont été effectuées chaque année sur Silk Road. [85] [86] Douze mois plus tard, Nicolas Christin, l'auteur de l'étude, a déclaré dans une interview qu'une augmentation importante du volume à « quelque part entre 30 et 45 millions de dollars » ne le surprendrait pas. [87] Les acheteurs et les vendeurs ont effectué toutes les transactions avec des bitcoins (BTC), une crypto-monnaie qui offre un certain degré d'anonymat. [88] Silk Road gardait les bitcoins des acheteurs sous séquestre jusqu'à la réception de la commande et un mécanisme de couverture permettait aux vendeurs d'opter pour que la valeur des bitcoins détenus en séquestre soit fixée à leur valeur en dollars américains au moment de la vente pour atténuer contre la volatilité de Bitcoin. Tout changement dans le prix des bitcoins pendant le transit était couvert par Dread Pirate Roberts. [89]

La plainte publiée lors de l'arrestation d'Ulbricht comprenait des informations obtenues par le FBI à partir d'une image système du serveur Silk Road collectée le 23 juillet 2013. Le total des revenus générés par ces ventes était de 9 519 664 Bitcoins, et le total des commissions perçues par Silk Road sur les ventes s'élevait à 614 305 Bitcoins. Selon le gouvernement, les ventes totales équivalaient à environ 183 millions de dollars et impliquaient 146 946 acheteurs et 3 877 vendeurs. [90] [14] Selon les informations fournies par les utilisateurs lors de l'inscription, 30 % étaient originaires des États-Unis, 27 % ont choisi de ne pas être déclarés, et au-delà, par ordre décroissant de prévalence : Royaume-Uni, Australie, Allemagne, Canada , la Suède, la France, la Russie, l'Italie et les Pays-Bas. Au cours de la période de 60 jours du 24 mai au 23 juillet, 1 217 218 messages ont été envoyés via le système de messagerie privé de Silk Road. [ 14]

Le Farmer's Market était un site Tor similaire à Silk Road, mais qui n'utilisait pas de bitcoins. [91] Elle a été considérée comme une « proto-route de la soie », mais l'utilisation de services de paiement tels que PayPal et Western Union a permis aux forces de l'ordre de retracer les paiements et a ensuite été fermée par le FBI en 2012. [83] [92] [93] D'autres sites existaient déjà lors de la fermeture de Silk Road et Le gardien prédit que ceux-ci reprendraient le marché que Silk Road dominait auparavant. [94] [95] Sites nommés « Atlantis », fermeture en septembre 2013 et Projet Drapeau Noir, clôturé en octobre 2013, chacun a volé les bitcoins de ses utilisateurs. [15] En octobre 2013, le site nommé Marché noir rechargé fermé temporairement après la fuite du code source du site. [15] Les parts de marché de divers sites successeurs de Silk Road ont été décrites par L'économiste en mai 2015. [96]

Le 3 mai 2019, un site Web similaire a été fermé et trois hommes allemands ont été arrêtés par les agents du FBI et de la DEA. Le site Web, appelé Marché de Wall Street, autorisé la vente illégale de drogues et de faux documents tels que les permis de conduire. [97]

Silk Road avait un club de lecture basé à Tor qui a continué à fonctionner après la fermeture initiale du site et même après l'arrestation de l'un de ses membres. Le matériel de lecture comprenait des théories du complot et du piratage informatique. Certains des titres comprenaient des livres grand public ainsi que des livres tels que Le livre de cuisine anarchiste et Vaincre les serrures de porte électromagnétiques. La plupart des titres de ce club de lecture ont été piratés. Ce club de lecture existe toujours en tant que salon de discussion privé basé sur Tor. [98] [99]


Soie par mer

Enfin, on peut remarquer qu'il existait également une route maritime de la soie, qui reliait la Chine à l'Occident via l'Asie du Sud-Est, l'Inde et la péninsule arabique. Comme les marchands de la route de la soie terrestre, ceux qui empruntaient cette route étaient également à la merci des forces de la nature, en particulier des tempêtes très imprévisibles. De plus, les pirates qui sillonnaient les océans étaient également une menace pour les voyageurs, tout comme les bandits du désert l'étaient pour leurs homologues terrestres.

Image du haut : Représentation du 14 e siècle d'une caravane de chameaux sur la route de la soie. La source: Domaine public


L'histoire de la Supply Chain De la route de la soie à la mondialisation

Le commerce est éminent depuis la nuit des temps. Il a évolué d'une forme très basique à l'âge de pierre, sur le commerce entre marchandises contre devises à l'époque grecque et romaine, pour échanger avec des actions et des obligations à l'époque moderne. Non seulement la façon de négocier a changé, mais il y a également eu de nombreux développements historiques au sein des différentes époques.

Le commerce au début était limité à sa localité, mais au fil du temps, il a évolué vers le commerce mondial, auquel participent aujourd'hui presque toutes les nations.

Le commerce a toujours été influencé par les habitudes d'achat et de vente de la population. Principalement à l'époque moderne, la différence entre acheter et vendre ne décrit que les diverses perspectives dans l'aspect de l'achat. Les termes chaîne d'approvisionnement et approvisionnementont été utilisés pour la première fois au 20e siècle et sont le reflet de l'ensemble du commerce. Avec la mondialisation, ces termes sont de plus en plus utilisés dans le monde des affaires.

Par conséquent, la mondialisation a un impact important sur l'économie mondiale, en particulier en période de crise économique.

À l'heure actuelle, la mondialisation est soumise à de fortes pressions, en raison de l'évolution des réglementations douanières et des accords commerciaux au sein des pays (par exemple, États-Unis, Chine) ainsi que des changements dans les zones de marché (Brexit, NAFTA). Par la suite, nous examinerons l'évolution de la chaîne d'approvisionnement.

Examen du commerce sous différents angles

En regardant la carte du monde, on peut encore différer entre les zones commerciales individuelles. Les plus grandes zones commerciales avaient été l'Europe et l'Asie pendant de nombreuses années - et après sa découverte, les Amériques. Grâce à l'expansion de l'Empire britannique, d'autres zones commerciales telles que l'Australie et l'Afrique ont été ajoutées, mais elles n'ont pas joué un rôle important.

Les zones commerciales européennes et asiatiques existaient individuellement, côte à côte. Bien qu'ils aient été des systèmes fermés au début, ils ont étendu leur commerce et finalement, après le premier millénaire, ont commencé à commercer les uns avec les autres, en raison des demandes changeantes de leur peuple.

Le début du commerce, en particulier, le soi-disant chaîne d'approvisionnement a été vu pour la première fois avec les Phéniciens.

L'expansion du commerce et par conséquent, est devenu un empire commercial au deuxième millénaire avant JC. De ce fait, les activités commerciales dans la région méditerranéenne ont également augmenté. Les métaux, tels que les minerais et les peintures, étaient le principal produit commercial à l'époque.

À partir de 800 avant JC, la base commerciale de Carthage s'est développée en son propre empire. Cette expansion freina l'essor de l'empire romain 600 ans plus tard et devint son anti-pôle.

Après l'établissement de Rome en l'an 753 avant JC, le développement rapide de l'empire romain ne pouvait plus être arrêté.

Non seulement l'empire romain s'est étendu, mais aussi l'empire grec a prospéré. En raison de son ancienneté et de son histoire, l'empire grec avait plusieurs années d'avance sur l'empire romain dans son développement.

Dans la Grèce antique, le commerce a été grandement influencé par la création de la Ligue de Delian, en l'an 478 av. Cette ligue a d'abord été créée pour défendre les polies grecques contre les Perses, mais elle a étendu son commerce aux cités-États individuelles. Grâce à ce nouveau développement, la sécurité au sein des États eux-mêmes s'est accrue.

Par l'unification de la Chine pendant la dynastie Han, un grand nouvel empire est né. Cela a permis à l'empire d'avoir un essor économique à partir de l'an 200 av. en avant. A partir de cette époque, il y a eu un commerce terrestre régulier entre la Chine et la région de la Méditerranée orientale. Cette route traversait l'Asie centrale. En outre, le commerce d'outre-mer entre le Maroc, le Japon et la Chine a eu lieu.

Cependant, le commerce des marchandises achetées puis le transfert via la route de la soie, ainsi que les ventes le long de la route de la soie étaient d'une importance beaucoup plus grande. La route reliait les hautes cultures de la Perse, de l'Inde et de la Chine, et s'intégrait dans les aires culturelles respectives les unes avec les autres, sans former une aire culturelle homogène. Cependant, plusieurs niveaux de végétation différents ont été traversés, allant du plateau de la Perse orientale au désert de Gobi. Le tracé de la route de la soie était déterminé par l'emplacement des villes oasis. À l'est de Kashgar, la route de la soie s'est divisée en une route du sud et une route du nord.

Avec l'expansion de l'Empire romain, les traités commerciaux au sein de l'empire ont été nouvellement définis. La croissance rapide de l'Europe a rendu nécessaire une extension structurée du réseau routier, pour fournir les moyens d'un commerce fluide. Ce sont principalement des produits de luxe, tels que des épices et des céramiques, qui y étaient transportés. L'aristocratie romaine, dans les provinces conquises, dépendait entièrement de ce commerce à longue distance.

La chute et la séparation de l'Empire romain en 395 après JC signifièrent un déclin culturel de l'Europe dans son ensemble. L'empire byzantin, anciennement connu sous le nom d'empire romain d'Orient, avait préservé le réseau routier, alors qu'il s'est effondré sous le règne de l'empire romain d'Occident. Cette dégradation a conduit à une augmentation des vols par des vagabonds et des pillards. Par conséquent, le taux de criminalité a encore augmenté.

On suppose qu'en raison du réchauffement du climat autour du 4ème siècle, certaines oasis de la route du sud se sont asséchées, de sorte que la route du nord a été préférée à partir de ce moment.

La fondation de la dynastie Song en 960 a donné à la Chine un essor économique. L'urbanisation et l'industrialisation qui durent jusqu'en 1127, sont comparées par les historiens au boom économique en Europe, 600 ans plus tard.

Les villes oasis le long de la route de la soie étaient des lieux où prévalait un niveau élevé de culture spirituelle et matérielle. De nouvelles techniques et idées ont été échangées entre les villes voisines. Les produits commerciaux les plus importants étaient les peintures sur verre de Syrie, les épices d'Inde et la soie de Chine. Plus tard, d'autres produits de luxe tels que la porcelaine, le jade ou les textiles ont également été commercialisés.

L'élevage de vers à soie en Asie de l'Est a commencé il y a environ 5000 ans. La qualité initiale plutôt médiocre de la soie a augmenté au fil du temps. Par conséquent, les tissus résultant du fil des fileurs de soie, étaient commercialisés dans une qualité supérieure.

Le commerce dans la mer du Nord et la mer Baltique a augmenté, de même que le volume global des échanges sur l'ensemble du continent. Un exemple de cela, était la ligue hanséatique - dans cet exemple, les commerçants et plus tard des villes entières, se sont unis pour devenir une ligue. À son apogée, la ligue hanséatique allait de Reval (aujourd'hui l'Estonie) à Bruges, en Belgique. L'unité commerciale agissant au niveau international montrait un signe clair de mondialisation.

Le commerce dans les régions méridionales n'avait pas de ligues, comparables à la ligue hanséatique, à l'époque. Les commerçants du nord de l'Italie ont profité de l'expérience qu'ils ont acquise auprès des commerçants musulmans. Venise surtout devait sa richesse, au commerce avec l'Orient.

La route du sud fut à nouveau utilisée dans l'empire mongol aux 13e et 14e siècles. Le commerce s'effectuait non seulement par voie terrestre, mais aussi par voie maritime.

Aux XIIIe et XIVe siècles, le commerce avec l'Occident s'intensifie. Surtout les voyages de Marco Polo ont fait avancer le commerce. L'utilisation de la route de la soie était l'itinéraire préféré, en temps de paix.

Contrairement à Venise, la ville de Gênes commerçait principalement dans la mer Méditerranée occidentale et également dans les ports européens de l'Atlantique.

Après le 14ème siècle, les marins génois ont navigué sous pavillon portugais. Leur route principale vers l'Inde était les voies maritimes de la côte occidentale de l'Afrique.

1492 marque un changement dans le commerce. Par la découverte de l'Amérique du « Nouveau Monde », le commerce national s'est également étendu au commerce d'outre-mer. Mais ce n'est qu'à la déclaration d'indépendance de 1776 que l'Amérique a pu commercer de manière indépendante. Après ce jour, le commerce entre l'Amérique et l'Europe a prospéré. La voie maritime des Portugais n'était pas nouvelle, car le traité de Tordesillas en 1494 leur accordait le droit de passage exclusif sur la route du sud, jusqu'en descendant des îles Canaries. Les Portugais dominaient le commerce maritime sur l'océan Indien. La péninsule ibérique est devenue le cœur du commerce. Le commerce avec l'Est s'est également développé après que Vasco de Gama, le premier Européen, se soit rendu en Inde en 1498.

Le monopole espagnol a été gravement endommagé par le boucanier Sir Francis Drake en 1577, qui a navigué par ordre de la reine Elisabeth I. Les Britanniques et les Hollandais ont navigué sous l'ordre de leurs héritiers, alors que les Portugais n'avaient qu'un permis de naviguer. La privatisation du commerce a été motivée par la création de ses propres colonies commerciales, qui étaient liées à des sociétés multinationales.

En 1578, le premier navire a pu naviguer, de Lisbonne à Malakka, sans escale.

Par conséquent, non seulement le commerce au sein de l'Europe s'est développé, mais la région asiatique en a également été fortement influencée.

Le commerce sur la route de la soie a pris fin au 17ème siècle, avec l'effondrement de la dynastie Ming.

De plus, le commerce a été façonné par les guerres naissantes des siècles suivants. Cependant, non seulement les guerres ont influencé le commerce, mais aussi les crises économiques mondiales ont beaucoup ébranlé le commerce. Néanmoins, le commerce pourrait continuer à se développer afin que le commerce mondial soit possible aujourd'hui.


Les effets de la guerre

La fréquence excessive de la guerre et du chaos a fait que la route de la soie terrestre n'avait pas d'environnement stable et était autrefois en panne.


En 670 après JC, Tubo envahit la région de Hexi et les flammes de la bataille firent rage partout. Il n'y avait pas de marchands sur la route, et les villes le long de la route ont perdu leur agitation habituelle, ce qui a sans doute conduit au déclin de la route de la soie.


À l'époque de la dynastie Song, une autre minorité ethnique a de nouveau brisé le silence de la route de la soie. Cette minorité était Xixia qui a envahi hexi et a pris le contrôle de la région. Les dirigeants Xixia ont souvent adopté la politique de « taxes lourdes », qui a fortement affecté le commerce de la route de la soie. De plus, les dirigeants des plaines centrales sont venus après que Xixia n'ait pas non plus l'intention de faire revivre la route de la soie, la faisant disparaître dans l'histoire.


La route de la soie, active depuis plus de 2500 ans, était la bouée de sauvetage de l'ancienne civilisation chinoise. Mais pour toutes les raisons ci-dessus, il a fini par déprimer et a disparu dans le long fleuve de l'histoire.


La route de la soie : le renouveau de l'histoire

La Route de la Soie n'était pas une « route » unique, mais plutôt un réseau de routes commerciales qui reliaient les villes, les postes de traite, les auberges et les points d'abreuvement des caravanes. Il a été le plus actif d'environ 300 av.

Les produits étaient rarement transportés d'un bout à l'autre de la route de la soie par les mêmes marchands. Les habitants de ces lieux très éloignés ont participé au réseau commercial en ajoutant diverses marchandises aux caravanes lors de leur passage sur les marchés en cours de route : ivoires d'Inde, chevaux de Sibérie et de Mongolie, rubis et grenats d'Afghanistan, et tapis de Perse et du nord du centre Asie.

Actuellement, selon les estimations les plus prudentes, le chiffre d'affaires commercial de l'Asie et de l'Europe augmentera chaque année de 2 à 3 pour cent en moyenne. Ainsi, 7 ans plus tard, en 2020, elle est estimée à 240 millions de tonnes en termes physiques et à 1,8 billion de dollars américains en termes monétaires. Même aujourd'hui, il y a une lutte pour une telle friandise entre les pays qui développent leur potentiel de transit et entre les différents modes de transport.

Compte tenu du développement des routes entre l'Asie et l'Europe, l'accent principal est mis sur le transit de marchandises en provenance de Chine, qui au cours des trois dernières décennies a démontré la croissance de l'économie de 10 pour cent en moyenne par an qui lui a permis d'atteindre le PIB de 8 500 milliards de dollars américains et se hisser à la deuxième place mondiale par cet indicateur après les États-Unis. La part de l'Empire du Milieu représente aujourd'hui plus de 20 pour cent du commerce mondial total.

La plupart des produits manufacturés en provenance de Chine - 80 pour cent sont transportés dans des conteneurs par voie maritime. Bien qu'il s'agisse du moyen de transport le moins cher, il demande plus de temps de livraison que le trafic ferroviaire direct de la Chine vers l'Europe.

Il n'est donc pas surprenant que dans le cadre de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) les membres des "six" aient décidé de relancer la Route de la Soie. Lors d'une récente réunion à Bichkek, le ministre chinois des Sciences et de la Technologie Wang Gang a déclaré que la nouvelle route de la soie pouvait être tracée de la Chine à l'Europe en passant par la Russie et l'Asie centrale (Kazakhstan, Ouzbékistan et Turkménistan).

Il s'agit de créer un corridor transnational sur la quasi-totalité du territoire du continent eurasien. De tels corridors sont destinés non seulement à la capacité de déplacer des biens et des services, mais aussi à la création de grappes industrielles, de nouvelles industries, de hautes technologies.

Un réseau à sens unique de l'océan Pacifique à la mer Baltique éliminera les barrières commerciales, réduira les délais de livraison des marchandises et augmentera les règlements mutuels en monnaies nationales. Such a project will allow to minimize transportation costs, as the Silk Road about one-third shorter than the sea route that goes around Asia and the Arabian Peninsula.

It is planned that implementation of this project will reduce delivery of goods from China. If now the goods to Europe are delivered in 45 days by sea, by the Trans-Siberian - about two weeks, the new path will be the shortest and take no more than 10 days.

Earlier, representatives of Washington offered China a different route, the so-called TRACECA that passes around Russia through the Caucasus to the Caspian and Black seas. As it was more difficult and more expensive, the most effective was the project of the New Silk Road.

The possibilities for this project are also attractive with the fact that until the middle of the next year, the countries of the Customs Union - Kazakhstan, Russia and Belarus - are going to join forces for creating a powerful project that is called by experts as the most striking and perhaps the first joint project of the "three" aimed at minimizing timing of shipments in the direction of "East-West".

The authorities of the three countries claim that the project of the United Transportation and Logistics Company (UTLC) will increase the revenue base of all the national railway companies of the three countries and will provide a real breakthrough in the development of the logistics of the participating countries of CU. Actually , the Customs Union, was created as a kind of "link" between Europe and the Asia -Pacific region . Combining of natural resources, capital, strong human potential will enable Kazakhstan, Russia and Belarus to strengthen their positions in the industrial and technological race, the competition for investors and for the creation of new jobs.

If for the creating of the European Union it took more than 40 years, the Customs Union and Common Economic Space were created in record time, as it was taken into account the experience of the EU and other regional organizations.

It is not surprising that the economic integration started from the transport sector, because cooperation of rail carriers, like no other partnership is the least aggressive and competitive. Railways of one country cannot be used in isolation. Especially because in this direction there is a single route network, inherited from the time of the Soviet Union.

Kazakhstan, the main initiator of establishment of the Customs Union, is now increasing its investment to the railways. Railway authorities have set ambitious goals to themselves - increase freight and passenger traffic from Western Europe and Russia via Kazakhstan to South-East Asia, from China and the Persian Gulf in 2020 - twice, and in 2050 - to ten times.

Over the past few years for this goal it has been laid second railway from China with the capacity of 25 million tons, requiring investment of over one billion U.S. dollars. Such is the price of 293-kilometer stretch from Zhetygen to Khorgos at the Chinese border. This route became part of stretching for 10,800 kilometers highway from Chinese Chongqing to German Duisburg. This year, Kazakhstan intends to invest $ 1.3 billion to the development of railways .

Due to the construction of new corridors transit through Kazakhstan has become more convenient than the Trans-Siberian railway line linking the Pacific coast with the European Union.

The generated logistics company will be approximately 2 - 2, 25 billion U.S. dollars. It will use not only existing rail infrastructure, but will also involve the management of interests of the participating countries of this union.

It is assumed that the "Russian Railways" will contribute to the joint venture its 50 percent + two shares of "TransContainer" and 100 per cent stake of "Russian Railways Logistics . "JSC" Kazakhstan Temir Joly" will make assets of "Kaztransservice" and "Kedentransservice" and the Belarusian side , in turn, can provide nearly 3 thousand flatcars . In addition , all parties will give to UTLC wagons for the transportation of containers , the containers and the necessary property of rail freight terminals at stations Zabaykalsk (RF), Dostyk (Kazakhstan), Altynkol (Kazakhstan ), Brest - North (Belarus).

In addition to the use of existing transit corridors, creating of UTLC is also convenient because the union of carriers of the three countries allows to provide the most favorable conditions for shippers. With the establishment of UTLC the shipper does not have to negotiate separately with Kazakhstan, separate and apart from Russia and Belarus. He will be provided by shipping conditions from "Dostyk" (Kazakh-Chinese border - Auth.) to "Brest" (Belarus border town - Auth.).

Other than the direct economic benefits for the countries of Customs Union in the framework of increasing transit traffic between Europe and Asia (and vice versa), the development of the international transport corridor has another aspect: it will promote the mutual exchange of technology between customs and freight forwarders and between producers as well.

As a rule, for the transit and the construction of new sites there are fighting the countries of all over the world. One proof of this is the recent announcement of the largest operators in the world, who decided to combine their efforts for the implementation of container traffic in the field of maritime transport. In mid-June of this year, the three largest container operators - Danish Maersk Line, the Swiss Mediterranean Shipping Company (MSC) and the French CMA CGM agreed to create a unified network services.

At present, their total share to world container capacity is about 37 percent. They intend to collaborate on areas of Asia-Europe traffic across the Pacific and the Atlantic. Such a plan would require approval by regulators and numerous technical study, so the beginning of the joint operation is scheduled for the second quarter of 2014 (that is, as UTLC does, by the middle of next year).

At the same time, European and Eurasian analogs of new transport routes are unlikely to compete with each other. These projects will be implemented in the different modes of transport, and that’s why each of them will take its place , each - for defined category of consumers. Owners of high-value goods are generally not interested in the sea route, despite the fact that the latter is the cheapest. Land route in this case is two times shorter and three times faster by delivery terms, and is also safer. Cargo going by rail is much easier to control.

So far as it is known, according to world statistics first place among all types of transport by cargo turnover and total volume of transportation work is given to maritime transport, it carries more than 60 per cent of global turnover. Rail's share in the global turnover is 21 percent, the rest falls on motor mode of transport.

Motor corridor in the direction from China to Europe, by the way , also taken on the agenda of the countries that are actively developing their transit potential . Construction of the highway " Western Europe - Western China" began in 2009 . The total length of the corridor along the route St. Petersburg - Moscow - Nizhny Novgorod - Kazan - Orenburg - Aktobe - Kyzylorda - Shymkent - Taraz - Kordai - Almaty - Khorgos - Urumqi - Lanzhou - Zhengzhou - Lianyungang is 8,445 kilometers. Among them, 2,233 kilometers are on the territory of the Russian Federation, 2787 miles - the Republic of Kazakhstan , 3,425 kilometers - the People's Republic of China.

According to experts, the construction of the international transit corridor will reduce the delivery term of goods from China to Europe by road almost 3.5 times compared to the sea.


Trading hub

The regions role as a trading hub also meant that the area served as a currency exchange. Most western currencies never made it further east than this and most eastern and Chinese coins never made it further west than this. The traders in the Ganges Delta primarily used eastern currencies when they traded with eastern merchants and western currencies when they traded with western merchants. Traders would exchange currency with each-other to have the appropriate currency when trading with merchants from different areas. This was not strictly speaking necessary since the coins were made out of precious metals and their worth was determined by their gold or silver value. Many traders would none the less prefer to trade using currencies that was widely circulated in their part of the world. IE Western traders preferred the silver drachm of the Sasanian empire (Neo-Persian) or the gold solidus of the Byzantine empire (Eastern Rome) and eastern traders preferred Chinese currency.

Currency brokers

The traders in the Ganges delta did in other words fill a function similar to what currency exchange brokers do today. Currency brokers help facilitate the trade between different countries and cultures by allowing people to buy and sell currencies. Today these brokers also facilitate currency speculation and fx trading, The buying and selling of currencies to make a profit from changes in the exchange rate. This was not possible at the time of the silk road since, as earlier mention, the value of the currencies was fixed to the value of the metals they were made of. Many contemporary currencies in the area remains fixed to this day.


The Beginning

Ulbricht has claimed that when he started working on Silk Road in 2010, it was never his intention to enable the creation of the black market it would become. The recent Penn State University graduate had just earned his master’s in science and was struggling to make an impact with his entrepreneurial efforts. The used-book startup he joined with his friend Donny Palmertree, Good Wagon Books, was going belly-up when he left it to work on Silk Road full-time.

In a court letter during his sentencing, Ulbricht wrote that he built the marketplace because “people should have the right to buy and sell whatever they wanted so long as they weren’t hurting anyone else.” That the website became a hub for drug trafficking was an unintended (and regretful) consequence, he insisted.

“Silk Road was supposed to be about giving people the freedom to make their own choices, to pursue their own happiness, however they individually saw fit. What it turned into was, in part, a convenient way for people to satisfy their drug addictions. I do not and never have advocated the abuse of drugs.”

If he had been more “mature,” the court letter goes on, he would have 𠇍one things differently.” In a twisted sort of way, Ulbricht’s ostensible regret and his eventual arrest can be seen as a measure of the site’s success. 

For an anarchic market, Silk Road was fastidiously curated. Ulbricht created escrow accounts for transactions, drugs had product descriptions and pictures like you𠆝 find on other online marketplaces, and sellers and their wares even had review sections. It also had a strict set of rules regulating what could and couldn’t be sold child porn, weapons and anything that could be used to inflict harm on others were strictly prohibited. 

What started as Ulbricht selling his own homegrown psychedelic mushrooms to kickstart the marketplace swelled to 10,000 accounts in 2012 and, eventually, 1 million at its peak. Before its closure, analysts estimated that it attracted anywhere from $15 million to $45 million annually in black-market business. As the site swelled in popularity, Ulbricht kept a full-time staff and paid $50,000 a month for security.


Sikkim Silk Route – The First Century AD Route

Sikkim Silk Route or the Old Silk Route is the route that connects India and China. This route was used during first century AD for trade purposes. You could have guessed what type of goods would have been traded through this route. Yes, silk is the most common goods.

Along with silk tea, horses and many other treasured commodities were traded. This route connects Bhoutan, Sikkim, West Bengal, China and many other places. During the winter season between November and April, this route would be totally covered by snow making it the most inhospitable route. During summer and early winter, this route would be a paradise. This route connects some of the heavens in the world.

Tourism Magnets in Sikkim Silk Route

1. Lingtam

It is a hamlet amidst the mountains. C'est le first tourism destination in the route. It is a few kilometres away from Rishikhola There are a very few houses in this hamlet. The main attractions in this spot are the Aritar Lake, the mountains and the scenery filled environment.

2. Rishikhola

This is the most commonly sought destination is the route. It is named after the river that flows through this area, Rishi. Khola is translated as river. There are no standard resorts or hub in this place. You cannot find any luxury here. This is the place where you can enjoy nature. The hospitality of the people in this place is extraordinary. The river is worth visit. The crystal and chill water of the river is at its prime beauty all through the year.

3. Zuluk

Zuluk is for scenic value. Again, there are no resorts in this area. House stays are allowed. Usually people spend a night here and resume their travel. No matter where you see, you would find scenery that is worth taking a few pictures.

4. Nathang Valley

This area is maintained by Indian Army. There are a few British bungalows and lodges there for tourists. During winter, this place is covered with very chill wind waves. Most of the area is Army Cantonment and the tourists are not allowed in those areas. Near the valley, you can find Tsomgo Lake and Mandakini Waterfall. There are no water activities here. You can get a good view of the waterfall.

5. Lungthung

People usually skip Nathang Valley and stop at Lungthung. It is a hamlet. The place is very scenic. You can take the route towards Gangtok City and enjoy a lot of attractions. Or, you can travel in the silk route and visit Tsomgo Lake, Baba Mandir, Zig Zag road, Thambi view point and others.

6. Menmecho Lake

It is a little away from the road. You need to trek a little to find this lake as vehicles are not allowed. It is a beautiful view and has a lot of places where you can have a picnic lunch. If you do not want to trek, you can see the lake on the way from Zuluk to Nathang Valley.

7. Eagle’s Nest

A little away from Nathang Valley, you can find an army bunker. It is not used by the army now and is opened for tourists. The bunker is located in the highest point. In the early morning you can get an aerial view of the sunrise and all the mountains. Another spot to watch sunrise is the Thambi View Point.

8. Kupup Lake

Kupup Lake is also called as Elephant Lake. If you had taken the route towards Bangkok, you can find this lake that is in the shape of an elephant. There are no water based activities in this lake. It is more of a scenic place and you can have a calm picnic near the lake.

9. Baba Mandir

There are two temples of Baba. The old one and the new Baba Mandir are maintained by Indian Army. You would be welcomed by the Jawans and you can have tea with the army heroes. In that chilling weather, the tea would be great refreshment. If you had taken the Bangkok road, you would not be able to enter the old Mandir. The new temple is opened in both the routes.

10. The Border and the Market

Nathula Pass is the Inde – China border. You can visit this spot only if you have authorized permit. The hotel manager at Gangtok can help get the permit. If you had taken the silk route, your journey would stop at the Nathula Pass. You can see the oldest gate that divides India and China. Though there is not much to see. This gate is worth a visit. On the way back, you can find Sorethang, the China Market. You can get clothes at a reasonable rate. You can get high quality jackets for not more than 2000 rupees. These are Chinese goods that are sold in India. This market is the first point in the Indian Territory. A lot of tourists buy things from this market as souvenir.

It should not take more than seven days if you have a tight schedule. The trip starts at Sillery on day one. You can end the day at Zuluk on the second day. The third day ends at Lungthung , fourth day in Ramdhura, fifth day in Nathang Valley, sixth day to the gate and you can start back on seventh day.

Si vous êtes opting for choosing a package from any agent, the package starts from 5,000 rupees per person and it varies based on the season and the type of package. Child below the age of five would usually not be charged. If you are planning to travel with a child, remember to forgo attractions that need a lot of walking or trekking. Si vous êtes planning to visit during winter, you can enjoy the snow capped mountains, chilled breeze and mild snow fall.

This is once in a lifetime experience. If you are someone who loves to travel and explore unique spots, this route is the best vacation plan for you and your family.


Voir la vidéo: Routes de la soie, le Monopoly de Xi Jinping - Le Dessous des cartes. ARTE (Juin 2022).


Commentaires:

  1. Bram

    Je ne peux pas participer à la discussion maintenant - pas de temps libre. Mais Osvobozhus - écrivez nécessairement ce que je pense.

  2. Eoin

    Il a été spécialement enregistré dans un forum pour vous dire merci pour l'aide dans cette question.

  3. Willimod

    Quels mots nécessaires ... super, excellente idée

  4. Harbin

    A good answer, bravo :)

  5. Nethanel

    Tout.

  6. Garnet

    Brillamment



Écrire un message