Podcasts sur l'histoire

Une tête de masse déroutante vieille de 3 000 ans découverte en Pologne

Une tête de masse déroutante vieille de 3 000 ans découverte en Pologne


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Un archéologue amateur polonais a fait une découverte étonnante vieille de 3 000 ans : il a déterré une tête de masse de l'âge du bronze. Cette découverte est plutôt déconcertante car elle ne semble appartenir à aucune des cultures connues qui habitaient autrefois cette partie de la Pologne. De plus, la tête de masse semble provenir du lointain Moyen-Orient, ce qui ajoute au mystère.

La découverte de la tête de masse

L'objet ancien a été trouvé « lors d'une recherche autorisée d'une zone près de Dukla par la Galicja Exploratory Historical Society » selon The First News. Ce groupe d'archéologues amateurs recherchait des artefacts et des objets de la Seconde Guerre mondiale. Ils avaient été informés qu'il y avait eu une bataille dans la région en 1939 et au cours de leurs investigations, ils ont trouvé des obus et des pièces de monnaie mais l'un d'eux a ensuite trouvé la tête de massue. Il a été trouvé par un archéologue amateur, Krzysztof Wiśniewski, qui travaille dans une mine locale.

La tête de masse a été découverte par des archéologues amateurs en Pologne. (Zawiadowca Historii / Utilisation équitable )

Au départ, il croyait avoir trouvé quelque chose qui provenait d'un vieux véhicule, comme un tracteur. L'Archeology News Network, cite Wiśniewski, disant que « nous avons vite réalisé que cela pouvait être important ». Les archéologues amateurs ont contacté un expert local, le Dr Wojciech Pasterkiewicz, et il leur a rendu visite sur le site.

Arme de l'âge du bronze

Il examina l'objet et fit une découverte étonnante. L'objet n'était pas du vingtième siècle mais de 1000 av. Le site First News cite le Dr Pasterkiewicz "Nous savons que cela vient de cette époque car cela correspond à la chronologie d'objets similaires trouvés dans d'autres régions".
L'archéologue a également révélé que l'objet était une tête de masse. Il mesure environ 3 pouces (10 centimètres) de long, est en bronze et est très bien conservé. La masse était une arme courante dans le monde antique, et elle était utilisée par de nombreuses cultures, y compris l'Égypte ancienne. L'arme était utilisée pour frapper l'ennemi et souvent pour écraser des crânes. Leur utilisation s'est poursuivie jusqu'au Moyen Âge.

  • Une bague en or romaine «absolument magnifique» est découverte en Angleterre
  • Les sept armes les plus meurtrières des croisades, ou y en avait-il huit ?
  • Des détecteurs de métaux découvrent une réserve de 550 pièces anciennes d'une valeur de 150 000 £

La tête de masse, en bronze, mesure environ 3 pouces (10 centimètres) de long. (Zawiadowca Historii / Utilisation équitable )

Selon Archaeology News Network, ils avaient généralement «un manche solide, lourd, en bois ou en métal, et une tête en pierre, en os, en cuivre, en bronze, en fer ou en acier».

A l'époque de sa fabrication, le bronze était rare et ne pouvait appartenir qu'à un membre de l'élite. La masse était aussi un symbole d'autorité et aurait appartenu à un chef ou même à un roi. En effet, il reste aujourd'hui un symbole de pouvoir et se retrouve encore dans de nombreux parlements et sénats à travers le monde.

Les origines mystérieuses de la tête de masse

Il était facile pour l'archéologue de déterminer quel était l'objet et sa date. Il était beaucoup plus difficile de déterminer qui fabriquait l'arme et quelles étaient ses origines. Il n'y a pas d'exemples similaires de l'objet, datant de 1000 avant JC, trouvé dans cette partie de l'Europe. Il ne semble pas provenir d'une des sociétés qui habitaient autrefois la région.

Qui sont les fabricants et les propriétaires de la tête de massue est une énigme. Selon le site Web The First News, le Dr Pasterkiewicz estime qu'il est « impossible de dire exactement d'où il vient, mais il s'agissait très probablement d'une culture du Moyen-Orient ». Ceci est basé sur les similitudes entre l'objet et d'autres masses découvertes au Moyen-Orient.

D'autres types de têtes de masse découverts dans le passé dans Roumanie. (Codrinb / CC BY-SA 3.0 )

Cela soulève une question importante. Pourquoi cet objet, originaire de si loin, a-t-il été trouvé dans le sud de la Pologne ? Il est possible qu'il ait trouvé son chemin vers la région via d'anciennes routes commerciales. Fait intéressant, le site est situé près du col de Dukla dans les Carpates et aurait été utilisé par tout envahisseur entrant dans la région dans un passé ancien. La tête de massue peut donc avoir appartenu à un commandant d'une armée étrangère faisant campagne dans la région il y a environ 3000 ans.

Lieu de découverte de la tête de masse en Pologne - carte satellite des montagnes des Carpates avec le col de Dukla dans les montagnes des Carpates noté comme un point rouge. (Qorilla / )

La tête de massue appartient désormais légalement à l'État polonais. Il est prévu qu'il soit exposé au public dans un musée de Rzeszów, dans le sud-est de la Pologne. Une analyse plus approfondie sera menée sur le bronze utilisé dans l'arme et cela pourrait aider à résoudre le mystère de la découverte d'une tête de masse du Moyen-Orient en Pologne.


??

Une tête de masse déroutante vieille de 3 000 ans découverte en Pologne

??
Les premières nouvellesによると、古代の遺物は「Galicja探査歴史協会によるDukla近くの地域の認可された発掘現場にて」発見されました。

??
1939年にこの地域で戦いがあったことを知らされていました、そして彼らの調査の間に、彼らはいくつかの貝殻とコインを見つけました。
1人は戦棍の頭を見つけました。
Wi?iewskiによって発見されました。

??
Wi?iewskiを「私たちはすぐにそれが重要になる可能性があることに気づいた」と言っていると述べている。
Pasterkiewicz博士に連絡を取り、彼は現場で彼らを訪問しました。

オブジェクトは20世紀からではなく、紀元前1000年からのものです。
??
??
それは長さ約3インチ(10センチメートル)を測り、青銅で作られていて、そしてそれは非常によく保存されています。
戦棍は古代世界で一般的な武器であり、古代エジプトを含む多くの文化で使われていました。 武器は敵を襲うために使用され、頭蓋骨を粉砕するために使用されていました。 彼ら??

google翻訳一部割愛
https://www.ancient-origins.net/news-history-archaeology/mace-head-0012196



??
https://youtu.be/Xf_fMn4Mo3Y


22 avril 2021

Le concours complet est l'atout : le propre frère de fischerChipmunk FRH en tête de la liste des prix

Le leader de l'épreuve d'ouverture du Verden Foal Spring n'était autre que le propre frère du meilleur cheval fischer Chipmunk FRH de Michael Jung. Né le 5 février, Charly a été vendu aux enchères en ligne pour 40 000 euros à un passionné de concours complet de Rhénanie.

Le fils de Contendro/Heraldik xx Charly (éleveur et exposant : Wolfgang Lutz, Völkersen) a été élevé pour le x-country. Son propre frère fischerChipmunk FRH, né en 2008, est l'un des meilleurs chevaux de concours complet au monde avec le double champion olympique Michael Jung. Charly est déjà la quatrième progéniture Contendro de la jument Havanna, Hannoveraner Jument of the Year 2019, à être vendue aux mains des champions via une vente aux enchères Verden.

Le fils de Chacoon Blue/Stakkato Coldplay (éleveur et exposant : Hans-Henning Hagemann, Pattensens), dont la mère avait déjà produit un cheval sensationnel au meilleur prix par Quality H by Quaid il y a dix ans lors de la vente aux enchères Elite en octobre, a dominé le peloton de poulains avec un pedigree de saut d'obstacles. Quaid. Le prix d'aubaine pour le poulain, qui entrera dans un box avec un éleveur d'étalons de Braunschweig, était de 26 500 euros. Le poulain le mieux payé avec des perspectives pour la grande arène de dressage était la pouliche Dear Rose par Dancier/Fürstenball (éleveur et exposant : Gerda Stein, Westerende), qui a trouvé un nouveau propriétaire de la région de Trèves pour 18.000 euros.

Le résultat de la première vente aux enchères de poulains de cette année a été impressionnant. Une moyenne de 10 482 euros a dû être payée pour les 28 représentants du millésime 2021. L'intérêt international était particulièrement élevé, exactement la moitié (14) de la collection s'est retrouvée en propriété étrangère. Quatre poulains se rendront en Grande-Bretagne. Quatre poulains ont été vendus aux enchères à une ferme d'élevage bien connue en Ukraine. Deux ont trouvé chacun de nouveaux propriétaires en France et au Mexique.

17 avril 2021

Sympatico a vendu à Hesse pour 105 000 euros.

La vente aux enchères en ligne de Verden en avril est devenue une place de marché animée. Les 67 chevaux de selle talentueux coûtent en moyenne 25 634 euros. Les statistiques ont été immédiatement menées par le chef numéro un. Sympatico a été vendue aux enchères pour 105 000 euros à un entraîneur de dressage de Hesse.

105 offres ont été placées jusqu'à ce que le fils de Secret/Don Crusador, Sympatico (éleveur : Dr. Elke Standeker, Stübing/AUT, exposant : Carsten Johansen, Bastad/SWE), trouve un nouveau propriétaire en Hesse pour 105 000 euros. Dès le premier jour, le cheval noir de trois ans issu de la lignée maternelle d'Anitschke était le cheval le plus populaire de la collection et a impressionné à chacune de ses présentations avec la cavalière Heiko Klausing. Il est accompagné dans son voyage par Totilas Erbin par Top Gear/Benetton Dream (éleveur et exposant : Harald Wildhagen, Wennigsen), qui a trouvé sa place dans la même écurie pour 75 000 euros. La magnifique jument alezane foie a été présentée par Jacob Schenk lors de la vente aux enchères.

Chumany par Cornets Iberio/Stanley (éleveur : Antonius Schulze-Averdiek, Rosendahl, exposant : Schulze-Averdiek Sportpferde, Rosendahl) s'est envolé au top prix des chevaux de saut d'obstacles. Le cinq ans, monté par Roman Duchac, est au début d'une carrière prometteuse et a été vendu pour 65 500 euros à un client de Basse-Saxe, qui a déjà réussi à faire entrer de nombreux jeunes chevaux dans le sport international.

Trois autres chevaux ont franchi la barre des 50 000 euros. Deux d'entre eux ont été magistralement présentés par le cavalier Heiko Klausing. Sir Arthur Carrus par San Amour/Davignon II (éleveur et exposant : Helena et Jukka Niiranen MTY, Ypäjä/FIN) a trouvé un nouveau propriétaire en France pour 73 500 Euros. Fantastica par For Romance/Franziskus (éleveur : Berthold Schoemaker, Emlichheim, exposant : Gisela Kappelhoff, Beckum) a été vendue à l'Autriche pour 56 000 euros. En Autriche, Baronderry by Baron/Londonderry (éleveur et exposant : Jan Crome-Sperling, Lutter a. Bbg.) sera également formé davantage. Le prix d'abattage de la châtaigne, magistralement monté par Sascha Böhnke, était de 67 500 euros.

"Chacun peut trouver le bon cheval à Verden", avait déjà salué le célèbre entraîneur de dressage Marcus Hermes lors de la présentation des candidats aux enchères. Les acheteurs de toute l'Europe et de l'Amérique du Nord ont apprécié l'offre haut de gamme. 36 chevaux resteront en Allemagne, 31 ont un nouveau voyage devant eux. Le prix moyen de 25 634 euros représente une augmentation de plus de 3 000 euros par rapport à l'année précédente. Le contingent le plus important a été acheté par des clients des États-Unis (huit chevaux) suivis de la France et de l'Espagne (quatre chevaux chacun).

Un poète pour la France : Friedrich Schiller s'est vendu 81 500 euros.

Friedrich Schiller était à la hauteur de son homonyme. Avec la tête numéro 1, le fils de Finest a remporté le premier prix de la vente aux enchères en ligne Verden en janvier à 81 500 euros. Lors de la première vente aux enchères de Verden de l'année, les 53 chevaux de selle ont atteint un prix moyen de 19 519 euros. C'était la deuxième représentation spectaculaire de Friedrich Schiller par Finest/Desperados (éleveur : Henning Schulze, Tiddische, exposant : Aldrie Consultants AB, Suède), du nom du poète allemand, dans la Niedersachsenhalle. Déjà poulain, le puissant étalon noir a suscité des convoitises et a été vendu à la Suède. Six ans plus tard et fort de succès aux tests pour jeunes chevaux de dressage, le hongre a été vendu aux enchères pour 81 500 euros à un client français, qui avait déjà obtenu de nombreux chevaux de premier plan à Verden qui ont ensuite fait sensation dans l'arène internationale du dressage. Il y avait un double top parmi les cavaliers d'obstacles. Deux talents du saut d'obstacles ont obtenu un prix cassé de 35 000 euros. Le nom Lucky Luke fait également partie du programme. Le fils majestueux de 1,76 mètre de Lord Pizarro/Callistus (éleveur : Hans Ahlers, Twist, exposant : Eckhard Witthake, Recke) a déjà sept ans et occupe les premières places des tests pour jeunes cavaliers jusqu'au niveau moyen (M*). . Il valait 35 000 euros à un client régulier des États-Unis. Le même résultat a été obtenu par Cornet XL par Cornet Obolensky/Lex Lugar (éleveur et exposant : Pferdezucht Dr. Rowold, Haselünne). Le puissant demi-frère bai foncé du haras de l'État de Celle Colougar par Codex One domine Lucky Luke de trois centimètres. Bien qu'il n'ait pas encore participé à des compétitions, il envisage un avenir radieux dans l'écurie d'une jeune cavalière de saut d'obstacles de Basse-Saxe à succès. Les résultats positifs des enchères en début d'année se sont déjà manifestés au cours de la période de formation de dix jours. Même peu de temps avant le début des enchères pour la vente aux enchères en ligne, les chevaux ont été essayés avec diligence dans la Niedersachsenhalle, en respectant toutes les règles d'hygiène nécessaires en raison de la pandémie de COVID-19. Les statistiques reflètent le grand intérêt. Le prix moyen était de 19 519 euros, soit plus de 2 000 euros de plus qu'en janvier de l'année précédente. 25 chevaux resteront en Allemagne. Avec 28 chevaux, le taux d'exportation est supérieur à 50 pour cent. Les acheteurs de France (sept) ainsi que de Russie et des États-Unis (cinq chacun) ont obtenu les plus gros contingents. "Les clients se sentent à l'aise à Verden, même si la finale s'est déroulée sur ordinateur et sans spectateurs. Il y a certainement eu à nouveau de nombreux moments d'émotion à la maison avec les acheteurs », a déclaré le directeur général Wilken Treu.

Vente aux enchères Verden le 25 janvier 2020

Chevaux de sport

Lors de la première vente aux enchères de l'année, un cavalier d'obstacles a sauté au plus haut prix. Dans la Niedersachsenhalle, Darunee était le cheval le mieux payé pour 45 000 euros. En moyenne, 17 203 euros ont dû être investis pour un talent hanovrien.

Déjà au cours de la période de formation de dix jours, il est devenu évident qu'il y avait un grand intérêt pour les 71 candidats aux enchères. Un cavalier d'obstacles a mené les statistiques. Le candidat Hannoveraner premium Darunee par Diacontinus/Comte (éleveur : Ingo König, Großenwörden, exposant : Dagmar Scharffetter, Brême) a déjà réussi des tests pour les jeunes cavaliers jusqu'à 1,20 mètre. Il y a eu une grande liesse parmi les acheteurs suisses lorsque l'enfant de six ans a été vendu pour 45 000 euros.

Fürstiano par Fürst Nymphenburg/White Star (éleveur et exposant : Heinrich Ehlers, Helmste) était le cheval de dressage le plus recherché à quitter la Niedersachsenhalle avec des bottes de sept lieues. Equipé d'allures basiques impressionnantes, le marronnier de cinq ans a marché du ring vers la Bavière pour 39.000 euros.

"Je me réjouis de ce début d'année réussi pour le Hannoveraner Verband. Dès le début de la formation aux enchères, le grand intérêt de notre clientèle internationale était déjà apparent », a conclu Wilken Treu la première vente aux enchères, qu'il a dirigée en tant que directeur général du Hannoveraner Verband. Un coup d'œil aux statistiques montre que la structure des prix était stable. Le prix moyen s'est amélioré d'environ 1 500 euros par rapport à l'année précédente, il a été atteint sans "outliers". 36 chevaux coûtent plus de 15 000 euros.Le taux d'exportation était d'un bon 40 pour cent, 29 chevaux quitteront l'Allemagne et annonceront les enchères Verden de Hongrie vers les États-Unis.

Démarrage réussi sur le web.

Le tout premier poulain de la collection haut de gamme de la vente aux enchères en ligne Verden a remporté le prix le plus élevé. Pour 51 000 euros, So One a été vendu aux enchères à un acheteur américain. Au total, les 22 poulains proposés ont atteint un prix moyen de 10 364 euros.

Le fils de So Unique/Diamond Hit So One (éleveur : Willem Klausing GbR, Diepholz, exposant : A. Hartley, Moscou/RUS) est issu d'une des meilleures lignées maternelles. Des étalons couronnés de succès, des juments primées et de nombreux chevaux de dressage et de saut d'obstacles peuvent être retracés jusqu'à la pension de jument de fondation. Doté des meilleurs gènes et de mouvements impressionnants, ce poulain expressif restera en Allemagne. L'alezan grandira avec Eva Möller, qui a remporté le Bundeschampionat et les Championnats du monde d'élevage FEI/WBFSH pour les jeunes chevaux de dressage avec son père, So Unique.

Le poulain suivant a déjà atteint un autre prix record. Viva Las Vegas de Viva Gold/Foundation (b. a. e. : Reinhard Baumgartner, Kamern) valait 20 500 euros à un éleveur de Bavière. La grande baie encadrée est déjà le troisième poulain que la jument Formidable a envoyé sur le podium de Verden à un prix de vente considérable.

Blue Star par Big Star/Diacontinus (b. a. e. : Eggerk Groenewold, Weener) a un pedigree de cavalier de première classe. Cela a également été apprécié par les acheteurs bavarois. Ils ont investi 14 000 euros dans la baie, qui est né en Frise orientale.

Après une courte interruption due à des problèmes techniques au début de la phase finale, la première vente aux enchères en ligne Verden de l'année est entrée dans une phase finale intéressante. "De nombreux utilisateurs étaient présents pendant les quatre jours de la vente aux enchères en ligne", déclare le directeur général Wilken Treu. "Pour la majorité de la collection, nous avons bien sûr eu le plus de "trafic" le samedi. "

Finale fulgurante. Störtebecker navigue au meilleur prix

Le Verden Aukion Online en mai s'est terminé par une brillante finale. Le "bird" a de nouveau été abattu par un sauteur. Avec 95 000 euros, Störtebecker s'est envolé vers le prix le plus élevé. En moyenne 22 524 euros ont dû être investis pour les 67 chevaux d'enchères.

Lorsque le "Lot 51" a été appelé tôt samedi soir, les choses sont devenues passionnantes. À maintes reprises, le "bid up" a été prolongé de trois minutes supplémentaires dans la dernière seconde. Enfin, le prix du Störtebecker by Stolzenberg/Graf Top (éleveur et exposant : Axel Bahn, Maasen) – du nom d'un pirate du Moyen Âge – a été fixé à 95 000 euros. La baie sera formée à Cian O'Connor et Ashford Farms. Il y a sept ans, sa propre sœur Samoa était l'une des perles de la collection de sauts d'obstacles à la vente aux enchères Elite et a été vendue à la Suède pour 130 000 euros.

La collection de chevaux de dressage était également très convoitée. 14 enchérisseurs avaient un œil sur Stella Jones par Sarotti Mokka Sahne/Brentano II (éleveur et exposant : Dagmar Meyer, Edemissen). Le candidat premium de Hanovre, âgé de quatre ans, a convaincu lors de la présélection et pendant la période de formation de dix jours à Verden avec des nerfs d'acier absolus et une qualité de base exceptionnelle. La dernière enchère était de 50 000 euros. La jument va emménager dans un box dans une écurie d'entraînement renommée en Basse-Saxe.

Depuis mardi la semaine dernière, les jeunes chevaux très talentueux pouvaient être essayés dans le centre d'entraînement et de vente du Hannoveraner Verband. Suivant le système Verden éprouvé – uniquement sans spectateurs. Un système très apprécié par les nombreux intéressés. "Nous avions de nombreux groupes de clients. Plusieurs cavaliers de saut d'obstacles et entraîneurs de renom ont examiné de près nos jeunes », déclare Wilken Treu, directeur général du Hannoveraner Verband.

Le carrousel de vente aux enchères à Verden continue avec les meilleurs poulains. Du 3 au 6 juin, le Hannoveraner Verband organisera une autre offre très intéressante et de haute qualité des poulains 2020. D'autres enchères de poulains suivront dans la série d'enchères en ligne du 10 au 13 juin et du 1er au 4 juillet. Les prochains chevaux d'équitation seront mis en vente le 18 juillet. Ces talents peuvent être personnellement inspectés et testés à partir du 7 juillet dans le centre de formation et de vente.

3 au 6 juin

Poulains de dressage de Hanovre populaires. Valentin mène les statistiques.

Au Verden Auction Online des poulains de dressage, le deuxième poulain a dominé les statistiques. Valentin a atteint le prix le plus élevé de 52 000 euros. Celui qui voulait s'assurer les meilleurs gènes de Hanovre pour l'arène de dressage devait investir en moyenne 10 289 euros.

Environ 60 offres ont été placées en ligne pour Valentin par Vitalis/Fürstenball (b. a. e. : Enrico Messelis, Kefferhausen). Un client des États-Unis a eu le souffle le plus long, 52 000 euros était le prix cassé. Pour la deuxième fois déjà, l'éleveur Enrico Messelis avait de quoi faire la fête avec son Hannoveraner. Il y a trois ans, la propre soeur de la mère de Valentino avait été l'un des meilleurs poulains de l'Elite Foal Auction.

La petite collection de poulains de dressage était très demandée. 19 pouliches et poulains avec des pedigrees de première classe faisaient partie du lot de vente aux enchères. "C'est déjà la troisième vente aux enchères en ligne Verden en quatre semaines", a déclaré le directeur général Wilken Treu. "Ces événements réguliers nous permettent de proposer des événements de vente constants dans les conditions actuelles à nos éleveurs ainsi qu'à nos clients existants et nouveaux".

Déjà samedi prochain, les enchères en ligne Verden se poursuivront. Du 10 au 13 juin, les poulains de saut d'obstacles de haut niveau seront au centre de l'intérêt. Encore deux semaines plus tard – du 1er au 4 juillet – les meilleurs produits de Hanovre attendent de nouveaux propriétaires pour la cinquième fois. Les prochains chevaux de selle seront mis en vente le 18 juillet. Ces talents pourront être personnellement inspectés et testés dans le centre d'entraînement et de vente à partir du 7 juillet.

Plus d'informations : www.verdener-auktion-online.com

10 au 13 juin

Netflix a mené la collection.

La vente aux enchères en ligne Verden des 23 poulains de saut d'obstacles s'est clôturée avec un prix moyen de 7 337 euros. Le poulain Netflix a mené la collection et était l'espoir futur le mieux payé. L'enchère pour le fils de Nartago/Kannan s'est soldée par 26 000 euros.

Depuis mercredi dernier, des offres pouvaient être placées. Déjà à ce moment-là, il est devenu évident que le Netflix marron foncé coloré (éleveur : Dirk von der Lieth, Elmlohe, exposant : Henning von der Lieth, Elmlohe) suscitait un grand intérêt. 17 parties intéressées ont déposé leurs offres. Lorsque le temps s'est écoulé, le poulain a été vendu aux enchères en Pologne pour 26 000 euros. Le deuxième prix le plus élevé a été obtenu par Finita par For Treasure VDL/Cornet Obolensky (éleveur et exposant : Kai Baumgartner, Kamern), qu'un client régulier d'Espagne a acheté pour 18 500 euros.

« Les résultats des enchères ne pouvaient pas tout à fait correspondre aux résultats des deux précédentes enchères en ligne Verden », a déclaré le directeur général Wilken Treu. Après la vente aux enchères, c'est avant la vente aux enchères - dans trois semaines, une autre collection de poulains de dressage très intéressants attendra de nouveaux propriétaires lors de la quatrième vente aux enchères en ligne Verden du 1er au 4 juillet. Trois jours plus tard, 48 chevaux de dressage et 17 chevaux de saut d'obstacles regagneront leurs boxes du centre d'entraînement et de vente. Ils peuvent être essayés à tout moment en accord avec les conseillers clientèle. Soigneusement sélectionnés et préparés, Hannoveraner

Plus d'informations : www.verdener-auktion-online.com

Un jeune étalon fixe le prix le plus élevé

Pour la quatrième fois cette année, cela signifiait "The Bid-Up is on" pour les plus jeunes Hanovriens. Pour un prix moyen de 8 514 euros, les 18 offres de dressage ont trouvé preneurs en provenance de six pays.

La structure de prix solide a fourni quatre prix d'adjudication supérieurs à 10 000 euros. En tête des statistiques se trouve la tête numéro 81, le premier poulain de la collection : Force Majeure par Franco Nero/San Amour J'ai trouvé un nouveau propriétaire aux USA pour 23 500 Euros. Ainsi Franco Nero, un fils de Franziskus du Verden Stallion Market, a remporté le prix le plus élevé lors de sa première année de poulain lors d'une vente aux enchères de Verden. L'éleveur de Force Majeure, Stephan Herrmann de Northeim, n'est pas seulement l'éleveur de l'étalon Franco Nero, mais a également déjà livré le poulain aux enchères le plus cher à Verden à ce jour en 2017 avec la mère de ce poulain, la jument premium d'état A Spécialité pour vous.

Les quatre premières ventes aux enchères en ligne avec un total de 82 poulains ont été créées à court terme pendant la crise de Corona en remplacement de la vente aux enchères de poulains initialement prévue en mai, au cours de laquelle 79 poulains ont été mis aux enchères l'année dernière. Par rapport à l'année précédente, le prix moyen et le volume des ventes pourraient être augmentés en 2020. Le prix moyen des quatre premières enchères en ligne de poulains à partir de 2020 est de 9 088 euros (vente aux enchères de mai de l'année précédente : 7 197 euros) le chiffre d'affaires total est de 745 250 Euros (année précédente : 547,00 Euros).

Après la vente aux enchères, c'est avant la vente aux enchères - 48 chevaux de dressage et 17 chevaux de saut d'obstacles attendent déjà de nouveaux propriétaires le 18 juillet. Soigneusement sélectionnés et préparés, ils pourront être observés à l'entraînement et testés individuellement à partir du mardi 7 juillet à Verden. La présentation du mercredi 15 juillet pourra être suivie en livestream. La vente aux enchères en ligne commence le samedi 18 juillet à 14h.
Les prochains quelque 100 poulains viendront à Verden les 8 et 9 août pour la vente aux enchères en ligne. Le vendredi 7 août, les poulains de la vente aux enchères seront présentés en direct à Verden pour la première fois en 2020. A 17h, un nombre limité d'acheteurs potentiels pourront voir en direct les jeunes de Verden - bien sûr avec le distance appropriée. Cela vaut la peine de faire vite, car l'inscription est obligatoire pour la présentation des poulains, le nombre de places est limité. De plus, la présentation sera diffusée via ClipMyHorse.TV en direct. Les inscriptions pour la présentation en direct seront acceptées jusqu'au 31 juillet exclusivement en envoyant un e-mail à [email protected] en indiquant le nombre de participants et leurs noms. Une confirmation d'inscription de l'Association Hanovrienne est obligatoire.

La Jolie mène le peloton

A vos marques, prêts, partez : les 57 chevaux de la Verden Auction Online en juillet ont franchi la ligne d'arrivée à vive allure. Dans la poussée finale, La Jolie a remporté le prix le plus élevé de 53 500 euros. Le peloton principal de 57 personnes a franchi la ligne d'arrivée avec un prix moyen de 16,605 euros.

En tant que pouliche, Gestüt Gerkenhof, Kirchlinteln, a découvert le potentiel exceptionnel de La Jolie par Libertad/Davignon (né : Hans-Joachim et Lydia Muth, Leuderode) et a acheté la puissante jument alezane en mouvement lors de la vente aux enchères en juillet 2016. Quatre ans plus tard elle valait 53 500 euros à un nouveau client de Rhénanie du Nord-Westphalie.

En tant que sauteur le mieux payé, Descara par Diancontinus/Escudo, déjà âgé de cinq ans (b. a. e. : Hendrik A. Könemann, Thomasburg) a terminé la course. Cette riche jument grise est née pour performer. Sa mère Escada a déjà produit des cavaliers de niveau avancé (S) avec le succès international My Kiwi, l'étalon licencié Conquest Boy et les demi-frères et sœurs Coco, Cicero et Chanel. Descera mangera son avoine en Suisse pour 22 000 euros à l'avenir.

"Pendant les dix jours de la période d'entraînement à Verden, les chevaux ont été en partie montés sur place et en partie uniquement inspectés en ligne - c'est le phénomène des enchères en ligne", a résumé le directeur général Wilken Treu. "Pour de nombreux clients, enchérir dans le confort de leur foyer ou sur la route avec un ordinateur est très pratique. Plus de la moitié des chevaux (30) quitteront l'Allemagne. La Suisse (six) et la France (cinq) ont obtenu les plus gros contingents. Trois chevaux de vente aux enchères se rendront au Panama, deux ont été vendus aux enchères en Ouzbékistan.

Ceux qui ne veulent pas attendre la prochaine vente aux enchères de chevaux de selle les 9/10 octobre peuvent s'assurer un jeune talent pour demain début août Les prochains environ 100 poulains et une poulinière arriveront à Verden les 8 et 9 août pour l'enchère en ligne. Le vendredi 7 août, les poulains de la vente aux enchères seront présentés en direct à Verden pour la première fois en 2020. A 17h, un nombre limité d'acheteurs potentiels pourront voir en direct les jeunes de Verden - bien sûr avec le distance appropriée. Cela vaut la peine de faire vite, car l'inscription est obligatoire pour la présentation des poulains, le nombre de places est limité. De plus, la présentation sera diffusée via ClipMyHorse.TV en direct. Les inscriptions pour la présentation en direct seront acceptées jusqu'au 31 juillet exclusivement en envoyant un e-mail à [email protected] en indiquant le nombre de participants et leurs noms. Une confirmation d'inscription de l'Association Hanovrienne est obligatoire.

Meilleur prix pour Profitez du Show de Hus

Un prix spectaculaire de 41 000 euros a été atteint lors de la vente aux enchères en ligne de 16 poulains français et britanniques de Hanovre et de Rhénanie, organisée en coopération avec la British Hanovrian Horse Society BHHS et le French Hanovrian Horse Breeding Club AFEACH. Le meilleur poulain a été élevé en France et est issu de l'élevage de haute qualité du haras bien connu du Haras de Hus, situé juste à l'extérieur de Nantes. Enjoy the Show de Hus était le nom du fils d'Escolar issu d'une mère de Don Juan de Hus/Wanderbursch II, issu de la lignée hanovrienne de Jutta. Sa grand-mère St.Pr.St. Wyella par Wanderbursch II/Grande est l'une des juments fondatrices du Haras de Hus. Après un duel d'enchères spectaculaire, auquel ont participé des parties intéressées d'Allemagne, des États-Unis et d'Australie, un client régulier d'Espagne a acquis ce déménageur talentueux. Un autre poulain français sera en route pour les États-Unis.

Les poulains britanniques resteront sur l'île tout au long. Le poulain le plus recherché était une pouliche du père de cheval de dressage Franklin et d'une mère de Dannebrog/Weltmeyer. Il s'agit de la lignée de juments hanovrienne à succès de Pille, qui a déjà produit des chevaux de sport à succès tels que le champion olympique par équipe en saut d'obstacles Walzerkönig (cavalier : Franke Sloothaak). Les exposants du poulain étaient Court Farm Stud et Half Moon Stud de Herefordshire. La pouliche puissante et émouvante, qui était l'un des meilleurs poulains hanovriens de son année en Angleterre, a été achetée pour 10 000 euros par un célèbre cavalier de dressage anglais. Juste derrière dans la fourchette de prix se trouvaient le colt Bolero de Baron/Dark Rubin avec un prix cassé de 9 750 euros et la fille de Viva Gold/Totilas Visionize, qui a changé de mains pour 9 500 euros.

Katy Holder-Vale, présidente de la British Hanovrian Horse Society, a tiré une première conclusion satisfaite : " Dans l'ensemble, ce fut une bonne expérience. En même temps, nous avons vu qu'une telle vente aux enchères est aussi un processus d'apprentissage. Dans l'ensemble, les éleveurs étaient heureux qu'une telle offre de vente soit faite en ces temps de Covid-19". Aussi Edouard Dewez, Président de l'AFEACH, a souligné l'effet d'apprentissage de ces premières ventes aux enchères exclusivement pour les éleveurs internationaux et a ajouté, "pour la première fois, c'était un bon résultat, d'autant plus que la décision de cette vente aux enchères n'a été prise qu'en juin". Le Dr Ludwig Christmann, responsable des éleveurs étrangers dans le Hannoveraner Verband, commente le résultat comme suit : "Les éleveurs internationaux de Hanovre dirigent leur élevage selon les normes élevées du Hannoveraner Verband allemand. Ce résultat montre que leurs qualités sont absolument compétitives et convoitées à l'international".

Classy Art vendu aux enchères pour 16 000 euros

Pour la septième fois, le Hannoveraner Verband a annoncé "Bid Up runs – Vendu" pour 30 poulains de première classe. Le prix le plus élevé a été obtenu par Classy Art, qui a trouvé un nouveau propriétaire pour 16 000 euros. Le chiffre d'affaires total s'élève à 220 000 euros. En moyenne 7 333 euros ont dû être investis pour un poulain.

Le poulain le plus cher est équipé d'un pedigree exquis, qui remonte à la jument de fondation Algave. Classy Art de Conthargos/Werther (éleveur et exposant : Vetart GmbH, Dägeling) est une fille de la jument de performance de saut d'obstacles Wertherröschen. Elle a non seulement connu du succès dans le sport elle-même, mais est également la mère de l'étalon privé Stakkato Gold. Le fils de Stakkato a été Champion Stallion Jumping lors de sa licence à Verden, a célébré les meilleures places internationales avec l'Allemand Jan Sprehe et a été Hannoveraner Stallion of the Year il y a cinq ans. Sa demi-soeur Classy Art a été vendue aux enchères à un client allemand pour 16 000 euros.

Neuf enchérisseurs ont placé 29 offres pour le fils de Bon Voyage/Sandro Hit, Belmondo (éleveur et exposant : Udo Hoppe, Zobbenitz) et ont fait de la puissante bai noire mouvante de la lignée maternelle de Dallas la progéniture de dressage la mieux payée. Il se rendra dans le sud de l'Allemagne, où il a trouvé un nouveau propriétaire pour 13.000 euros.

L'intérêt pour les poulains de la 7e vente aux enchères en ligne de Verden a également été très élevé au niveau international. Environ la moitié des poulains quitteront l'Allemagne : quatre grandiront en Grande-Bretagne, deux chacun en France et en Espagne. Un poulain chacun a été vendu à des clients de Suisse, des Émirats arabes unis, d'Autriche et d'Irlande.

10 octobre

St. Felice en chance

La finale passionnante de la 137e vente aux enchères Elite a eu un résultat spectaculaire. Après le "Bid Up" qui a duré plus de 90 minutes, la jument St.Felice a été vendue 205 000 Euros. Le lot aux enchères des 40 chevaux de dressage et 20 chevaux d'obstacle a porté le prix moyen à 29 900 euros.

190 offres ont augmenté le temps d'enchères pour St. Felice by St. Schufro/Fürstenball (éleveur : Patrick Seefeld, Neustadt) de trois minutes encore et encore. Enfin, la finaliste des Hannoveraner Riding Horse Championships, qui a obtenu la note optimale de 10 pour la maniabilité à son test de performance de jument, a été vendue aux enchères à 205 000 euros. L'impressionnant candidat premium de Hanovre va emménager dans un box en Autriche.

Alors que le duel d'enchères pour St. Felice se poursuivait, Cornflake PJ par Carridam/Loredo (éleveur et exposant : Pferdezucht Dr. Jacobs GbR, Bierbergen) s'est hissé à la première place parmi les talents de saut d'obstacles. L'étalon alezan licencié et testé valait 41 500 euros à une écurie d'entraînement renommée de Basse-Saxe.
20 chevaux quitteront l'Allemagne. Quatre chevaux de Hanovre voyageront aux États-Unis, deux chacun en France, en Autriche, aux Pays-Bas et en Suisse.

Saffron by Secret/Hohenstein (éleveur et exposant : Peter Bösch, Rhade) a eu un duel d'enchères spécial chez les étalons de deux ans et demi. En guise d'offre finale, l'étalon noir athlétique, qui est équipé d'allures de base exceptionnelles, a été vendu aux enchères lors d'une vente aux enchères séparée, en raison d'un manque de clarté sur les enchères. A l'avenir, il sera formé en France pour 52 000 euros. Celui qui voulait posséder l'un des 24 représentants du millésime 2018 devait débourser en moyenne 18 458 euros

La vente aux enchères de Verden offrait le bon cheval pour chaque acheteur. Après les chevaux de selle et les jeunes étalons de sport, les poulains ont été mis aux enchères pour la dernière fois cette année dans la Niedersachsenhalle. La performance de Dream of Heart était fantastique. Le fils de Damsey/Quaterback est né en Hesse (éleveur : Pferdezucht Vilhard GbR, Brombachtal) vendu à la station d'étalons danoise Blue Hors pour 51 000 euros.Le prix moyen des 21 poulains était de 10 107 euros.

Danony vendu pour 39 500 euros

C'était la dernière vente aux enchères de chevaux d'équitation de l'année à Verden. Après dix jours de formation, les 65 talents de haut niveau ont atteint en ligne un prix moyen de 16 254 euros. Surtout, le candidat premium hanovrien Danony a été adjugé pour 39 500 euros.

La fille de Danone/Fürst Nymphenburg, Hann.Pr.A. Danony (éleveur et exposant : Jochen Meyer, Allwörden), impressionné par ses énormes mouvements. La jument alezane de la lignée maternelle éprouvée de Norodina, qui a déjà produit l'ancien cheval de tête de Heike Kemmer, Borsalino, a inspiré huit personnes intéressées à un duel d'enchères passionnant. La dernière offre était de 39 500 euros, soumise par un acheteur du Bade-Wurtemberg.

Le cavalier le plus cher était Seppl par Stakkato/Contendro (éleveur et exposant : Thomas Vauth, Bückeburg). Le bai noir de quatre ans, qui remonte à la jument fondatrice Eckernförde II comme le meilleur étalon de Hanovre Argentan, valait 23 500 euros à un acheteur mexicain. Avec la meilleure attitude de performance, il est prédestiné à une carrière réussie en saut d'obstacles.

"La collection de la vente aux enchères en novembre était plus petite que les années précédentes. La proportion des ventes à l'étranger doit être vue positivement dans les conditions actuelles », a déclaré le directeur général et directeur des ventes aux enchères Wilken Treu. Près de la moitié (31) des chevaux quitteront l'Allemagne. Le plus grand intérêt s'est manifesté en Finlande avec sept achats, suivie de la France avec six et de l'Espagne avec quatre.

"Ce fut une année de vente aux enchères très difficile mais aussi passionnante, que nous avons gérée avec l'aide et la confiance de nos éleveurs, exposants et clients", a déclaré Wilken Treu. "À la fin de l'année, nous avons encore une petite surprise : les 11/12 décembre, nous offrirons un petit groupe exquis d'étalons de deux ans et demi". Il s'agit de jeunes étalons qui ont été admis à l'agrément en octobre, mais ont été retirés et vont maintenant faire leur grande apparition.

Verden Enchères 2019

Vente aux enchères Verden le 19 janvier 2019

Chevaux de sport

Le premier cheval à entrer sur le ring de Verden Auction en 2019 a fait mouche avec son prix de 88 000 euros, qui devrait encore être valable après 78 chevaux. Avec un prix moyen de 15 801 euros, la vente aux enchères de Verden avait pris un nouveau cap en janvier. Sous les applaudissements des nombreux visiteurs de la Niedersachsenhalle, Der Keiler by Don Index/Werther a été renversé. L'éleveur et exposant de cette baie typée est Carl Graf von Hardenberg, Nörten-Hardenberg, qui n'a pas manqué l'occasion de remettre un paquet de délices de sa distillerie à l'acheteur. Pour 88.000 euros, un entraîneur belge de haut niveau en dressage, qui est un client régulier de Verden Auctions depuis 25 ans, s'est assuré le brillant talent du dressage. Fürst Benno v. Fürst Belissaro/Worldly (éleveur : Klaus Kropp, Bermen, exposant : Winfried Albers, Neuenkirchen) était le numéro deux en faveur de l'acheteur et a été vendu aux enchères en Espagne par téléphone pour 75 000 euros.Clemens par Coupe d'Or/Drosselklang II (éleveur et exposant : Gestüt Sprehe GmbH, Löningen) était le cavalier d'obstacles le mieux payé. Le bai, qui compte déjà des victoires et des classements jusqu'à 1,30 m, va emménager en box dans une écurie espagnole de saut d'obstacles pour 29.000 euros.» La structure des prix était solide. Le prix moyen a été atteint sans valeurs aberrantes », a déclaré le directeur des ventes aux enchères Jörg-Wilhelm Wegener. Le public était très compétent et ouvert d'esprit, devait être entendu par tous les membres de l'équipe du centre de formation et de vente du Hannoveraner Verband. 34 chevaux ont atteint des prix de 15 000 euros et plus. Le taux d'exportation était de près de 50 pour cent, 37 chevaux quitteront l'Allemagne, huit ont trouvé un nouveau propriétaire en Belgique.

Vente aux enchères Verden les 12/13 avril

Chevaux de sport

La vente aux enchères de Verden en avril était aussi colorée que le printemps. La belle sélection de chevaux de vente aux enchères était aussi colorée et variée que les nombreux projecteurs qui baignaient la Niedersachsenhalle d'une lumière colorée. L'étalon de dressage bai foncé Zouzo a établi le prix le plus élevé avec 165 000 euros. Après 70 ans, les ventes aux enchères n'ont rien perdu de leur attractivité. La collection haut de gamme a convaincu les clients du monde entier, les 77 chevaux ont atteint un prix moyen de 25 071 euros, soit environ 7 000 euros de plus que l'année précédente.

Dans un duel d'enchères très acclamé, Zouzo par Zack/Soliman de Hus (éleveur : Günter Röhrich, Neustadt, exposant : Willem Klausing GbR, Diepholz) s'est hissé au rang du cheval le mieux coté. Non seulement le public, mais aussi Frederik De Backer n'ont pas suivi le duel d'enchères passionnant. Les deux enchérisseurs se sont assis dans deux blocs voisins, et le commissaire-priseur, soutenu par les applaudissements des spectateurs, a attiré une offre après l'autre des deux parties à bout portant. Lorsque l'offre pour l'étalon fort en mouvement a été acceptée à 165 000 euros pour la France, l'étalon de quatre ans a quitté l'arène avec des ovations debout.

Le deuxième cheval à atteindre la barre des 100 000 euros à Verden était Magic Moment HRH par Millennium/Don Bosco (éleveur et exposant : Heiner et Renate Hormann, Landesbergen). Avec la tête numéro un, l'impressionnant étalon agréé a créé des moments magiques dans la Niedersachsenhalle dès le départ. Pour 100 000 euros, il offrira des moments magiques en France.

"Home is a feeling" – tel était le thème de la vente aux enchères de Verden en avril. L'équipe autour du directeur de vente aux enchères Jörg-Wilhelm Wegener a proposé de nombreuses idées avec une grande attention aux détails et tout autant de passion pour rendre cet événement très spécial. La veille de la vente aux enchères, la Soirée Verden, consacrée au cheval, a été un début festif. A côté des chevaux de vente aux enchères, leurs pères ont fait une belle apparition sous les projecteurs. De plus, Reinhard Baumgart a reçu le Golden Badge of Honor du Hannoveraner Verband. En tant que cavalier de vente aux enchères, entraîneur et membre du comité de sélection, il était un pilier solide de l'équipe de Verden Auction. L'étalon de Celle State Stud Grey Top par Graf Top/Singular Joter (éleveur : Emiliano Lonzi, Fauglia Pisa/ITA) a reçu le Grand Prix.

Gala et ambiance ont été bien reçus, pas seulement à la maison. 32 chevaux ont été lâchés dans le monde, 45 resteront en Allemagne. « La collection de première classe a été récompensée en conséquence par nos clients - et cela 70 ans après la première vente aux enchères à Verden », a déclaré le directeur de la vente aux enchères Jörg-Wilhelm Wegener. "L'ambiance était très optimiste et est un incitatif pour la vente aux enchères de poulains en mai".

Vente aux enchères Verden les 24 et 25 mai

Poulains

Le dernier week-end de mai, les premiers poulains du millésime 2019 ont été mis aux enchères dans la Niedersachsenhalle. À l'occasion du 70e anniversaire de Verden Auctions, un nouveau concept a fêté sa première. Pour la première fois, des poulains ont été offerts sur un événement au printemps. Le premier du classement était Fidus, qui a été vendu à un éleveur de Basse-Saxe pour 21.000 euros.

Le candidat aux enchères le plus convoité de la Niedersachsenhalle était Fidus de Fürst Belissaro/Dr. Watson (éleveur et exposant : Petra Mohrmann, Wanna). Il a déjà impressionné le public lors de la présentation avec la plus haute qualité de mouvement et une uniformité imperturbable dans l'apparence. Le commissaire-priseur Bernd Hickert a envoyé l'élégant poulain noir moderne dans le voisinage direct de Verden à un éleveur de Ritterhude pour 21 000 euros.

Felina par Feinrich/Rousseau (éleveur et exposant : Michael Niethamer, Weil der Stadt) avait auparavant quitté la salle des enchères sous les applaudissements. Acclamé par les acclamations, le bai noir a trotté dans la possession d'un éleveur très prospère de Rhénanie du Nord-Westphalie, qui a déjà obtenu de nombreux talents de premier plan dans sa jeunesse dans la Niedersachsenhalle. Le prix le plus élevé des poulains avec un pedigree d'obstacle a été obtenu par Carius H v. Chacfly PS/Numero Uno (éleveur et exposant : Hans-Henning Hagemann, Pattensen), qui suivra Feline pour 16.000 Euros. "Les trois poulains ont déjà été au centre de l'intérêt lors de la présentation du matin", a déclaré le directeur des ventes aux enchères Jörg-Wilhelm Wegener.

Un prix moyen de 7 197 euros a dû être investi pour les descendants hanovriens. 18 poulains quitteront l'Allemagne, cinq d'entre eux vers les Pays-Bas et quatre vers la Grande-Bretagne. « L'activité animée des enchères nous montre que le nouveau concept est bien accueilli par nos clients », a déclaré le directeur des enchères Jörg-Wilhelm Wegener. L'ambiance était déjà positive la veille de la vente aux enchères. La maison est un sentiment – ​​telle était la devise de la soirée des éleveurs à laquelle l'équipe du centre de formation et de vente du Verband de Hanovre avait été conviée.

Vente aux enchères Verden le 20 juillet - Chevaux de Sport

L'équipe de vente aux enchères de Verden avait réussi à mettre sur pied un mélange coloré de chevaux de dressage et de saut d'obstacles talentueux qui convenait à toutes les exigences. C'était bien à l'honneur, pour les 47 chevaux en moyenne 16 330 euros ont dû être investis. Alors qu'il clignotait et tonnait à l'extérieur de la Niedersachsenhalle, tout s'est déroulé comme prévu au Hannoveraner Verband.

C'était un cheval de dressage qui a laissé la Niedersachsenhalle comme le cheval le plus prisé. Le haras Sola Nogales d'Espagne a acheté Semino JU par Scolari/Fürstenreich (éleveur : Michaela Pridöhl, Grethem, exposant : Jürgen Uhlenwinkel, Gretehm) pour 33 000 euros. Chaque offre a été récompensée par des applaudissements, tandis qu'un orage d'été faisait rage à l'extérieur de la salle des ventes. Avec le solide châtaignier en mouvement, deux autres diamants bruts de première classe quitteront Verden pour Séville.

Le cavalier le mieux payé a été vendu aux enchères par téléphone à Bruxelles/BEL. Cecile S par Cascadello/Contendro (éleveur : Friederike Stüvel-Huck, Egestorf, exposant : H. u F. Stüvel GbR, Zeetze), qui a déjà célébré des victoires et des classements dans les épreuves de saut d'obstacles jeunes chevaux, a coûté 26 000 euros.

Un coup d'œil aux statistiques montre que 28 chevaux ont été vendus à 15 000 euros et plus, quatre d'entre eux ont atteint un prix de 25 000 euros et plus. Le ratio domestique/international était équilibré, 25 candidats aux enchères quitteront l'Allemagne.

Vente aux enchères Verden le 9/10 août

Poulains et poulinières

Sous les acclamations du public, Derby by Dante’s Junior a été vendu pour le premier prix de 112 000 euros lors de la vente aux enchères des poulains et poulinières du Verband Hanovrien. Élevage et sport – c'est une combinaison qui convient à Verden. La vente aux enchères a été intégrée au spectacle équestre "Verden International", au cours duquel les championnats hanovriens de chevaux d'équitation, de dressage et de saut d'obstacles sont organisés en plus du sport de haut niveau.

Alors que les qualifications pour le Nürnberger Burg-Pokal et le Piaff-Förderpreis ont été décidées en même temps sur le terrain de l'exposition, de nombreux acheteurs de la Niedersachsenhalle ont assuré les stars de demain le plus tôt possible - à l'âge du poulain. Derby by Dante's Junior/Fürst Romancier (éleveur et exposant : Marion Menck, Rübehorst) s'est lancé dans la vente aux enchères avec une mise de départ de 30 000 euros au téléphone. "Vous n'en avez pas un comme lui tous les jours", a déclaré le commissaire-priseur Bernd Hickert avec enthousiasme. Les enchères ont été levées tandis que le public enthousiaste a applaudi pour chacun d'eux. Lorsque le marteau est tombé à 112 000 euros, le poulain noir typé a fait ses adieux à la vente aux enchères avec des ovations debout. Il grandira dans un groupe d'éleveurs d'étalons bien connus et sera prêt pour de futures tâches.

Les poulains sauteurs ont fait leur grand show la veille. Dans leurs pedigrees, tout ce qui avait un grand nom sur les terrains d'exposition internationaux du monde se rencontrait. C'était également le cas pour Chaccon du Rouet par Chacoon Blue/Balou du Rouet (éleveur et exposant : Gerd Janssen, Neuschoo), qui a remporté le prix du cheval vendredi avec un prix cassé de 17 500 euros. Son nouveau propriétaire y avait déjà prêté attention il y a trois ans. Cette fois, il a acquis Starena par Stalypso dans la Niedersachsenhalle, qui est devenue la jument championne au Herwart von der Decken-Show cette année.

Trois poulinières ont complété la collection d'enchères. Le cheval le mieux payé était Danciera par De Niro/Lancier (éleveur : Ekke Thaden, Butjadingen, exposant : ZG Schmidt, Naumburg). La propre soeur de l'étalon Celle State Stud Dancier a été vendue à un haras français pour 20 000 euros.

Aussi diverses que soient les pedigrees, la clientèle était aussi diversifiée. 112 poulains ont atteint un prix moyen de 9 116 euros. 30 poulains feront la promotion de Hanovre dans le monde entier. Ils étaient les plus populaires en Grande-Bretagne, où six représentants du millésime 2019 se rendront.

"Nous sommes ravis que les éleveurs nous aient confié la commercialisation de poulains exceptionnels et que cela ait été récompensé par les acheteurs internationaux", a déclaré le directeur des ventes aux enchères Jörg-Wilhelm Wegener.

Première réussie avec des duels de biddig internationaux

Le samedi soir 14 septembre, le Hannoveraner Verband a conclu avec succès la première vente aux enchères en ligne de Verden. Dans un duel d'enchères passionnant, la tête numéro un de la collection de poulains a directement atteint le prix le plus élevé de la première en ligne.

Francie Bell Boa par For Romance/Fürst Nymphenburg fille (éleveur : Jürgen-Heinrich Ohlhoff, Bergen exposant : Ines Holste, Bergen) a été vendue 16 500 euros. La charmante pouliche bai foncé issue d'une lignée maternelle de Grand Prix au succès international avait déjà suscité l'intérêt des acheteurs internationaux avant le jour de la vente aux enchères.

Avec une enchère finale de 9 500 euros, deux poulains ont obtenu le deuxième prix le plus élevé. Il s'agissait des poulains avec la tête numéro cinq, Eternal Darling par Erdinger/Dancier (éleveur et exposant : Mareike Bartels, Haren) et la tête numéro 22, Edison par Emerald van het Ruytershof/Quasimodo van de Molendreef (éleveur et exposant : Pferdezucht P & S , Farven). Au total, 30 poulains ont été proposés aux enchères et ont atteint un prix moyen de 6 933 euros. Sept poulains commenceront leur voyage vers leurs nouveaux propriétaires à l'étranger.

Le directeur de la vente aux enchères Jörg-Wilhelm Wegener était très satisfait du résultat de la première vente aux enchères en ligne de Verden. "Nous sommes heureux d'avoir pu intéresser de nombreux nouveaux exposants et acheteurs par cette vente aux enchères supplémentaire. Nous pouvons nous appuyer sur ce résultat pour l'avenir". L'intérêt pour la vente aux enchères en ligne s'est également reflété dans le nombre de visites. Des utilisateurs de 63 pays ont visité la plateforme en ligne pendant la période d'enchères, et plus de 200 personnes se sont inscrites pour profiter de l'opportunité d'enchérir sur les poulains.

Verden Elite-Auction avec Gala-Show - Chevaux de sport, étalons de sport de deux ans et poulains

11/12 octobre

70 ans de ventes aux enchères à Verden ont été célébrés avec une fête glamour. Dans la Niedersachsenhalle, qui affichait complet deux jours de suite, L'Avion était célébré comme le pic des prix. Le troisième du Bundeschampionat des jeunes chevaux se rendra en Espagne pour 140 000 euros. En moyenne, la splendeur de la collection – la plus grande collection d'Elite-Auction au cours des dix dernières années – de 89 talents de haut niveau a été vendue aux enchères pour 32 561 euros.

L'Avion de Livaldon/Longchamp (éleveuse : Katharina Oltmann-Heemke, Kreepen, exposant : Steffen Brunkhorst, Parnewinkel) qui a remporté la médaille de bronze au Bundeschampionat des juments et hongres de trois ans, a dansé dans l'arène des enchères. Les enchères se sont arrêtées à 140 000 euros et la baie noire extraordinairement bonne, émouvante et expressive est devenue le pic de prix de la 136e Elite-Auction. Il sera formé au haras andalou, qui a déjà acheté le cheval le mieux coté de la vente aux enchères de Verden en juillet.

"Voici une montée en flèche", a annoncé le commissaire-priseur Frederik de Backer lorsque le fils de Diacontinus/Stolzenberg DJ (éleveur et exposant : Manfred Kischio, Sehnde) est entré dans l'arène. Un bel avenir est promis à l'enfant de quatre ans. Le marteau a été renversé à 97 000 euros et a fait du gris le cheval le mieux coté avec un pedigree de saut d'obstacles. A Isernhagen, il sera formé par le commissaire-priseur Enrico Süßenbach.

14 chevaux coûtent 50 000 euros et plus. Au total, 35 chevaux quitteront l'Allemagne. Les acheteurs viennent du monde entier – de l'Australie au Japon en passant par les États-Unis jusqu'au Chili. Le groupe d'acheteurs le plus important venait des États-Unis (cinq), suivis du Canada et de la Suisse avec quatre chevaux chacun.

Depuis maintenant trois ans, le Hannoveraner Verband propose une belle sélection d'étalons de deux ans et demi très prédisposés à l'Elite-Auction. Ceci est très apprécié par les clients du monde entier. Les 16 représentants du millésime 2017 ont trouvé de nouveaux propriétaires pour un prix moyen de 19 031 euros. Fürst Lauries par Fürstenball/Laurentio (éleveur : Gesa Coordes, Aurich, exposant : Peter Dieckmann, Odenthal) a éveillé le plus grand désir. Le bai noir magnifiquement présenté a été vendu aux enchères pour 52 000 euros à un entraîneur de dressage luxembourgeois de haut niveau, qui avait souvent trouvé ce qu'il cherchait à Verden.

Les 40 poulains ont également été très appréciés des acheteurs. Un poulain bai foncé trottait dans les statistiques. Dixon by Dante's Junior/Christ (éleveur et exposant : Simone Walke, Wrestedt) valait 19 000 euros à un éleveur d'étalons renommé de Basse-Saxe. En moyenne, 7 100 euros ont dû être investis pour la progéniture de Hanovre.

La soirée de gala de vendredi a été un magnifique début pour la 136e vente aux enchères d'élite à Verden. Le programme inspirant, axé sur les chevaux, a traversé sept décennies d'histoire des enchères. D'anciens cavaliers de vente aux enchères tels que la présidente de la Commission européenne Dr. Ursula von der Leyen, l'ancien entraîneur national allemand de saut d'obstacles Herbert Meyer ou Bianca et Ullrich Kasselmann ont célébré les ventes aux enchères de Verden, tout comme Jürgen Winter, qui avait participé à la première vente aux enchères en 1949. l'exposant le plus titré des dix dernières années était Ulrich Heuer, Bienenbüttel, qui a reçu le prix Hans Joachim Köhler. Tim-Uwe Hoffmann et sa jument hanovrienne Casta Lee sont considérés comme l'un des meilleurs jeunes couples allemands du cours. Il y a huit ans, la famille Hoffmann de Rhade a acheté la fille Cassus/Acorado (éleveur : Wilhelm Koch, Vorhop) lors d'une vente aux enchères Verden dans la Niedersachsenhalle. Entre-temps, la jument a déjà participé à trois reprises à la Coupe U25 au CHIO Aachen/GER avec son cavalier de 24 ans et a remporté plus de dix concours de saut d'obstacles de niveau avancé. À l'avenir, elle commencera par l'abréviation du Hannoveraner Förderverein sous le nom de Casta Lee FRH.


La Parthie dans l'actualité - 2005

Cliquez ici pour voir l'index des La Parthie dans l'actualité articles de toutes les années.

Plus de 100 statuettes parthes découvertes à Halil-Rud, Kerman

Les dernières fouilles archéologiques dans le bassin de la rivière Halil-Rud ont permis de découvrir plus d'une centaine de statuettes en argile appartenant à l'époque dynastique parthe. Les fouilles ont également permis de découvrir 53 sites préhistoriques, cimetières, ateliers et quartiers résidentiels.

Le site historique de Halil-Rud, situé sur le bassin de la rivière, bénéficie d'une riche civilisation. Des preuves de pierre et d'argile et des vestiges architecturaux appartenant au troisième millénaire avant JC ont été exhumés lors des fouilles archéologiques ainsi que des fouilles illégales des contrebandiers.

120 sites historiques ont été identifiés à ce jour dans les 400 kilomètres de long du bassin de la rivière Halil-Rud.

« Les statuettes animales et humaines en argile ont été les découvertes les plus importantes lors de ces fouilles. Ces statuettes qui étaient soit simples soit aux dessins compliqués étaient enterrées avec les morts en cadeau à l'époque parthe. Étant donné que plusieurs statuettes ont été enterrées dans chaque tombe, nous ne pouvons pas donner le nombre exact de ces statuettes », a déclaré Nader Soleimani, chef de l'équipe de fouilles archéologiques à Halil-Rud.

Un grand nombre de ces tombes ont déjà été déterrées par les creuseurs illégaux et leurs objets ont été pillés.

« Ces statuettes ont été découvertes lors d'études archéologiques dans la plaine d'Hossien Abad dans un site historique. Il semble que l'endroit aurait pu être un atelier parthe pour la fabrication des statuettes en argile comme cadeaux funéraires. Certains articles et plats en terre cuite ont également été produits dans ces ateliers. Ce qui est important à cet égard, c'est le grand nombre de ces statuettes. La fabrication de ce type de statuettes était courante à l'époque dynastique parthe », a expliqué Soleimani.

Halil-Rud, situé dans la province de Kerman, est le plus grand fleuve d'Iran. La civilisation qui a vécu à côté de cette rivière est considérée comme l'une des plus anciennes au monde.

Découverte des décorations en stuc parthe à Shushtar

Des fouilles archéologiques ont abouti à la découverte d'une décoration en stuc vieille de 2000 ans sur un mur appartenant à l'ère dynastique parthe dans la ville historique de Shooshtar dans la province du Khuzestan. Les archéologues pensent que les moulures auraient dû appartenir aux aristocrates de la ville de Dastva.

Une partie d'une fenêtre décorée de stuc appartenant à il y a 2000 ans avait également été découverte lors des exactions précédentes l'année dernière. C'était la première fenêtre en plâtre découverte dans un site historique en Iran, ce qui peut aider les archéologues à identifier les styles architecturaux des monuments historiques anciens.

« Les dernières fouilles dans la ville historique de Dastva ont conduit à la découverte de magnifiques décorations en stuc. Le design de ces décorations en stuc est différent sur les murs. Les ornements sur les murs sont en forme de cocarde avec des bords dentés », a déclaré Mehdi Rahbar, chef de l'équipe de fouilles archéologiques à Dastva.

Selon Rahbar, cette décoration en stuc se trouvait dans le couloir et présente des motifs géométriques et des dessins d'animaux, très probablement les formes de deux lions. Comme les archéologues ne connaissaient pas l'existence de décorations en stuc dans cette ville, la découverte a été une grande surprise.

Les archéologues croient fermement que ce style d'architecture n'aurait pas dû appartenir aux gens ordinaires et qu'ils appartenaient très probablement à la classe aristocratique ou aux personnes de haut rang social.

« Comme la plupart des régions de Dastva sont cultivées, il n'y a pas de lieu spécifique pour effectuer des fouilles archéologiques. Par conséquent, nous ne faisons que creuser des puits de forage dans différentes zones », a expliqué Rahbar.

Il y a quinze ans, un agriculteur a accidentellement déterré des tombes appartenant à la période élamite, ce qui a permis de découvrir des objets de valeur tels que des pièces d'or et des plats en argile. Ces tombes avaient été abandonnées depuis cette époque.

Des tombes souterraines intéressantes ont été découvertes lors des fouilles archéologiques de Rahbar en 1986. La découverte a encouragé les archéologues à effectuer des fouilles sur ce cimetière pour obtenir des informations complètes sur ce site historique et l'histoire de la province du Kuzestan.

La ville historique de Dastva est l'un des sites historiques les plus importants de Shooshtar. Étant donné qu'aucune fouille archéologique systématique n'a été menée sur le site jusqu'à présent, les reliques découvertes sont menacées d'être dévastatrices.

Des vestiges architecturaux parthes découverts à Gilan

Avec le début de la première saison de fouilles archéologiques à Kaluraz Tepe dans la province de Gilan, des vestiges architecturaux appartenant à l'ère dynastique parthe ont été découverts dans ce site historique.

La découverte des preuves architecturales dans la province de Gilan a toujours été une préoccupation des fouilleurs. Par conséquent, la découverte de preuves architecturales dans le Kaluraz Tepe de Rostam Abad, pour la première fois dans un mur stratifié, a une signification particulière pour les archéologues. Sur la base des preuves de ce mur, un programme a été mis en œuvre par le Centre de recherche archéologique pour identifier l'architecture ancienne de la province de Gilan.

"Suite à la mise en œuvre des programmes approuvés par l'Organisation du patrimoine culturel et du tourisme d'Iran et après les stratographies de l'année dernière et l'identification des couches architecturales dans cette colline historique, la première saison de fouilles dans ce site historique a commencé depuis le 27 octobre 2005 et est toujours en cours », a déclaré Mohammad Reza Khalatbari, chef de l'équipe de fouilles du site historique de Kaluraz Tepe dans la province de Gilan.

"Après les mesures initiales et en fournissant la carte topographique de la région, la première phase a commencé et au cours de la première étape, nous avons atteint un mur de terre. Nous poursuivons toujours les fouilles pour découvrir le reste du mur, et nous espérons pouvoir récupérer complètement l'ensemble du mur », a ajouté Khalatbari.

Se référant aux fouilles précédentes, Khalatbari dit qu'il y avait une vie continue dans la région de l'âge du fer à l'ère parthe, puis qu'elle est devenue abondante. Par conséquent, on suppose que le mur découvert appartient à l'ère parthe.

Jusqu'à présent toutes les stratigraphies dans les murs de la province de Gilan étaient faites horizontalement afin de déterminer les périmètres des anciens cimetières. Kaluraz Tepe est le premier site historique de la province de Gilan, dans lequel les archéologues ont pu créer un mur stratifié vertical et y étudier différentes couches archéologiques.

Au cours des fouilles archéologiques dans ce site historique l'année dernière, certains aspects des mystères de cette colline ont été révélés qu'il y avait très probablement un temps où la colline était une résidence aristocratique.

Si les archéologues découvrent plus de preuves architecturales sur le site, cela aidera à découvrir les secrets des méthodes architecturales de la région, en plus de fournir des preuves du gouvernement Kadousi et de la résidence du peuple de l'âge du fer là-bas.

Gilan est l'une des provinces d'Iran située au sud-ouest de la mer Caspienne au nord de l'Iran, connue pendant l'Antiquité comme faisant partie de l'Hyrcanie.

Les fouilles archéologiques révèlent l'antiquité de la province de la province à remonter avant la dernière période glaciaire. Au 6ème siècle avant notre ère, les habitants de Gilan se sont alliés à Cyrus le Grand et ont renversé la dynastie médiane. La province passa alors du contrôle d'une dynastie à l'autre.

De plus, les vestiges d'une forteresse résidentielle, qui est une indication d'une grande ville qui existait il y a environ 3000 ans, ont été trouvés à Kaluraz Tepe.

Le site parthe peut avoir été identifié à tort comme l'Ecbatane médiane

Les dernières fouilles des archéologues sur le site historique de Hamedan qui était jusqu'à présent identifié comme Hegmataneh (Ecbatane), l'ancienne capitale des Mèdes, montrent qu'il a probablement été construit à l'époque parthe, le service persan du Cultural Heritage News (CHN) a rapporté vendredi.

Selon les livres d'histoire, Ecbatane est devenue la première capitale iranienne par la dynastie médiane à la fin du VIIIe siècle avant notre ère, mais les recherches récentes montrent que le site identifié comme Ecbatane était habité à l'époque dynastique parthe et a probablement été construit à cette époque ou un peu plus tôt. , a déclaré le directeur de l'équipe, le Dr Masud Azarnush.

"Plusieurs restes de faïence ainsi que des pièces de monnaie en laiton de l'ère dynastique parthe ont été découverts lors des récentes fouilles dans une zone couvrant 100 mètres carrés", a-t-il noté.

Les structures architecturales de la ville ont probablement été également construites à l'époque parthe, a-t-il déclaré.

Selon Azarnush, les nouvelles structures ont été construites sur les murs et les fondations précédents à différentes époques de la ville, c'est-à-dire que la couche sassanide a été construite sur la couche parthe. Les dernières couches appartiennent aux dynasties Qajar et Pahlavi.

Il a noté que d'autres études doivent être menées dans d'autres parties du site pour révéler davantage l'histoire de la région.

Azarnush pense que l'un des autres monticules anciens à proximité de Hamedan pourrait être la véritable Ecbatane des Mèdes. Aucun de ces monticules n'a encore été fouillé.

Selon Hérodote, Ecbatane est devenue la capitale de l'empire médian à la fin du VIIIe siècle avant notre ère, bien que certains historiens pensent que la ville a été fondée au premier millénaire avant notre ère.

À l'époque dynastique achéménide, c'était la capitale d'été de l'Empire et le site d'un important trésor, plus tard pillé par Alexandre le seigneur de guerre macédonien.

Ecbatane était le siège satrapal de la province de Médie de l'époque achéménide à l'époque sassanide.

Découverte d'un temple du feu de la fin de la parthe ou du début de la sassanide à Kermanshah

Les archéologues travaillant derrière le barrage Shian à Kermanshah ont mis au jour le deuxième temple du feu dans cette région, appartenant à la fin de l'ère parthe ou au début de la dynastie sassanide.

Il n'y a aucune trace d'un tel temple dans les récits historiques.

"Ce temple du feu avec ses décorations en stuc uniques est l'un des plus grands temples du feu jamais découverts dans cette partie de l'Iran continental située dans l'une des colonies près du barrage de Shian. Le plan, le type et les éléments architecturaux tels que les canaux d'eau menant au temple démontrent qu'il n'était pas seulement désigné au Seigneur Ahura-Mazda, mais aussi aux deux zoroastriens Yazads, Anahita et Mithra", Hassan Rezvani, le chef du sauvetage archéologique -l'équipe opérationnelle a déclaré lors d'une conférence de presse.

"De toute évidence, après l'invasion arabe de l'Iran, le temple du feu a été en partie démoli pour préparer la construction d'une mosquée, et les zones environnantes ont été utilisées comme cimetière", a-t-il ajouté.

Il a déclaré : « La découverte d'une colonne, de canaux d'eau et de faïence décorés de taureau et de la « Roue du soleil/Mithra » (croix gammée) indiquant sa connexion entre les cultes Anahita et Mithra. »

Rezvani a conclu : « avant l'empereur Ardeshir&# 39s (le fondateur de la dynastie sassanide) mouvement iconoclaste.

Les archéologues pensent que la source jaillissante chiite a encouragé les premières colonies dans la région vers 2400 avant notre ère. Ils ont identifié un grand nombre de sites historiques et anciens dans la région de la période parthe à la période post-sasanide.

Le barrage Shian devrait entrer en service en 2007, ce qui submergera tous ces sites historiques éminents et les Iraniens seront privés de leur héritage préislamique dans cette région pour toujours.

Les Japonais reviennent pour terminer leurs études sur les sites antiques de Gilan

Après une interruption de quatre mois, l'équipe d'experts japonais, qui avait précédemment travaillé sur les sites antiques de la province de Gilan, dans le nord de l'Iran, avec un certain nombre d'archéologues iraniens, est récemment revenue en Iran pour reprendre ses études le 29 décembre.

"Ce sera la deuxième étape de la dernière phase de recherche. L'équipe a achevé sa première étape fin août de cette année », a déclaré Ali Jahani, un membre iranien de l'équipe archéologique, à l'agence Cultural Heritage News (CHN), ajoutant que les conclusions de la dernière phase seraient réétudiées au cours de la nouvelle phase.

"La première étape a été consacrée à la réétude des découvertes des années précédentes de feu l'archéologue iranien Ali Hakimi au cimetière du site antique de Kaluraz, qui sont conservées au Musée national d'Iran. Maintenant, l'équipe japonaise est de retour pour commencer la deuxième étape avec l'équipe iranienne », a expliqué Jahani.

L'équipe conjointe prévoit de réviser les informations glanées à partir des résultats des quatre dernières phases de fouilles dans la région de Rostamabad. La partie iranienne de l'équipe, dirigée par Mohammadreza Khalatbari, travaille actuellement sur Kaluraz, qui est l'un des nombreux sites antiques de la région de Rostamabad.

Début novembre, l'équipe de Khalatbari a mis au jour les ruines d'un certain nombre de structures architecturales censées remonter à l'ère parthe. Ils ont précédemment déterré des tessons gris vieux de 3000 ans dans les couches inférieures du site, qui remontent au premier millénaire avant JC. Les archéologues pensent que ces éléments indiquent que Kaluraz était une zone résidentielle à l'âge du fer.

"La réalisation la plus importante des Japonais est la carte des sites archéologiques de Gilan qu'ils ont préparée lors des précédentes phases de fouilles. La carte détaille 90 sites qui ont été découverts à Gilan au fil des ans », a déclaré Jahani.

L'équipe conjointe a également fait la première découverte d'un site néolithique à Gilan près de la rivière Sefidrud en septembre 2004. Les archéologues ont estimé que le site néolithique a près de 7 500 ans.

La collaboration japonaise, qui sera conclue avec la fin de la nouvelle étape, est basée sur un accord qu'ils ont signé avec des responsables iraniens pour des fouilles sur les sites antiques de Gilan en 2001.

Gorgan abrite la deuxième grande muraille d'Asie

Jabraeil Nokandeh, un archéologue de la province du Golestan, a déclaré que le « mur de Gorgan » est le deuxième mur historique d'Asie et la plus haute structure historique de la région de Gorgan, dans le nord-est de l'Iran.

Nokandeh a déclaré à IRNA que le mur historique de Gorgan a été mentionné sous les noms de " barrage d'Anoushirvan ", " barrage de Firouz ", " barrage d'Eskandar " et " mur de défense " dans les références historiques et les comptes rendus scientifiques.

Selon lui, le mur s'étend sur 200 kilomètres depuis le versant de la montagne Billi dans la forêt du Golestan jusqu'au village de Safa Ishan à Ghomishan, le long des rives de la rivière Gorgan.

Le matériau principal utilisé dans la construction du mur est constitué de briques mesurant 40X40X10 centimètres. La pierre est à peine remarquée sur la structure. Les études archéologiques du mur historique ont été lancées pour la première fois en 1976-1977 sous Mohammad Yousef Kiani, qui n'ont malheureusement pas continué pour de nombreuses raisons, a-t-il déclaré, ajoutant que dans certains sites, les vestiges d'un ancien barrage et de canaux d'eau ont été découverts lors de fouilles près du mur en 1999.

Le mur a été construit pendant la dynastie des Parthes pour protéger le continent contre l'invasion par le nord. Il a été restauré à l'époque sassanide (3-7e siècles après JC). Sa construction est contemporaine de celle de la Grande Muraille de Chine, et elle n'est surpassée que par cet édifice en tant que plus grand mur défensif existant. (Cliquez ici pour lire l'histoire en entier)

Mise à jour : découverte des vestiges architecturaux parthes à Gilan

Avec le début de la première saison de fouilles archéologiques à Kaluraz Tepe dans la province de Gilan, des vestiges architecturaux appartenant à la période parthe ont été découverts dans ce site historique.

La découverte des preuves architecturales dans la province de Gilan a toujours été une préoccupation des fouilleurs. Par conséquent, la découverte de preuves architecturales dans le Kaluraz Tepe de Rostam Abad, pour la première fois dans un mur stratifié, a une signification particulière pour les archéologues. Sur la base des preuves de ce mur, un programme a été mis en œuvre par le Centre de recherche archéologique pour identifier l'architecture ancienne de la province de Gilan.

"Suite à la mise en œuvre des programmes approuvés par l'Organisation du patrimoine culturel et du tourisme d'Iran et après les stratographies de l'année dernière et l'identification des couches architecturales dans cette colline historique, la première saison de fouilles dans ce site historique a commencé depuis le 27 octobre 2005 et est toujours en cours », a déclaré Mohammad Reza Khalatbari, chef de l'équipe de fouilles du site historique de Kaluraz Tepe dans la province de Gilan.

"Après les mesures initiales et en fournissant la carte topographique de la région, la première phase a commencé et au cours de la première étape, nous avons atteint un mur de terre. Nous poursuivons toujours les fouilles pour découvrir le reste du mur, et nous espérons pouvoir récupérer complètement l'ensemble du mur », a ajouté Khalatbari.

Se référant aux fouilles précédentes, Khalatbari dit qu'il y avait une vie continue dans la région de l'âge du fer à l'ère parthe, puis qu'elle est devenue abondante. Par conséquent, on suppose que le mur découvert appartient à l'ère parthe.

Jusqu'à présent toutes les stratigraphies dans les murs de la province de Gilan étaient faites horizontalement afin de déterminer les périmètres des anciens cimetières. Kaluraz Tepe est le premier site historique de la province de Gilan, dans lequel les archéologues ont pu créer un mur stratifié vertical et y étudier différentes couches archéologiques.

Au cours des fouilles archéologiques dans ce site historique l'année dernière, certains aspects des mystères de cette colline ont été révélés qu'il y avait très probablement un temps où la colline était une résidence aristocratique.

Si les archéologues découvrent plus de preuves architecturales sur le site, cela aidera à découvrir les secrets des méthodes architecturales de la région, en plus de fournir des preuves du gouvernement Kadousi et de la résidence du peuple de l'âge du fer là-bas.

Gilan est l'une des provinces d'Iran située au sud-ouest de la mer Caspienne au nord de l'Iran, connue pendant l'Antiquité comme faisant partie de l'Hyrcanie.

Les fouilles archéologiques révèlent l'antiquité de la province de la province à remonter avant la dernière période glaciaire. Au 6ème siècle avant Jésus-Christ, les habitants de Gilan s'allièrent à Cyrus le Grand et renversèrent les Mèdes. La province passa alors du contrôle d'une dynastie à l'autre.

Les vestiges d'une forteresse résidentielle, qui est une indication d'une grande ville qui existait il y a environ 3000 ans, ont été trouvés à Kaluraz Tepe. (cliquez ici pour lire l'article complet)

Un mur de l'ère parthe découvert à Gilan

L'équipe d'archéologues travaillant actuellement sur la colline Kalvarz de Rustamabad dans la province de Gilan a récemment déterré une partie d'un mur de briques crues, a annoncé vendredi le service persan du CHN.

Le directeur de l'équipe, Mohammadreza Khalatbari, a déclaré que les travaux d'excavation se poursuivent pour déterrer tout le mur.

"Les archéologues supposent que l'architecture du mur remonte à l'ère parthe. Des études d'éclats découverts plus tôt prouvent que le site a été habité jusqu'à l'ère parthe mais a été abandonné par la suite », a-t-il noté.

L'équipe a précédemment déterré des tessons vieux de 3000 ans sur le site et espère qu'ils pourront également découvrir d'autres ruines afin de faire la lumière sur le style architectural du site.

La faïence grise découverte dans les couches inférieures de la colline remonte au premier millénaire avant JC, indiquant que la colline était une zone résidentielle pendant l'âge du fer, a-t-il déclaré.

Mais aucun signe d'architecture lié à l'âge du fer n'a été trouvé, a-t-il ajouté, affirmant que davantage de recherches doivent être menées pour découvrir l'architecture du quartier résidentiel.

Des fossiles d'animaux ont également été découverts sur le site.Plus de 44 sites archéologiques et historiques du premier millénaire avant JC ont été découverts et identifiés dans la région de Rustamabad au nord de l'Iran. (cliquez ici pour lire l'article complet) (même article dans Tehran Times)

Les reliques pillées dans les musées irakiens ralentissent à faire surface

Plus de 2 ans et demi après que les pillards aient saccagé le Musée national d'Irak à Bagdad, les autorités irakiennes et les forces de police du monde entier sont toujours à la recherche de milliers d'objets volés, dont une poignée des artefacts les plus célèbres de l'histoire du monde.

Des sources militaires américaines affirment que les forces en Irak n'ont aucun moyen systématique d'enquêter sur les objets disparus, et dans l'insurrection en cours, ni les forces américaines ni les forces irakiennes ne peuvent justifier l'utilisation d'une main-d'œuvre rare pour garder des sites à la campagne, où le pillage généralisé se poursuit sans contrôle depuis les États-Unis de mars 2003. invasion.

Les organismes chargés de l'application des lois du monde entier seraient à la recherche des objets perdus, mais leurs représentants ont affirmé qu'il n'y avait pas de coordination systématique et qu'ils s'appuyaient sur un ensemble changeant de partenariats ad hoc pour amener les voleurs à rendre des comptes.

Les 25 objets manquants comprennent la statue sumérienne de Bahrani, la plaque sculptée en or et en ivoire d'une lionne attaquant un Nubien, et la tête parthe presque grandeur nature de la déesse de la victoire, de Hatra, en cuivre.

"Vous n'allez jamais les voir dans une galerie", a déclaré Bahrani. "Aucun marchand d'art ne les toucherait jamais, car ils sont tout simplement trop connus. Nous parlons d'un marché noir. Ces pièces ne verront jamais le jour."

La deuxième catégorie comprend environ 8 000 petits objets pris dans le sous-sol du musée dans ce que Bogdanos appelle "clairement un travail intérieur".

Ces morceaux de pierre sculptés de la taille d'un doigt laissent un design distinctif lorsqu'ils sont roulés sur de l'argile molle. Chacun a un numéro de musée écrit dessus à l'encre de Chine presque indélébile, et l'ensemble de la collection, a déclaré Bogdanos, tiendrait dans un sac à dos.

Cependant, il est fort probable que les artefacts pillés se soient retrouvés sur les marchés américains et européens, sans éveiller aucun soupçon. (cliquez ici pour lire l'article complet)

Un Chahar-Taqi parthe à Jahrom au bord de la destruction

"A Parthe Chahhar-Taqi dans le village d'Alaviyeh de Jahrom est au bord de la destruction complète en raison de la négligence des autorités et du vandalisme de la population locale. Une section de cet ancien monument s'est déjà effondrée", a rapporté le service persan de l'ISNA.

La structure remonte à l'ère dynastique des Arsacides et était utilisée à des fins religieuses et astronomiques. (cliquez ici pour lire l'article complet)

Mystère de l'enterrement du pot à Gohar Tepe

La découverte du lieu de sépulture d'un adulte dans une jarre à Gohar Tepe de Mazandaran, a confronté les archéologues actifs dans cette région à de nouvelles questions.

Gohar Tepe dans la province de Mazandaran est l'un des sites historiques les plus importants d'Iran. Les preuves montrent que d'il y a 7000 ans au premier millénaire avant Jésus-Christ, beaucoup de gens vivaient dans la région, profitant de structures de vie urbaine depuis il y a 5000 ans, la découverte de structures architecturales et de tombes dans cette région est la preuve d'une vie continue au cours des siècles suivants là.

"Avant cela, une sorte de sépulture de jarres a été découverte dans la région, avec un bébé à l'intérieur. En raison de la découverte, nous sommes arrivés à la conclusion que les enfants auraient pu être enterrés dans des jarres à l'âge du fer (il y a 3450 à 2550 ans). Maintenant, la récente découverte du squelette d'un homme adulte dans le bocal nous a posé de nouvelles questions », explique Ali Mahforouzi, chef de l'équipe de fouilles de Gohar Tepe à Mazandaran.

"Les restes d'argile qui ont été découverts à proximité de cette sépulture de jarres indiquent qu'ils auraient dû appartenir à l'âge du fer, mais nous n'avons jusqu'à présent découvert aucune sorte de sépulture de jarres pour adultes au cours de cette période", a ajouté Mahforouzi.

Se référant à la découverte de preuves parthes dans le site historique de Gohar Tepe, Mahforouzi explique que, comme une telle méthode d'enterrement était courante à l'époque parthe, on suppose que l'enterrement des jarres pour adultes remonte à cette période historique, mais la question est restée un mystère en raison aux restes d'argiles appartenant à l'âge du fer dans la région.

Concernant les études anthropologiques sur l'enfouissement des jarres, Farzad Forouzanfar, un anthropologue de l'Organisation du patrimoine culturel et du tourisme d'Iran dit : "Ce mode d'enterrement remonte à l'âge du fer, mais comme aucune sépulture en jarre d'adulte n'a été découverte jusqu'à présent, nous ne pouvons pas dire à coup sûr."

Auparavant, les archéologues avaient découvert un squelette vieux de 3000 ans avec une sangle en bronze et un fer à cheval en demi-cercle en bronze sous sa tête, ce qui a soulevé de nombreuses questions pour les archéologues sur une méthode d'enterrement aussi inconnue.

Une paire de squelettes appartenant à un homme et à une femme, qui ont été enterrés dans une fosse commune, à Gohar Tepe était une autre découverte qui a amené quelques questions aux archéologues.

La découverte des statuettes de vaches sur le site historique de Gohar Tepe a prouvé que les habitants de la région considéraient les vaches comme des créatures saintes il y a 3000 ans.

Les fouilles sur le site ont commencé il y a 2 mois. La région est entrée dans la phase d'urbanisation il y a environ 5000 ans au cours de laquelle elle a entretenu des relations commerciales étroites avec les habitants des provinces de Mazandaran et du Golestan. (cliquez ici pour lire l'article complet)

La construction d'un barrage découvre des tombes de style sassanide près de Kermanshah

Une équipe d'archéologues a récemment découvert des tombes sassanides sur le futur site du réservoir de Shian Dam près de la ville iranienne de Kermanshah, dans l'ouest de l'Iran, a rapporté samedi le service persan de l'agence Cultural Heritage News (CHN).

Le chef de l'équipe a déclaré que près d'une trentaine de tombes datant du début de l'ère islamique ont également été trouvées près du temple du feu parthe, une nouvelle découverte au cours des dernières semaines.

En raison de certains types de structures dans le temple du feu, les archéologues supposent que le monument avait été utilisé comme mosquée (après l'avènement de l'islam en Iran), a ajouté Hassan Rezvani.

Il a également déclaré que tous les cadavres sauf deux étaient alignés vers le sud avec des cadeaux funéraires à l'intérieur des tombes, une tradition de l'ère préislamique persistant jusqu'à cette époque. En outre, une pièce de monnaie portant les versets sacrés de la sourate Fatehah appartenant au début de l'ère islamique a également été trouvée près des tombes.

Les archéologues pensent que la source jaillissante chiite a encouragé les premières colonies de peuplement dans la région vers 2400 av. Ils ont identifié un grand nombre de sites historiques et anciens dans la région de l'ère parthe à l'ère islamique.

Shian Dam devrait entrer en service en 2007. (cliquez ici pour lire l'article complet)

Le mont Khwajeh, la plus grande structure de boue non cuite de l'époque parthe

Zahedan, province du Sistan-Baluchestan, 2 novembre 2005 (IRNA)

Complexe de montagne Kuh-e Khwajeh (ou Khajeh), le plus grand modèle d'architecture de boue non cuite restant dans la région du Sistan. Cette structure est l'une des reliques les plus remarquables des époques parthes. Kuh-e Khwajeh dans les temps anciens était connu sous le nom de Kuh-i Ushidar.

C'est la seule hauteur naturelle laissée dans la région de Sistan, où un palais, un temple du feu, un centre de pèlerinage et un cimetière rappelant le passé sont encore en bon état.

La lave basaltique de forme trapézoïdale, située à 609 mètres du niveau de la mer, avec un diamètre allant de deux à 2,5 kilomètres, se dresse à 17 kilomètres au sud-ouest de Zabol au milieu du lac Hamun Khwajeh.

Le complexe a été identifié comme parthe pour la première fois par un archéologue britannique en 1916. (cliquez ici pour lire l'article complet) (cliquez ici pour lire Journal persan version)

Découverte du plus grand temple du feu partho-sassanide de Kermanshah

Des fouilles archéologiques derrière le barrage Shian de la province de Kermanshah (Kermânshâh) ont conduit à la découverte d'un grand temple du feu appartenant aux périodes dynastiques parthes-sassanides. C'est le premier temple du feu qui a été découvert à proximité de la ville de Kermanshah. Avant la découverte, personne n'était au courant de l'existence d'un tel temple du feu dans le village chiite.

Le but de ces fouilles est de sauver le site historique derrière le barrage Shian dans le village Shian de la province de Kermanshah. Il y a des preuves du deuxième millénaire avant le Christ au début de l'Islam à l'arrière du barrage. Les archéologues pensent que les sites historiques et les différentes résidences ont été formés en raison de l'existence de Sarab-e Shian dans la région. Sarab-e Shian existe depuis 2400 ans.

"Au cours des fouilles pour le salut du site historique derrière le barrage Shian à Kermanshah, dans l'une des résidences proches du barrage, un temple du feu appartenant à l'ère parthe-sassanide a été découvert, ce qui était inconnu jusqu'à ce que nous le sachions. Ce temple du feu mesure 14,5 sur 14,5 mètres carrés et un adjacent de 5 sur 14,5 mètres carrés. Par conséquent, toute la superficie du temple du feu atteint 19,5 sur 14,5 mètres carrés. Certaines œuvres de plâtre uniques peuvent être vues dans ce temple du feu », explique Hassan Rezvani, chef de l'équipe de fouilles du barrage Shian à Kermanshah.

Il existe également un canal d'irrigation appartenant à l'ère parthe près du temple du feu, dont les archéologues n'ont pas encore trouvé la relation de ce canal avec le temple du feu. Le canal est en pierre de taille avec deux rangées de pierres et le fond de celui-ci est recouvert de briques de 40 à 40 à 7 centimètres. Le fond du canal mesure 60 mètres de long. Il y a quelques calfeutrages des pierres de la rivière qui ont été mis en place de manière à diriger l'eau vers le canal depuis la tête de source.

"Il y a plusieurs travaux de plâtre dans le temple du feu. Le pilier du brasero a été conçu avec des travaux de plâtre de fleur de Lotos. Cinq piliers de braseros sont situés à côté du couloir de circumambulation. Le pilier de ce temple du feu était construit avec du mortier, du plâtre semi-coupé et une pierre très dure », a ajouté Rezvani.

Les fouilles ont conduit à la découverte de quelques plats en métal dont les archéologues pensent qu'ils auraient dû être utilisés sur des braseros. Des études archéologiques indiquent que le revêtement du sol du temple du feu aurait dû être fait plus tard. Pendant la période de l'Islam, des changements ont été apportés au temple du feu. Une plate-forme surélevée en plâtre a été construite au centre du temple du feu, ce que les archéologues pensent que de cette façon, le temple du feu a été transformé en mosquée. En ce qui concerne les modes d'inhumation islamiques à proximité du temple du feu, on suppose qu'il doit y avoir une mosquée ou un lieu de pèlerinage.

"Un sol en plâtre de 5 mètres sur 10 peut être vu à l'entrée est du temple du feu. Il y a une salle adjacente dans la partie nord du temple du feu qui était le lieu des oblations dans le temple du feu. Il y a un mur de pierre à l'avant de la porte est. Et il y a quelques petites constructions entre la porte orientale et le mur de maçonnerie qui ont très probablement été utilisées à l'époque achéménide », explique Rezvani. (cliquez ici pour lire l'article complet)

Plus de 700 monuments historiques recensés dans le Khorassan du Nord

Bojnourd, province du Khorassan du Nord, 31 octobre 2005 (IRNA)

Le directeur général du Département du patrimoine culturel et du tourisme de la province du Khorassan du Nord, Masoud Faghani, a déclaré dimanche que plus de 700 monuments anciens ont été identifiés à ce jour dans la province.

Il a déclaré à IRNA que le plus ancien datant de l'ère parthe est situé dans la ville provinciale de Jajrom et a 2 000 ans.

"Sur les reliques identifiées, 110 ont à ce jour été inscrites au titre des monuments nationaux. En outre, cinq autres ont récemment été proposés pour être ajoutés à la liste », a-t-il ajouté.

Il a noté que parallèlement aux mesures visant à identifier les vestiges historiques de la région, des tentatives sont en cours pour introduire les monuments de valeur culturelle et historique pour l'enregistrement.

Se tournant vers le grand nombre d'attractions historiques et touristiques provinciales, il a noté, "Notre objectif principal est de restaurer le statut touristique que la région mérite en introduisant les appels provinciaux aux Iraniens." Temple Espakho situé à Maneh et Samalqan, bâtiment Darolhokoumeh et miroir de Mofakhams. dans la ville provinciale de Bojnourd et la forteresse historique de Jalaleddin sont parmi les reliques antiques les plus importantes de la région. (cliquez ici pour lire l'article complet)

Mithraeum parthe au bord de la destruction

"Le temple souterrain de Mithra dans le village de Verjuy (Verjouy ou Varju'i), Maragheh est en ruines, à la suite de projets de construction illégaux dans la zone protégée de l'ancien temple, ainsi que de la pénétration des eaux de surface dans la caverne et trafic passant au-dessus du temple", a déclaré aux journalistes Neser Zavari, le chef de l'ICTO de Maragheh.

"Jusqu'à présent, trop peu a été fait pour protéger ce site important. Si nous voulons sauver ce monument de la destruction, nous devons modifier le tracé de la route passant au-dessus du temple et prendre les mesures nécessaires pour empêcher que de nouvelles eaux de surface ne pénètrent à l'intérieur du spéléologue", a-t-il ajouté.

Verjuy Mithraeum creusé dans la roche vivante faite de schiste, remonte à la dynastie des Arsacides avec une entrée de 5,4 mètres de large.

"Ce splendide temple effondré artificiel, en raison de son volume de travail et de son absconse, peut être considéré comme l'un des temples les plus exceptionnels et les plus précieux du monde antique", a-t-il conclu.

Les adeptes du mithraïsme ont construit ce temple pendant la dynastie des Arsacides en taillant une énorme pierre de schiste au sol dans une entrée de 5,40 mètres de large. Un remblai escarpé atteint un couloir souterrain avec un plafond en forme de croissant à l'entrée de la grotte. La hauteur du plafond du couloir est de 2,5 mètres du sol et le couloir mesure 17,60 mètres de long. Le couloir central a de nombreuses entrées en forme de fosse qui mènent à des pièces souterraines avec des plafonds en forme de dôme. Des trous ont été pratiqués dans bon nombre de ces plafonds à l'époque islamique pour permettre à la lumière d'entrer dans le temple. (cliquez ici pour lire l'article complet)

Arsacid Fire Temple émerge sur le chantier de construction d'un barrage à Kermanshah

Un temple du feu parthe a été découvert sur le futur site du réservoir du barrage Shian, qui est en cours de construction près de la ville iranienne occidentale de Kermanshah (Kermânshâh), a rapporté dimanche le service persan de l'agence Cultural Heritage News (CHN).

"Une équipe archéologique chargée de sauver des sites antiques sur le site du réservoir a découvert le temple du feu, qui n'avait jamais été mentionné dans aucun document auparavant", a déclaré le directeur de l'équipe, Hassan Rezvani.

"Couvrant une superficie d'environ 283 mètres carrés, le temple du feu semble avoir été utilisé jusqu'à l'ère sassanide. Les fondations du monument ont été renforcées avec de la pierre et du mortier et le sol a été recouvert de nombreux blocs de plâtre. Le temple du feu possède une collection de plâtres uniques. Les piliers des cinq encensoirs ont été ornés de stucs à motifs de lotus. Les encensoirs sont situés à côté de la zone de circumambulation », a-t-il expliqué.

"Le sol du temple du feu a été restauré par les dynasties qui sont arrivées au pouvoir après les Parthes. En raison de certaines structures dans le temple du feu, les archéologues supposent que le monument avait été utilisé comme mosquée (après l'avènement de l'islam en Iran). Ils déduisent également de nombreuses sépultures islamiques près du temple du feu.

"Le temple du feu a une structure adjacente à la partie nord, qui, selon les archéologues, était un lieu de vœux. Le monument possède également des structures qui remonteraient à l'époque achéménide.»

Les archéologues pensent que la source jaillissante chiite a encouragé les premières colonies de peuplement dans la région vers 2400 av. Ils ont identifié un grand nombre de sites historiques et antiques dans la région de l'ère parthe à l'ère islamique.

Le barrage Shian devrait entrer en service en 2007. Un certain nombre d'autres barrages, tous à des stades avancés de construction, ont été identifiés comme menaçant les sites antiques de l'Iran dans plusieurs provinces, notamment Fars au sud, Gilan au nord, Khuzestan en le sud-ouest et l'est de l'Azerbaïdjan au nord-ouest. (cliquez ici pour lire l'article complet)

Trois colonnes parthes ont été découvertes par des contrebandiers

"Trois colonnes parthes ont été confisquées aux contrebandiers. Ils appartenaient à l'ancien temple de "Bard-Neshāndé" situé à Masjed Soleiman", a déclaré Hossein Foruzandeh, chef de l"Unité des Gardiens du patrimoine national", lors d&une conférence de presse.

Foruzandeh a déclaré "les colonnes découvertes sont de longueurs variables, l'une d'entre elles mesure plus de 4 mètres de long, la seconde de 2,5 mètres et la troisième de plus d'un mètre de long. Le tout remis à l'ICHTO".

"Ces trois colonnes confisquées ont été découvertes par les passeurs", a-t-il ajouté.

"Le site antique de Bard-Neshāndé est un temple à ciel ouvert, érigé sous le règne de la dynastie des Arsacides. La plate-forme surélevée et murée se compose de colonnes de maçonnerie autoportantes utilisées dans le temple sans mortier, avec un escalier de 4 mètres de large en pierre. Ce site au fil du temps a beaucoup souffert, de causes naturelles telles que le tremblement de terre, ainsi que de dommages causés par les habitants », a déclaré aux journalistes l'archéologue Mohesen Hosseini, un expert de la province du Khuzestan ICHTO.

Il a poursuivi : "Aujourd'hui, plus de 80 % du site ont été détruits et les 20 % restants ont été transformés en un immense Tappeh (colline archéologique/historique). Ses morceaux de maçonnerie brisés éparpillés dans le paysage entourant le temple et même près de l'autoroute.

« Un certain nombre de colonnes du temple ont déjà été transportées au fort de Suse pour y être protégées », a conclu Hosseini. (cliquez ici pour lire l'article complet)

Découverte d'anciens sépultures de Meshkin-Shahr appartenant à la période parthe

"Les recherches menées sur le nombre de restes humains trouvés dans le district d'Asghariyeh de Meshkin-Shar (Meshkinshahr) ont confirmé leur origine parthe, remontent au IIe siècle avant notre ère", a déclaré le chef de l'équipe archéologique Asghar Nemati aux journalistes.

"Il s'agissait d'une opération de récupération archéologique menée par l'ICHTO, lorsque les ouvriers de la ville sont tombés sur ces deux tombes anciennes", a déclaré Nemadi.

« Les deux tombes avaient des revêtements, l'un en terre cuite et l'autre en pierre polie. Dans les deux tombes, nous avons trouvé des restes humains, enterrés avec des récipients en poterie décorés. Les décorations peintes en alizarine sur les articles Ardebil de couleur chamois et gris parthe sont constituées de motifs géométriques tels que des formes d'étoiles, ainsi que de présentations humaines et animales », a-t-il ajouté.

Meshkin-Shahr (vieux Khiav) est l'une des villes les plus anciennes d'Iran. Il est situé au nord-ouest de l'Iran dans la province d'Ardebil (ancienne Artavillâ) et sa distance à Téhéran est de 839 kilomètres. C'est la ville la plus proche de la haute montagne de Sabalân.

"Mehkin-Shar" et surtout "Germi", sont les deux villes les plus importantes de la province d Ardebil, ce qui est communément admis parmi les savants pour remonter à la période parthe. (cliquez ici pour lire l'article complet)

La province centrale a des attractions à couper le souffle à offrir

La province centrale de l'Iran possède tellement de sites et d'attractions impressionnants qu'il faudrait plusieurs jours pour tous les visiter, selon le service persan de l'agence Cultural Heritage News (CHN), qui a brièvement décrit les principaux dans un rapport vendredi. .

Le temple Khorheh est situé dans un beau village du même nom.

On a longtemps pensé que Khorheh était les ruines d'un temple du feu de l'ère séleucide, mais selon les dernières découvertes, il s'agit d'un manoir résidentiel construit au premier siècle avant JC et occupé jusqu'à l'ère parthe.

En raison de ses similitudes avec l'architecture grecque, les archéologues iraniens et étrangers croyaient à l'origine qu'il s'agissait d'un temple.

Il y a un étang à côté de la structure qui reflète l'image d'une ferme de tournesol à proximité.

Le meilleur moment pour visiter la province centrale est le début de l'automne, lorsqu'il commence progressivement à faire plus frais et que les vergers de grenade, les fermes de tournesol et les jardins sont en pleine floraison. (cliquez ici pour lire l'article complet)

Découverte d'une crypte parthe à Qom

Des archéologues travaillant dans la région de Veshnoveh à Qom ont découvert une crypte appartenant à la dynastie des Arsacides.

"La crypte datant de la fin du 1er siècle avant notre ère était utilisée soit comme temple nāhitā soit comme temple mithriaque", a déclaré Ali Rustaei, chef de l'expédition archéologique de Veshnoveh.

La découverte a eu lieu la semaine dernière de la cinquième saison de recherche archéologique à Veshnoveh.

Plus de 50 mines anciennes ont été identifiées à Veshnoveh qui remontent à des époques préhistoriques et il existe des preuves qui prouvent que les mines ont été exploitées de manière saisonnière, a-t-il ajouté. (Cliquez ici pour lire l'article complet).

Découverte des peintures murales parthes au château de Zahak

Les archéologues ont découvert des restes de peintures murales uniques du château de Zahāk datant de la dynastie des Arsacides.

"Les peintures murales découvertes sont uniques et ne peuvent être comparées à aucune autre peinture murale de cette période, où que ce soit en Iran proprement dit ou dans le Grand Iran", a déclaré Javad Qandchi, directeur de la sixième saison des fouilles archéologiques sur le site de Zahak.

"Les peintures murales récupérées ont des motifs géométriques avec différentes couleurs telles que le vert, le bleu, le rouge et le jaune, placés dans des cadres rectangulaires de couleur blanche", a déclaré Qandi.

Il a ajouté : "Les recherches ont montré que 80 cm du bas des murs étaient décorés de peintures murales et de parties supérieures en stuc. La décoration murale se retrouve même dans les couloirs (5m x 2m de diamètre). "Les chambres mesurent 10 mètres x 5 mètres de diamètre, construites en briques crues (Xešt)".

Situé dans la région de Hashtrud de la province de l'Azerbaïdjan oriental, le château de Zahak est considéré comme l'un des rares sites parthes extrêmement importants, qui a été fouillé à plusieurs reprises par des experts de l'Organisation du patrimoine culturel et du tourisme (CHTO) ces dernières années. (cliquez ici pour lire l'article complet)

Le patrimoine iranien se transforme en ciment

Usine de ciment Shahr-e Rey dévorant Dež-e Rashkān (fort de Rashkān), la capitale printanière de la dynastie des Arsacides et ses palais impériaux.

L'usine dévore les structures palatiales à un rythme rapide et transforme l'héritage iranien en ciment.

Malheureusement, la plupart de ces reliques à Shahr-e Rey, y compris Dež-e Rashkān, ont été détruites et ruinées à la suite de projets de construction et de développement, par ignorance ainsi que par un système administratif excessif et compliqué en Iran. L'usine a déjà englouti plusieurs œuvres historiques, dont un motif en relief de Fath'ali-Shah datant de la période Qajar.

Le fort de Rashkān est situé au sommet du mont Sar-Sareh (ou Sor-Soreh) et encercle le site de Cheshmeh 'Ali vieux de 7 000 ans et l'ancien château de Gabri.

Le fort se compose de trois murs de défense extérieurs avec des remparts, des structures de palais, des bains et divers passages secrets souterrains, sous les palais. Au cours des fouilles de la cimenterie, ils ont découvert divers stucs et armements parthes et sassanides. (cliquez ici pour lire l'article complet)

Le temple d'Anahita en Iran a accueilli 12 000 visiteurs

Environ 12 000 touristes iraniens et étrangers ont visité le temple d'Anahita, dont les ruines sont situées dans la ville de Kangavar, dans la province iranienne occidentale de Kermanshah, au cours des six derniers mois.

"Mille deux cent soixante sept des visiteurs étaient des étrangers pour la plupart originaires de pays européens", a déclaré l'Office du patrimoine culturel et du tourisme de Kangavar au service persan de l'Agence de presse de la République islamique (IRNA).

Le nombre de visiteurs des sites et monuments historiques de Kangavar cette année a augmenté de 65% par rapport à l'année dernière, a ajouté Saeid Dustani.

Kangavar est une petite ville située à mi-chemin entre Hamedan et Kermanshah. Vers 200 avant JC, pendant l'occupation grecque séleucide de Kangavar, un sanctuaire majeur a été construit pour la déesse mère Anahita - qui était vénérée dans l'ancienne Perse avec Ahura Mazda et Mithra. Ce vaste temple était construit d'énormes blocs de pierre de taille avec une imposante entrée d'escaliers opposés qui s'inspire peut-être de l'Apadana de Persépolis.

Le temple d'Anahita est très impressionnant d'un point de vue architectural.

Anahita (ou Nahid en persan moderne), dont le nom signifie "non taché" ou "immaculée", était une ancienne divinité persane qui semble avoir été vénérée par les Mèdes et les Perses avant d'adopter le zoroastrisme.

L'une des premières références à un tel temple est celle du géographe grec Isidore de Charax qui rapporte qu'en territoire parthe, Ecbatane, la plus grande métropole de la Médie, conservait un temple d'Anahita où des sacrifices étaient régulièrement offerts. A Concobar (Kangavar) dans la basse Médie, un temple d'Artémis construit vers 200 av.

Parmi les très rares gravures d'Anahita, on peut se référer à une sculpture rupestre à Naqsh-e Rustam où le ministre en chef du roi sassanide Yazdegerd&# 39s les années dernières Mihr-Naresh est montré recevant l'investiture des mains d'Anahita, qui porte une couronne dentelée et une cape sans manches.

Le temple a été découvert en 1969 lorsque des ouvriers enlevaient les décombres d'un bâtiment démoli dans le cadre d'un projet de construction sur le site. (cliquez ici pour lire l'article complet.)

La sixième saison des fouilles archéologiques du Parthe Khorhe est terminée

Le résultat de la sixième saison de recherche archéologique dans le Khorhe a donné lieu à une indication de la limite du complexe structurel parthe et à la préparation de son plan.

"En cette saison, nous avons réussi à excaver les parties externes et internes du manoir. Nous avons également trouvé une partie du mur extérieur, qui était située dans le tappeh adjacent. La cour et le reste de la structure seront fouillés à l'avenir", a annoncé le Dr Mehdi Rahbar, chef des fouilles, lors d'une conférence de presse hier.

"Le mur extérieur en pierres de travertin, d'une longueur de 27 à 28 mètres à partir de la porte principale, qui enserre le sud-ouest du tappeh. Tappeh lui-même est situé à 4000 mètres au-dessus du niveau de la plaine, qui devrait être fouillé dans un proche avenir », a déclaré Rahbar.

"Le manoir a été érigé au sommet du coteau du tappeh, avec vue sur la plaine. Il a été construit vers le 1er siècle de notre ère et a été utilisé jusqu'à la chute de la dynastie parthe. La structure est d'une importance historique qui nous fournit une information précieuse », a affirmé Rahabr. (cliquez ici pour lire l'article complet)

Des universitaires appellent le président à sauver l'ancienne ville universitaire de Jondishapur

Le Département du patrimoine culturel et du tourisme du Khuzestan (KCHTD) et l'Abadan Society of Cultural Heritage Lovers ont demandé au président Mahmud Ahmadinejad de sauver l'ancienne ville universitaire de Jondishapur, qui fait face à une augmentation des fouilles illégales, le service persan de Cultural Heritage News ( CHN) a rapporté mercredi.

"La montée des fouilles illégales est si importante que si elle n'est pas stoppée, il ne restera rien du site dans un an. La profondeur des trous atteint environ deux mètres à certains endroits », a déclaré le responsable du KCHTD, Saeid Mohammadpur.

"Dans un effort de collaboration avec l'Abadan Society of Cultural Heritage Lovers, nous avons demandé au président Ahmadinejad dans une lettre intitulée "Tout l'Iran est ma patrie" de sauver le site antique de Jondishapur", a-t-il ajouté.

La lettre lit dans une partie, l'importance de « Jondishapur » ne se limite pas à son histoire, elle est également importante pour son statut. Tous les quatre ans au marathon des Jeux Olympiques quand la Grèce se réjouit de la défaite des Perses contre les Athéniens, pourquoi ne devrions-nous pas sauver (Jondishapur), le symbole de la victoire de la Perse sur Rome ? La ville n'a-t-elle pas été construite par 70 000 prisonniers grecs après la défaite de Rome contre la Perse ?"

Située près de Dezful, dans la province du Khuzestan dans le sud-ouest de l'Iran, Jondishapur ou Gondeshapur était une ville fondée par l'empereur sassanide Shapur I (241-272 CE) avant l'avènement de l'Islam. C'était pour installer des prisonniers grecs, d'où le nom 'Wandew Shapur' ou 'acquis par Shapur'. La ville a été capturée par les musulmans pendant le califat d'Omar, par Abu Musa al-Ashari. A cette époque, il y avait déjà un hôpital et une école de médecine bien établis ainsi qu'une institution d'études philosophiques dans les temps anciens. Mani, le fondateur du manichéisme, a été emprisonné et exécuté à Jondishapur.

Le nom Jondishapur peut également provenir de l'expression de langue moyen persan Gund-dez-i Shapur (la forteresse militaire de Shapur). Il a été avancé que Jondishapur aurait pu avoir un antécédent parthe. Mais de nombreux érudits pensent que Shapur I, fils du roi Ardashir I, a fondé la ville après avoir vaincu l'armée romaine dirigée par Valerian. Shapur II fit de Jundishapur sa capitale.

Jundishapur a gagné sa renommée sous le règne de Khosrow Anushiravan. Il est écrit que le roi avait un vif intérêt pour les sciences et rassembla ainsi un grand groupe de savants dans sa ville. C'est par son décret que le célèbre médecin Borzuyeh fut envoyé en Inde pour rassembler les meilleurs esprits et sources de connaissances de l'époque.

Borzuyeh est célèbre pour avoir traduit le texte ancien Panchatantra du sanskrit en persan, le nommant "Kelileh et Demneh". Ainsi, l'Université de Jundishapur est devenue un centre important de la science, de la philosophie et de la médecine du monde antique.

Jondishapur comptait 30 anciens tepes en 1980, mais il n'en reste que 14. Les autres monticules ont été aplatis par les agriculteurs pour les opérations agricoles.

L'agriculture a causé d'importants dommages à la partie principale de la ville de 300 hectares, qui se trouve sous les champs de cultures. Des projets de construction de barrages et de routes ont également endommagé le site au cours des dernières années.

Masud Azarnush, directeur du Centre de recherche archéologique de l'Organisation du patrimoine culturel et du tourisme de l'Iran, avait précédemment déclaré qu'un certain nombre d'experts du centre et de l'Institut oriental de l'Université de Chicago prévoyaient de fouiller Jondishapur l'année prochaine, afin de sauver le site d'être endommagé par l'agriculture, mais il n'est pas clair s'il restera quelque chose pour les fouilles de l'année prochaine ! (Cliquez ici pour lire l'histoire en entier)

Bolaghi-Gorge, la plus grande opération de sauvetage archéologique en Iran

La gorge de Bolaghi doit être immergée sous l'eau une fois le barrage Sivand inondé, cependant, son projet de salut, le plus grand de l'histoire des activités archéologiques de l'Iran, a engagé la présence de plusieurs équipes archéologiques de 8 pays et des dépenses de centaines de milliers de dollars.

Des fouilles quotidiennes dans chaque centimètre du site tout au long de l'année et les efforts nationaux et internationaux à King Road ont fait du projet un projet mondial, ce qui représente l'importance cruciale du site et de ses artefacts achéménides.

Les activités sur le site qui sera bientôt submergé en raison de l'inondation du barrage Sivand à proximité ont révélé à ce jour plus de 130 vestiges antiques.

L'événement peut être considéré comme une tragi-comédie qui trouve son origine dans le sort malheureux du site, mais offre maintenant une opportunité appropriée aux experts archéologiques du monde entier de se rassembler pour le salut des sites antiques et des artefacts du site.

Au début de 2003, 10 ans après le début de la construction du barrage Sivand sur l'emplacement de l'ancienne route King, une équipe d'experts du centre de recherche Parse-Pasargades a été envoyée pour étudier le site. Ils ont découvert que les gorges de Bolaghi n'étaient pas seulement le lit de la King Road, mais aussi le terrain dans lequel de nombreux monuments et artefacts étaient enterrés.

"Au départ, l'Organisation du patrimoine culturel et du tourisme de l'Iran (ICHTO) n'était pas au courant de l'existence de ces artefacts et pensait que le seul aspect important de la région était l'existence de King Road, mais d'autres études ont révélé des nouvelles étonnantes", a déclaré Babak Kial, directeur du complexe historique de Pasargades.

Comme l'équipe ne comprenait pas d'archéologues, un archéologue local, Farhad Zareyi Kordchuli, a été chargé d'enquêter et d'étudier la région des gorges de Bolaghi qui sera arrosée. Ses fouilles ont montré que les gorges de Bolaghi sont bien plus précieuses qu'on ne le pensait et qu'en plus de King Road et des anciens dortoirs (Khereft Khaneh), il y a beaucoup plus de trésors cachés sous le sol de la région.

Il s'est avéré que l'inondation du barrage de Sivand noiera tout, non seulement la route King, mais aussi les artefacts achéménides probables du site. L'altitude du barrage depuis le niveau de la mer est de 1819 mètres et la profondeur du lac derrière lui varie selon les endroits.

"C'est après l'inscription du site de Pasargades sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO [en 2004] que les vestiges historiques du barrage Sivand et des gorges de Bolaghi ont attiré l'attention du monde entier", a déclaré Kial.

La même année, les responsables du Centre de recherche Parse-Pasargades ont demandé aux archéologues internationaux, par le biais d'un rappel public, de s'engager dans le projet de salut du site. "Concernant la situation d'urgence et l'importance du site", a déclaré le directeur du Centre, Mohammad Hasan Talebian, "L'ICHTO a demandé à des experts internationaux de participer aux deux phases du projet de salut le salut des vestiges historiques avant l'arrosage du barrage et de proposer des empêchant l'influence du barrage sur le monument de Pasargades à long terme."

Plusieurs experts d'Allemagne, d'Italie, de France, d'Angleterre, d'Australie, de Pologne et du Japon ont annoncé qu'ils étaient prêts à s'engager dans le projet.

Mounir Buchenaki, sous-directeur général de la section Culture à l'UNESCO, prononçant un discours pour la révélation de la plaque d'enregistrement mondial de Pasargades, a assuré la sécurité de la tombe de Cyrus contre les menaces du barrage Sivand et a déclaré : "Vous devez essayer d'affirmer l'importance culturelle du site aux fonctionnaires du gouvernement. J'essaierais également en mon nom d'informer les responsables de l'UNESCO."

La formation d'un comité stratégique international a été la prochaine étape franchie par l'Organisation iranienne du patrimoine culturel et du tourisme. La supervision de l'UNESCO sur le comité a attiré encore plus d'experts et d'archéologues dans la région.

L'équipe conjointe d'archéologues irano-italiens a été la première à avoir commencé son activité au début de 2005. Leur première réalisation a été la découverte d'un village achéménide près de la King Road.

"Avec d'autres explorations", a indiqué Alireza Asgari, chef de l'expert iranien de l'équipe conjointe italo-iranienne, "nous sommes arrivés à la conclusion que le site peut être aussi vieux que l'ère post-achéménide, mais l'excavation de plus de 5000 tuiles nous a conduit à la découverte d'un village achéménide."

Les résultats ont attiré 3 autres équipes d'archéologues d'Allemagne, de Pologne et de France qui ont commencé leur travail en équipes conjointes avec des experts iraniens.

L'équipe conjointe polono-iranienne a creusé un mur qui entourait une partie des gorges de Bolaghi et aurait probablement pu être un mur de défense pour le village. De plus, un four à céramique datant d'il y a 7 500 ans et un immense récipient, de plus d'un mètre de haut et pesant 120 kg, ont été parmi les découvertes importantes là-bas. D'autres explorations de l'équipe près de King Road ont conduit à la découverte d'un village et de son cimetière qui appartiennent à la fin de l'ère sassanide et au début de la période islamique. L'équipe d'archéologues polonais a d'ailleurs réussi à trouver une structure permettant de produire des boissons alcoolisées.

L'équipe mixte franco-iranienne a également commencé ses études sur le revêtement le long de la route du Roi. Au cours de ces explorations, l'équipe a trouvé le squelette d'un homme adulte, sur lequel des études sont toujours en cours. Selon Atayi, chef des experts iraniens de l'équipe conjointe franco-iranienne, les études anthropologiques sur cette découverte peuvent nous renseigner sur les caractéristiques physiques des anciens habitants de la région. L'équipe a réussi jusqu'à présent à trouver plus de 40 à 60 tombes.

Pendant ce temps, a affirmé Babak Kial, "des forges de métal, une ancienne grotte, des lieux résidentiels de la Colombie-Britannique et 2 cimetières parthes sont parmi les découvertes les plus importantes du site". remonter à 5500 ans.

La découverte de 2 grottes paléolithiques et d'instruments de pierre sont les résultats de l'équipe conjointe nippo-iranienne qui avait commencé son activité en juin 2005.

C'est alors que même Guardian a cité la demande de l'UNESCO d'archéologues du monde entier de participer au projet de salut des gorges de Bolaghi.

L'introduction de la question au niveau international a poussé le ministère iranien de l'Énergie à allouer un budget de 100 000 dollars au projet de salut, bien que les responsables de l'ICHTO nient l'arrivée de telles aides financières jusqu'à présent. Jusqu'à présent, plus de 300 000 dollars ont été dépensés par l'ICHTO.

Répondant à une question concernant les rumeurs affirmant que la tombe de Cyrus coulerait après l'arrosage du barrage de Sivand, Mohammad Beheshti, directeur du centre de recherche ICHTO, a déclaré : "Certaines personnes veulent politiser les questions de patrimoine culturel. Les rumeurs sont absolument fausses."

"Le monument de Pasargades est situé à 7 km du barrage de Sivand", a-t-il ajouté, "et la distance de Persépolis est 10 fois plus que cela. La seule menace possible est les effets d'humidité sur le site à long terme qui seront limités en maintenant l'eau derrière le barrage à un niveau inférieur"

Talebian, cependant, a annoncé que l'ICHTO empêcherait l'inondation du barrage si des vestiges uniques étaient découverts sur le site. À ce jour, plus de 130 vestiges historiques ont été fouillés.

Une conférence internationale sera organisée par le Centre de recherche Parse-Pasargadae à l'issue du projet de salut d'urgence.

Le Centre a l'intention de commencer 48 autres fouilles sur le site. Certaines preuves du site sont détruites par 24 fouilles illégales. A ce jour, 12 zones ont fait l'objet de fouilles et 4 autres sont à l'étude.

Parviz Fattah, ministre iranien de l'Énergie, a déclaré : « Un comité conjoint de l'ICHTO et du ministère de l'Énergie a été formé et non seulement le projet du barrage Sivand, mais également chaque future construction de barrage sera réalisé sous sa supervision. Le niveau d'eau du barrage Sivand sera également déterminé par les experts de l'ICHTO. » (cliquez ici pour lire l'article complet)

Une leçon de l'histoire romaine : une guerre antérieure de l'empire contre l'Irak

ContrePunch Bulletin d'information - Petrolia, Californie, États-Unis, 4 octobre 2005

L'empereur romain Trajan régna de 98 à 117 et porta l'empire à son apogée. Il est généralement considéré comme l'un des "bons empereurs" qui régna de 96 à 180, et en effet son administration fut marquée par une relative tolérance (envers les chrétiens, par exemple) et efficacité. Parmi ses erreurs, cependant, figurait une attaque contre l'Empire parthe à partir de 115 ou 116. Il mena personnellement ses troupes en Mésopotamie (ce que nous appelons maintenant l'Irak) en capturant la capitale de Ctésiphon sur le Tigre près de Bagdad moderne. Il atteignit le golfe Persique et, selon les mots d'Edward Gibbon, « a eu l'honneur d'être le premier, comme il était le dernier, des généraux romains à avoir jamais navigué sur cette mer lointaine. " Un homme à l'ambition sans bornes, il rêvait de naviguer de là vers l'Inde lointaine. (cliquez ici pour lire l'article complet).

Des archéologues ont découvert des morceaux de mosaïque colorée parthe dans le château de Zahhak

(Traduit par Mandana Davar-Kia)

Le chef des recherches approfondies au château de Zahhak, Ghandgar a annoncé qu'au cours de la sixième saison de recherches approfondies au sein du château archéologique de Zahhak des Hashtroud d'Iran, les morceaux de mosaïque colorée étaient, dans les dimensions de 10 par 20 et 15 par 15 centimètres, ont découvert que appartient à la dynastie ashkane.

Ghandgar a également ajouté un certain nombre de pièces de plâtre appartenant à l'ère ancienne, y compris des motifs géométriques et végétaux ainsi que des murs boueux et en forme de brique avec une couleur blanche sur deux côtés mélangée avec du vert, du jaune, du rouge et du bleu à certaines parties. été découvert. (cliquez ici pour lire l'article complet).

L'ICOMOS propose d'ajouter Bistun à la liste du patrimoine naturel de l'UNESCO

La beauté du complexe historique de Bistun a inspiré les experts de l'ICOMOS qui ont récemment visité le site à faire une proposition à l'UNESCO pour ajouter Bistun à sa liste du patrimoine mondial naturel, a annoncé lundi le directeur du projet Bistun. Maliheh Mehdiabadi a indiqué que des experts de l'Organisation du patrimoine culturel et du tourisme (CHTO) avaient préalablement soumis le dossier du site à l'UNESCO pour l'inscrire sur la Liste du patrimoine mondial.

"Les experts du Conseil international des monuments et des sites (ICOMOS) qui se sont rendus en Iran pour étudier le dossier ont également été fascinés par celui-ci", a-t-elle ajouté.

Cependant, elle s'est déclarée préoccupée par le projet d'établissement de la cabine du câble aérien Taq-e Bostan dans la province de Kermanshah, qui pourrait ruiner les chances de Bistun d'être inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Situé à 30 k anshah, Bistun contient un certain nombre de sites antiques uniques des époques médiane, achéménide, parthe, séleucide et sassanide.

L'inscription de Bistun, probablement le monument le plus important du site, est une déclaration trilingue de Darius I en vieux persan, élamite et babylonien. L'inscription, qui mesure environ 15 mètres de hauteur et 25 mètres de largeur, est située sur une falaise relativement inaccessible à 100 mètres au-dessus d'une ancienne route reliant les capitales de Babylonie et de la Médie, Babylone et Ecbatane. Cependant, le site peut facilement être consulté d'en bas. (cliquez ici pour lire l'article complet)

Des tepes de l'ère achéménide découverts près du dôme de Soltanieh

Une équipe d'archéologues a récemment découvert cinq tepes achéménides près du dôme de Soltanieh, a annoncé lundi le service persan du CHN.

L'archéologue Davud Abyan a déclaré que la récente découverte prouvait que le site était plus ancien que prévu.

"Des éclats de l'ère achéménide avaient déjà été trouvés sur le site, et la découverte récente a révélé les premiers signes de la dynastie achéménide", a-t-il déclaré.

Le site contient également des ruines des époques sassanide et parthe, et la découverte la plus récente des cinq tepes a en outre confirmé qu'il s'agissait d'un site important à l'époque préislamique, a-t-il ajouté.

Étant donné que la région est très fertile, les terres environnantes ont été cultivées par des agriculteurs, entraînant la destruction d'anciennes ruines, et les cinq tepes sont les seuls restants, a-t-il déclaré, ajoutant que les études seraient achevées fin octobre et que l'urgence les fouilles reprendraient par la suite.

Les noms des tepes n'ont pas été annoncés en raison de la menace de contrebande.

Situé dans la province de Zanjan, le dôme de Soltanieh, le mausolée d'Oljaitu, a été construit de 1302 à 1312 dans la ville de Soltanieh, la capitale des Ilkhanides, descendants mongols de Gengis Khan qui contrôlaient une grande partie de l'Iran de 1256 à 1349.

Soltanieh a été inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO le 15 juillet 2005 lors de la 29e session du Comité du patrimoine mondial, qui s'est tenue à Durban, en Afrique du Sud. (cliquez ici pour lire l'article complet)

Un ancien avant-poste marque le temps

Tampa, Floride, Heures de Saint-Pétersbourg , 2 oct. 2005 (Presse associée)

HATRA, Irak - Il y a plus de 2 000 ans, cette ville oasis mésopotamienne florissante accueillait des caravanes de chameaux transportant des voyageurs entre l'Est et l'Ouest, repoussait à deux reprises les envahisseurs romains et était célèbre pour sa tolérance à l'égard des différentes religions.

Maintenant, Hatra est en ruines dans un vaste désert. Des parties de ses temples géants, colonnes et arches sont encore debout sous le soleil incessant mais son centre-ville est probablement visité par plus de lapins que de personnes. Autour d'elle se dresse une nation qui lutte toujours pour apaiser les anciens griefs entre les groupes religieux et ethniques en conflit, dans l'espoir de revisiter les moments forts de son histoire où les racines de la civilisation ont autrefois germé.

Les Nations Unies l'ont déclaré site du patrimoine mondial, mais peu de personnes risquent aujourd'hui de se rendre dans les ruines, à 200 miles au nord de Bagdad.

La plupart des visiteurs sont des invités de l'armée américaine et une poignée de gardes irakiens protègent le site. La majeure partie de la clôture métallique qui l'entoure s'est effondrée, mais une fille en robe brillante est toujours sur place pour élever consciencieusement une porte pour un convoi de Humvees en visite.

À l'intérieur de la ville circulaire se dressent plusieurs temples en grande partie intacts dédiés à d'anciens dieux, dont un sanctuaire en pierre sur deux étages, dédié à Shamash, le dieu solaire. Bien que de nombreuses reliques et statues aient été emportées dans les musées de Bagdad et de Mossoul lors de l'invasion de 2003, une statue d'une femme en robe, peut-être l'épouse d'un roi, regarde toujours les visiteurs de haut.

Des inscriptions en araméen, la langue autrefois parlée par le Christ, sont encore visibles sur certains édifices.

Après l'invasion menée par les États-Unis en 2003, des pillards ont tiré et endommagé des éléments décorés sur les murs de Hatra, a déclaré McGuire Gibson, professeur d'archéologie à l'Université de Chicago, dans un e-mail.

"Le site est merveilleux pour se promener, surtout tard le soir et tôt le matin", a-t-il déclaré. "Il est étonnant qu'une si grande ville puisse exister là où elle existe, dépendante des citernes et des eaux souterraines.

Gibson faisait partie d'une équipe de l'ONU qui a enquêté sur les antiquités irakiennes volées ou endommagées après la guerre.

"Les pires dégâts ont probablement été causés par l'explosion de munitions par les forces américaines", a-t-il déclaré.

Gibson a déclaré que l'armée a finalement diminué les explosions, qui menaçaient de déstabiliser les bâtiments à Hatra, mais a continué à faire exploser des explosifs dans la région.

Malgré la tourmente, des aperçus de l'architecture mixte est-ouest de la ville de styles romain, hellénistique et parthe témoignent de la diversité des commerçants et des voyageurs qui passaient autrefois par là.

"L'importance de Hatra en tant que pont entre l'Est et l'Ouest est évidente pour tous", a déclaré dans un e-mail Roberta Ricciardi Venco, professeur à l'Université de Turin en Italie qui a mené des enquêtes et des fouilles dans la ville.

Les deux murs défensifs de la ville restent visibles, y compris celui extérieur en argile qui fait plus de 3 miles de long. Plus de 150 tours rapprochées ont aidé Hatra à résister à l'attaque romaine au IIe siècle après JC, selon un guide fourni par l'armée américaine, mais la ville est finalement tombée aux mains de l'empire sassanide de ce qui est maintenant l'Iran.

La nouveauté de Hatra est son état en grande partie non excavé. Des dizaines de fouilles inachevées se trouvent à l'extérieur du mur intérieur de la ville, montrant des formes couvertes de sable qui laissent les visiteurs se demander ce qui se trouve en dessous.

Le site est également reconnu par les cinéphiles comme la scène d'ouverture du film classique L'Exorciste, dans lequel un prêtre vieillissant trouve une relique qui signale qu'il fera bientôt face à un mal qui s'avère être une fille possédée par un démon.

L'histoire torturée récente de l'Irak est également exposée. Dans les années 1990, Saddam Hussein a commencé à reconstruire des parties du site - mais a ordonné que des briques portant son nom soient utilisées.

Une poignée de douilles de balles bordaient le sol du temple et des hélicoptères américains Black Hawk ont ​​piqué au-dessus. Bien que les forces dirigées par les États-Unis aient apporté un calme relatif dans cette zone rurale, les gardes ont mis en garde contre les insurgés au loin.

Les soldats américains ont déclaré que des subventions avaient été allouées après l'invasion pour attirer les touristes sur le site, mais qu'un hôtel voisin sert désormais de base à l'armée irakienne. Les archéologues disent qu'ils ne s'attendent pas à être de retour bientôt.

"Vous plaisantez. Je ne connais aucun archéologue qui penserait à visiter le site maintenant », a déclaré Gibson. (cliquez ici pour lire l'article complet)

Catastrophe culturelle : d'anciens tepes labourés à Suse

Les agriculteurs ont presque entièrement détruit deux anciens tepes à Suse, dans la province du Khuzestan, alors qu'ils labouraient le site pour la culture, a rapporté dimanche le service persan de l'agence Cultural Heritage News (CHN).

"Le site avait initialement été fouillé par une équipe d'archéologues iraniens et des experts de l'Université de Chicago en 2002 et 2003. Ils pensaient que le site remontait à 5000 avant JC", Abdorreza Peymani, un responsable du Département du patrimoine culturel et du tourisme du Khuzestan ( KCHTD) a dit.

"À l'heure actuelle, les opérations agricoles ont été interrompues sur le site et le KCHTD a déposé une plainte contre le propriétaire privé du terrain", a-t-il ajouté.

Suse (Biblical Shushan, Shush moderne) était une ancienne ville des empires élamite, persan et parthe d'Iran, située à environ 150 miles à l'est du fleuve Tigre dans la province du Khuzestan en Iran. En plus d'être un site archéologique, Suse est également mentionnée dans l'Ancien Testament comme l'un des endroits où vécut le prophète Daniel (AS). Son tombeau est situé au cœur de la ville.

Suse est l'une des plus anciennes colonies connues de la région, probablement fondée vers 4000 avant JC, bien que les premières traces d'un village habité remontent à 7000 avant JC. Les preuves d'une civilisation de la poterie peinte remontent à 5000 av. Dans les temps historiques, c'était la capitale de l'empire élamite. Son nom provient de leur langue, il s'écrivait différemment (Shushan, Shushun, etc.) et se prononçait apparemment Susan. Shushan a été envahi par les deux empires babyloniens ainsi que par l'empire assyrien lors de violentes campagnes. Après la conquête babylonienne, le nom a été mal compris pour être lié au mot sémitique Shushan, "lily".

Comme il possède les sites et monuments les plus anciens du pays, le Khuzestan est considéré comme le cœur de l'archéologie iranienne. Cependant, ses sites archéologiques ont été fouillés par des contrebandiers 83 fois au cours des 15 derniers mois, faisant du Khuzestan l'Iran la province la plus fouillée illégalement. (cliquez ici pour lire l'article complet)

Reprise des travaux d'excavation à Ecbatane

Une équipe d'archéologues iraniens fouille une strate de l'ancien site d'Ecbatane qui, selon eux, remonte à l'ère sassanide ou parthe.

D'une superficie de 35 hectares, le site d'Ecbatane est situé dans la partie nord de la ville iranienne occidentale de Hamedan. Des ruines de diverses périodes historiques ont été découvertes lors de fouilles précédentes sur le site, ce qui indique que les anciens habitants pratiquaient un urbanisme progressif.

"La nouvelle phase des fouilles vise à éclairer les modes de vie à différentes époques. Ainsi, nous ne nous attendons pas à découvrir des artefacts importants », a déclaré samedi le directeur de l'équipe archéologique Masud Azarnush au service persan de l'agence Cultural Heritage News (CHN).

Ecbatane était la capitale de l'ancienne Médie et plus tard la résidence d'été des rois de la dynastie achéménide et parthe. Il est magnifiquement situé au pied du mont Alvand, au nord-est de Bisotun. En 549 av. J.-C., il fut capturé par Cyrus le Grand. Elle possédait un trésor royal qui fut pillé à tour de rôle par Alexandre, Séleucos et Antiochus III.

Aussi appelé Hegmatana, le site n'a jamais été complètement fouillé puisqu'il est en grande partie couvert par la ville moderne de Hamedan.

Le département du patrimoine culturel et du tourisme de Hamedan a annoncé en février dernier qu'il prévoyait de construire le plus grand musée iranien sur le site d'Ecbatane. Dix milliards de rials ont été alloués par le guide suprême, l'ayatollah Seyyed Ali Khamenei, pour acheter le site du musée proposé.

Certaines parties du site sont privées. Un certain nombre de ruines et d'artefacts ont été découverts lors des projets de construction des propriétaires privés pour construire des maisons et des magasins.

L'Organisation du patrimoine culturel et du tourisme (CHTO) a récemment annoncé qu'elle allouerait des fonds pour acheter le terrain. (cliquez ici pour lire l'article complet)

Des contrebandiers causant des dommages irrévocables au château de Zahak

Une équipe d'archéologues a récemment découvert le cimetière parthe du château de Zahak, a annoncé mercredi un expert de l'équipe.

"Nous avons mené plusieurs fouilles dans différentes parties du château l'année dernière", a déclaré Javad Qandgar.

"Cependant, nous avons remarqué que certaines parties du site avaient été détruites par des passeurs, qui ont trouvé le cimetière plus tôt", a-t-il ajouté.

Situé dans la région de Hashtrud de la province de l'Azerbaïdjan oriental, le château de Zahak est considéré comme l'un des rares sites parthes extrêmement importants et a été fouillé à plusieurs reprises par des experts de l'Organisation du patrimoine culturel et du tourisme (CHTO) ces dernières années.

Qandgar a déclaré que les archéologues ne fouilleraient pas l'ensemble du site en raison du manque de sécurité adéquate.

"Si le cimetière n'est pas gardé une fois toutes les fouilles terminées, le site sera à nouveau pillé par des contrebandiers", a-t-il averti.

Il est prévu d'établir un centre de recherche permanent et un poste de garde afin de protéger le cimetière une fois les fouilles terminées, a-t-il expliqué.

Les cimetières parthes sont des sites importants car ils ne sont pas découverts fréquemment.

Alexander a occupé les médias à l'été 330 av. En 328, il nomma Atropates, ancien général de Darius, comme satrape. Lors du partage de son empire, la Médie méridionale fut donnée au Peithon macédonien mais le nord, éloigné et de peu d'importance pour les généraux qui se battaient pour l'héritage d'Alexandre, fut laissé aux Atropates.

Alors que le sud de la Médie avec Ecbatane passa sous le règne d'Antigone, puis de Séleucos I, Atropates se maintint dans sa satrapie et réussit à fonder un royaume indépendant. Ainsi le partage du pays, que les Perses avaient introduit, devint durable. Le nord fut nommé Atropatene, du nom du fondateur de la dynastie, nom qui se conserve dans l'Azerbaïdjan moderne.

La capitale était Gazaca dans la plaine centrale, et le château fort de la ville était Phraaspa, que l'on croyait identique à la grande ruine Takht-e Suleiman, avec les vestiges des temples du feu sassanides et d'un palais ultérieur.

Un certain nombre d'archéologues pensaient également que Phraaspa était située dans la région autour du château de Bakhtak, dans le sud de la province de l'Azerbaïdjan oriental.

Au cours des études les plus récentes, les archéologues ont également découvert des ruines en briques de boue décorées de plâtre coloré au château de Zahak. (cliquez ici pour lire l'article complet).

L'Acropole iranienne de 72 hectares est déserte

L'histoire de Tepe Mil coïncide avec la ville mythologique de Rey qui est un vestige de la domination assyrienne.

Le site historique de Tepe mil, vaste de 72 hectares, et plusieurs collines satellites cachant de nombreux secrets de l'ère parthe à l'époque de l'essor de l'art islamique, sont en danger de destruction en raison du manque d'installations et de préservation, a rapporté CHN.

Un bâtiment a été découvert lors des fouilles de Tepe Mil, qui est l'une des collines les plus importantes du site historique situé à 11 kilomètres au sud-est de Téhéran. Les archéologues ne sont pas encore parvenus à un accord sur l'identité de la colline, qu'il s'agisse d'un temple du feu ou d'un château royal.

La destruction du monument, qui, selon les experts, sur la base de preuves historiques, peut être comparée à l'Acropole en Grèce, est devenue la principale préoccupation des archéologues.

Il y a six ans, le site était recouvert d'un plafond temporaire pour le protéger de la pluie et du vent, qui s'est brisé au fil des ans et personne ne prend aucune mesure pour empêcher la destruction de ce site historique.

Le site a été recouvert de ce plafond provisoire après les dernières fouilles du site qui remontent à 1999. Le projet de préservation et de fouille du site devait être achevé avec l'appui du gouvernement allemand, mais aucun contrat n'a encore été signé entre les deux pays à cet égard.

Selon Firoozeh Sheibani, chef de l'équipe de recherche de Tepe Mil, aucun budget n'a encore été envisagé pour la préservation du site. En raison de la pluie et des changements climatiques, l'effondrement des piliers de fer de la toiture provisoire a causé de graves dommages sur le site.

Tepe Mil n'est pas seulement important pour ses caractéristiques culturelles, historiques et archéologiques, mais selon ce que pensent les experts et les archéologues, c'est une zone dans laquelle les preuves de la transition de l'ère parthe à l'ère sassanide, et des périodes préislamique à islamique peuvent être trouvé. Les conditions géologiques de la région à partir de la quatrième période géologique ont fait de cette région un choix d'implantation approprié. Par conséquent, les archéologues tentent de l'étudier afin de découvrir quelques secrets historiques et de répondre aux questions sur le processus de la vie depuis la période paléolithique jusqu'à nos jours.

En plus des dommages du bâtiment principal, les derniers travaux de plâtre de l'ère sassanide, qui sont aussi importants que ceux des châteaux sassanides de Chal Tarkhan, de Nezam Abad et du puissant château de Kish en Mésopotamie, sont en danger sous les plafond de préservation du site.Alors que selon Sheibani, ces œuvres en plâtre appartenant à l'ère sassanide, peuvent être une preuve importante pour les chercheurs en art historique.

Sheibani dit : "Bien que la majeure partie du plâtre ait été pillée lors de la première fouille effectuée par Pezar, un archéologue français travaillant en Iran au cours des dernières années de l'ère Qajar, il existe encore des preuves inestimables qui peuvent être un guide pour découvrir beaucoup de secrets."

Le site a été creusé pour la première fois en 1909 par l'archéologue français Pezar. En raison de la méthode incorrecte et négligente des fouilles, de graves dommages ont été causés aux couches historiques de Tepe Mil. Ensuite, le site a été négligé pendant 43 ans jusqu'aux années 1950, lorsque Ali Hakemi, un archéologue, y a commencé des fouilles. Après cela, le site historique de Tepe Mil a été à nouveau abandonné jusqu'en 1999 lorsqu'une équipe dirigée par Firouzeh Sheibani y a commencé de nouvelles fouilles, qui ont conduit à la découverte d'une structure architecturale inconnue du site, le transformant en un patrimoine unique. L'espace se composait d'une cour centrale ouverte avec des portiques autour.

Très probablement, ce site historique a été appelé Tepe Mil (colline des piliers) en raison des deux hauts piliers restants de l'ancien bâtiment.

"Étant donné que les preuves historiques obtenues lors des récentes fouilles indiquent que la colline est comparable à la colline de l'Acropole en Grèce, nous pouvons y attirer beaucoup de touristes", explique Mehdi Memarzadeh, chef du Centre de restauration du patrimoine culturel et de l'Organisation du tourisme de la province de Téhéran.

Selon Memarzadeh, lors des premières fouilles en 1909, 7 mètres du bâtiment et des piliers est sur lesquels ont été conçus des animaux et des humains moulés, et certaines parties des cellules environnantes ont été exhumés. Compte tenu des preuves, on pense que le bâtiment était un lieu de culte pour les zoroastriens, mais tant que les cendres ne sont pas retrouvées, la croyance ne peut être confirmée.

Le diamètre des piliers est de 2 mètres et deux portiques se trouvent tout autour. Un panneau orné d'une croix brisée, appartenant à l'époque sassanide, a également été retrouvé à proximité du bâtiment.

Malgré toute l'importance que les experts attribuent au site, l'Acropole d'Iran ne reçoit pas le traitement approprié qu'elle mérite. (cliquez ici pour lire l'article complet.)

La construction d'un hôtel pourrait endommager le cimetière zoroastrien dans le sud de l'Iran

Un cimetière zoroastrien sur le site antique de Shoghab dans la ville de Bushehr, dans le sud de l'Iran, est menacé par la construction d'un hôtel cinq étoiles à proximité, a rapporté lundi le service persan de l'agence Cultural Heritage News (CHN).

"Dans une lettre envoyée au Département du patrimoine culturel et du tourisme de Bushehr, nous avons averti le département que tout acte d'ingérence ou de propriété est illégal sur ce site et que la mise en place d'installations touristiques doit être mise en œuvre par le comité d'experts du Département d'archéologie du Organisation du patrimoine culturel et du tourisme », a déclaré au CHN le directeur du département d'archéologie du CHTO, Jalil Golshan.

L'hôtel est construit par le secteur privé.

Inscrit sur la Liste du patrimoine national en 1998, le site de Shoghab est situé à trois kilomètres au sud de Bushehr et comprend des ruines des époques parthe et sassanide. Le site possède le seul cimetière zoroastrien du pays, ce qui met en lumière le style des sépultures zoroastriennes dans les temps anciens.

Les tombes en pierre du cimetière ne contiennent aucun reste de corps car les enterrements n'étaient pas courants chez les zoroastriens. Mais un certain nombre d'ossuaires de faïence ont été découverts sur le site. Les anciens zoroastriens croyaient que la terre était pure, ils n'enterraient donc pas les morts afin d'éviter la pollution de la terre. Au lieu de cela, ils ont placé les morts dans des tombes en pierre ou des tours de silence. Après que les corps se soient décomposés au fil du temps, les restes ont été conservés dans des ossuaires en terre cuite. (cliquez ici pour lire l'article complet).

Découverte de mines de pierre utilisées pour construire le temple d'Anahita

Les archéologues ont récemment découvert quatre mines qui ont fourni les pierres utilisées dans la construction du temple d'Anahita, dont les ruines sont situées dans la ville de Kangavar, dans la province iranienne occidentale de Kermanshah.

« Les mines sont situées dans le jardin national au centre-ville de Kangavar, à Qureh-Jin et derrière le Shahrak-e Vali-e Asr au sud (de la ville) et le district d'Allah-Daneh au nord », le directeur du Kangavar Cultural L'Office du patrimoine et du tourisme a déclaré vendredi au service persan de l'agence Cultural Heritage News (CHN).

"Il existe des preuves que la mine avait été utilisée dans les temps anciens. Les incisions verticales et horizontales indiquent que les pierres avaient été taillées à des fins de construction. Même des colonnes et des cubes de pierre inachevés ont été découverts dans certaines des mines », a ajouté Saeid Dustani.

Les archéologues avaient précédemment découvert les mines de pierre de Chehel Maran, Soltanababad et Helal-e Ahmar dans la région, qui, selon eux, ont également fourni des pierres pour la construction du temple.

"L'année dernière, un maçon a commencé à utiliser les pierres des mines pour la restauration du temple, mais le projet a été interrompu. Il y a beaucoup de pierres sur le site du temple et nous n'avons pas besoin d'exploiter les mines pour la rénovation du temple. Notre bureau prévoit d'inscrire les mines sur la liste du patrimoine national iranien afin de les sauvegarder. À l'heure actuelle, la mine située dans le Jardin national est menacée par des projets de construction. Il est difficile de délimiter la mine en raison des projets", a-t-il expliqué.

Kangavar est une petite ville située à mi-chemin entre Hamedan et Kermanshah. Vers 200 avant JC, pendant l'occupation grecque séleucide de Kangavar, un sanctuaire majeur a été construit pour la déesse mère Anahita - qui était vénérée dans l'ancienne Perse avec Ahura Mazda et Mithra. Ce vaste temple était construit d'énormes blocs de pierre de taille avec une imposante entrée d'escaliers opposés qui s'inspire peut-être de l'Apadana de Persépolis.

Le temple d'Anahita est très impressionnant d'un point de vue architectural.

Anahita (ou Nahid en persan moderne), dont le nom signifie "non taché" ou "immaculée", était une ancienne divinité persane qui semble avoir été vénérée par les Mèdes et les Perses avant d'adopter le zoroastrisme.

L'une des premières références à un tel temple est celle du géographe grec Isidore de Charax qui rapporte qu'en territoire parthe, Ecbatane, la plus grande métropole de la Médie, conservait un temple d'Anahita où des sacrifices étaient régulièrement offerts. A Concobar (Kangavar) dans la basse Médie, un temple d'Artémis construit vers 200 av.

Parmi les très rares gravures d'Anahita, on peut se référer à une sculpture rupestre à Naqsh-e Rustam où le ministre en chef du roi sassanide Yazdegerd&# 39s les années dernières Mihr-Naresh est montré recevant l'investiture des mains d'Anahita, qui porte une couronne dentelée et une cape sans manches.

Le temple a été découvert en 1969 lorsque des ouvriers enlevaient les décombres d'un bâtiment démoli dans le cadre d'un projet de construction sur le site. (cliquez ici pour lire l'article complet)

33 pièces de monnaie antiques saisies aux contrebandiers

Les douaniers de Téhéran ont découvert 33 pièces de monnaie anciennes appartenant aux époques parthe, sassanide et post-sasanide en examinant neuf colis destinés à l'étranger.

Un responsable des douanes a déclaré à l'agence de presse Fars que les propriétaires de colis avaient utilisé une fausse adresse d'expéditeur au dos des paquets.

Cependant, des douaniers expérimentés ont réussi à identifier les colis suspects et à empêcher leur expédition à l'étranger. Pendant ce temps, des experts du patrimoine culturel ont été invités à donner leur avis sur les artefacts.

Les experts ont déclaré que l'exportation de reliques anciennes, y compris les pièces de monnaie, est interdite par la loi iranienne.

Un expert italien aide à la stratigraphie Hegmateneh

Le site historique de Hegmataneh, dans la province de Hamadan, connaîtra une nouvelle saison d'études archéologiques d'ici fin août.

La saison de travail précédente a conduit à la découverte de plusieurs strates datant de la dynastie parthe à l'ère islamique. La nouvelle saison, qui sera réalisée grâce à la coopération d'experts iraniens et d'un archéologue italien, vise également les études stratigraphiques de Hegmataneh Tepe.

En tant que chef de l'équipe de fouilles, Masud Azarnush, a expliqué au CHN, au cours des 15 dernières années, d'importants travaux archéologiques ont été effectués sur le site, cependant, les informations concernant les époques au cours desquelles Hegmataneh a été résidentielle ne sont pas encore complètes.

Azarnush espère que la coopération de l'archéologue italien Bissione, qui est un expert en stratigraphie et en archéologie de la première moitié du premier millénaire avant J. se concentrer sur l'étude des strates restantes de l'empire médian, la première dynastie iranienne.

Le site clé de la dynastie parthe subit une restauration

Les structures architecturales du site de la forteresse de Zahhak, l'un des sites archéologiques clés de l'Iran à l'époque de la dynastie parthe, doivent subir des activités urgentes de restauration et de préservation.

La forteresse de Zahhak, située dans la province nord-ouest de l'Azerbaïdjan oriental, a été largement fouillée par l'Organisation iranienne du patrimoine culturel et du tourisme (ICHTO) ces dernières années. Il se compose de plusieurs vestiges de l'ère parthe, notamment des salles et des espaces architecturaux avec des décorations en plâtre accrocheuses, ainsi que des vestiges de l'ère sassanide.

Selon le chef du projet Zahhak, Javad Ghandgar, pour éviter que la salle de 15x15 mètres carrés découverte récemment ne soit détruite par les précipitations et le vent, des contre-plafonds précédemment installés seront installés et de nouveaux seront construits. Les murs de pierre du complexe sont par ailleurs à restaurer et fortifier.

Ghandgar explique que les travaux de restauration font partie de l'étape préliminaire pour préparer la nouvelle saison de fouilles là-bas.

Étant donné que le nombre de sites parthes à travers l'Iran est limité, le site de la forteresse de Zahhak est d'une grande importance pour les études archéologiques de l'époque.

Stronach pour guider les archéologues iraniens à la recherche de la ville parthe

L'archéologue britannique David Stronach doit venir en Iran début septembre afin de faire un rapport sur les études qu'il a menées à la recherche d'Hécatompylos dans la région de l'actuelle Shahr-e Qumis près de Damghan, Iran, au fil des ans, le directeur a déclaré vendredi l'Office du patrimoine culturel et du tourisme de Damghan. "Le Centre de recherche archéologique d'Iran a invité Stronach à se rendre en Iran pour présenter le rapport et guider les archéologues iraniens dans la recherche de la ville parthe", a ajouté Masumeh Davudian.

"En raison de son grand âge, il ne pourra pas participer directement à l'opération, mais ses conseils seront très efficaces pour les fouilles à venir", a-t-elle noté.

Stronach est reconnu comme l'un des pionniers de l'archéologie en Iran. Formé à Cambridge, Stronach a été directeur du British Institute of Persian Studies pendant vingt ans à partir de 1961, période au cours de laquelle il a également mené des fouilles dans tout le Moyen-Orient.

Il a dirigé et co-dirigé un certain nombre de fouilles en Irak (à Ras al 'Amiya et Ninive), en Iran (à Pasargades, Nushijan Tepe et Shahr-i Qumis) et dans le Caucase (à Horom et Velikent) .

Shahr-i Qumis était connu des Grecs sous le nom d'Hécatompylos ou "la ville aux cent portes".

Hécatompylos est l'une des capitales royales parthes dans l'ouest du Khorasan. Il est peut-être déjà tombé en déclin lorsque les Séleucides l'ont relancé en tant qu'avant-poste militaire vers 300 av. Vers 200 avant JC, c'était la capitale arsacide (parthe) et est mentionnée comme telle par Pline, Strabon et Ptolémée.

Hécatompylos se trouvait sur la route commerciale de la Route de la Soie entre le Proche-Orient et la Chine. Bien qu'on pense qu'il était situé quelque part entre les villes iraniennes actuelles de Damghan et Shahrud, son emplacement exact n'a pas été établi.

Damghan moderne est une ville du district parthe de Traxiane, connue plus tard sous le nom de Khorasan. Elle est habitée depuis la préhistoire et était la capitale d'origine de l'ancienne province de Qumis. (cliquez ici pour lire l'article complet).

Des archéologues restaurent des ruines près du château de Zahak

Une équipe d'archéologues a commencé des travaux de restauration sur les ruines récemment découvertes près du site parthe du château de Zahak dans la province iranienne du nord-ouest de l'Azerbaïdjan oriental, a déclaré samedi le directeur du projet de restauration du château.

"Nous avons découvert les ruines de plusieurs structures, dont un auditorium de 15 x 15 mètres, qui sera recouvert d'un pignon pour éviter les dommages causés par les précipitations", a ajouté Javad Qandgar.

"En outre, nous prévoyons de restaurer les murs, en particulier ceux qui ont été gravement endommagés", a-t-il déclaré.

Considéré comme l'un des rares sites parthes extrêmement importants, le château de Zahak a été fouillé à plusieurs reprises par des experts de l'Organisation du patrimoine culturel et du tourisme (CHTO) au cours des dernières années.

Lors de la dernière fouille réalisée en avril 2005, les archéologues ont découvert Phraaspa, un ancien château de la province parthe d'Atropatene.

Selon certains documents historiques, Phraaspa se trouvait quelque part en Azerbaïdjan. Ils ont également trouvé plus de 20 sites d'habitation et huit barbacanes de l'ère parthe sur le site.

Alexander a occupé les médias à l'été 330 av. En 328, il nomma Atropates, ancien général de Darius, comme satrape. Lors du partage de son empire, la Médie méridionale fut donnée au Peithon macédonien mais le nord, éloigné et de peu d'importance pour les généraux qui se battaient pour l'héritage d'Alexandre, fut laissé aux Atropates.

Alors que le sud de la Médie avec Ecbatane passa sous le règne d'Antigone, puis de Séleucos I, Atropates se maintint dans sa satrapie et réussit à fonder un royaume indépendant. Ainsi le partage du pays, que les Perses avaient introduit, devint durable. Le nord fut nommé Atropatene, du nom du fondateur de la dynastie, nom qui se conserve dans l'Azerbaïdjan moderne.

La capitale était Gazaca dans la plaine centrale, et le château fort de la ville était Phraaspa, que l'on croyait identique à la grande ruine Takht-e Suleiman, avec des vestiges de temples du feu sassanides et d'un palais ultérieur.

Un certain nombre d'archéologues pensaient également que Phraaspa était située dans la région autour du château de Bakhtak, dans le sud de la province de l'Azerbaïdjan oriental.

Les archéologues du CHTO prévoient de commencer une nouvelle phase de fouilles au château de Zahak début septembre. (cliquez ici pour lire l'article complet).

Zoroastre & Kaba, l'ancien bâtiment calendaire le plus unique au monde : archéologue

Un archéologue iranien a rejeté la théorie décrivant le monument de l'ère achéménide Zoroastre's Kaba comme une ancienne archive gouvernementale, affirmant que le monument est le bâtiment calendaire et astronomique le plus unique au monde.

"A la fin de Shahrivar (le sixième mois du calendrier iranien, du 23 août au 22 septembre), nous pouvons déterminer exactement le jour du mois par la lumière émise par le soleil sur Zoroastre' Kaba. Il a été utilisé pour les besoins quotidiens, déterminant le moment des cultures et collectant les impôts », a expliqué Reza Moradi Ghiasabadi.

Zoroastre's Kaba est situé à côté du monument de l'ère achéménide Naqsh-e Rustam, à quelques kilomètres de Persépolis dans la province du Fars. La pièce intérieure du Zoroastre's Kaba mesure 2,5 x 2,5 mètres.

"Pour se rendre compte du fait que le bâtiment n'avait pas été un centre de stockage de documents et de livres gouvernementaux, il suffit d'entrer dans le monument. Vous comprendrez qu'un si petit bâtiment ne pourrait pas être utilisé comme centre de documents d'un grand empire comme la dynastie achéménide », a expliqué Moradi.

"Certains astronomes étrangers ont récemment visité et photographié le monument et ils l'étudient actuellement en raison de ma théorie", a-t-il déclaré.

"Les responsables culturels iraniens ne prêtent aucune attention aux nouvelles théories posées par les chercheurs iraniens. Par exemple, s'il est dit que la statue de Shapur I a été découverte à Bistun, ils s'y rendront pour voir l'artefact, ne demandant aucune preuve de son exactitude, mais mes ou mes collègues font des recherches, qui n'ont pas de visuel. preuves, n'est pas pris en compte », s'est-il plaint.

Il existe diverses théories sur le but initial de Zoroastre's Kaba. Certains experts pensent que le monument abritait une copie complète de l'Avesta qui avait été écrite sur 12 000 peaux de vaches. Certains orientalistes croient également que la Kaba de Zoroastre était un endroit où le feu sacré des zoroastriens était maintenu allumé éternellement.

Un certain nombre d'autres chercheurs disent que le monument est le tombeau de Smerdis, le fils de Cyrus le Grand, qui a été assassiné par son frère Cambyse (roi de Perse 530-522 avant JC).

Zoroastre&# 39s Kaba porte une inscription de l'ère sassanide expliquant les événements historiques pendant le règne du roi sassanide Shapur I (241-272 CE).

L'inscription trilingue, écrite dans les dialectes sassanides et parthes du persan moyen et du grec ancien, décrit la guerre entre la Perse et Rome au cours de laquelle Shapur Ier vainquit l'empereur romain Valérien, qui fut capturé en juin 260 et mourut en captivité.

Les érudits européens ont nommé l'inscription "Res Gelase Divi Saporis" (Le livre des actes de l'empereur Shapur).

La légion romaine a fondé la ville chinoise : les survivants de l'armée en déroute de Crassus auraient construit la ville

Des soldats romains disparus après une célèbre défaite ont fondé une ville dans l'est de la Chine, selon les archéologues.

La légion fantôme faisait partie des forces vaincues de Marcus Licinius Crassus, selon l'édition actuelle du magazine italien Archeologia Viva.

Le célèbre Crassus avait besoin de gloire pour rivaliser avec les exploits des deux hommes avec lesquels il a gouverné Rome en tant que premier triumvirat, Pompée le Grand et Jules César.

Crassus a décidé de faire tomber l'empire parthe - un choix fatal.

Ses forces ont été mises en déroute en 53 avant JC à l'extérieur de la ville mésopotamienne de Carré - aujourd'hui Harran - et il a été décapité.

Selon l'historien romain Pline, les Romains qui ont survécu ont été emmenés dans un camp de prisonniers dans ce qui est aujourd'hui le nord de l'Afghanistan.

Lorsque Rome et la Parthie ont demandé la paix en 20 avant JC - 33 ans après la dernière bataille de Crassus - toute trace des prisonniers avait disparu.

Les survivants de la légion de Crassus sont devenus un mystère, des fantômes ambulants dans les légendes romaines. Un historien chinois de l'Empire Han, de la deuxième dynastie chinoise, a fourni une réponse à l'énigme au début du IIIe siècle après JC.

L'historien Bau Gau a écrit qu'un chef de guerre chinois a vaincu un groupe de soldats en formation romaine typique.

Les vieilles troupes de Crassus devaient maintenant avoir la cinquantaine et la soixantaine.

Bau Gau a déclaré que les étrangers avaient été transférés en Chine pour défendre la région orientale stratégiquement importante du Gansu, près de la ville actuelle de Yongchang.

C'est là que les survivants fondèrent la ville de Liquian, le seul site en Chine où l'on peut voir l'empreinte de la Rome antique. 'Liquian' signifierait 'Roman'.

La ville est pratiquement inconnue en dehors de la Chine, bien que des centaines de personnes la visitent chaque année, admirant des traces de murs défensifs et des morceaux de poterie brisée.

Le nombre de visiteurs est certain d'augmenter. Crassus, célébré comme le Romain le plus riche de tous à l'époque pré-impériale, n'était jamais satisfait de sa richesse et avait une soif éternelle de gloire.

Dix-huit ans avant son expédition vouée à l'échec en Parthie, il réprima une révolte d'esclaves menée par l'esclave thrace Spartacus. Dans le film épique de Stanley Kubrick, il était interprété par Laurence Olivier (cliquez ici pour lire l'article complet).

Médaillon médian perdu retrouvé après 30 ans

Après avoir été égaré pendant trois décennies, un médaillon en laiton à l'effigie d'un noble médian a été trouvé dans l'entrepôt de l'Institut d'archéologie de l'Université de Téhéran pour des objets découverts à Qareh-Tappeh près de Sagzabad, dans la province de Qazvin.

L'expert de l'Organisation du patrimoine culturel et du tourisme, Mehrdad Malekzadeh, a déclaré vendredi que le médaillon était probablement une boucle de ceinture.

"Le médaillon est en laiton blanc et la figure gravée sur le médaillon porte un costume iranien datant de l'époque médiane.

"Le personnage porte un chapeau de l'ère médiane et un costume froissé. Il porte également une paire de bottes d'équitation en cuir et tient une masse à la main", a-t-il ajouté.

Malekzadeh pense que la conception des gravures sur le médaillon est un croisement entre le style de l'ancien Lorestan et le style des médaillons d'or et d'argent trouvés dans l'ancien trésor d'Oxus.

"Le médaillon semble avoir un design plus simple par rapport à ceux de l'Oxus, mais bénéficie d'un meilleur savoir-faire par rapport aux ouvrages en laiton du Lorestan", a-t-il déclaré.

Le mystère de la raison pour laquelle le noble porte un chapeau médian et un costume parthe ne peut être expliqué que par la recherche et le réexamen des textes anciens, a-t-il noté.

Géographiquement, la plaine de Qazvin fait partie du centre-nord de l'Iran et est située sur le versant sud des monts Alburz.

Les études archéologiques de la région ont commencé dans les années 1970 avec les fouilles des trois sites de Zagheh, Ghabrestan et Sagzabad. Cependant, aucune recherche approfondie n'a été menée sur les artefacts découverts sur les sites, dont certains remontent à environ 3000 av. (cliquez ici pour lire l'article complet).

Des fouilles en cours pour localiser un ancien temple grec dans l'ouest de l'Iran

Une équipe d'archéologues iraniens a récemment commencé à rechercher l'emplacement de l'ancien temple grec de Laodicée à Nahavand, dans la province de Hamedan, a annoncé jeudi le directeur de l'équipe. "Le 15 juin, l'équipe a commencé les fouilles, qui dureront probablement jusqu'à fin juillet", a ajouté Mehdi Rahbar.

En 1943, des archéologues ont découvert une ancienne inscription écrite en grec à Nahavand, indiquant l'existence d'un temple nommé Laodicée dans la région, qui remontait au règne d'Antiochus III le Grand (223-187 av. J.-C.), le roi séleucide qui régna sur l'Asie. Mineur.

Il était le plus distingué des Séleucides. Après avoir fait de la Parthie des états vassaux dans le nord-est de l'Iran et de la Bactriane (un ancien pays d'Asie centrale), il a guerroyé avec succès contre le roi égyptien Ptolémée V et en 198 avant JC a obtenu la possession de toute la Palestine et du Liban.

Il est plus tard impliqué dans un conflit avec les Romains, qui l'ont vaincu aux Thermopyles en 191 avant JC et à Magnesia (aujourd'hui Manisa, Turquie) en 190 avant JC. Comme prix de la paix, il a été contraint de renoncer à tous ses domaines à l'ouest des monts Taurus et de payer un tribut coûteux. Antiochus, qui au début de son règne avait restauré l'empire séleucide, a finalement perdu son influence dans la Méditerranée orientale par son incapacité à reconnaître la puissance montante de Rome. (Cliquez ici pour lire l'article complet)

La musique rock renforce les sentiments suicidaires, selon une nouvelle étude

Moscou, 21 juin 2005 (Pravda)

La musique rock peut détruire le cerveau par l'impact des sons ultra et infra qui sont inaudibles pour l'oreille humaine

Les gens ont pris note des propriétés médicinales de la musique il y a longtemps. Un théâtre musical à usage médical a été construit dans le royaume de Parthie au IIIe siècle av. Les médecins du théâtre ont utilisé des mélodies spécialement sélectionnées pour traiter les patients souffrant de dépression, de troubles nerveux et de problèmes cardiaques. Assez de preuves ont été rassemblées au cours du siècle dernier pour prouver que les ondes électromagnétiques produites par les sons de la musique pouvaient faire vibrer chaque cellule du corps humain. La musique peut changer la tension artérielle et la fréquence cardiaque, elle peut aussi changer radicalement le rythme et le caractère de la respiration. (Cliquez ici pour lire l'article complet)

Un archéologue américain authentifie les trésors nationaux récupérés de l'Afghanistan

Rapport de Washington, mai/juin 2005, pages 42-43

Rapport spécial de Pat McDonnell Twair

Les téléspectateurs du monde entier ont assisté au pillage d'antiquités inestimables du musée national irakien alors que les troupes américaines observaient passivement le vol flagrant du patrimoine d'une nation.

On présumait que la même chose était arrivée aux trésors historiques de l'Afghanistan lorsque le musée national de ce pays a été réduit à un bâtiment abandonné et sans toit pendant la guerre contre l'occupation soviétique et le régime taliban qui a suivi.

Mais les archéologues ont été intrigués par le fait que la plupart des objets précieux du musée de Kaboul ne se sont pas présentés dans les maisons de vente aux enchères occidentales. Le musée avait acquis une notoriété pour sa collection de plus de 21 000 objets principalement en or de la culture bactriane récupérés en 1978 à Tilya Tepe (Montagne d'or) par l'archéologue russe Viktor Sarianidi. Alors que la nouvelle de la horde d'ornements en or se répandait, Sarianidi a précipité le trésor dans la capitale afghane pour se mettre en sécurité. [Suite. ]

Vocabulaire inscrit parthe et sassanide rassemblé dans un dictionnaire

Téhéran, 30 mai (Agence de presse iranienne du patrimoine culturel) – Tout le vocabulaire des inscriptions, sceaux, papyrus et poteries sassanides et parthes est rassemblé et doit être publié dans un dictionnaire complet d'ici la fin septembre.

Le livre est la collection la plus complète jamais faite de mots Pahlavi trouvés dans des inscriptions rupestres, des sceaux, des écrits sur poterie et des papyrus datant de l'ère sassanide et parthe.

Le livre est la collection la plus complète jamais faite de mots Pahlavi trouvés dans des inscriptions rupestres, des sceaux, des écrits sur poterie et des papyrus datant de l'ère sassanide et parthe.

Selon Darius Akbarzadeh, directeur de la salle des inscriptions du musée national iranien qui est en charge du projet, le livre couvre tous les mots inscrits aux deux époques, non seulement ceux des grandes et célèbres inscriptions, et à la fois ceux trouvés sur les rochers et les montagnes et les mobiles.

"Chaque entrée du dictionnaire comprend la forme originale du mot, sa phonétique, sa fréquence d'utilisation, l'adresse de la ou des inscriptions incluses, et enfin la traduction persane", explique Akbarazadeh.

Le dictionnaire devrait être commercialisé d'ici la fin septembre 2005.

Auparavant, une collection concise de mots pahlavi d'inscriptions inamovibles trouvées sur des rochers et des montagnes avait été compilée par le professeur de la Sorbonne, directeur des études des religions de l'Iran ancien et président de l'association pour le développement des études iraniennes, Philippe Gignoux.

Le pahlavi était la langue officielle de l'ère parthe et sassanide.

L'Empire parthe était la force dominante sur le plateau iranien à partir de la fin du IIIe siècle avant notre ère et contrôlait par intermittence la Mésopotamie entre environ 190 avant notre ère et 224 après JC. La Parthie était l'ennemi juré de l'Empire romain à l'Est et elle a limité l'expansion de Rome au-delà de la Cappadoce (Anatolie centrale). La fin de l'empire est arrivée en 224 EC.

De l'époque parthe, aucune inscription littéraire n'est laissée car l'aramide et le grec étaient les langues les plus populaires de l'époque. Les écrits sur les argiles et les roches sont les seuls vestiges Pahlavi de l'époque.

La dynastie sassanide (également sassanide) a régné sur l'Iran à l'époque du deuxième empire perse, de 224 à 651, lorsque le dernier roi sassanide, Yazdegerd III, a perdu une lutte de 14 ans pour chasser le califat omeyyade, le premier de l'Islam empires.

Les inscriptions d'Ardeshir dans Naghsh-e Rostam de Shiraz, Fars, celles de Shapur, et celle liée à Zoroastre dans la Kaaba zoroastrienne sont les plus importantes restantes de l'ère sassanide. Des mots pahlavi de l'ère sassanide se retrouvent également sur des bols, des verres, des cadres de miroirs, etc. (cliquez ici pour lire l'article complet)

Opérations d'excavation de Choob Tarash

Khorramabad, province du Lorestan, 29 mai 2005 (IRNA)

Des archéologues travaillent dans le village de Choob Tarash près de la capitale provinciale Khorramabad, dans l'ouest de l'Iran, pour trouver des indices de la dynastie Arsacid (250 avant JC-226 après JC). Un cercueil en bronze appartenant à l'ère parthe a récemment été découvert dans la région.
(Cliquez ici pour lire l'histoire en entier)
Photo du bureau IRNA à Khorramabad

Un cercueil en bronze avec un bandeau doré trouvé dans l'ouest de l'Iran

Un cercueil en bronze de deux mille ans contenant un squelette avec un bandeau et un museau dorés a été trouvé par des archéologues dans une ferme près de Khorram-abad, dans la province occidentale du Lorestan.

"Ces bandeau et museau dorés indiquent qu'ils appartenaient à une personne de la haute société", a déclaré Jalal Adeli, le chef du groupe de fouilles.

La forme de ce cercueil de 180x87x55cm est similaire à une baignoire à quatre étagères. Le bandeau et le museau qui ont été trouvés sur le squelette étaient faits d'une étroite couche dorée.

"En ce qui concerne les céramiques trouvées autour du cercueil, nous pensons qu'elles remontent à l'ère parthe", a déclaré Adeli.

Les archéologues espèrent trouver des dessins sur le cercueil après avoir enlevé les couches de dépôt.

Ces fouilles ont commencé lorsqu'une agricultrice a informé les responsables de l'Organisation du patrimoine culturel que des personnes se promenaient dans sa ferme avec un détecteur de métaux.

"Après l'arrivée d'un groupe de fouilles et des spéculations urgentes avec l'aide de la police, nous avons finalement trouvé le cercueil et son contenu le 10 février", a déclaré à CHN Cyrus Ebrahimi, chef du patrimoine culturel du Lorestan.

"En raison de la probabilité de fouilles illégales et pour éviter d'endommager le site, nous avons décidé de ne pas laisser la nouvelle éclater avant l'arrivée du groupe d'archéologues professionnels", a-t-il ajouté.

Dans l'espoir de trouver d'autres artefacts anciens, un groupe de fouilles professionnels travaille actuellement sur le site.

La pression de la terre a brisé le cercueil en quatre parties, donc tous les objets trouvés ont été envoyés au laboratoire du château de Falak-ol-aflak pour recherche et restauration.

"Nous découvririons le sexe, la cause du décès, les mesures corporelles et la maladie probable de la personne dont le squelette est découvert", a déclaré Farzad Foroozanfar, l'anthropologue en charge du projet.

Le seul cercueil en bronze trouvé jusqu'à présent dans la région était lié au trésor d'Arjan qui appartenait à Kiddin-Khutran, le roi élamite, et a été fouillé lors de la construction du barrage de Behbahan.

Le cercueil en bronze sera exposé lors de la Semaine du patrimoine culturel (18-25 mai), après restauration. (cliquez ici pour lire l'article complet)

Gharbal Biz de Yazd remonte à l'époque achéménide et non parthe

Une nouvelle série d'études à Gharbal Biz de Yazd montre que le site historique qui était jusqu'à présent considéré comme un héritage parthe, remonte à l'ère achéménide.

Le site qui est situé dans la région de Mehriz de la province centrale de Yazd est le premier à subir des fouilles archéologiques dans la province.

Auparavant, un cimetière et un temple mithraïsme, ainsi que des artefacts datant de l'époque parthe et sassanide, ont conduit les experts à identifier le site comme remontant à l'ère parthe, mais de nouvelles découvertes de poterie, des études sur le cimetière et des plans structurels du site ont leur fit changer d'avis et considérer la région comme à l'époque achéménide.

Selon le chef de l'équipe de fouilles, Azarmidokht Esfandiari, la comparaison des objets de Gharbal Biz avec d'autres poteries et outils de l'ère achéménide découverts ailleurs, a fait remonter l'histoire du site à l'ère achéménide.

La datation du site à environ 2500 ans est la preuve de la longue histoire de la province, où la plupart des études précédentes se sont concentrées sur les sites et monuments islamiques et historiques. (cliquez ici pour lire l'article complet)

Taux d'inflation à l'époque parthe : moins d'un pour cent

Des études sur trois morceaux de peau découverts à Uraman du Kurdistan en 1909 les ont révélés comme des documents de plusieurs ventes d'un morceau de terre pendant un siècle à l'époque parthe avec un taux d'inflation de moins d'un pour cent.

Les peaux ont été découvertes accidentellement par un berger travaillant dans la région d'Uraman dans une grotte en 1909. Elles ont été traduites et publiées par un Anglais en 1915 et sont actuellement conservées au British Museum de Londres.

Les deux premiers documents sont écrits en grec et le troisième en araméen qui a été l'écriture officielle des secrétaires des temps achéménide et parthe.

Les documents sont de la vente d'un vignoble en 88 avant JC, en 21 ou 22 avant JC et en 11 après JC. Le terrain est vendu pour 30 Dirhams d'argent la première fois et les deux fois suivantes, et 55 Derhams d'argent pour la dernière fois.

Le directeur du Centre de recherche archéologique de l'ICHTO, Masoud Azarnoush, qui a étudié les inscriptions, considère la découverte de ces documents comme un événement unique d'une grande valeur pour l'histoire, l'économie et l'archéologie iranienne.

Si les dirhams d'argent sont considérés comme ayant une valeur stable au fil des ans, les prix révèlent que le taux d'inflation à l'époque parthe a été inférieur à 1%.

Selon Azarnoush, les documents remontent à l'époque où l'Iran remportait de grandes victoires sur ses voisins, en particulier les Romains. "Nous pouvons dire qu'à l'époque où l'Iran avait une situation militaire et politique solide, ses conditions économiques étaient également stables", a déclaré Azarnoush.

Un point intéressant mentionné dans les documents, comme l'explique Azarnoush, est la garantie par l'acheteur de cultiver la terre. Dans le cas où le terrain est laissé en friche, l'acheteur doit payer une amende importante, 200 Dirhams, soit quatre fois le prix du terrain, au gouvernement. Pendant ce temps, le vendeur a également garanti d'aider l'acheteur à cultiver la terre, de sorte que si l'acheteur était malade ou pour une autre raison incapable de poursuivre la production, le vendeur qui était responsable de l'affaire.

La punition envisagée par les Parthes pour le manque de productions économiques, estime Azarnoush, est une autre raison d'améliorer la production et de stimuler l'économie à l'époque. (cliquez ici pour lire l'article complet)

Des fouilles italiennes mettent au jour l'ancienne cour parthe

Des fouilles italiennes au Turkménistan mettent au jour un vaste complexe archéologique qui était autrefois un centre artistique et politique florissant pour l'ancienne civilisation de la Parthie. La dernière série de fouilles a révélé des détails inestimables sur un complexe fortifié, situé à 18 km au sud-ouest de la capitale moderne du pays, Achkhabad, près de la frontière iranienne, selon le directeur des fouilles, Antonio Invernizzi de l'Université de Turin.

Les archéologues pensent que Old Nisa, l'une des premières capitales de l'Empire parthe, a été fondée au IIe siècle av.

Il a été rebaptisé Mithradatkirt, ou forteresse de Mithradate (171-138 av.

Invernizzi a expliqué que le complexe s'est développé à partir d'un groupe original de bâtiments protégés par des fortifications fortifiées après la conquête de l'Iran et de la Mésopotamie par Mithradate.

Jusqu'à présent, a-t-il dit, des murs parfaitement conservés de six à huit mètres de haut avaient été découverts, avec la décoration d'origine encore reconnaissable.

Des bâtiments importants, des mausolées et des sanctuaires mithriaques, des documents inscrits et un trésor pillé ont également été mis au jour.

Les plus petites découvertes comprennent diverses œuvres d'art, des statues de marbre, des fragments de monuments en argile massifs - y compris une représentation de Mithradate - et environ 40 cornes à boire en ivoire, dont les bords extérieurs sont décorés de personnages ou de scènes mythologiques classiques.

Les archéologues italiens ont commencé à fouiller Old Nisa - qui a été totalement détruit par un tremblement de terre au cours de la première décennie avant JC - en 1990, reprenant là où les fouilles précédentes des Russes s'étaient arrêtées dans les années 1950.

L'Empire parthe était la force la plus puissante sur le plateau iranien à partir du 3ème siècle avant JC, contrôlant par intermittence la Mésopotamie entre 190 avant JC et 224 après JC.

A l'origine une tribu de nomades, le peuple Parni a pris le pouvoir sous Mithradate.

À un moment donné, son empire occupait tout l'Iran, l'Irak et l'Arménie modernes, des parties de la Turquie, de la Géorgie, de l'Azerbaïdjan, du Turkménistan, de l'Afghanistan et du Tadjikistan. Il a également occupé brièvement des territoires au Pakistan, en Syrie, au Liban, en Israël et en Palestine. (cliquez ici pour lire l'article complet)

Même vieille histoire triste : les barrages violent le patrimoine culturel de l'Iran

Encore une fois, nous devons entendre la triste histoire de la construction de barrages violant les sites antiques de l'Iran. Malheureusement, ce ne sera probablement pas la dernière fois que l'histoire sera racontée.

Un total de 42 sites anciens et historiques des époques élamite, parthe, achéménide, sassanide et islamique seront submergés par les barrages de Salman-e Farsi, Mulla Sadra et Marvast dans la province méridionale iranienne de Fars, un expert de la L'Organisation du patrimoine culturel et du tourisme a déclaré lundi.

Les sites anciens et historiques ont été identifiés grâce à des études initiales, mais leur nombre devrait augmenter après des études approfondies, a ajouté Alireza Asgari.

Selon le calendrier fixé par le ministère de l'Énergie, le barrage de Mulla Sadra près de la ville de Lamard et le barrage de Salman-e Farsi près de la ville de Qir deviendront opérationnels dans les premiers mois de 2006. La construction des barrages a commencé en 1994. Le barrage de Marvast est également en voie d'achèvement.

"Les principales structures des barrages sont situées dans les zones qui abritent de nombreux sites antiques importants. Par exemple, les archéologues ont trouvé des preuves de la présence d'un grand temple du feu dans la zone du réservoir du barrage de Salman-e Farsi », a déclaré Asgari.

"Malgré le délai, aucune étude ou fouille à grande échelle n'a encore été réalisée sur les sites. De nombreuses équipes d'archéologues devraient être envoyées dans les régions pour sauvegarder les artefacts et recueillir des informations sur les sites », a-t-il ajouté.

La Fars Regional Water Authority travaille également sur 20 autres projets de barrage dans la province.

L'un des projets est le barrage Sivand sur le site antique de Tang-e Bolaghi, situé à seulement quatre kilomètres de Pasargades, la première capitale des Achéménides (550-330 av. J.-C.) et la résidence de Cyrus le Grand. Le barrage devrait être opérationnel en mars 2006.

Plusieurs équipes d'archéologues italiens, japonais, polonais, français, allemands et australiens ont été chargées de sauver 129 sites antiques des périodes néolithique et paléolithique, de l'ère élamite ancienne, moyenne et tardive (2700-645 av. ère (224-651 CE) à Tang-e Bolaghi. (cliquez ici pour lire l'article complet)

Une ville parthe découverte dans la plaine de Minab

Une équipe d'archéologues iraniens et britanniques a découvert une ville de l'ère parthe dans la plaine de Minab, dans la province d'Hormozgan, dans le sud de l'Iran, a annoncé mercredi le directeur de l'équipe.

"La ville a été découverte par hasard lors de l'étude de la plaine de Minab, qui avait été précédemment identifiée", a déclaré Alireza Khosrozadeh, ajoutant qu'aucune fouille de la zone n'avait été effectuée mais que des installations étaient en cours de préparation pour que l'équipe confine le site pour une étude plus approfondie. .

L'équipe réalise actuellement une première étude sur la ville parthe et soumettra bientôt un plan complet d'excavation du site au Centre d'études archéologiques.

Les preuves d'une occupation préislamique autour du détroit d'Ormuz ont été documentées pour la première fois en 1930-31 par Sir Aurel Stein et des études ultérieures par un certain nombre d'érudits, dont Alexander Williamson.

Les études de Stein et Williamson ont identifié environ 27 sites archéologiques sur la plaine côtière du golfe Persique ou associés à la première chaîne de crêtes côtières dans une zone s'étendant de Minab à environ 40 kilomètres au sud, et à la rive du golfe Persique à environ 30 kilomètres à l'ouest, qui ont preuve de l'occupation préislamique.

Deux archéologues britanniques de l'équipe de l'Université de Durham étudient les informations compilées par Williamson.

Les archéologues britanniques doivent poursuivre leur collaboration avec les experts iraniens sur le site l'année prochaine. (cliquez ici pour lire l'article complet)

Le château de Phraaspa de l'ère parthe découvert dans la région d'Atropatene

Phraaspa, un ancien château de la province parthe d'Atropatène, a été découvert lors d'études archéologiques près du château de Zahak à Hashtrud, dans la province du nord-ouest de l'Iran, dans l'est de l'Azerbaïdjan. "En raison des documents historiques indiquant que Phraaspa se trouvait quelque part en Azerbaïdjan, notre équipe a commencé à étudier certaines zones autour du château de Zahak, qui remonte à l'époque parthe. Après avoir trouvé plus de 20 sites d'habitation et huit barbacanes de l'ère parthe, nous étions certains d'avoir découvert l'ancien château », a déclaré Mohammad Feizkhah, expert du département de la culture et du tourisme de l'est de l'Azerbaïdjan.

Alexander a occupé les médias à l'été 330 av. En 328, il nomma Atropates, ancien général de Darius, comme satrape. Lors du partage de son empire, la Médie méridionale fut donnée au Peithon macédonien mais le nord, éloigné et de peu d'importance pour les généraux qui se battaient pour l'héritage d'Alexandre, fut laissé aux Atropates.

Alors que le sud de la Médie avec Ecbatane passa sous le règne d'Antigone, puis de Séleucos I, Atropates se maintint dans sa satrapie et réussit à fonder un royaume indépendant. Ainsi le partage du pays, que les Perses avaient introduit, devint durable. Le nord fut nommé Atropatene, du nom du fondateur de la dynastie, nom qui se conserve dans l'Azerbaïdjan moderne.

La capitale était Gazaca dans la plaine centrale, et le château fort de la ville était Phraaspa, que l'on croyait identique à la grande ruine Takht-e Suleiman, avec des vestiges de temples du feu sassanides et d'un palais ultérieur.

Un certain nombre d'archéologues pensaient également que Phraaspa était située dans la région autour du château de Bakhtak, dans le sud de la province de l'Azerbaïdjan oriental.

"Comme il n'y a pas de structures défensives et de vastes plaines près du château de Bakhtak, nous ne pouvons pas dire que Phraaspa était située dans les environs", a fait valoir Feizkhah.

"Les sites nouvellement découverts sont dispersés sur de vastes zones. En outre, les archéologues ont déjà découvert de nombreux monuments et artefacts religieux datant de l'ère parthe près du château de Zahak », a-t-il déclaré en conclusion. (cliquez ici pour lire l'article complet)

Importante ville parthe trouvée dans l'est de l'Azerbaïdjan

Les archéologues ont identifié des quartiers résidentiels et des fortifications découverts dans les environs de la forteresse historique de Zahhak dans la province nord-ouest de l'est de l'Azerbaïdjan, comme Faras Pa, l'une des principales villes parthes d'Iran.

Sur la base de documents historiques, Faras Pa a été la capitale du gouvernement local d'Atropathen et considérée comme l'une des principales villes de l'ère parthe. La ville a été attaquée par les forces grecques, mais les guerres d'usure ont forcé les envahisseurs à se retirer.

Suite aux preuves historiques sur l'emplacement de Faras Pa&# 39s dans la région d'Azarbaijan, les archéologues ont lancé une série d'études autour de la forteresse historique de Zahhak qui remonte à l'époque parthe, a expliqué Mohammad Feizkhah, expert en archéologie de l'Organisation du patrimoine culturel et du tourisme de l'Azerbaïdjan oriental.

Les fouilles ont conduit à la découverte de plus de vingt quartiers résidentiels et de huit tours de guet confirmant l'existence jadis de la ville de Faras Pa là-bas.

Selon Feizkhah, malgré le fait que de nombreuses parties des zones résidentielles soient cachées sous les nouveaux villages et les terres agricoles, elles sont très vastes, dont une qui s'étend sur une superficie de sept hectares.

Avant les découvertes autour de la forteresse de Zahhak dans la région de Hashtroud à Eastren Azarbaijan, les experts pensaient que la ville de Faras Pa était située près de la forteresse de Bakhtak dans la partie sud de la province. (cliquez ici pour lire l'article complet)

L'histoire iranienne va être mise à mal chez Christie's

Une collection d'œuvres d'art historiques et anciennes de l'Iran sera vendue à la maison de vente aux enchères Christie à Londres lors de trois ventes intitulées "Visages du monde antique, une collection privée européenne", "Art et manuscrits islamiques", et "Tapis et tapis orientaux." An Le bas-relief de l'époque achéménide représentant la tête d'un soldat, qui avait été détachée de l'escalier est du palais Apadana à Persépolis, sera vendu dans Visages du monde antique le 20 avril. Le bas-relief a été introduit en contrebande d'Iran vers 70 il y a quelques années et a été acheté pour la première fois en 1971 chez Sotheby's, une autre maison de vente aux enchères basée à Londres.

L'organisation iranienne du patrimoine culturel et du tourisme (CHTO) a été informée le 3 avril que le propriétaire du bas-relief avait l'intention de le vendre chez Christie et a immédiatement notifié la maison de vente aux enchères d'arrêter la vente de l'artefact. La plainte déposée contre le propriétaire du bas-relief par le CHTO exigeant sa restitution a été présentée à un tribunal de Londres le 18 avril.

Le bas-relief a été estimé entre 200 000 et 300 000 £, ce qui en fait l'objet le plus cher de toutes les œuvres d'art proposées aux enchères.

Trois situles en bronze datant du XIe au Xe siècle av. millénaire CE sera également en vente lors de la première vente aux enchères.

Une grande collection d'artefacts de différentes époques iraniennes, y compris un Coran du début de l'ère timuride (XVe siècle), et un grand nombre de bols, de poteries, de bouteilles en verre, de poutres d'inscription en bois dur, un talisman en jade sculpté et de nombreuses autres reliques seront seront vendus lors de la vente aux enchères d'art et de manuscrits islamiques, qui se tiendra le 26 avril.

Deux versions de Khamseh (Quintet) composées par le poète iranien Nezami (1141-1203 CE) et un autre livre de poésie également appelé Khamseh composé par le poète indien de langue persane Amir Khosro Dehlavi (1253-1325 CE), qui ont tous été transcrits dans le safavide de l'ère Qajar, ainsi que de la papeterie de l'ère Qajar en turquoise et un morceau d'un textile en soie de l'ère seldjoukide seront en vente lors de cette vente aux enchères.

Un tableau représentant Mirza Aqa Khan Nuri, officiel de l'ère Qajar, signé par Mirza Abolhassan Khan Naghashbashi Ghaffari, le peintre royal de Nassereddin Shah, et de nombreuses photos de lieux saints iraniens seront également en vente lors de la vente aux enchères d'art islamique et de manuscrits.

Un grand nombre de magnifiques tapis persans et tapis tissés dans différentes régions d'Iran seront en vente lors de la vente aux enchères Oriental Rugs and Carpets le 28 avril. (cliquez ici pour lire l'histoire complète)

Dix fûts parthes découverts dans les eaux portuaires de Rig

Dix fûts datant de la dynastie parthe ont été découverts dans les eaux de Rig Port dans la province méridionale de Boushehr. Les fûts étaient principalement utilisés pour enterrer les morts, puis pendant environ 1000 ans (avant les Abbassides) pour le commerce et le transfert du vin.

L'équipe d'archéologie sous-marine d'Iran a récemment découvert 10 fûts dans les eaux côtières du port de Rig. La plupart de ces fûts sont démantelés, et un seul reste intact. Ce type de fût a été le principal conteneur de liquides dans l'Iran antique.

"Plusieurs objets, dont des coiffes, des armures et des ancres en pierre, ont été découverts au cours de la première saison d'exploration dans les eaux du Rig. L'équipe d'archéologie a donc décidé de concentrer son travail sur la documentation, la photographie et le tournage des sites explorés », a expliqué le chef de l'équipe d'exploration, Hussein Tofighian. Entre-temps, le site a été étudié en outre et plusieurs fûts y ont été trouvés, a ajouté Tofighian.

La zone à l'étude s'étend sur un kilomètre et 5 à 8 kilomètres de profondeur dans les eaux côtières d'une île méridionale du port de Rig, où certains vestiges historiques sont dispersés sur le fond marin.

Selon Tofighian, le fût intact fournit des informations utiles sur les fûts qui étaient d'une grande importance dans la région du golfe Persique. Les fûts, avec leurs larges embouchures et leurs petites bases pointues, ont une forme différente de ceux utilisés dans les ports et les navires européens, cependant, ils rivalisent avec le type européen par leur valeur historique et leur utilisation expansive pour enterrer les morts ou transporter des liquides à la fois pour les tâches quotidiennes et Commerce.

Les archéologues sous-marins pensent que les objets découverts sont les restes d'un navire coulé, dont le corps s'est déplacé ou s'est dissous en raison du passage du temps, des forts courants sous-marins et des activités de pêche locales. (voir l'histoire suivante)

Des jarres parthes découvertes dans le sud de l'Iran

Une jarre intacte et neuf jarres brisées datant de l'ère parthe (Ier siècle av. J.-C. au début du IIIe siècle après J. le dimanche.

"Lors de nos premières études lors de la première phase des fouilles, nous avons trouvé plusieurs casques, armures et ancres en pierre dans la région. Ces artefacts ont conduit notre équipe à la découverte des jarres lors de la deuxième phase des fouilles », a ajouté Hossein Tofiqian.

Les jarres à torpilles à bouche ouverte et à pattes acérées étaient utilisées comme cercueils à l'époque parthe, mais ont ensuite été utilisées pour transporter des liquides dans le commerce. Les artefacts diffèrent des amphores souvent utilisées par les navires européens, les torpitos étaient utilisés par les habitants du golfe Persique, a déclaré Tofiqian.

La première phase de fouilles a été réalisée par une équipe d'archéologues de l'Organisation du patrimoine culturel et du tourisme iranienne et de l'Université britannique de Durham, qui a commencé ses travaux fin novembre 2004 dans le but de découvrir des aspects de la vie sociale et économique de le site historique pendant l'ère chalcolithique (7000 ? à 3500 ? BC), tandis que les fouilles précédentes sur le site se sont principalement concentrées sur les époques élamite, achéménide et islamique.

L'équipe a découvert des artefacts, notamment de la poterie et des tessons, indiquant que le processus de cuisson de la faïence était pratiqué sur le site. De plus, plusieurs pièces d'outils en pierre de différentes tailles ont été découvertes, prouvant que les habitants de la région étaient des agriculteurs il y a 7000 ans. (Cliquez ici pour lire l'histoire en entier)

Plus de 400 bas-reliefs découverts dans le sud-est de l'Iran

Plus de 400 bas-reliefs, datant des dynasties sassanide et parthe, ont été récemment découverts à Sarduyeh, dans la région nord de Jiroft, dans la province de Kerman. Les bas-reliefs portent des images d'êtres humains en position de chasse portant des arcs et des flèches, ainsi que des images de chèvres et de chats sauvages, a déclaré mercredi le chef de l'équipe archéologique de la région.

Nader Ali-Soleymani a ajouté que l'étude des œuvres qui appartiennent pour la plupart à l'ère parthe peut révéler les croyances des gens et leurs structures culturelles, économiques et sociales.

Les experts avaient déjà découvert plusieurs autres bas-reliefs dans cinq régions différentes de la province, a-t-il ajouté.

Soleymani a déclaré qu'un groupe d'experts étudie largement les œuvres en bas-relief trouvées dans la province.

Le bas-relief est un style d'art dans lequel les figures gravées dépassent légèrement de l'arrière-plan. (Cliquez ici pour lire l'histoire en entier)

Temple -- Attraction touristique

Photos du bureau IRNA à Kermanshah

Des archéologues sauvent des fragments de Tang-e Bolaghi vieux de 2500 ans

Une équipe d'archéologues iraniens et italiens a collecté 4000 éclats, certains remontant à environ 2500 ans, à Tang-e Bolaghi, qui seront inondés par les eaux du barrage de Sivand, a déclaré mercredi le directeur du groupe archéologique iranien.

Situé dans la province du Fars, Tang-e Bolaghi est situé à seulement quatre kilomètres de Pasargades, la première capitale de la dynastie achéménide (environ 550-331 av. J.-C.) et la résidence de Cyrus le Grand, le fondateur de l'empire perse. Pasargades a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en juillet dernier.

"La catégorisation des éclats peut fournir des informations importantes aux experts car peu de données ont été recueillies sur les dernières périodes des dynasties achéménide et sassanide dans la province du Fars", a ajouté Alireza Asgari.

"Les fragments découverts fourniront également des informations sur les dirigeants locaux, séleucides et parthes ainsi que sur les gens ordinaires vivant dans la région", a déclaré Asgari.

Certains experts pensent que Tang-e Bolaghi faisait autrefois partie de l'ancienne route impériale reliant Pasargades à Persépolis et Suse. La zone antique contient également des sites des périodes néolithique et paléolithique, de l'ère élamite moyenne et tardive (2700-645 av. J.-C.) et de l'ère sassanide (224-651 de notre ère).

En l'absence d'études de faisabilité de niveau expert menées au préalable, la construction d'un barrage a commencé en 1992 dans la région de Tang-e Bolaghi. Le barrage devrait être achevé d'ici mars 2006 et ensuite une partie de l'ancienne ville sera ensevelie sous des tonnes de boue de la rivière Polvar.

Un certain nombre d'experts iraniens de la Fondation Parseh et Pasargades et des équipes d'archéologues italiens, polonais, japonais, français, allemands et australiens ont commencé leurs opérations début janvier pour sauver 129 sites antiques à Tang-e Bolaghi. Chaque équipe travaille sur des sites spécifiques.

Un certain nombre d'autres barrages, tous à des stades avancés de construction, ont été identifiés comme menaçant les sites antiques de l'Iran dans plusieurs provinces, dont Gilan au nord, Kermanshah à l'ouest, le Khuzestan au sud-ouest et l'est de l'Azerbaïdjan au nord-ouest.

Le réservoir du barrage de Karun-3 au Khuzestan a été récemment rempli et une grande partie du patrimoine culturel de l'ancienne Izeh est devenue de nouveaux sites pour l'archéologie sous-marine !

Les archéologues avaient identifié 80 sites dans la région de la période épipaléolithique (20 000-10 000 av. J.-C.), dont 13 grottes et quatre abris sous roche. La vallée de la rivière possède également un grand nombre de reliefs sculptés dans la roche, de tombes, de grottes anciennes et d'autres monuments et artefacts de l'ère élamite. (Cliquez ici pour lire l'histoire en entier)

Des tessons vieux de 3000 ans découverts dans le nord de l'Iran

L'équipe d'archéologues travaillant sur la colline Kalvarz de Rustamabad dans la province de Gilan a récemment déterré des fragments vieux de 3000 ans qui, selon eux, pourraient conduire à la découverte d'une ville ancienne. Les archéologues espèrent qu'ils pourront également découvrir des ruines afin de faire la lumière sur le style architectural du site, a déclaré le directeur de l'équipe, Mohammadreza Khalatbari.

Des études d'éclats découverts précédemment prouvent que le site a été habité jusqu'à l'ère parthe et a été abandonné par la suite, a-t-il noté.

Les faïences grises découvertes dans les couches inférieures de la colline remontent au premier millénaire avant notre ère. ainsi que la faïence rouge découverte sur le site indiquent que la colline était une zone résidentielle pendant l'âge du fer, a-t-il déclaré.

Mais aucun signe d'architecture remontant à l'âge du fer n'a été trouvé, a-t-il ajouté.

La découverte de fours en briques crues et de leurs évents sont également des signes d'une ville, a-t-il observé.

Davantage de recherches doivent être menées pour découvrir l'architecture du quartier résidentiel, a-t-il ajouté.

Des fossiles d'animaux ont également été découverts sur le site.

Plus de 44 sites archéologiques et historiques du premier millénaire av. ont été découverts et identifiés dans la région de Rustamabad au nord de l'Iran. (Cliquez ici pour lire l'histoire en entier)

Mots de la langue pahlavi encore utilisés dans le centre de l'Iran

Certains mots de la langue pahlavi sont encore utilisés par les habitants d'Abyaneh, près de Kashan dans la province centrale iranienne d'Ispahan. L'anthropologue culturel Abbas Torabzadeh a déclaré samedi que le dialecte d'Abyaneh avait changé au fil des ans, mais que la population locale utilise encore ici et là des mots anciens de la langue Pahlavi Ashkani.

La langue Pahlavi Ashkani, une branche du moyen persan qui était parlée à l'époque parthe, a presque été oubliée mais quelques mots de la langue originale sont encore entendus en Abynaeh.

Le directeur du Centre de recherche en anthropologie de l'Organisation du patrimoine culturel et du tourisme (CHTO) est convaincu que la langue étant un phénomène dynamique et actif, on ne peut pas facilement dire qu'une ancienne langue est morte et qu'une nouvelle l'a remplacée.

"La langue ne cesse de changer. De nouveaux mots sont constamment inventés et remplacés, et certains vieux mots commencent à être oubliés », a observé Mohammad Mirshokra.

Les habitants d'Abyaneh ont conservé certains mots de la langue Pahlavi Ashkani, mais on ne peut pas dire qu'ils parlent la langue dans sa forme originale, a-t-il ajouté.

Il existe également une langue appelée Taati parlée par les habitants de Jolfa dans l'ouest de l'Iran, a noté Mirshokra'i.

Le taati est une langue qui s'est développée à partir du persan moyen presque indépendamment du persan moderne. Il a conservé de nombreuses caractéristiques de la langue Pahlavi de l'ère sassanide.Taati peut être compris par des locuteurs persans avec un peu de pratique.

Il existe un grand danger que les mots Pahlavi Ashkani utilisés par les habitants d'Abyaneh soient remplacés par des expressions persanes modernes, car la ville devient progressivement un pôle d'attraction touristique majeur.

Le moyen persan est une langue qui s'est développée vers 300 avant JC, peu après la fin de l'ère achéménide, et est divisée en Pahlavi Ashkani et Pahlavi Sassani. L'alphabet utilisé pour le persan moyen s'appelle Pahlavi et s'écrit de droite à gauche. (Cliquez ici pour lire l'histoire en entier)

Comité international pour la sauvegarde des vestiges historiques de Tang-e-Bolaghi

Un comité international sera mis en place pour aider à sauver les 129 vestiges archéologiques des gorges de Tang-e-Bolaghi qui seront submergés lorsque le barrage de Sivand sera inondé dans un an.

Le Tang-e-Bolaghi de 18 km est situé à 4 km du site du patrimoine mondial de Pasargades et est considéré comme faisant partie de la première capitale de la dynastie achéménide. Les érudits pensent que c'était la route du royaume et la route la plus importante du pays à l'époque achéménide, reliant Pasargades à Persépolis et à Suse.

Le chef du projet Pars-e Pasargadae, Mohammad Hasan Talebian, a déclaré à CHN qu'ils tentaient de mettre en place un comité sous la supervision de l'UNESCO pour empêcher la perte des sites historiques de la région.

Selon Talebian, des érudits d'Italie, de France, du Japon, d'Australie, d'Allemagne, de Pologne et d'Angleterre ont jusqu'à présent annoncé qu'ils étaient prêts à participer aux fouilles de Tang-e-Bolaghi, et on espère que d'autres se présenteront avec le décor. du comité, qui devrait se former dans les prochains mois.

La demande formelle d'organiser le comité a déjà été remise à l'UNESCO et Mounir Bouchenaki, directeur général adjoint de l'UNESCO pour la culture, a annoncé son approbation lors de la visite du site, a déclaré Talebian.

Quelque 129 vestiges historiques ont été découverts dans la région au cours des derniers mois, qui comprennent des collines, des fours à métaux, des grottes et des zones résidentielles datant d'avant Jésus-Christ, des fours à pierre, deux cimetières collectifs et plus de 7 kilomètres de bordure en pierre. à l'époque des Parthes.

Le barrage de Sivand devrait être inondé d'ici l'année prochaine lorsque près de 8 kilomètres de sites historiques de la gorge Tang-e-Bolaghi seront submergés.

Des barrages ont été construits ces dernières années pour aider au développement économique et à l'approvisionnement en eau dans certains pays en développement, mais ces projets ont mis en danger leur patrimoine culturel et les chercheurs ont donc été incités à les sauver avant d'inonder les barrages.

Le site antique de Pasargades, à 70 km au nord de Persépolis dans la province du Fars, se compose de nombreux trésors historiques comme le mausolée de Cyrus et le palais du public, et est la première capitale achéménide dans laquelle le plus ancien système de jardins iranien appelé Chahar-bagh (4 jardins) a été utilisé.

Pasargades est le cinquième site iranien inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en 2004, et mérite donc une attention particulière et toute tentative de le mettre en danger est interdite.

La construction du barrage Sivand a commencé en 1992 sur la rivière Tang-e-Bolaghi sans l'autorisation de l'Organisation iranienne du patrimoine culturel et du tourisme. (Cliquez ici pour lire l'histoire en entier)

Cité circulaire parthe découverte à Khorasan

Les archéologues iraniens ont trouvé le plan architectural d'une ville circulaire parthe dans le château de Nehbandan, dans le sud du Khorasan.

Le château de Nehbandan est l'une des villes antiques les plus importantes d'Iran qui présente des signes de différentes périodes historiques. Bien qu'il n'ait pas été beaucoup fouillé, les archéologues ont trouvé des vestiges de l'ère parthe (250 avant JC - 226 après JC) à safavide (1501 - 1722).

"Comme ce site n'a pas été beaucoup étudié, nous avons commencé à étudier les structures de ce complexe historique il y a 2 ans et avons découvert qu'il avait une forme circulaire", a déclaré à CHN Naser Nasr-abadi, responsable des fouilles de ce site.

Les photographies aériennes ont été d'une grande aide pour identifier la forme circulaire de cette ville qui a un diamètre de 250 mètres carrés et couvre une superficie d'environ 50 mètres carrés, a déclaré Nasr-abadi.

Selon des documents historiques, l'architecture circulaire a été très utilisée à différentes périodes historiques, y compris l'ère parthe, mais c'est la première preuve archéologique de ce type de ville appartenant à l'ère parthe trouvée en Iran.

Les experts iraniens ont étudié cette ville de manière approfondie au cours des 3 dernières années afin d'identifier son contexte historique précis. Maintenant, sur la base d'un morceau de céramique avec des inscriptions Pahlavi et la tête d'une statue appartenant à l'époque parthe, les experts sont assurés que la ville a été construite à l'époque parthe et a été d'une grande importance pour cette dynastie. (cliquez ici pour lire l'article complet)

Des sites parthes et sassanides découverts dans le nord-ouest de l'Iran

Une équipe de recherche iranienne et étrangère a récemment découvert quatre immenses sites historiques datant des époques parthe et sassanide sur le plateau de Moghan dans la province d'Ardebil.

Le directeur de l'équipe, Karim Alizadeh, a déclaré samedi que l'équipe achevait ses travaux de recherche dans la région lorsqu'elle a découvert les sites.

"Les sites historiques étaient entourés de canaux utilisés pour irriguer les terres agricoles et protéger également la zone", a-t-il ajouté.

"L'équipe, qui comprenait des archéologues et des experts des universités de Téhéran et de Tabriz, de l'Organisation du patrimoine culturel et du tourisme ainsi que de l'Université de New York, travaillait dans la région depuis un mois", a déclaré Alizadeh.

Il a poursuivi en disant que les découvertes préliminaires indiquent que les sites appartenaient aux époques parthe (250 av. J.-C.-226 ap. J.-C.) et sassanide (226 à 651 ap.

"Les sites et les artefacts découverts révèlent le fait que ces sites nouvellement découverts ont de nombreuses affinités avec ceux du Khuzestan et de la région mésopotamienne. Ils montrent que les Sassanides avaient organisé des activités agricoles systématiques et développées dans tout le pays, mais pour des raisons inconnues, ils ont ensuite été négligés », a-t-il déclaré.

Alizadeh a noté l'importance de la découverte d'affinités entre la région méridionale du Khuzestan et le plateau de Moghan dans le nord-ouest de l'Iran, malgré leurs climats différents, et a ajouté que ces découvertes devraient être étudiées plus en profondeur.

Les études aideront à faire la lumière sur les modes de vie, l'économie et les liens commerciaux des différentes régions de l'Iran dans les temps anciens, a-t-il déclaré en conclusion. Source : Agence de presse Mehr (cliquez ici pour lire l'article complet)

Un village souterrain de l'ère parthe découvert près de Maragheh

Des archéologues iraniens ont découvert un village de l'ère parthe sous la terre près du temple Mehr de la ville de Maragheh, au nord-ouest, a déclaré mercredi le directeur du département du patrimoine culturel et du tourisme de Maragheh.

"Le temple de Mehr étant l'un des sites peu connus d'Iran, notre équipe a prévu d'effectuer des fouilles autour de lui pour connaître certains détails sur le temple. Les fouilles ont abouti à la découverte d'un village souterrain qui, selon les archéologues, remonte à l'ère parthe", a ajouté Nasser Zavvari.

Le temple Mehr, qui a été construit à l'époque parthe (247 av. C'était l'un des principaux temples de la religion du mithraïsme dans l'Iran antique.

Le village est situé à une profondeur d'un mètre sous le niveau du sol et certains trous ont été utilisés comme entrées dans la communauté souterraine, a-t-il déclaré.

"Un certain nombre de maisons du village de Varju'i sont situées au-dessus du village souterrain. Nous prévoyons d'acheter les maisons pour protéger la zone pour des études supplémentaires », a déclaré Zavvari.

Il y a plusieurs mois, des archéologues ont annoncé avoir découvert un abri souterrain de trois étages datant de l'ère sassanide dans le sud de la province d'Ispahan. Leur étude initiale indiquait que l'abri avait été construit à des fins militaires et pouvait cacher environ 50 personnes.

L'abri souterrain comprend sept salles ainsi que trois grandes et deux petites salles. Chaque étage était relié à l'autre par plusieurs trous et un escalier mène à l'entrée principale de l'abri.

Les archéologues ont déterminé que la faïence découverte à l'intérieur de l'abri remonte à l'ère sassanide (226-651 de notre ère).

En outre, une équipe d'archéologues a récemment mis au jour une autre ville souterraine près de Nushabad, dans la province d'Ispahan.

Les experts pensent que l'étude des anciennes communautés souterraines récemment découvertes peut fournir des informations précieuses sur l'architecture de l'ancien Iran. Ainsi, un nouveau domaine d'étude appelé architecture souterraine ou creusée à la main a été établi. Source : Agence de presse Mehr (cliquez ici pour lire l'article complet)

Dernière mise à jour de cette page le 13 mars 2021

En ligne depuis le 28 mars 1998
Copyright ©1998-2021 Edward C. D. Hopkins, tous droits réservés


Votre moteur tourne et tourne, mais ne tente jamais de rattraper.

Cela se produit encore et encore, car de nombreux raccords à déconnexion rapide qui fixent la conduite de carburant au moteur hors-bord sont tout simplement bon marché. Il en va de même pour les barbes qui fixent le raccord et la conduite de carburant, et/ou les colliers de serrage qui les fixent. Avec le temps, toutes ces connexions ont tendance à commencer à fuir ou à permettre à l'air d'être aspiré.

Les conduites de carburant, les colliers de serrage et les connecteurs bon marché causent généralement des problèmes avec votre moteur hors-bord.

SOLUTION RAPIDE: Tout d'abord, serrez la balle pendant que vous regardez le raccord entre le moteur et la ligne, la barbe et le tuyau, la barbe à chaque extrémité de la balle, et s'il est visible, le raccord entre la ligne et le réservoir. Vous devez isoler la fuite et la colmater. S'il n'y a pas de fuite de carburant visible, la balle peut aspirer de l'air, pressez-la encore et encore avec votre oreille à côté de chaque connexion, pendant que vous écoutez un gargouillement. Une fois la fuite isolée, vous pourrez peut-être la réparer en coupant une section de la conduite de carburant et en refixant le raccord cannelé ou le raccord avec un nouveau morceau de tuyau, ou en remplaçant simplement un collier de serrage. Si le raccord lui-même a mal tourné, vous pouvez parfois le pousser d'un côté ou de l'autre pour faire tourner temporairement le moteur. Une fois cela fait, le tirage du moteur est souvent suffisant pour maintenir le flux de carburant en mouvement.


Le Sénat jordanien se réunit alors que les protestations font boule de neige contre l'austérité soutenue par le FMI

Le sénat jordanien se réunit pour une session extraordinaire après une autre nuit de manifestations à travers le pays, contre les mesures d'austérité soutenues par le FMI, notamment un projet de loi sur l'impôt sur le revenu et la hausse des prix.

Quelque 3 000 personnes font face à une forte présence de sécurité pour se rassembler près du bureau du Premier ministre à Amman, jusqu'aux premières heures du dimanche matin, agitant des drapeaux jordaniens et des pancartes indiquant : "Nous ne nous agenouillerons pas".

Des protestations se sont abattues sur le pays depuis mercredi, lorsque des centaines de personnes ont répondu à un appel des syndicats, inondant les rues d'Amman et d'autres villes pour exiger la chute du gouvernement.

Le mois dernier, le gouvernement a proposé une nouvelle loi sur l'impôt sur le revenu, qui n'a pas encore été approuvée par le parlement, visant à augmenter les impôts des salariés d'au moins cinq pour cent et ceux des entreprises de 20 à 40 %.

Ces mesures sont les dernières d'une série de réformes économiques depuis qu'Amman a obtenu une ligne de crédit de 723 millions de dollars sur trois ans du Fonds monétaire international en 2016.

Comptez-vous sur le Times of Israel pour des informations précises et perspicaces sur Israël et le monde juif ? Si oui, veuillez vous joindre La communauté du Times of Israel. Pour aussi peu que 6 $/mois, vous :

  • Soutien notre journalisme indépendant
  • Prendre plaisir une expérience sans publicité sur le site ToI, les applications et les e-mails et
  • Accéder au contenu exclusif partagé uniquement avec la communauté ToI, comme notre série de visites virtuelles Israel Unlocked et les lettres hebdomadaires du rédacteur en chef fondateur David Horovitz.

Nous sommes vraiment ravis que vous ayez lu Articles du X Times of Israel au cours du dernier mois.

C'est pourquoi nous venons travailler chaque jour - pour fournir aux lecteurs avertis comme vous une couverture incontournable d'Israël et du monde juif.

Alors maintenant, nous avons une demande. Contrairement à d'autres médias, nous n'avons pas mis en place de paywall. Mais comme le journalisme que nous faisons est coûteux, nous invitons les lecteurs pour qui le Times of Israel est devenu important à aider à soutenir notre travail en rejoignant La communauté du Times of Israel.

Pour aussi peu que 6 $ par mois, vous pouvez aider à soutenir notre journalisme de qualité tout en profitant du Times of Israël SANS PUBLICITÉ, ainsi que l'accès à du contenu exclusif réservé aux membres de la communauté Times of Israel.


Les cerfs-volants de Gaza provoquent 3 000 incendies et brûlent 2 500 acres de terres agricoles israéliennes

Au cours des six dernières semaines, des cerfs-volants transportant des bombes incendiaires et des ballons lancés depuis la bande de Gaza ont déclenché 3 000 incendies distincts et décimé quelque 10 000 dunams (2 500 acres) de terres agricoles près de la frontière de Gaza, selon les chiffres cités aujourd'hui par la télévision Hadashot.

Comptez-vous sur le Times of Israel pour des informations précises et perspicaces sur Israël et le monde juif ? Si oui, veuillez vous joindre La communauté du Times of Israel. Pour aussi peu que 6 $/mois, vous :

  • Soutien notre journalisme indépendant
  • Prendre plaisir une expérience sans publicité sur le site ToI, les applications et les e-mails et
  • Accéder au contenu exclusif partagé uniquement avec la communauté ToI, comme notre série de visites virtuelles Israel Unlocked et les lettres hebdomadaires du rédacteur en chef fondateur David Horovitz.

Nous sommes vraiment ravis que vous ayez lu Articles du X Times of Israel au cours du dernier mois.

C'est pourquoi nous venons travailler chaque jour - pour fournir aux lecteurs avertis comme vous une couverture incontournable d'Israël et du monde juif.

Alors maintenant, nous avons une demande. Contrairement à d'autres médias, nous n'avons pas mis en place de paywall. Mais comme le journalisme que nous faisons est coûteux, nous invitons les lecteurs pour qui le Times of Israel est devenu important à aider à soutenir notre travail en rejoignant La communauté du Times of Israel.

Pour aussi peu que 6 $ par mois, vous pouvez aider à soutenir notre journalisme de qualité tout en profitant du Times of Israël SANS PUBLICITÉ, ainsi que l'accès à du contenu exclusif réservé aux membres de la communauté Times of Israel.


Top 5 des compagnies aériennes desservant Cleveland Hopkins Intl vers la Pologne

Notes selon les avis clients KAYAK

Inconvénients : "Pas grand-chose d'autre qu'un meilleur choix de films et de musique. Super compagnie aérienne comme toujours"

Points positifs : "Ils sont très sympathiques"
Inconvénients : "Continuer simplement les meilleurs services"

Points positifs : "Personnel incroyable"
Inconvénients : "Sièges inconfortables et systèmes de divertissement médiocres"

Points positifs : "My FA de IAH à DOH était exceptionnel. Elle s'est assurée que j'étais à l'aise pendant tout le vol"

Points positifs : "Grande expérience"
Inconvénients : "Excellent"

Points positifs : "Equipage et temps de vol"
Points négatifs : "Entertament - pleasee TV"

Points négatifs : "J'avais un bagage à main et un sac pour ordinateur portable. Sur le site Web, ils disent que vous êtes autorisé à transporter un objet personnel tel qu'un sac à main ou un sac pour ordinateur portable avec le bagage à main. Ce gars à l'aéroport de Nagpur dit que le poids de ces deux combinés devrait être inférieur à 15 livres. tu te moques de moi ?"

Points positifs : "seat was great"
Inconvénients : "agent de bord devrait être plus gentil"

Points négatifs : "Le vol a été retardé, ce qui m'a fait rater mon vol de correspondance. J'étais à la porte de mon vol de correspondance 5 minutes avant le départ, cependant, ils ne m'ont pas laissé entrer. Ils ont transféré mon vol et maintenant je dois attendre 24 heures pour le prochain vol."

Points positifs : "exellent en tout"

Avantages : "Tout. Le service, la nourriture, les divertissements en vol (tant de films au choix), les agents de bord étaient géniaux, le vol s'est déroulé sans heurts, il est passé si vite que si le temps n'existait pas. Je recommande Qatar Airways à tout le monde.
Points négatifs : "Je ne trouve aucun défaut. Désolé !"

Points positifs : "Le service d'équipage de cabine était très bon. Le vol avec l'avion Airbus 350 était vraiment confortable et calme. Ils accordent une attention particulière aux enfants et aux bébés et tous les enfants reçoivent un sac-cadeau avec des jouets, du chocolat, etc., ce qui rend tout le monde heureux, en particulier les enfants. Personnellement, j'aime regarder les nouveaux films et j'ai apprécié de passer mon temps de vol.
Points négatifs : "Leur nourriture du sud de l'Inde était sans test dans les vols entrants et sortants de Philadelphie à Doha. Les collations étaient bonnes mais le repas devrait certainement être meilleur pour le changer. »

Points positifs : "Nous nous sommes sentis chez nous, tout était confortable de A à Z - un voyage inoubliable"
Inconvénients : "Aucun"

Points positifs : "Les services Groynd aux États-Unis et à Doha sont excellents et rapides. Le processus d'enregistrement en Inde est très lent"
Points négatifs : "Notre premier voyage au Qatar. J'adorerai certainement voyager à nouveau si les tarifs sont raisonnables.

Points positifs : "Bonne nourriture et bonne hospitalité"

Points négatifs : "Qatar Airlines nous a facturé des frais de 600 euros pour avoir manqué un vol, même si nous les avons contactés auparavant pour expliquer les circonstances indépendantes de notre volonté."

Points positifs : "L'équipage était bon, la nourriture était correcte"
Points négatifs : "L'équipement/l'électronique était un peu daté."

Avantages : "Rien"
Points négatifs : "Ils ont annulé mon voyage"

Points positifs : "Les agents de bord étaient très sympathiques. Sur le vol, les collations et les boissons étaient brillantes toutes les heures environ et les repas étaient copieux et avaient bon goût. On m'a donné un sac avec un couvre-œil, des bouchons d'oreilles, des chaussettes, des lingettes pour le visage et des écouteurs. L'animation était bien aussi. Le Qatar est une compagnie aérienne incroyable. J'aimerais que nous ayons quelque chose comme ça aux États-Unis ! »

Points positifs : "Les agents de bord m'ont attendu à la porte depuis la sauvegarde des douanes. Ils m'ont vu courir et m'ont dit que ça allait. Sur le vol, les collations et les boissons étaient brillantes toutes les heures environ et les repas étaient copieux et avaient bon goût. On m'a donné un sac avec un couvre-œil, des bouchons d'oreilles, des chaussettes, des lingettes pour le visage et des écouteurs. L'animation était bien aussi. Le Qatar est une compagnie aérienne incroyable. J'aimerais que nous ayons quelque chose comme ça aux États-Unis ! »

Points positifs : "Tout autour de la grande compagnie aérienne. Confortable pour les vols super longs et complètement accommodant."

Points positifs : "Le service de l'enregistrement jusqu'à l'atterrissage était sur le ballon et superbe. Ils étaient sympathiques et désireux d'aider avec tout. Ils ont les derniers films et émissions à regarder sur leurs divertissements en vol."

Points positifs : "L'accueil sympathique de l'équipage et la propreté et l'ordre de tout, la nourriture était délicieuse chaude et fraîche"
Points négatifs : "Les boissons alcoolisées sur l'embarcation ont dû être interdites pour sac de Dieu"

Points positifs : "L'équipage ! Il y avait un équipage très pétillant et ami principalement philippin qui était extrêmement sympathique et serviable. Avoir un beau sourire aide certainement avec la longue durée du vol !"
Inconvénients : "La nourriture la nourriture"

Points positifs : "Personnel sympathique. Bonne nourriture. "
Points négatifs : "Contrairement à mon vol entre les États-Unis et le Qatar, ce vol était obsolète et leur appareil tactile de streaming vidéo était ancien."

Points négatifs : "ils me mettent dans un autre vol"

Points négatifs : "Long vol sur un 777-200. Avions bondés, équipage peu attentif aux appels légers et nourriture au mieux médiocre. Le service de divertissement était horrible, de vieux films et une sélection typique de films de Bollywood de la compagnie aérienne Qatar (prévu lors d'un vol depuis Doha, mais pas la Nouvelle-Zélande!) Le siège ne s'inclinerait pas, mais aucune possibilité de changer de siège.

Points positifs : "Le personnel était très arrangeant et a pu me fournir un siège avec plus d'espace pour les jambes à la dernière minute."
Points négatifs : "La nourriture"

Points positifs : "Un vol plus court après un long et une courte correspondance à Doha. Équipage incroyable, offrant beaucoup d'aide avec mon bébé, encore beaucoup de nourriture, assez savoureuse, on nous a offert des secondes et le vol n'était pas plein :) cette fois dans une rangée de berceaux, ce qui était un bonheur pendant au moins une partie du temps. "
Points négatifs : "Les sièges de la rangée du berceau étaient assez étroits et moins confortables, encore une fois les options de divertissement décevantes."

Points positifs : "Excellente expérience dans l'ensemble, la nourriture était correcte, les sièges étaient confortables et avaient assez d'espace pour moi à 6 pieds de haut, le personnel était très sympathique et serviable, la sélection de divertissements était bonne avec de nombreux nouveaux films. Je n'ai eu aucun problème avec mon escale. La franchise de bagages était super car j'avais des bagages supplémentaires de mon voyage. Je suis très satisfait de leur service client, la veille de mon premier vol, j'ai reçu un appel téléphonique du service client du Qatar me disant qu'en raison de retards, je ne serais pas en mesure d'effectuer mon vol de correspondance vers Édimbourg, ils aimeraient donc me réserver. sur un autre vol au lieu de devoir attendre 24 heures à Doha. J'ai été très impressionné par ce service."
Points négatifs : "Je n'avais pas de wifi disponible depuis Doha-Johannesburg"

Points positifs : "Première fois que j'ai eu une glace dans un avion"
Inconvénients : "Les repas faibles en calories étaient horribles."

Points positifs : " Tout était bon."
Points négatifs : "Plus de films, pas de wifi, meilleure nourriture"

Avantages : "Ponctualité"
Inconvénients : "Qualité des aliments - beaucoup de sucre dans les repas pour enfants. Système de divertissement lent. Nous avons été obligés de déplacer les sièges en position verticale une demi-heure avant d'atterrir sur un vol de nuit. »

Avantages : "Economie traitée comme de première classe !"

Inconvénients : "Suggestion : Je pense qu'il est préférable que tous les enfants et leurs parents/gardiens aient des sièges prioritaires à l'avant. Cela réduira les désagréments inutiles causés aux autres passagers sur les longs vols et améliorera en même temps l'expérience des enfants et de leurs gardiens si une attention particulière peut leur être consacrée.

Points positifs : "L'embarquement et le confort des sièges étaient bons"
Points négatifs : "La quantité de nourriture dans chaque service n'était pas suffisante. Qualité de la nourriture ok. La limite de bagages de cabine de 15 lb/7 kg par bagage est terriblement insuffisante, ce qui rend les bagages de cabine standard inutiles"

Points positifs : "Le vol de Chicago avait plus d'une heure de retard, j'ai donc dû manquer ma correspondance avec Cincinnati. J'ai dû attendre 4 heures à l'aéroport pour prendre mon prochain vol, ce qui a rendu le long voyage encore plus long. Aucun accès prioritaire au salon n'est prévu pour rattraper le retard. Le Qatar n'aura plus jamais mes affaires."

Points négatifs : "Je ne suis jamais arrivé au vol Erevan-Doha, car Qatar Airways ne m'a pas amené à ma destination à temps. Ils ont eu un atterrissage d'urgence aux Açores, après des turbulences et plusieurs passagers ont été blessés, lorsque le pilote n'a pas averti les passagers de mettre leur ceinture de sécurité et ils ont volé dans les airs, heurtant le plafond avant de tomber. Un passager a eu une crise cardiaque. Une fois qu'ils nous ont débarqués aux Açores, plus aucun employé de Qatar Airways ne nous a aidés sur place. Les passagers ont été laissés entre les mains du personnel de l'hôtel et de l'aéroport. Il y avait très peu de communication avec les passagers. Un vol de secours devait arriver dans 12 heures. Il n'est venu que pour 35 autres. Après l'atterrissage d'urgence, certains passagers ont remarqué qu'une aile semblait défectueuse. La perturbation n'était peut-être pas due uniquement au mauvais temps, mais aussi à un avion défectueux.»

Points positifs : "Le QA Crew a agi avec courage lors de turbulences très sévères, continuant à être professionnel malgré les blessures"
Points négatifs : "QA HQ n'a pas répondu à l'urgence avec professionnalisme. Ils ont fait un travail décent avec l'hébergement à l'hôtel, mais seule la réception de l'hôtel a assuré la communication. Seules des plaintes constantes ont conduit à la fourniture de nourriture à l'aéroport après 6 heures d'attente pour embarquer. Aucune compensation n'a été offerte par QA à notre arrivée à Doha. Rien. Performances exceptionnellement médiocres d'une compagnie aérienne dont vous attendez plus."

Points positifs : "- Embarquement et enregistrement efficaces - arrivées à l'heure"
Points négatifs : "- La nourriture n'est pas aussi bonne que les années précédentes. Aucune variété. - -- Les préposés ne viennent pas pour la deuxième boisson (sans parler de la distribution d'eau) - Les avions montrent de l'usure, les prises USB ne fonctionnent pas"

Avantages : "Rien"
Inconvénients : "des retards avec peu d'informations et de compensation"

Points positifs : "Nous avons aimé à quel point vos membres d'équipage étaient attentifs"
Points négatifs : "Le vol que nous avons pris de Doha vers l'Inde a été une mauvaise expérience, l'embarquement n'a pas été bien géré et l'équipage de ce vol n'était pas attentif."

Points positifs : "Le service était excellent et la nourriture était correcte. Je ne mange pas de viande ni de produits laitiers mais il y avait encore de la nourriture pour moi sur ce vol.
Points négatifs : "Aucune plainte."

Points positifs : "Le vol est parti à l'heure et est arrivé à l'heure."
Inconvénients : "La qualité de la collation pourrait être améliorée."

Points positifs : "La nourriture était excellente et les autres agents de bord étaient gentils et compréhensifs."
Points négatifs : "Il y avait un agent de bord qui appartenait à une population plus âgée qui était extrêmement impoli avec moi et pas du tout accommodant avec moi-même, mon mari ou mes enfants. Elle avait une attitude et semblait irritée par mes questions, mes préoccupations et, dans l'ensemble, par ma présence. Nous avons eu un problème avec les sièges et pas de sièges avec nos enfants de 4 et 7 ans. »

Points positifs : "Belle équipe, beaucoup de nourriture et de collations disponibles. Bon vin."
Points négatifs : "Vol retardé, correspondance presque manquée, on m'a dit que le premier vol devait vérifier les bagages à main, puis ils ont perdu nos bagages lors de la correspondance, sièges à l'étroit, mais j'ai payé pour les sièges les moins chers"

Points négatifs : "Nous sommes arrivés avec plus d'une demi-heure de retard, et étant donné qu'il était environ 4 heures du matin, c'était important. Le gars sur le siège du milieu était grand et a dû piquer ses jambes pour s'immiscer dans mon espace. »

Points positifs : "L'équipage a été attentif aux besoins des passagers de manière silencieuse : sans fanfare, a fait tout son possible pour en faire un voyage agréable et confortable. En fait, ils ont fait tout leur possible pour m'emmener en fauteuil roulant jusqu'au prochain vol, ce dont j'avais grandement besoin"
Points négatifs : "Le premier vol a été retardé en raison de circonstances indépendantes de la volonté de la compagnie aérienne. Ils ont réussi à nous y amener et à m'aider avec un fauteuil roulant, etc. pour prendre l'avion. Excellent service et gentillesse "

Points positifs : "Lorsque vous perdez votre téléphone dans le siège de la classe affaires et qu'un technicien va le trouver une fois que vous atterrissez à Zurich et le jour où il a miraculeusement disparu, il n'y a pas grand-chose à aimer chez Swiss Airlines. Swiss Airlines n'entendra pas la fin de tout cela, c'est qu'ils n'acceptent pas de remplacer le téléphone de mon fils. Mon mari est avocat et nous sommes prêts à rendre cela au public. »
Points négatifs : "Mon fils a laissé tomber son téléphone dans un siège en classe affaires et le technicien du personnel au sol a affirmé qu'il n'était pas là. Le vol à son meilleur ! Swiss Air ferait mieux d'assumer la responsabilité de son personnel louche et d'accepter de remplacer le téléphone de mon don rapidement ou nous porterons cela aux yeux du public et des tribunaux. Je suis sûr que nous pourrions obtenir un grand recours collectif. »

Points positifs : "J'ai eu un surclassement surprise en classe affaires où le service, la nourriture et le confort étaient tous excellents."
Points négatifs : "Le vol a été retardé de près d'une heure alors que nous étions à bord. (en fin de compte, ce n'est pas la faute de la compagnie aérienne), si je n'avais pas été en classe affaires, cela aurait été très inconfortable.

Points positifs : "Les deux fois où j'ai pris l'avion avec les compagnies aériennes suisses, c'était génial ! La nourriture est abondante, le personnel est très gentil. »

Points positifs : "good flight n'a eu aucun problème"

Points positifs : "Tout, mais le manque de divertissement et les sièges que j'ai achetés étaient séparés."
Points négatifs : "Le manque de divertissement et les sièges que j'ai achetés étaient séparés."

Points positifs : "Généralement, l'air suisse était bon"
Points négatifs : "Je pose une question si nous arriverons tard, elle me fait des remarques intelligentes que nous serons à l'heure. Non nous étions en retard 28 minutes mes bagages ne sont pas arrivés, je suis à 4 heures de Varsovie, j'attends les bagages qui ont été perdus et rate ma correspondance faire voyager en avant. Je suis rentré à 20h. Elle a vérifié mon bagage à main et ils ont perdu, je n'ai qu'un sac avec du rouge à lèvres là-dedans"

Points positifs : "Un équipage amical. La nourriture était bonne. Bon décollage et atterrissage."
Inconvénients : "Sièges. Ils étaient extrêmement trop petits et serrés. Il est très difficile de bouger ou d'essayer de dormir pendant le long vol. Je pense qu'ils doivent absolument être plus larges. Difficile de s'asseoir côte à côte avec les autres. Je devais garder mes bras devant moi ou je pousserais l'autre personne. Je sais que toutes les compagnies aériennes sont à peu près les mêmes. mais ça ne devrait pas être."

Inconvénients : "La prise casque est toujours l'ancienne, vous ne pouvez donc pas utiliser la vôtre."

Avantages : "J'espère que ce transporteur se développera à pas de géant. L'avion était neuf et propre, les pilotes ont effectué un décollage et un atterrissage sans faille, les agents de bord étaient sympathiques à un défaut, l'avion est parti à l'heure et est arrivé tôt. L'aller-retour Orlando-Venise coûtait 980 $ l'aller-retour. Le seul détail ennuyeux était la sélection quelque peu limitée de films.

Points négatifs : "Je viens de vivre l'expérience la plus désagréable avec Swiss Air et je pense que quiconque sur FB devrait être très prudent lorsqu'il traite avec cette compagnie aérienne. Je suis membre Gold de Star Alliance depuis plus de 20 ans et j'ai volé des dizaines de fois sur Swiss et j'attendrais de la courtoisie et de la considération en échange de ma loyauté envers leur compagnie aérienne. Leur vol de Hong Kong à Zurich part à 00h15. J'ai réservé par erreur cela pour le 9 novembre au lieu de la fin de soirée prévue du 9 qui s'avère alors être le 10 novembre. Lorsque j'ai découvert mon erreur, j'ai appelé Swiss au moins six fois pour expliquer mon erreur et demander si mon fils pouvait se tenir prêt pour le même vol le 10 ou même appliquer le montant pour réserver le même vol le lendemain. ZÉRO flexibilité ou considération. Vol manqué, perd toute sa valeur. Commencer à partir de zéro. Étonné qu'une compagnie aérienne qui prétend servir ses clients me traite de cette façon. Je voyage à travers l'Europe au moins 6 à 10 fois par an depuis l'Asie. Je vais désormais passer par Francfort, Munich, Paris, Londres, Vienne, Istanbul ou encore Moscou avant de repasser par Zurich. J'encourage tous ceux qui planifient leur voyage à être très prudents lorsqu'ils envisagent des vols avec Swiss Airlines. Peut-être que ce traitement d'un client fidèle explique pourquoi il a déjà fait faillite une fois."

Points positifs : " Le vol en lui-même était bon, confortable, le personnel était professionnel"

Avantages : "temps de trajet court"
Points négatifs : "l'atterrissage était beaucoup trop drastique. La pression lors de l'atterrissage n'était pas douce et j'ai eu beaucoup de mal à essayer de permettre à mon audition de revenir. La pression artérielle dans ma tête donnait l'impression que ma tête allait exploser. J'ai eu mal à la tête pendant longtemps. Je n'ai pas du tout aimé le vol."

Points positifs : "L'équipe était professionnelle et attentionnée. Vol de 55 minutes, la nourriture était donc de la crème glacée, des boissons et un morceau de chocolat suisse. Le système de divertissement de l'avion dans ma section ne fonctionnait pas. J'ai dû vérifier mon bagage à main !"
Points négatifs : "Tout ce qui précède à l'exception du commentaire de l'équipage et de la nourriture."

Inconvénients : "Pas de divertissement de siège."

Points positifs : "Lors de l'enregistrement, j'ai été surclassé en affaires sans le savoir jusqu'à ce que je regarde mes cartes d'embarquement. C'était une bonne surprise bien sûr."

Points positifs : "Le salon d'affaires de l'aéroport de Zurich de la Suisse est le plus confortable que j'aie jamais connu. Les agents de bord étaient professionnels, courtois et très serviables. Une expérience de vol très agréable en classe affaires."

Points positifs : " Les agents de bord étaient attentifs, la nourriture délicieuse, la sélection de films excellente également."
Points négatifs : "J'ai pris l'avion de Miami à Zurich, de Zurich à la France, de la France à Zurich et de Zurich à Miami en l'espace d'une semaine et ils avaient tous au moins 30 minutes de retard. MAIS les agents de bord sont venus avec de l'eau pendant que nous étions assis et ont offert du chocolat, ce que j'ai vraiment aimé. Ce n'était pas la pire chose pour moi, mais je peux voir à quel point c'est ennuyeux. »

Avantages : "Un embarquement sans fioritures. Départ à l'heure. Bonne nourriture dans l'ensemble. Excellent équipage de cabine, ils se sont occupés d'un enfant en bas âge avec de la fièvre et de sa mère.
Inconvénients : "Rien"

Points positifs : "C'est un vol si court que pour moi l'expérience est assez insignifiante. J'ai aimé qu'il soit à l'heure et le reste était très moyen pour ce à quoi je m'attendais en 45 minutes de vol"
Points négatifs : "J'aurais aimé une vidéo"

Points positifs : "On time super équipage. Du vin gratuit qui est l'air de la Suisse."

Points positifs : "Bon service, espace pour les personnes et les bagages"
Points négatifs : "Moins que de la bonne nourriture, mais tout le monde est pareil"

Points négatifs : "Tout était très bien, sauf que l'écran de télévision sur le siège de ma femme a mal fonctionné après le premier film regardé. L'équipage "a essayé" de le réparer mais rien ne s'est passé, ne les blâmant pas spécifiquement, mais je ne pense pas qu'ils étaient trop préoccupés par un client sans divertissement. Après un long moment, il a recommencé à fonctionner. C'était un long vol pour ne pas avoir de divertissement pendant toute la durée du vol. A part ce petit problème ce fut un très bon vol. Equipe très professionnelle et agréable."

Points positifs : "bon service"
Points négatifs : "départ tardif, stressant pour faire la connexion, a dû enregistrer les bagages à main même s'il y avait beaucoup d'espace"

Points positifs : "La nourriture et les boissons, les divertissements à bord et les produits de beauté dans la salle de bain étaient bons."
Points négatifs : "Le service était correct et les sièges étaient horriblement inconfortables. Pas ce dont je me souviens de Swiss quand je volais constamment avec eux il y a 2 ans. Aussi, j'ai été distingué par l'équipage à la porte et écarté. Le profilage racial à son meilleur."

Points positifs : " dans l'ensemble très satisfait"
Inconvénients : " aucun problème"

Points positifs : "Le lardage était horrible. Je suis venu en fauteuil roulant mais je suis capable de marcher sur de courtes distances. J'ai parlé à l'homme à la porte d'embarquer tôt et il a dit qu'il viendrait me chercher. Mais il ne l'a pas fait et j'ai dû pousser et bousculer avec tout le monde car il n'y a pas de plan. Affreux! Le service était bon. Beaucoup d'eau et de jus apportés dans la nuit de"

Points positifs : "Sièges très confortables pour l'autocar, bon service."

Points positifs : "L'enregistrement via l'application mobile était facile, tout comme le dépôt des bagages à l'aéroport. Le personnel de l'aéroport et l'équipage de conduite étaient efficaces, courtois et amicaux. Excellent service, bon bon, belle sélection de divertissements. »

Points positifs : "Bon service général, la nourriture était bonne"
Points négatifs : "L'avion n'était pas propre, nous avions des cheveux sur la housse de l'appuie-tête et avons demandé à l'un des membres d'équipage une nouvelle housse d'appuie-tête, mais nous avons été ignorés."

Points positifs : "Les vols étaient exactement comme prévu, l'heure d'arrivée était encore plus tôt que prévu. L'équipage est toujours disponible et essaie de rendre le vol aussi confortable que possible. La nourriture est excellente par rapport à d'autres compagnies aériennes. Bref, toujours un bon choix. * c'est mon 8ème vol avec Swiss."
Inconvénients : "Rien."

Points positifs : "Un équipage amical. Bonne nourriture "
Inconvénients : "Aucun"

Points négatifs : "la personne derrière moi ne permettait pas à mon siège de s'incliner et poussait/coupait constamment mon siège. J'ai informé l'équipage, mais rien n'a été fait à ce sujet. »

Points négatifs : "Il n'y a aucune question sur l'enregistrement ?? Mon billet, réservé via Kayak, n'indiquait pas qu'aucun bagage n'était inclus. L'air suisse vient de dire que j'aurais dû le récupérer sur la réservation et m'a forcé à payer 30 euros, que je réclamerai à Kayak. Il s'agit d'une fausse déclaration et sur le même billet, un bagage était inclus.

Points positifs : "Un équipage sympathique et très professionnel"
Inconvénients : "Vieux avion"

Points positifs : " J'ai adoré la nourriture, l'équipage et les animations."
Inconvénients : "Rien"

Points positifs : "Parti et arrivé à l'heure"
Inconvénients : "Siège à l'étroit"

Points positifs : "Bon personnel, nourriture, service"
Points négatifs : "Pas d'espace pour les jambes pour nous les personnes de grande taille !"

Avantages : "Rien"
Points négatifs : "Je n'avais pas une bonne sélection de boissons. Des sièges très serrés ne sont jamais venus chercher ou demander si besoin de quoi que ce soit. Je les ai seulement vus servir le dîner. Je ne volerai plus jamais avec Swiss Air.»

Points positifs : "Les avions suisses étaient propres et tout fonctionnait. Hôtesses de l'air très sympathiques. La nourriture était superbe. De plus, la connexion à Zurich, comme toujours, était transparente et indolore. Donnerai certainement à Swiss ma préférence pour les vols transatlantiques.
Inconvénients : "Rien."

Points négatifs : " Ne me faites pas vérifier mon bagage à main lorsqu'il y avait suffisamment de place dans l'avion"

Inconvénients : "Delta est toujours un cran au-dessus des autres."

Points positifs : "Pas de brûlure au milieu."
Points négatifs : "La télévision ne fonctionnait pas. La température a été chaude pendant tout le vol. Pas de flux d'air."

Avantages : "Les bagagistes extrêmement rapides"

Inconvénients : "Attribuer des sièges à l'enregistrement ? Pourquoi était-ce une chose ? Aussi pourquoi avons-nous dû attendre près d'une heure une fois que nous avons atterri pour qu'on nous donne une porte pour décharger ? Tellement stupide tout ça."

Inconvénients : "Sièges serrés conçus pour l'inconfort. Mes genoux touchaient le siège devant moi."

Points négatifs : "Le vol Delta au départ de Cleveland avait une heure et demie de retard, nous n'avons donc pas pu faire notre correspondance pour rentrer chez nous et avons dû passer la nuit à Minneapolis. C'est la quatrième fois en six vols pour Delta. Je pense que l'algorithme de réservation Kayak doit laisser plus de temps entre les vols de correspondance."

Points positifs : "Embarquement rapide et super pour répondre à ma demande de siège côté hublot."
Inconvénients : "Offre de divertissement en vol."

Points positifs : "L'équipage était incroyable ce tour, j'ai eu de bonnes places"
Points négatifs : "J'ai oublié mes écouteurs alors j'ai dû lire un livre. Je n'ai jamais demandé ni vu d'écouteurs"

Points positifs : "L'équipe était super."
Points négatifs : "Lorsque tous les compartiments supérieurs étaient pleins, ils auraient dû permettre à ceux qui n'avaient pas besoin de vérifier leur bagage de cabine de monter à bord de l'avion avant ceux qui avaient besoin de vérifier leur bagage à main. Très désorganisé à la porte."

Avantages : "The ceew"
Points négatifs : "Embarquement non organisé et retard de 6 heures par rapport à l'heure de départ prévue."

Points positifs : "Le processus d'embarquement s'est déroulé sans encombre."
Points négatifs : "La propreté du siège et du plateau."

Points négatifs : "Le vol a été retardé et nos bagages sont perdus"

Points positifs : "Nous y sommes finalement arrivés"
Points négatifs : "À Cleveland, les portes sont restées ouvertes pendant environ 30 minutes après leur fermeture, et 6 à 7 personnes sont montées à bord. Nous sommes ensuite arrivés à ATL un peu après l'atterrissage prévu. »

Points négatifs : "ils n'ont pas du tout servi de nourriture dans ma section."

Points positifs : "La nourriture, le confort, les divertissements et le traitement par l'équipage de ce vol étaient spectaculaires. Il y avait beaucoup de nourriture, de bons divertissements et surtout, les sièges étaient larges et confortables.»
Points négatifs : "Très vieil avion, 767-300. Les salles de bains avaient besoin d'une rénovation meilleure et plus approfondie.

Avantages : "Delta Comfort Plus pour gagner ! Grands sièges avec beaucoup d'espace pour les jambes et de la place pour les bagages à main. Hôtesses de l'air amicales"
Inconvénients : "Rien"

Points positifs : "Ce fut l'équipage le plus professionnel que nous ayons vu depuis longtemps. Quelle différence un bon équipage fait."

Points positifs : " L'équipage était fantastique et a fait de son mieux pour le retard."
Points négatifs : "Vol retardé. 2 heures de retard. J'ai dû réserver un vol de correspondance et était donc très serré pour embarquer sur le prochain vol"

Points positifs : "Le vol était bon. Parti à l'heure. L'équipage était attentif. »
Points négatifs : "Je n'ai pas attribué de siège à l'enregistrement. J'ai dû aller à la porte et m'enregistrer. Le personnel l'a bien géré, mais c'était inefficace. Perte de temps à s'en occuper."

Points positifs : "Deux dames travaillant dans les allées étaient très agréables et gentilles"
Inconvénients : "Décollage trop accéléré. plus agréable d'avoir un processus de lancement plus long"

Points positifs : "Efficace à bord de l'équipage"
Points négatifs : "L'équipe au sol a causé un retard pour une raison inconnue"

Points positifs : "L'équipage est toujours merveilleux. La boisson et la collation gratuites améliorent vraiment le vol, même dans les sièges minuscules. Les vols avec écrans de télévision et ports de charge sont excellents, même s'ils ne semblent être que sur mon plus court des deux vols de correspondance."
Inconvénients : "Crew permet aux premières zones de placer à la fois leurs bagages de cabine et leurs effets personnels dans un espace de stockage supérieur, en remplissant les bacs avant que de nombreux voyageurs ne montent à bord de l'avion. On nous demande alors de vérifier notre sac, et sommes obligés de mettre notre 1 sac entre nos jambes, ensemble de nombreuses personnes en stockent deux au-dessus de nos têtes. Le vol a été retardé de quelques minutes et le temps n'a pas été rattrapé en air. Delta a modifié quelques-uns de nos vols avant même que nous ne descendions de l'avion, tandis que les autres passagers ont été autorisés à conserver leur vol d'origine (à l'origine, nous avions tous le même vol de correspondance). Il me semble qu'ils ont surbooké et tiré certains d'entre nous au hasard. De plus, mon bagage enregistré a été envoyé dans le mauvais avion et est resté sans surveillance à l'aéroport suivant pendant 2 heures.

Points positifs : "everiding si bien merci c'est ma deuxième fois lovet"
Inconvénients : "so organais tritment so good everiding lovet"

Avantages : "Court voyage"
Points négatifs : "Très chaud"

Points positifs : " Le personnel était sympathique et travaillait dur."
Points négatifs : "Les sièges étaient très basiques et pas aussi bons que le transporteur à bas prix que je vole normalement au départ du Royaume-Uni. Avion très ancien et bruyant. Semblait peu de contrôle sur la quantité de bagages à main que les passagers emportaient dans l'avion. »

Points positifs : "Malgré un petit avion, l'embarquement a été rapide et facile. Départ et arrivée à l'heure. Et avion assez propre malgré une rotation très rapide. Et Biscoff. Le wifi gratuit de Delta pour la messagerie est une bonne idée, tout comme la vidéo gratuite en vol. La musique en vol serait bien aussi. Ça ne fait pas de mal de demander :)"

Avantages : "À l'heure. Le plus important"

Points positifs : "Nous avons été très bien traités et ce fut un vol court et agréable. Rien à redire."

Avantages : "Les sièges sont confortables. Ces vols court-courriers ont souvent des sièges usés et douloureux.»
Inconvénients : "Ils font un mauvais travail de filtrage des personnes avec des sacs trop grands pour les bacs supérieurs, puis ces personnes doivent en vérifier un qu'elles ont déjà essayé d'embarquer et cela ralentit les choses."

Points positifs : "Delta était si accommodant"
Inconvénients : "N/a"

Avantages : "- ports de charge usb abd 110v sur les dossiers des sièges - système de divertissement en vol pour tous les passagers - sièges confortables et espace suffisant pour les jambes en économie de base."
Inconvénients : " l'embarquement dans les zones 1-5 n'est pas une bonne logique - vous devez d'abord embarquer tous les passagers des sièges côté hublot, puis tous les passagers du milieu, et enfin tous les passagers de l'allée maritime »

Points positifs : " J'ai aimé que Delta m'ait proposé des vols alternatifs rapides et ait pu passer gratuitement à un autre vol à l'aide de son application. Je voyageais avec mon fils de 12 ans et ils nous arrangeaient pour nous asseoir ensemble. »
Points négatifs : "Les tracas et le fait que nous devions courir pour prendre le nouveau vol."

Points positifs : "Hé, ils nous ont laissé descendre de l'avion."
Points négatifs : "L'avion venait juste d'arriver et un problème a été détecté. Est-ce que cela prend vraiment une heure pour enregistrer le journal de bord ?"

Points positifs : "Delta est un gâchis pour s'enregistrer. Enregistrez-vous en ligne, imprimez les cartes d'embarquement, puis attendez une heure pour faire enregistrer vos bagages, à Cleveland. urne ind presque aussi longtemps à Austin. Terrible"

Points positifs : "C'était à l'heure."
Points négatifs : "L'avion était sale et il y avait beaucoup de déchets autour de mon siège."

Points positifs : " Difficile d'aimer quoi que ce soit avec ce retard - 3 rendez-vous manqués à Raleigh."

Points négatifs : "Si vous devez changer d'avion, faites-le la nuit, pas le matin du vol ! Et prévenez les clients à l'avance, afin qu'ils puissent dormir au lieu de se précipiter à l'aéroport pour un vol "à l'heure" qui n'a pas pu être effectué en raison d'un problème d'équipement.

Points négatifs : "Les sièges économiques étaient à l'étroit et douloureux. Je me suis assis dans un siège côté hublot et je ne pouvais pas bouger assez librement pour attacher ma ceinture de sécurité et je suis une petite femme !!"

Points négatifs : "les sièges sont BEAUCOUP TROP PETITS"

Points positifs : "Notre vol d'origine a été retardé puis annulé et le kiosque d'aide a rapidement fourni une alternative. Meilleur avion et bon vol par rapport au vol d'origine"
Points négatifs : "Le vol de remplacement a été retardé de près de 2h30 en raison du mauvais temps à New York."

Points positifs : "L'avion était bien meilleur que le plan initial qui a été retardé puis annulé. Des sièges confortables et des avions plus propres ont été une belle surprise après 5,5 heures de temps bloqué à l'aéroport CLE. »
Inconvénients : "Retardé de 5,5 heures."

Points positifs : "L'hôtesse de l'air était très gentille."
Points négatifs : "Mon vol de 18h est parti à 8h19. Les débris n'ont pas été nettoyés de l'avion entre les vols. Envie de frites ? Lady avait deux chiens qui aboient en première classe. J'étais en première classe. Cela ne valait pas l'argent supplémentaire que nous avons payé pour être en première classe.

Points positifs : "Belles collations pour un voyage si court. la plupart des compagnies aériennes l'ont abandonné pour les courts trajets. Cabine propre et spacieuse"
Points négatifs : "Froid glacial dans la cabine"

Points positifs : "Les sièges étaient très confortables. L'intérieur de l'avion était à l'état neuf, y compris la teinte électronique des stores.
Points négatifs : "Le personnel n'était pas particulièrement chaleureux ou attentionné. N'a jamais été offert plus à boire, et après avoir demandé plus de vin a été ignoré.

Points positifs : "L'embarquement était efficace et l'équipage était gentil."
Points négatifs : "les sièges sont horribles. c'était le siège le plus serré que j'aie jamais connu. "

Points négatifs : "Klm est le meilleur, même sur 40 minutes, ils servaient un petit déjeuner."

Points positifs : "Tout est parfait et arrive à destination à l'heure parfaite."
Inconvénients : "Tous positifs."

Avantages : "Prix décent pour un siège confort économique, 4A."
Points négatifs : "Le vol a été retardé d'environ 80 minutes et ils n'ont été informés que lorsque je suis arrivé à l'aéroport. J'aurais pu rester plus à la maison qu'au terminal. Ils ont également changé la porte d'embarquement.."

Points positifs : " Bon équipage et siège correct mais pas exceptionnel pour la classe affaires"
Points négatifs : "La nourriture était moyenne - le plat principal aurait pu être meilleur. Gamme de films ok mais pas génial "

Points négatifs : "Un peu chaotique lorsqu'ils ont chargé deux avions en même temps dans un espace très restreint à Amsterdam, mais il s'agissait probablement d'un problème de conception spécifique à l'aéroport et non d'un problème de KLM. Le vol était aussi bon qu'on peut s'y attendre pour un vol international. Le personnel était super "

Points positifs : "Les avions étaient à l'heure et les connexions établies."
Points négatifs : "Un sac retardé car non mis sur le vol et la nourriture pourrait être meilleure."

Points négatifs : " Je félicite l'équipage de KLM !"

Points positifs : "L'équipe était super, très réactive et hospitalière !"
Inconvénients : "plus de choix pour le déjeuner, en particulier des choix sans produits laitiers."

Points positifs : "L'équipage à bord était gentil et poli. Le vol était à l'heure (une rareté)."
Points négatifs : "L'équipage d'embarquement était impoli et désagréable, l'avion était bouillant."

Points positifs : "Super équipage, sièges confortables avec suffisamment d'espace pour les jambes."
Points négatifs : "Prévoir le dîner avant d'arriver à Joburg, au lieu d'une collation. Le vol arrive en retard donc le dîner serait apprécié"

Points positifs : "Le siège était inconfortable. Il n'y avait rien à aimer. Dans le passé, j'ai voyagé en KLM mais cette fois, c'était pire."
Points négatifs : "Pas de service de restauration approprié. Même au passager d'Amsterdam, aucun dîner n'a été servi. Pas de service en vol. Cela ressemble à un vol intérieur. J'y réfléchirai à deux fois pour voyager en KLM. Le personnel d'enregistrement au comptoir était absolument arrogant. Le personnel à la porte d'embarquement était agréable.

Points positifs : "L'équipage était sympathique"
Points négatifs : "Passager qui avait besoin d'une assistance en fauteuil roulant, il a fallu 50 minutes à KLM pour le faire descendre de l'avion, ce qui a retardé notre embarquement. KLM n'est pas prêt à prendre en charge les passagers ayant des besoins"

Points positifs : "L'équipe était très engageante et le service était bon."
Points négatifs : "Mon siège était horrible. Juste à la porte, entassé, et pas de place pour ranger mes bagages à main."

Points positifs : "embarquement rapide/efficace - bon personnel - bonne nourriture - vol facile !"
Inconvénients : "les heures de connexion pour klm semblent être très proches - si vous êtes en retard pour commencer - vous ne pouvez pas faire votre prochain -"

Points négatifs : "Vol long-courrier rendu agréable par KLM"

Avantages : " Les espaces entre les sièges sont très étroits."
Points négatifs : "quand on sert des boissons, le personnel de cabine se limite à servir de l'alcool une seule fois et c'était un service médiocre."

Points négatifs : " Mauvaise nourriture, présence de vol et enfin bagages manquants. L'expérience globale est extrêmement mauvaise."

Points positifs : "Nice crew pilot food and drink"
Inconvénients : "Pas de wifi"

Points positifs : " Personnel à bord très sympathique - J'ai vraiment eu le sentiment d'être chez moi."

Points positifs : "La reconnaissance faciale était incroyable"
Points négatifs : "Trop chaud dans l'avion"

Points positifs : "Les toilettes sont propres, la nourriture et les boissons correctes, le personnel de cabine agréable."
Points négatifs : "Aucune plainte"

Avantages : "Snooth et efficaceënt avec un service KLM"
Inconvénients : "Pas de divertissement"

Points positifs : "L'équipage était fantastique ! Nos besoins étaient constamment satisfaits et à peu près au moment où vous pensiez vouloir une collation ou un repas, les préposés se dirigeaient déjà vers l'allée. En raison d'une réaction allergique, j'ai demandé de la glace à plusieurs reprises et les préposés étaient plus qu'heureux de répondre à mes besoins.
Points négatifs : "Les sièges étaient très proches les uns des autres. Le voyage de New York à Amsterdam semblait beaucoup plus confortable que le vol retour. La nourriture de NYC JFK était meilleure que la nourriture d'Amsterdam. La sélection de films sur les deux vols était un peu décevante.»

Points positifs : "Le voyage sur Crostian Airlines n'a pas eu lieu. Le vol KLM vers Munich a été annulé et j'ai été reprogrammé sur Air Setbia vers Belgrade, le Split.
Inconvénients : "Cela ne s'est pas produit."

Points négatifs : "La sélection de films ne semblait pas extrêmement variée."

Points négatifs : "infotainment était en panne. J'ai perdu mes bagages le vol a été retardé"

Inconvénients : "Un retard peut survenir parfois, mais il serait préférable d'en expliquer la raison et l'heure estimée de l'embarquement. Le service client à l'aéroport CDG était le pire de tous les temps et toutes les personnes debout au bureau d'embarquement étaient inutiles sans se soucier de ce qu'elles faisaient.

Points positifs : "La nourriture était très bien, la sélection de films très bonne"
Points négatifs : "Coussins de siège inconfortables, les lumières ont été allumées trop tôt (1,5 heure avant l'atterrissage du vol)"

Inconvénients : "En fait, l'annonce de bienvenue à bord. La partie où ils accueillent spécialement les membres du programme de fidélité. Je ne comprends pas. Je suis moi-même un détenteur d'explorateur, mais vraiment ?? donc les autres clients payants ne sont pas les bienvenus. Ce sont des restes d'autrefois.."

Points positifs : "La seule chose que nous avons aimée, c'est le fait que nous ayons pu prendre notre vol. "
Inconvénients : "N'a pas été informé que l'enregistrement en ligne est le seul moyen de garantir un siège. Ainsi, que vous réserviez vos billets 3 mois à l'avance ou la veille, vous n'êtes pas réellement assuré d'avoir une place à moins de vous enregistrer en ligne. Nous n'avons pas été informés de cela avant d'être à l'aéroport et de nous enregistrer là-bas que nous pourrions ne pas être en mesure d'obtenir notre vol pré-réservé à l'avance en raison d'une surréservation de KLM. Nous avons ensuite dû attendre et voir s'il y avait des places disponibles lors de l'embarquement. Heureusement, il y en avait, mais nous n'étions pas assis ensemble. Pas le meilleur début pour nos premières vacances ensemble en couple. On nous a dit que s'il n'y avait pas de places disponibles, ils paieraient pour que nous nous rendions dans un autre aéroport pour prendre l'avion, ce qui aurait entraîné un énorme retard sur la seule fois où nous nous réunirions cette année et devions réorganiser nos conditions de vie pré-réservées et prépayées pour la semaine. Tout cela parce qu'il n'y avait pas beaucoup d'accent sur la nécessité de s'enregistrer en ligne à l'avance. On pourrait penser que si quelqu'un s'enregistrait à l'aéroport, ce serait plus une garantie qu'il volerait avec vous ce jour-là, mais apparemment non. Certainement pas impressionné ou satisfait de cette partie de l'expérience KLM. C'est la seule entreprise avec laquelle nous avons eu ce problème, ils devraient préciser qu'il est essentiel de s'enregistrer en ligne."

Points positifs : "L'équipage est venu me chercher à la porte d'arrivée pour me rendre à la porte d'embarquement car notre avion a été retardé. Cela m'a aidé de savoir que la compagnie aérienne vérifiait que nous effectuions le vol. »
Points négatifs : "Je n'ai pas récupéré mes bagages à Nairobi. Le vol retardé qui était la raison la plus probable pour laquelle il n'a pas atteint le vol de correspondance vers Nairobi.»

Points négatifs : "L'employé de l'aéroport d'Amsterdam était vraiment impoli"

Points négatifs : "À un moment donné, les bagages ont été perdus. ici."

Points positifs : "Le vol était à l'heure, rapide et confortable"

Points positifs : "L'embarquement prioritaire a été apprécié et les vols étaient à l'heure. Le service était bien. Schipol était bon."

Points positifs : "grand choix de contenu de divertissement, équipage sympathique"

Points positifs : "Le personnel est superbe. Ils nous ont même surpris avec une rangée de sortie et un cadeau pour l'anniversaire de mon partenaire ! Incroyable. Samantha et Dennis ont également pris le temps de venir lui souhaiter personnellement un joyeux anniversaire. Une belle touche. Cette compagnie aérienne fonctionne comme sur des roulettes. Ils sont tout simplement géniaux. Le sandwich et la gaufre perchée sont bien aussi. »
Points négatifs : "Il y a un bus pour l'avion, donc cela prend un peu plus de temps mais ils sont très bien organisés."

Points positifs : "Service professionnel et amical. Vol ponctuel et sûr. Avion confortable et impeccable."
Inconvénients : "Qu'est-ce qu'il n'y a pas à aimer chez KLM ? Je ne trouve rien."

Points positifs : " Large choix de divertissements, la nourriture était bonne."
Points négatifs : "Embarquement non organisé, mais cela a peut-être été plus un problème de passagers que KLM"

Points positifs : " J'ai fini par rentrer chez moi avec moins de retard que prévu à l'origine. Je suppose que c'est une bonne chose. De plus, le service client de delta était super poli et essayait d'aider quand j'appelais"
Inconvénients : "Delay à nouveau. semble être assez fréquent sur les vols KLM du moins sur ceux avec lesquels j'ai volé au cours des 4 dernières années. cette fois, c'était 3 heures d'attente en raison d'un problème technique. aucune option de vol alternative et nous avons fini par avoir un très vieil avion en remplacement. En plus les gens aux bornes infos sont désorganisés et pas gentils du tout.."

Points négatifs : "J'ai raté mon vol à cause de MU"

Inconvénients : "Moins d'options de divertissement que le vol delta. J'étais enthousiasmé par ce premier vol."

Points positifs : " Ils ont volé à toute vitesse pour rattraper les retards."
Points négatifs : "Le départ était prévu avec une heure de retard. Lorsque tout le monde est monté à bord, ils ont mentionné des toilettes qui fuyaient. Il leur a fallu une heure et demie pour désactiver les toilettes. En attendant, pas de boissons, pas de snacks, rien. Nous devrions donc partir à 18h00 mais il est devenu 19h30. Nos premiers verres et repas n'étaient pas avant 21h00. L'équipage aurait dû mieux prévoir que le problème technique prendrait au moins une heure et donnerait au moins un verre à tout le monde.

Points négatifs : "Le vol a été retardé de 4 heures. n'a pas pu effectuer de vol de correspondance à Amsterdam. Aucun vol d'Amsterdam vers la destination finale aux États-Unis. Perdu une journée entière. J'ai dû passer la nuit. Quel gâchis de cluster. Je ne volerai jamais avec les compagnies aériennes KLM et je ne le recommanderais pas. Dépensera un peu d'argent supplémentaire et volera sur d'autres compagnies aériennes. expérience de vol très médiocre, désorganisée et horrible. Acheteur, méfiez-vous."

Points positifs : "Divertissement, personnel de cabine super."
Inconvénients : "La disposition des sièges peut maintenant être standard, mais elle est toujours à l'étroit."

Points positifs : "L'avion est propre et confortable. L'embarquement était super."
Points négatifs : "Le personnel était en dentelle et impoli avec un autre client. Elle a dit au passager qu'elle n'allait pas à l'arrière de l'avion pour lui apporter un gobelet en papier. »

Points positifs : "L'équipe était très agréable."
Points négatifs : "Il n'y a eu aucune annonce concernant les retards ! C'était déroutant et un service médiocre. »

Inconvénients : "Plusieurs retards. Besoin d'offrir des vols de secours et d'organiser des correspondances pour les vols retardés."

Points positifs : "La nourriture était incroyable"
Points négatifs : "Les sièges pourraient avoir plus d'espace"

Points négatifs : "SFO-Copenhague a été annulé. Le seul indice pour cela est venu de Kayak que je n'ai même pas utilisé pour la réservation (j'ai utilisé Flyus). Sas et Flyus ne nous ont pas informés et le service client de sas a dû utiliser 5 minutes pour vérifier que le vol avait été annulé après que nous les ayons appelés. Cela a laissé quelques mauvaises options de changement de réservation. Quoi qu'il en soit, je suis très déçu de la façon dont Sas ne nous a pas informés. Cela aurait été encore plus désagréable si nous étions arrivés à l'aéroport avant de nous rendre compte que le vol était annulé."

Points positifs : "Bon service du poste de pilotage et du personnel de cabine. Propre et confortable "
Points négatifs : "Le décollage avait près d'une heure de retard. Pas de nourriture gratuite et le café était instantané et très moyen.

Avantages : "Efficace"
Points négatifs : "Difficile de trouver l'enregistrement à l'aéroport de Copenhague"

Points positifs : "Bonne nourriture et service comme toujours"

Points positifs : " L'avion est propre, la nourriture est bonne, etc. "

Points positifs : " Personnel sympa, bon espace pour les jambes, sièges confortables, boissons chaudes gratuites avec recharges offertes."
Points négatifs : "Un siège était mouillé et l'intendant a dû fournir une couverture pour que mon ami puisse s'asseoir, un autre sac a été taché car le sol était mouillé devant elle et le bas du porte-revues du siège du milieu était également mouillé! De plus, le vol a été retardé et il y avait des déchets et du chewing-gum des vols précédents. nous avons dû nettoyer les tables nous-mêmes avec des lingettes humides car elles étaient sales des vols précédents.»

Points positifs : "Le fait que j'ai eu de la chance et que l'avion n'était pas plein et que j'ai eu deux sièges pour moi"
Points négatifs : "Terrible planification avec trop peu de guichets qui ont créé une file d'attente énorme et des retards massifs Première compagnie aérienne européenne que j'ai voyagée qui n'offrait aucune nourriture"

Avantages : "La plupart de tout"
Points négatifs : " J'aimerais pouvoir réunir des sièges en famille avant d'arriver à la porte. J'ai dû demander des commutateurs à la fois sortants et entrants, ce qu'ils étaient assez gentils pour faire. »

Points positifs : "La nourriture est bonne. Equipage très sympa."
Points négatifs : "Sièges très inconfortables."

Points négatifs : "Notre valise a été endommagée. Parce que nous ne l'avons pas remarqué jusqu'à ce que nous soyons arrivés dans notre appartement, nous avons constaté qu'il n'était pas possible de faire l'éloge, il vous suffit plutôt de déposer une plainte générale avec une réponse selon SAS probablement dans 3 semaines. Ce processus a pris plus d'une heure de mon temps. Les trois numéros de téléphone donnés pour signaler les dommages sont en Scandinavie et ne sont pas très utiles lorsque vous voyagez au Royaume-Uni.

Points positifs : "Service amical. Aucun problème pour se déplacer vers des sièges ouverts pour s'étirer."
Points négatifs : "Même s'il s'agissait d'un avion plus ancien, il était toujours confortable."

Points positifs : "Excellent personnel !"
Points négatifs : "Tous les avions sont 2 bruyants. (Bien sûr, ce n'est pas la faute de SAS). J'utilise un casque antibruit qui m'aide beaucoup. EMais le niveau de bruit de fond me semble toujours trop fort !"

Points positifs : "L'équipage était excellent, j'ai eu une dispute avec moi-même, les bagages sont arrivés rapidement"
Inconvénients : "Aucune carte de débarquement donnée !"

Points négatifs : "Les sièges étaient beaucoup trop étroits. Au moins je pourrais mettre les deux pieds sous le siège devant moi !"

Inconvénients : "Pas assez de caractères pour exprimer ma déception."

Points positifs : " Tout s'est bien passé dans le vol. L'embarquement, le vol et la récupération des bagages étaient tous standard et se sont déroulés sans problème.
Points négatifs : "J'ai été contrarié que ni Kayak ni SAS n'aient fourni d'informations sur notre billet étant un billet de base, c'est-à-dire qu'il n'incluait aucune franchise de bagages enregistrés dans le prix du vol. J'ai fini par payer 140 euros supplémentaires pour deux sacs. Il semble que la tarification de SAS joue avec le système lors de la recherche de vols ou que Kayak ne soit pas franc sur le type de tarif qu'il annonce.

Points positifs : " Il n'y avait absolument rien que j'aimais."
Points négatifs : "Nous n'avons pas eu de vol. Notre vol a été annulé à l'aéroport. On nous a dit 10 à 15 minutes après notre heure d'embarquement qu'il y aurait un retard, mais nous devrions revenir dans 45 minutes. Donc, nous ne sommes jamais arrivés à Stockholm pour prendre ce vol de retour.»

Points négatifs : "L'enregistrement n'a pas été organisé - beaucoup d'entre nous avaient des billets avec des sièges non attribués qui n'ont été pris en charge que juste avant le vol. Une situation que chaque système nous a répertoriée comme en veille, même si ce n'était pas vrai.

Inconvénients : "nous avons dû mettre nos deux gros bagages à main sous le siège devant nous pendant que les agents de bord fourraient les manteaux et les vestes des gens dans les frais généraux"

Points positifs : "L'agent de la porte à l'enregistrement était très serviable et compétent. Toute l'équipe au sol a fait du bon travail. L'équipage était sympathique et attentionné. L'avion était propre. Les options de divertissement étaient plus que convenables. Les salles de bain étaient bien entretenues."
Points négatifs : "Je sais que vous ne pouvez pas vous attendre à ce que l'autocar soit luxueux. Mais l'espace entre les sièges dans l'industrie du transport aérien en général est devenu ridiculement petit. Des mots ont été échangés entre ma femme et la dame (rien d'extrême, mais quand même) dans le siège en face d'elle. Lorsque la dame a penché son siège en arrière, ma femme pouvait à peine regarder son film. Dans l'ensemble, je volerais certainement à nouveau avec SAS. »

Points positifs : "L'avion était assez vide"
Points négatifs : "L'avion n'était pas dans la meilleure forme"

Points positifs : "Ma première fois en avion SAS lors de mon voyage en Europe depuis les États-Unis et j'ai été très impressionné. Tout était efficace et confortable. L'un des points forts a été l'enregistrement - c'est souvent un processus long et frustrant, mais cela n'aurait pas pu être plus facile et si rapide. J'étais très heureux et j'ai rendu toute mon expérience d'enregistrement simple et efficace. Je vais directement à SAS pour mon prochain voyage en Europe, sans aucun doute. Merci beaucoup. Daniel Valewink"

Points positifs : "Enregistrement facile au kiosque, dépose des bagages, bon service."
Inconvénients : "Aucune discussion préalable sur les exigences en matière de sièges dans les rangées de sorties de secours, et nous n'étions même pas autorisés à avoir un livre de poche à lire dans cette rangée. Le vol était complet et embarqué, donc impossible de changer de siège."

Points négatifs : "J'ai payé pour Internet mais cela n'a jamais fonctionné"

Points négatifs : "En raison d'une confusion dans le train, je suis arrivé à l'aéroport de Francfort avec seulement 53 minutes pour passer la sécurité et embarquer. Lufthansa ne m'a pas laissé suivre le processus, même si je leur ai immédiatement parlé du problème. Ils ont non seulement refusé de me laisser embarquer, mais ont également refusé de me reprogrammer. J'ai dû acheter un tout nouveau billet aller-retour à plus du double du prix afin de rencontrer ma famille pour notre réunion unique en Norvège, mais aussi de faire ma correspondance existante pour le vol de retour. Cela m'a coûté 999 euros supplémentaires en espèces au milieu de mes vacances car mon billet de kayak n'était pas remboursable.

Points positifs : "Tout était très bien. J'ai beaucoup apprécié le vol. Le personnel était sympathique, courtois et professionnel. La propreté était bonne."

Points positifs : "La nourriture était excellente"
Points négatifs : "Un verre de vin gratuit aurait été un plus."

Points négatifs : "Le vol était en retard et ils nous ont laissés complètement suspendus à l'aéroport de Stockholm sans aucun agent à trouver et aucune instruction sur ce qu'il faut faire à propos de la correspondance manquée."

Points positifs : "nous avons atterri 20 minutes avant l'horaire"

Points positifs : "L'embarquement a été rapide, le personnel était sympathique, l'avion était propre."
Points négatifs : "J'étais vraiment à l'étroit dans mon siège et je n'étais pas impressionné par la nourriture."

Points positifs : " J'ai aimé la qualité du film et l'ordre général des choses et du vol."
Inconvénients : "Depuis quand dois-je payer pour le vin ? :( Aussi, trop peu de choix de films."

Points positifs : "Les vols se sont déroulés à l'heure."
Points négatifs : "La valise est arrivée très endommagée. L'équipage était impoli et inattentif. Il était difficile d'avoir de l'eau pendant le vol."

Points positifs : "Le vol était à l'heure, l'embarquement a été efficace."
Inconvénients : "Pas de collation gratuite ? Allez. Qu'est-ce que c'est, wizzair ? »

Points négatifs : "Malheureusement, nous avons dû reporter notre voyage en raison d'une crise familiale. J'ai appelé pour tenter de recevoir un bon ou un crédit. On m'a informé qu'un changement était possible, mais qu'avec les pénalités et les taxes, cela reviendrait à PLUS que le prix du billet. Enfer d'une façon de gérer un chemin de fer. en parlant de chemins de fer, ça me donne une idée de quand on reprogramme !!"

Points positifs : "tjis vol était sur United Airlines. C'était sympa et simple"
Points négatifs : "the landinf était RUGU et l'avion était très sale"

Points positifs : "Belle équipe"
Points négatifs : "Le vol est très bruyant, ils n'éteignent jamais les lumières et ne ferment pas les fenêtres, il est donc très difficile d'essayer de dormir."

Points positifs : " Tout était super, nourriture, couverture et oreiller, films, service amical."
Points négatifs : "Le retard de 3 heures pour l'atterrissage. Nous avons passé 2 heures de route de l'aéroport à la maison, difficile de rester éveillé. Tellement fatigué pour le travail le lendemain matin."

Points positifs : "nous n'avons pas planté"
Points négatifs : "it était extrêmement chaud dans la zone d'embarquement. quand nous avons atterri, nous nous sommes assis sur le tarmac pendant une heure sans climatisation et nous n'étions pas autorisés à utiliser le"

Points négatifs : "Je n'ai pas pu m'enregistrer en ligne pour cette étape du voyage et je ne pouvais donc pas simplement me rendre à une ligne de dépôt de bagages. La société qui s'occupait de l'enregistrement traitait avec 4 ou 5 compagnies aériennes. Il n'était pas clair sur le site Web d'iceland air que je devais m'enregistrer auprès de SAS. D'abord fait la queue pour islande air puis a dû faire la queue à nouveau pour la société gérant SAS. J'ai passé beaucoup trop de temps en ligne à faire ça. Sinon, le voyage s'est bien passé."

Avantages : "Le système de divertissement est très bon - comme 100 films à la demande, même des jeux disponibles."
Points négatifs : "Les sièges économiques avaient peu d'espace pour les jambes n'avaient pas le choix d'entrées Assurez-vous d'appeler à l'avance si vous avez besoin de repas végétariens."

Points positifs : "C'était l'embarquement étrange en dernier. Nous comprenons que différentes compagnies aériennes ont des politiques différentes, mais nous pensons que laisser les personnes âgées et les familles avec de jeunes enfants devrait toujours avoir la première priorité. En tant que famille et avec une personne âgée qui n'est pas bien à 100%, nous avons de gros défis. Il est toujours agréable pour les autres compagnies aériennes de nous faire venir plus tôt afin que les personnes âgées et les petits enfants puissent s'installer. La politique de cette compagnie aérienne est un changement pour nous. Sinon pour le bon prix, nous en choisirions un autre. Mais c'était juste ok juste une plus longue attente. Les enfants et les personnes âgées devraient toujours en tirer le meilleur parti. Pas les gens d'affaires.. Politique folle !"
Points négatifs : "Le service était médiocre. Le personnel était gentil mais pas très attentionné comme les autres compagnies aériennes et la plupart étaient des femmes plus âgées qui sont épuisées. C'est presque comme s'ils ne voulaient pas être là. La nourriture était excellente mais le vin rouge était payant. C'est l'Europe. Je pensais que les États-Unis étaient mauvais. Le confort de la classe économique n'est pas aussi confortable que toujours. eh bien ! Votre personnel anglais, en particulier les présentatrices, était horrible. Nous ne pouvions presque rien comprendre. Les pilotes étaient bien meilleurs ! Besoin de prendre des cours d'anglais. Désolé mais je dois être honnête. "

Points négatifs : "La 1ère classe n'a pas pu embarquer car cette zone n'a pas été nettoyée"

Points négatifs : "Zone d'embarquement surpeuplée - retard au départ"

Points positifs : "Vol vraiment agréable. Excellent pilote, bon équipage."
Inconvénients : "Rien ! C'était l'un de mes meilleurs vols de ma vie."


Les symptômes du problème de joint de culasse Subaru

Les signes de défaillance du joint apparaîtront de manière systématique, un par un :

  1. Vous trouverez de l'huile qui coule entre la tête et les surfaces du bloc. La fuite s'agrandira avec le temps et entraînera peut-être une fuite de liquide de refroidissement.
  2. L'odeur de soufre ou de carburant provenant du réservoir de liquide de refroidissement. À ce stade, vous remarquerez également des lectures plus élevées dans la jauge de température du liquide de refroidissement.
  3. Surchauffe récurrente du moteur lors d'un long trajet.

>> Cliquez ici pour voir une liste de voitures d'occasion du Japon à vendre <<


Top 10 des ingrédients dégoûtants que vous avez probablement mangés aujourd'hui

L'étiquette « arômes naturels » est assez intrigante.  Elle est considérée comme un moyen de protéger la formule/recette secrète, un moyen de préserver l'unicité du produit.  Vous attendriez-vous à ce que les sécrétions régurgitées produites dans le système digestif d'un animal soient approuvé par la FDA comme additifs alimentaires ?  La sécrétion produite par les sacs de castor et l'absolue de civette (dérivé des sécrétions onctueuses des réceptacles entre l'anus et les organes génitaux du chat civette mâle et femelle », selon Dictionnaire d'additifs alimentaires du consommateur délicieux) sont d'autres ingrédients bruts trouvés dans les aliments. Méfiez-vous de ces arômes naturels et saveurs amp!

La lanoline est sécrétée par les glandes sébacées des animaux à laine. Croyez-le ou non, elle est utilisée pour ramollir le chewing-gum.

Le sucre lui-même ne contient pas d'ingrédients d'origine animale, mais la plupart des entreprises utilisent du charbon d'os (charbon animal) dans les filtres pour décolorer le sucre. Selon les organismes de réglementation, les os doivent provenir de bovins morts de causes naturelles. 160 pays comme le Pakistan, le Brésil, le Nigeria, l'Inde et le Maroc sont les principaux fournisseurs.

Ce que vous consommez et payez réellement peut être surprenant.

10.  Dioxyde de silicium

L'oxygène (46,6 %), le silicium (27,7 %) et l'aluminium (8 %) sont les trois premiers éléments les plus abondants dans la croûte terrestre. Les formes cristallines de la silice comprennent le quartz, la cristobalite et la tridymite. principal composé chimique du sable.

Cet élément soulève des inquiétudes lorsqu'il est utilisé comme additif.  Le dioxyde de silicium amorphe (E551 en Europe) est l'un des agents antiagglomérants les plus importants.  La FDA autorise l'utilisation du SiO2 et le considère comme sûr, car tant qu'il ne dépasse pas 2% du poids de l'aliment. Vous pouvez le trouver dans tout, des viandes transformées, des poudres d'épices, des soupes et sauces instantanées, des barres-collations, des suppléments, des comprimés de médicaments pharmaceutiques et plus encore.

La silice, abréviation de dioxyde de silicium, est bénéfique pour notre corps de plusieurs manières, mais le corps en a besoin d'une très petite quantité pour rester en bonne santé. Est-il dangereux d'ajouter du dioxyde de silicium à la nourriture ? Probablement pas, car son niveau de toxicité est souvent très faible.  Est-ce que c'est dégoûtant et inhabituel ?  Oui, c'est carrément dégoûtant si vous me demandez.

9.  Borax

Découvert il y a plus de 4 000 ans, le borax est également connu sous le nom de birax, borate de sodium ou tétra-borate de sodium, et se trouve généralement dans les profondeurs souterraines.

Le borate de sodium est un composé cristallin qui est le sel de sodium de l'acide borique. Le terme borax est largement utilisé pour désigner à la fois un minéral miracle et un composé raffiné avec d'innombrables applications. comme l'indique l'annonce ci-dessus.  Le minéral éloigne les souris, les insectes, les fourmis et les moisissures.  Il est utilisé comme nettoyant polyvalent, ignifuge, fongicide, herbicide et… conservateur alimentaire.  Le borax est interdit car un additif alimentaire (E285) aux États-Unis, mais il est autorisé dans le caviar importé. L'E285 est légal dans l'Union européenne et en Asie. Le borax est également utilisé dans l'industrie du textile, du verre et du cuir pour le tannage et teinture.  Y a-t-il quelque chose que le borax ne puisse pas faire?

8.  Gélatine

La substance insipide et translucide peut être utilisée comme stabilisant, rehausseur de texture ou agent épaississant dans les aliments. L'élément actif de la gélatine est le collagène obtenu à partir de diverses parties animales. Selon le professeur M.C. Gomez-Guillén, « les sources les plus abondantes de gélatine sont la peau de porc (46 %), la peau de bovin (29,4 %) et les os de porc et de bovin (23,1 %).

7.  Gomme laque

La gomme laque est obtenue en raffinant les sécrétions du Kerria lacca insectes.  Originaire d'Asie du Sud-Est, les insectes résident en colonies de milliers sur des arbres tels que Kusum, Ficus, Palas et Ber.  Il faut environ 300 000 punaises pour produire un sac d'un kilogramme de gomme laque. .

La gomme laque est inégalée en matière de polissage de meubles et de finition du bois.  Elle est utilisée dans presque toutes les industries, y compris la transformation alimentaire et pharmaceutique.  Le même produit qui est utilisé pour le revêtement des meubles est également utilisé pour le revêtement des fruits, des légumes (la gomme laque remplace la cire naturelle qui est perdue), les bonbons, les collations et les pâtisseries, pour les rendre plus frais et plus attrayants.

6.  Carmin

Vous avez peut-être récemment entendu dire que Starbucks a décidé d'arrêter d'utiliser le carmin comme colorant. Fini les colorants dérivés d'insectes dans le Smoothie Fraise Banane, le Frappuccino Frappuccino Fraises &, ou le Red Velvet Whoopie Pie !

Le carmin est obtenu à partir de cochenilles femelles. Une fois les insectes tués par immersion dans de l'eau chaude ou exposés à la chaleur, puis séchés, leur abdomen est extrait et cuit à haute température (il contient le plus de carmin).

Si l'un des termes suivants – carmin, extrait de cochenille, rouge naturel 4, E120, C.I. 75470, E120 ou chélate d'aluminium hydraté d'acide carminique - apparaît dans la liste des ingrédients, le colorant d'insecte rouge est dans votre nourriture.

L'extrait de cochenille est ajouté à tout, de la viande aux marinades, jus, confitures, gélatines et bonbons, produits de boulangerie, garnitures, glaçages et produits laitiers.

5.  Cheveux Humains Et Plumes De Canard

La L-cystéine est un exhausteur de goût et un conditionneur de pâte couramment utilisés dans les produits de boulangerie (pizza, craquelins, bagels, pain, croissants et beignets, pour n'en nommer que quelques-uns). cet acide aminé non essentiel est extrait de cheveux humains ou de plumes de canard.

Les experts de l'industrie affirment que la plupart des L-cystéine d'origine humaine proviennent de femmes chinoises, qui la vendent à des usines chimiques pour subvenir aux besoins de leurs familles.

De nombreux fabricants de L-cystéine semblent s'être éloignés de la substance dégoûtante dérivée des cheveux pour se tourner vers les plumes de canard beaucoup plus appétissantes.

McDonald's a confirmé il y a quelques mois qu'à partir d'août dernier, il avait cessé d'utiliser du slime rose à base d'ammoniac dans la production de ses hamburgers. 160 McDonald's a confirmé qu'il utilisait de la L-cystéine fabriquée uniquement à partir de plumes de canard, il n'y a donc pas à s'inquiéter pour les cheveux humains.  Oh, quel soulagement…

4.  Cellulose

La cellulose se présente sous diverses formes – cellulose en poudre (E460ii), cellulose microcristalline (MCC ou E460i) ou gomme de cellulose – chacune ayant une utilisation spécifique.  La cellulose en poudre inodore et insipide provient de bambou ou de plantes à base de coton matière.  Souvent étiqueté comme riche en fibres ou à teneur réduite en matières grasses, l'ingrédient « miracle » peut être utilisé dans les aliments suivants : fromage, yogourt, crème glacée, fruits transformés, légumes, céréales, pâtes précuites et produits de boulangerie .  Voir ici pour plus de détails.

Dan Inman, directeur de la R&D chez J. Rettenmaier USA, a déclaré que les fabricants ajoutent de la cellulose à leurs produits car elle agit comme un diluant, réduisant la casse et fournissant une structure.  Les producteurs alimentaires du monde entier économisent près de 30 % sur les coûts des ingrédients. en optant pour la cellulose comme agent de remplissage ou d'épaississant.  La cellulose en poudre peut remplacer jusqu'à 50 % de la matière grasse dans certains biscuits, gâteaux et biscuits.

Sara Lee, Taco Bell, Jack in the Box, Pizza Hut, Wendy's, Dole, KFC, Nestlé et Kraft Foods sont quelques-unes des nombreuses marques qui mettent du bois dans nos aliments. dans les aliments. Pas étonnant que la nourriture n'ait plus le goût d'avant.

3.  Castoréum, Civette

La même substance que les castors sécrètent naturellement pour marquer leurs territoires, donne du goût (?!) à certains aliments. Le castoréum est une sécrétion amère et fortement odorante, produite par les sacs de l'animal. Ces sacs sont localisés par l'anus. glandes.

Selon un article publié dans l'International Journal of Toxicology, le castoréum a été largement utilisé dans les cosmétiques, en particulier dans les parfums, et a été ajouté aux aliments et aux boissons en tant qu'agent aromatisant naturel pendant au moins 70 ans. Le castoréum est généralement reconnu. comme sûr par la FDA, la FEMA et d'autres organismes de réglementation, et est particulièrement utile comme ingrédient dans les aliments aromatisés à la framboise et à la vanille. Vous pouvez le trouver dans les crèmes glacées, les bonbons, les sirops, les pâtisseries et les cigarettes.

La partie grossière est que le castoréum n'a pas besoin d'être inscrit sur l'étiquette par son nom car il est considéré comme un arôme naturel. Apparemment, cul de castor a le goût de vanille et de framboise.  Mangez!

Les glandes anales d'un castor…miam !

L'ambre gris, la civette et le musc sont d'autres ingrédients d'origine animale dégoûtants.

La civette (zibetum, zibet) est sécrétée par les glandes odorantes périanales du chat civette et est un ingrédient courant des desserts laitiers glacés, des produits de boulangerie, des bonbons, des puddings ou des gélatines.

2.  saleté d'insectes, moisissures, saletés de rongeurs, asticots

La Food and Drug Administration américaine tolère un certain pourcentage de contaminants naturels dans la chaîne d'approvisionnement alimentaire. 

Toutes les épices, moulues : en moyenne 30 fragments d'insectes ou plus / 10g 1 poil de rongeur ou plus / 10g

Baies : le nombre moyen de moisissures est de 60 % ou plus en moyenne de 4 larves ou plus par 500 g 10 insectes entiers ou plus ou l'équivalent par 500 g.

Brocoli surgelé : 60 ou plus pucerons et/ou thrips et/ou acariens par 100 g.

Chocolat : 60 fragments d'insectes ou plus pour 100 grammes 1 poil de rongeur ou plus pour 100 grammes (lorsque six sous-échantillons de 100 grammes sont examinés)

Produits de macaroni et nouilles : 225 fragments d'insectes ou plus / 225g

Champignons en conserve et séchés : 20 asticots ou plus de toute taille / 100g 75 acariens / 100g

Beurre de cacahuète : 30 fragments d'insectes ou plus / 100g 1 poil de rongeur ou plus / 100g

Jus de tomate : 10 œufs de mouche ou plus/100 g 5 œufs de mouche ou plus et 1 asticot ou plus/100 g le nombre moyen de moisissures dans 6 sous-échantillons est de 24 %.

Pâte de tomate : 30 œufs de mouche ou plus/100g 15 œufs de mouche ou plus et 1 asticot ou plus/100g 2 asticots ou plus/100g dans un minimum de 12 sous-échantillons.

Certains produits peuvent contenir des contaminants naturels, d'autres non.  Malheureusement, l'Union européenne ne réglemente pas la quantité de saleté ou de moisissure dans les aliments, elle a explicitement exempté les « ingrédients » énumérés ci-dessus de la réglementation.

Ne vous méprenez pas, l'entomophagie n'est pas dégoûtante. Les avantages de manger des insectes sont écrasants, mais il y a une très grande différence entre manger des restes transformés d'insectes et de rats et consommer des insectes sains et comestibles riches en protéines, minéraux et vitamines.

1.  La première approbation des virus en tant qu'additif alimentaire

La Food and Drug Administration a approuvé, il y a six ans, un cocktail de virus tueurs de bactéries pour prévenir la listériose. Il y a environ 1600 cas de listériose, avec 410 décès par an aux États-Unis.

Les virus spéciaux (bactériophages) sont pulvérisés sur les produits de volaille et la viande prête à manger juste avant leur emballage.  Que se passera-t-il lorsque la listeria développera une résistance aux bactériophages au fil du temps ?  Ces additifs viraux sont utilisés pour lutter infections potentielles dues à de la viande de mauvaise qualité.  Pourquoi exposer des millions d'individus à des risques inutiles au profit d'un si petit nombre ?

Ce que les autorités de sécurité alimentaire devraient vraiment faire, c'est relever les normes et améliorer la qualité de notre approvisionnement alimentaire. Quelle est votre opinion sur le dernier additif alimentaire?


Voir la vidéo: Les découvertes archéologiques incroyables de Russie (Mai 2022).